Racontez-nous vos rêves

14/06/2013 à 16:22

JFVersot

Type :
Messages : 371
Membre depuis : 01/01/1970

damejessica a dit : 

popo est un gueux, mais vous pourriez de fi lui expliquer la chose ...

 De fi Dame Jessica, mais qu'en retiendrait-il ? 

14/06/2013 à 16:27

damejessica

Type : Femme
Messages : 3203
Membre depuis : 12/09/2012
vous pourriez de fi le cultiver un peu ce diantre !
14/06/2013 à 16:53

JFVersot

Type :
Messages : 371
Membre depuis : 01/01/1970

damejessica a dit : 

vous pourriez de fi le cultiver un peu ce diantre !

 De fi, pour m'y être employé, c'est peine perdue !

14/06/2013 à 17:03

damejessica

Type : Femme
Messages : 3203
Membre depuis : 12/09/2012

JFVersot a dit : 

damejessica a dit : 

vous pourriez de fi le cultiver un peu ce diantre !

 De fi, pour m'y être employé, c'est peine perdue !

 faite fi de votre conviction, fi de sa manière de se désintéresser de notre conversation dont il est l'objet sois dit en passant ...
Fi ! qu'il quel incorrigible lapinou !

14/06/2013 à 17:20

popo

Type : Homme
Messages : 2331
Membre depuis : 10/09/2012
Bande de tachons, je vous ai répondu sur la page précédente mais vous n'en faites fi !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
14/06/2013 à 17:22

damejessica

Type : Femme
Messages : 3203
Membre depuis : 12/09/2012
ouhhhhhhh !!! la jument te remercie Tongue Out
14/06/2013 à 17:27

JFVersot

Type :
Messages : 371
Membre depuis : 01/01/1970
DJ suis surpris que Popo n'intervienne pas !!
De fi, il doit être constipé !
14/06/2013 à 17:53

damejessica

Type : Femme
Messages : 3203
Membre depuis : 12/09/2012
Tongue Out
14/06/2013 à 18:46

Ambre

Type :
Messages : 3001
Membre depuis : 01/01/1970
Sinon le sujet ici ce sont les rêves...Foot in Mouth
15/06/2013 à 09:29

JFVersot

Type :
Messages : 371
Membre depuis : 01/01/1970

Ambre a dit : 

Sinon le sujet ici ce sont les rêves...Foot in Mouth

 

Cette nuit une créature est entrée dans ma chambre.

Dans la pénombre, depuis mon lit je ne pouvais distinguer ses formes.

« C’est toi Ambre ? » ais-je alors demandé. Pas de réponse.

La chose s’approchait de moi.

Entre ses mains elle tenait une énorme éponge, du moins c’est ce que j’ai cru avant de me rendre compte qu’elle était nue et qu’il s’agissait de sa foufoune.

« Merde ! Mais qu’est-ce que tu fais là Jessica ? »

O j’étais pas dupe, je voyais bien qu’elle en voulait à mes faveurs quand elle s’est glissée dans ma couche.

J’ai tenté de la repousser mais j’étais comme cloué sur place, immobile.

J’ai tenté de crier « au secours », mais impossible de sortir un son.

J’ai tenté de ne pas bander, mais la bougresse était trop affamée.

Alors qu’elle s’apprêtait à abuser de moi, dans la nuit s’éleva un nasillard cantabile salvateur. C’était Popo, le troubadour d’occasion pyrénéen, qui venant de se faire virer de chez lui par Noirette, avait décidé pour faire chier son monde de pousser la chansonnette en pyjama Assurancetourix !

Tellement la débandade fut importante et rapide, que Dame Jessica abandonna la recherche de mon sexe, verte de rage.

Voulant exprimer son mécontentement envers ce trouble-fête, elle se rua vers la fenêtre.

C’est alors, que surgit de nulle part Florestan, le pervers notoire qui ne fait différence entre une femme et une jument, dont le sexe se dresse plus vite que la lumière et à l’éjaculation incapable d’éteindre une allumette, et enleva DJ à bord de son préservatif volant.

Pendant ce temps, Ambre et Valérie étaient venues faire le ménage et m’apporter mon petit déjeuner.

Je retrouvais l’usage de mes fonctions et en profita pour me rhabiller, j’en avait marre qu’elles me reluquent avec leurs regards lubriques ; suis pas un objet !

Pour me remettre de mes émotions, je me suis attablé pour prendre la collation que ces nymphes m’avaient préparée.

« Sont où, le café, les croissants, le maroilles ? » m’interrogeais-je.

« O cono, combien de cailloux dans ton jaune ? » me répondit Popo.

Mais qu’est-ce qu’il foutait là ? J’avais dit maroilles et non mariole.

Ya pas deux minutes il gratouillait encore sa mandoline dans l’abreuvoir.

Après trois Ricard et 51 cahuettes, un fracas venant de la porte d’entrée se fit entendre.

« Popo c’est moi, Elle, j’ai appris pour Noirette, viens, je vais te consoler »

Je sais pas pourquoi, mais ce con s’est défenestré sans finir son breuvage.

Ambre apprenant cela, s’est alors empressée d’alerter les huissiers pour me signifier que j’étais banni jusqu’à ma prochaine érection.

Alors j’ai noyé mon chagrin en finissant la bouteille de Ricard, puis me suis rendormi, tandis qu’au loin, l’ermite de Montagnard, également bourré comme un coing, s’époumonait à me chanter une berceuse.

