Identité Sexuelle

Publié le 17/12/2012 à 09:32

Définition par Bruno MARTIN

Sentiment qu'un individu a d'appartenir à un genre sexuel masculin ou féminin. L'anatomie d'un enfant détermine son sexe biologique. Il est élevé dans un environnement socioculturel qui, par identification, lui attribuera des comportements liés à un genre masculin ou féminin (qui peuvent être indépendants de la biologie). Ce mécanisme lui fournira son identité sexuelle: sentiment et ressenti d'être un homme ou une femme. Viennent ensuite les attirances pour un sexe déterminé, que l'on nomme « orientation sexuelle » (hétérosexuel, homosexuel, bisexuel). Ce long cheminement se fait à travers les stades du développement psycho-sexuel infantile et à la période de l'adolescence. Lorsque le ressenti psychologique de genre ne correspond pas à l'anatomie, cela créé des troubles de l'identité sexuelle, les dysphories de genre (transsexualisme, androgynie).

La parole à Brigitte LAHAIE

« On ne naît pas femme, on le devient. » Cette phrase célèbre de Simone de Beauvoir pourrait résumer ce que signifie l'identité sexuelle. En effet, il ne suffit pas de naître de genre masculin ou féminin pour se sentir homme ou femme. C'est un chemin souvent semé d'embûches qui nous permettra de construire notre identité sexuelle. Ce chemin sera plus ou moins facile pour chaque individu.
La première étape est la manière dont la personne aura pu se construire de la prime enfance à l'adolescence grâce aux modèles qui l'entourent.
Ensuite, la rencontre avec l'autre, du même sexe ou pas, peaufinera la construction de son identité sexuelle. Pour certains, les choses ne sont alors pas très claires, c'est pourquoi un individu peut tout à fait avoir du mal à se trouver. Lorsque les repères sont trop confus, il est important de se faire aider par des spécialistes.
En général, nous connaissons notre identité sexuelle, mais lorsqu'un fantasme incongru nous envahit, nous sommes troublés, tout simplement parce que nous confondons alors les pratiques sexuelles et l'orientation sexuelle. Avoir envie de faire ce que font les hommes lorsqu'on est une femme ne signifie pas que l'on se sente homme, et vice versa. Notre époque brouile un peu les repères, c'est ce qui provoque tant de doutes. Pourtant, cette ouverture devrait plutôt être accueillie comme un plus.

Pour pouvoir réagir, nous invitons à vous connecter Se connecter

Le 07/09/2017 à 12:38

Réponse de CheyN

C'est fou comme on oublie vite qu'il ne suffit pas d'avoir un sexe biologique pour se sentir homme, femme, trans ou hermaphrodite !

On oublie trop souvent qu'il existe bien plus de genres que de sexes biologiques et encore plus souvent qu'il existe d'autres sexes biologiques minoritaires que le 100% vulve/mamelles et le 100% pénis/testicules ?

C'est un long travail que de e sentir bien tel qu'on se sent être au-delà de ce que nous imposent l'éducation, de la culture, des diktats sociaux et des normes et qui nous obligent à nous faire violence, à nous nier ou à nous brider ... ::

l'essentiel est de se sentir bien dans sa peau humaine, de reconnaitre quand on ne l'est pas ou plus ; et de s'appuyer sur ses sens et ses émotions pour comprendre dans quelle direction nous devons oeuvrer pour être plus en phase avec notre véritable identité ...? ^=^