Enfer

Publié le 19/10/2015 à 15:13

Définition par Bruno MARTIN

Endroit de la Bibliothèque nationale de France où sont gardés des livres rares, et en particulier deux mille ouvrages érotiques jugés outrageant pour les bonnes mœurs. Le terme d'« enfer », utilisé en référence à l'aspect licencieux des livres interdits et aux anciens autodafés, désigne une zone longtemps non-autorisée au public, mais aujourd'hui accessible sur simple demande.

La parole à Brigitte LAHAIE

C'est en enfer que se trouve le diable, symbole par excellence de la sexualité débridée, sans limites, dangereuse. Mais dangereuse pour qui ? Pour la société et non pas pour l'individu, qui lui peut pactiser avec le diable. Le diable est la lame XV du tarot de Marseille, et cette lame traduit bien toutes les connotations de la sexualité : l'argent, le pouvoir, le magnétisme, mais aussi une énergie sans faille. Avoir peur de l'enfer, c'est donc quelque part avoir peur de son énergie sexuelle. Les religions en ont usé et abusé. Mais ne s'ennuie-t-on pas un peu trop au paradis ?

Pour pouvoir réagir, nous invitons à vous connecter Se connecter

Le 02/07/2017 à 21:40

Réponse de CheyN

"l'Enfer est pavé de bonnes intentions" dit la sagesse populaire : vivre selon ses désirs ou ceux des autres sans conscience ni maîtrise, bringuebalé d'une émotion à une autre sans discernement, comme une boule de flipper ; voilà pour moi le labyrinthe infernal dans lequel nous sommes tous enfermés d'emblée : nous naissons truffés de conditionnements infernaux ; le Paradis c'est d'oser m'en libérer et apprendre à devenir Soi pour de vrai ! ^=^