A moins que ce ne fusse Dame Jessica qui simulait avec Flo ?

 

 

 

      

15/06/2013 à 09:55

damejessica

Type : Femme
Messages : 3203
Membre depuis : 12/09/2012
waouhhhh !!! ambre, t'as du boulot là, parce que franchement, là, son inconscient, il doit être grandement perturbé lol !!!

et ça pouvait pas être moi dans ton rêve, parce que comme dit précédemment rêver de moi, c'est génial ! Tongue Out
15/06/2013 à 12:47

popo

Type : Homme
Messages : 2331
Membre depuis : 10/09/2012
Même si je ne suis pas en odeur de sainteté dans ton cauchemar JF, que c'est bon de relire  des posts aussi déjantés que les tiens !!!! Put1 que tu m'a manqué espèce de cono !!!!
Au fait, combien de cailloux heing ? Tongue Out
15/06/2013 à 16:52

Ambre

Type :
Messages : 3001
Membre depuis : 01/01/1970
JF est fou Laughing
15/06/2013 à 19:11

Nathy91

Type : Femme
Messages : 60
Membre depuis : 12/06/2013
Eh bien les rêves érotiques peuplement mes nuits
rarement mon mari comme partenaire, allez comprendre??
bientôt 25 ans de vie communes.

Mais bon je suis souvent obligée de me caresser pour me calmer et me rendormir quand ce n'est pas le réveil qui mes fin à mes soupirs.

A++
17/06/2013 à 07:38

Montagnardd

Type :
Messages : 3889
Membre depuis : 01/01/1970
trop bon JF
17/06/2013 à 17:58

florestan

Type : Homme
Messages : 2975
Membre depuis : 13/09/2012

JFVersot a dit : 

Ambre a dit : 

Sinon le sujet ici ce sont les rêves...Foot in Mouth

 

Cette nuit une créature est entrée dans ma chambre.

Dans la pénombre, depuis mon lit je ne pouvais distinguer ses formes.

« C’est toi Ambre ? » ais-je alors demandé. Pas de réponse.

La chose s’approchait de moi.

Entre ses mains elle tenait une énorme éponge, du moins c’est ce que j’ai cru avant de me rendre compte qu’elle était nue et qu’il s’agissait de sa foufoune.

« Merde ! Mais qu’est-ce que tu fais là Jessica ? »

O j’étais pas dupe, je voyais bien qu’elle en voulait à mes faveurs quand elle s’est glissée dans ma couche.

J’ai tenté de la repousser mais j’étais comme cloué sur place, immobile.

J’ai tenté de crier « au secours », mais impossible de sortir un son.

J’ai tenté de ne pas bander, mais la bougresse était trop affamée.

Alors qu’elle s’apprêtait à abuser de moi, dans la nuit s’éleva un nasillard cantabile salvateur. C’était Popo, le troubadour d’occasion pyrénéen, qui venant de se faire virer de chez lui par Noirette, avait décidé pour faire chier son monde de pousser la chansonnette en pyjama Assurancetourix !

Tellement la débandade fut importante et rapide, que Dame Jessica abandonna la recherche de mon sexe, verte de rage.

Voulant exprimer son mécontentement envers ce trouble-fête, elle se rua vers la fenêtre.

C’est alors, que surgit de nulle part Florestan, le pervers notoire qui ne fait différence entre une femme et une jument, dont le sexe se dresse plus vite que la lumière et à l’éjaculation incapable d’éteindre une allumette, et enleva DJ à bord de son préservatif volant.

Pendant ce temps, Ambre et Valérie étaient venues faire le ménage et m’apporter mon petit déjeuner.

Je retrouvais l’usage de mes fonctions et en profita pour me rhabiller, j’en avait marre qu’elles me reluquent avec leurs regards lubriques ; suis pas un objet !

Pour me remettre de mes émotions, je me suis attablé pour prendre la collation que ces nymphes m’avaient préparée.

« Sont où, le café, les croissants, le maroilles ? » m’interrogeais-je.

« O cono, combien de cailloux dans ton jaune ? » me répondit Popo.

Mais qu’est-ce qu’il foutait là ? J’avais dit maroilles et non mariole.

Ya pas deux minutes il gratouillait encore sa mandoline dans l’abreuvoir.

Après trois Ricard et 51 cahuettes, un fracas venant de la porte d’entrée se fit entendre.

« Popo c’est moi, Elle, j’ai appris pour Noirette, viens, je vais te consoler »

Je sais pas pourquoi, mais ce con s’est défenestré sans finir son breuvage.

Ambre apprenant cela, s’est alors empressée d’alerter les huissiers pour me signifier que j’étais banni jusqu’à ma prochaine érection.

Alors j’ai noyé mon chagrin en finissant la bouteille de Ricard, puis me suis rendormi, tandis qu’au loin, l’ermite de Montagnard, également bourré comme un coing, s’époumonait à me chanter une berceuse.

A moins que ce ne fusse Dame Jessica qui simulait avec Flo ?

 

 

 

      

 Je suis xpldr ah ton mon saloupio tu va avoir ma réponse tkt pas lol

17/06/2013 à 18:42

Nathy91

Type : Femme
Messages : 60
Membre depuis : 12/06/2013
Rêves Erotiquo alcoolique LOL
17/06/2013 à 18:54

Valerie

Type : Femme
Messages : 2319
Membre depuis : 28/04/2013
Arf évidement je fait le ménage et le pti dej moi pffff a quand un autre rôle lolll