Quand les fantasmes de l'un font souffrir l'autre.

17/03/2015 à 21:06

eaubraise

Type :
Messages : 187
Membre depuis : 01/01/1970

Parvati a dit : 

 Et si à part ça, et quelques détails, vous êtes bien ensemble, ne pourriez-vous pas consulter un thérapeute de couple ? Histoire de dialoguer avec l'aide d'un tiers ?

 

Je ne sais pas quel âge vous avez, mais je me demande dans quelle mesure on peut se résigner sans y laisser des plumes sur le plan de la santé psychique et physique quand on ne sort pas de ce genre de situation.

 

Parce que se taire et supporter, ce n'est pas la solution. Et que la solution nécessite une implication des deux... Ou alors dans une forme de détachement mutuel qui rend le quotidien moins éprouvant, mais pas forcément satisfaisant. Ca dépend de ce qu'on attend...

 

BON COURAGE Wink J'espère que d'autres seront plus positifs que moi (particulièrement désabusée ce soir, la fatigue n'aidant pas...). Tongue Out

 en tous cas s'il traverse une période difficile, tu n'as pas à en payer les pots cassés, il doit te respecter.
mais les dommages sont faits dans votre couple...
j'ai pensé à une chose car je crois que dans ta présentation tu parles d'abus que tu as subis. et j'ai imaginé qu'il y avait une dualité en toi mais je me trompe peut être complètement.

ton mari a réussi à t'emmener là bas : était ce vraiment à reculons ou a-t-il perçu que tu es attirée mais qu'il faut te pousser parce que ta morale t'en empêche? N'y a-t-il pas une part de toi qui s'y plait ou voudrait s'y plaire (tu parles de fantasmes) mais qui ne veut pas l'avouer à cause de la morale et du côté pas claire dans le sens traumatique que tu as envers la sexualité à cause de ton histoire?

23/03/2015 à 06:57

Liliwater

Type :
Messages : 21
Membre depuis : 01/01/1970

eaubraise a dit : 

Parvati a dit : 

 Et si à part ça, et quelques détails, vous êtes bien ensemble, ne pourriez-vous pas consulter un thérapeute de couple ? Histoire de dialoguer avec l'aide d'un tiers ?

 

Je ne sais pas quel âge vous avez, mais je me demande dans quelle mesure on peut se résigner sans y laisser des plumes sur le plan de la santé psychique et physique quand on ne sort pas de ce genre de situation.

 

Parce que se taire et supporter, ce n'est pas la solution. Et que la solution nécessite une implication des deux... Ou alors dans une forme de détachement mutuel qui rend le quotidien moins éprouvant, mais pas forcément satisfaisant. Ca dépend de ce qu'on attend...

 

BON COURAGE Wink J'espère que d'autres seront plus positifs que moi (particulièrement désabusée ce soir, la fatigue n'aidant pas...). Tongue Out

 en tous cas s'il traverse une période difficile, tu n'as pas à en payer les pots cassés, il doit te respecter.
mais les dommages sont faits dans votre couple...
j'ai pensé à une chose car je crois que dans ta présentation tu parles d'abus que tu as subis. et j'ai imaginé qu'il y avait une dualité en toi mais je me trompe peut être complètement.

ton mari a réussi à t'emmener là bas : était ce vraiment à reculons ou a-t-il perçu que tu es attirée mais qu'il faut te pousser parce que ta morale t'en empêche? N'y a-t-il pas une part de toi qui s'y plait ou voudrait s'y plaire (tu parles de fantasmes) mais qui ne veut pas l'avouer à cause de la morale et du côté pas claire dans le sens traumatique que tu as envers la sexualité à cause de ton histoire?

