Addiction sexuelle

Publié le 01/11/2012 à 12:17

Définition par Bruno MARTIN

Dépendance affective ou comportementale à une activité sexuelle spécifique. Le dépendant sexuel, incapable de se contrôler, reproduit à dose croissante un comportement ayant pour objet de décharger ses tensions sexuelles. Ce comportement envahit sa vie et détruit l'intimité du couple. On distingue deux catégories d'addictions sexuelles :
- les addictions à haute fréquence et intensité, qui concernent des actes dits normaux (masturbation compulsive, téléphone rose, Internet, porno, ...).
- les addictions à caractère paraphilique, nouvelle dénomination des perversions (voyeurisme, exhibitionnisme, fétichisme, ...).
Il est possible d'étendre les addicitons sexuelles à certaines dépendances affectives : à la passion, à la drague compulsive, à la fusion avec le partenaire, ...

La parole à Brigitte LAHAIE

Aimer le sexe a priori n'est pas dangereux, mais pour certains, le sexe prend une place si importante dans leur vie qu'on peut le comparer à une drogue. Cette addiction touche beaucoup plus souvent les hommes. Certains ne peuvent plus se passer de plusieurs masturbations quotidiennes, visionnent des images pornographiques durant des heures, se connectent régulièrement sur des forums ou des sites de rencontres coquines. L'addiction est toujours une indication de mal-être; l'individu est très angoissé mais le sexe permet de supporter les angoisses de castration et de mort.
En règle générale, la personne tombe dans l'addiction à un moment délicat de sa vie : cela peut être une rupture sentimentale, le chômage ou la perte d'un être cher. Ensuite s'instaure un sentiment de culpabilité et l'impression de n'être plus utile à personne. L'être devient encore plus accro et dépendant. En consommant des images pornographiques, il se crée un lien imaginaire avec toutes ces filles qu'il considère comme disponibles et qui ne le trahiront pas ou ne l'abandonneront pas.
La consommation abusive de pornographie est aujourd'hui reconnue comme une véritable maladie, et il est essentiel de se faire soigner car cela empêche toute vie affective normale. Il faut généralement du temps, car la personne a honte et refuse de reconnaître son état. Les proches sont souvent impuissants, car un comportement pervers s'installe entre eux et lui. S'il parvient à faire croire que celui qui veut l'aider n'y arrive pas, n'en fait pas assez, une satisfaction narcissique soulagera son sentiment de culpabilité. Il est donc important de ne pas entrer dans son jeu diabolique. Un non-jugement et un peu d'empathie sont nécessaires, mais une dévotion ou des critiques répétées renforceront sa dépendance.

Pour pouvoir réagir, nous invitons à vous connecter Se connecter

Le 19/08/2014 à 15:05

Réponse de vehuiah

j,adore la branlette,et quoi de plus meilleur support que le net et les livres cochons ? et donc,en attendant la femme de ma vie,j,y vais à fond,à fond !!