 Bonjour,
Je suis désolée mais cela m'est vraiment difficile de parvenir à m'échapper pour venir sur ce site. Aussi, effectivement j'ai des fantasmes comme tout le monde notamment celui de faire l'amour avec plusieurs hommes etc... mais ce n'est que de l'ordre du fantasme puisque avec mon mari, nous avons essayé pendant deux ans de libertiner et si au début, je trouvais cela rigolo (on transgresse les interdits etc... ) petit à petit j'ai trouvé cela assez dérangeant pour moi suffisamment pour qu'à chaque fois qu'il m'y ait traînée,je buvais un verre de vin pour me détendre ; de surcroît je pense que mon mari n'a pas été très bon sur ce domaine. Peut être que cela aurait pu se passer autrement s'il ne m'avait pas considérée comme une "chose" du type.. n'en mais vas y, suce le... etc... dans libertinage, il y a "liberté" et je ne me sentais pas libre. De surcroît je n'ai aucun élan sexuel dans ce type d'endroit. Peut être que j'aurais pu mais il a sans aucun doute, largement contribué à détériorer l'image sensuelle que j'imaginais. Après nos expériences n'ont pas été des plus jolies dans le sens où moi j'aime l'érotisme, la douceur etc... mais dans le respect et parfois, je ne me sentais pas du tout respecté et mon mari n'est pas venu à mon secours. J'en ai parlé avec lui. Il reconnaît qu'il a été maladroit mais dit qu'il ne pensait pas. Je n'en doute pas mais je n'ai plus envie. 
Après, effectivement, il dit qu'il sens que je suis tentée mais de toute façon, il y a une barrière entre ce que j'aimerais et ce qu'on me corps et mon esprit me dise. Ce n'est pas seulement une question de morale. C'est ma construction qui est merdique dans ce sens.
Cela dit, jamais je ne ferai quelque chose à mon mari s'il n'en a pas envie.
Lui je sais qu'il n'hésiterait parce qu'il est sûre que cela me ferait du bien... mais voilà ce n'est pas le cas et loin de là et j'en ai plus souffert qu'autre chose.
Maintenant, il est distant... et cela me fait mal parce que j'ai l'impression d'être punie de ne pas avoir envie... alors que j'ai toujours envie de lui...
ps : donc ce n'est pas une question de morale mais de ressenti physique et psychique... je n'ai pas de plaisir si ce n'est jouer à la pute et c'est bon... pas mon truc. Cela dit, je crois aussi que j'ai du mal à me laisser aller... tout est si compliqué...
Je ne sais pas comment faire pour qu'il redevienne l'homme que j'aime...la distance me fait souffrir :(
reps : merci pour ce post

23/03/2015 à 06:59

Liliwater

Type :
Messages : 21
Membre depuis : 01/01/1970
en fait, je vis tout le temps dans l'angoisse qu'il insiste sur les sorties qu'il veut organiser etc... 

peut e^tre que s'il m'avait laissé en avoir envie...

je ne sais plus,

23/03/2015 à 11:01

Albator71

Type :
Messages : 289
Membre depuis : 01/01/1970

guko84 a dit : 

Albator71 a dit : 

Ce n'est pas que ça fasse souffrir c'est que j'ai du mal à tomber sur des femmes qui aiment mes jeux ou mes fantasmes.
Oui parce que pour etre epanoui sexuellement il faut etre 2 dans un couple.

 Dans quelle région est tu .. il y as peut être un club a tendance SM .. là tu trouveras ... regarde sur "France Coquine"

 Je suis dans les Hauts de seine, mais aller dans un club SM , je ne sais pas si j'arriverais à franchir le pas. C'est une sorte de blocage, y aller avec une personne que je connaitrais oui mais ce n'est pas le cas.
Pratiquer ce genres de jeux en privee et aller le faire dans un club, là il y a pour moi une grande difference et surtout une peur.

23/03/2015 à 11:24

guko84

Type :
Messages : 2732
Membre depuis : 01/01/1970

Albator71 a dit : 

guko84 a dit : 

Albator71 a dit : 

Ce n'est pas que ça fasse souffrir c'est que j'ai du mal à tomber sur des femmes qui aiment mes jeux ou mes fantasmes.
Oui parce que pour etre epanoui sexuellement il faut etre 2 dans un couple.

 Dans quelle région est tu .. il y as peut être un club a tendance SM .. là tu trouveras ... regarde sur "France Coquine"

 Je suis dans les Hauts de seine, mais aller dans un club SM , je ne sais pas si j'arriverais à franchir le pas. C'est une sorte de blocage, y aller avec une personne que je connaitrais oui mais ce n'est pas le cas.
Pratiquer ce genres de jeux en privee et aller le faire dans un club, là il y a pour moi une grande difference et surtout une peur.

 Inscrit toi sur un site SM .. SensationSM ou autre .. c'est la curiosité qui fait avancer dans la vie ..
En Club "Cris et Chuchotements" regarde le site ..

23/03/2015 à 11:37

Albator71

Type :
Messages : 289
Membre depuis : 01/01/1970
Je viens de regarder c'est un bon site, mais je voudrais trouver un site avec un forum déjà pour discuter, un peu comme celui sur lequel nous discutons. Mais pas un  site piege à touriste où il faut payer.
23/03/2015 à 12:06

guko84

Type :
Messages : 2732
Membre depuis : 01/01/1970

Albator71 a dit : 

Je viens de regarder c'est un bon site, mais je voudrais trouver un site avec un forum déjà pour discuter, un peu comme celui sur lequel nous discutons. Mais pas un  site piege à touriste où il faut payer.

 cela doit ce trouver sur le Net .. je t'ai donné une orientation .. payer ou pas .. c'est a toi de passer le pas ..

Mais il me semble que nous sommes hors sujet ICI  ... "Quand les fantasmes de l'un font souffrir l'autre."

Ouvert un Forum .. tu auras peut être des réponses ..

23/03/2015 à 19:06

Liliwater

Type :
Messages : 21
Membre depuis : 01/01/1970

guko84 a dit : 

Albator71 a dit : 

Je viens de regarder c'est un bon site, mais je voudrais trouver un site avec un forum déjà pour discuter, un peu comme celui sur lequel nous discutons. Mais pas un  site piege à touriste où il faut payer.

 cela doit ce trouver sur le Net .. je t'ai donné une orientation .. payer ou pas .. c'est a toi de passer le pas ..

Mais il me semble que nous sommes hors sujet ICI  ... "Quand les fantasmes de l'un font souffrir l'autre."

Ouvert un Forum .. tu auras peut être des réponses ..

 Bah ouais ! rien à voir avec mon questionnement ! 

23/03/2015 à 19:14

guko84

Type :
Messages : 2732
Membre depuis : 01/01/1970

Liliwater a dit : 

en fait, je vis tout le temps dans l'angoisse qu'il insiste sur les sorties qu'il veut organiser etc... 

peut e^tre que s'il m'avait laissé en avoir envie...

je ne sais plus,

 Il n'as pas a le faire .. "Envie .. " et la curiosité est le seul but .. sans cela .. rien ne fonctionne .. tu dis "Non" .. si l'envie n'y est pas ..
Maintenant toute soirée est différente .. au début ce n'est pas évident pour une femme .. il doit juger sur ton ressentie pas sur le siens ..

23/03/2015 à 19:16

Albator71

Type :
Messages : 289
Membre depuis : 01/01/1970

Tu as raison je ne suis absolument pas dans le sujet car en ce qui me concerne j'ai cru bon de parler de ce que j'aimais comme fantasme croyant que ça allait aider notre relation et finalement la relation c'est arrete car celui qui a souffert c'est moi. Je n'ai pas été compris ou plutot mes fantasmes n'ont pas été compris, j'ai appris aujourd'hui a fermer ma bouche et de garder certains de mes jeux pour moi.



24/03/2015 à 08:50

eaubraise

Type :
Messages : 187
Membre depuis : 01/01/1970

Liliwater a dit : 

en fait, je vis tout le temps dans l'angoisse qu'il insiste sur les sorties qu'il veut organiser etc... 

peut e^tre que s'il m'avait laissé en avoir envie...

je ne sais plus,

 je pense qu'il y a un côté indécis chez toi et que tu ne peux pas être ferme et clair... et ton homme semble très insistant : face à cela tu dois t'affirmer, peut être faire un petit travail sur toi, c'est aussi l'occasion de travailler sur ton traumatisme

24/03/2015 à 17:00

Liliwater

Type :
Messages : 21
Membre depuis : 01/01/1970

eaubraise a dit : 

Liliwater a dit : 

en fait, je vis tout le temps dans l'angoisse qu'il insiste sur les sorties qu'il veut organiser etc... 

peut e^tre que s'il m'avait laissé en avoir envie...

je ne sais plus,

 je pense qu'il y a un côté indécis chez toi et que tu ne peux pas être ferme et clair... et ton homme semble très insistant : face à cela tu dois t'affirmer, peut être faire un petit travail sur toi, c'est aussi l'occasion de travailler sur ton traumatisme

 Je pense que tu as raison et tout d'abord, je te remercie d'avoir répondu à ce message. En fait, je vais un travail depuis pas mal d'années mais j'avais beaucoup de choses à régler. Ce qui m'est arrivé à 8 ans m'a pourri la vie mais disons que pendant très très longtemps, j'étais incapable d'en parler. Je commence à le faire mais tous mes souvenirs sont refoulés.. je n'en ai quasiment aucun si ce n'est son sexe... :( ; sinon je ne suis pas indécise dans le sens on on l'a fait plusieurs fois et cela ne me convenait pas ; cela me prend trop la tête ; c'est trop compliqué pour moi et surtout cela m'angoisse un max donc oui, j'ai des fantasmes comme tout le monde mais pas pour autant envie de les réaliser parce que pour ce que j'ai essayé, cela n'a pas été une réussite....

24/03/2015 à 17:04

Liliwater

Type :
Messages : 21
Membre depuis : 01/01/1970

eaubraise a dit : 

Parvati a dit : 

 Et si à part ça, et quelques détails, vous êtes bien ensemble, ne pourriez-vous pas consulter un thérapeute de couple ? Histoire de dialoguer avec l'aide d'un tiers ?

 

Je ne sais pas quel âge vous avez, mais je me demande dans quelle mesure on peut se résigner sans y laisser des plumes sur le plan de la santé psychique et physique quand on ne sort pas de ce genre de situation.

 

Parce que se taire et supporter, ce n'est pas la solution. Et que la solution nécessite une implication des deux... Ou alors dans une forme de détachement mutuel qui rend le quotidien moins éprouvant, mais pas forcément satisfaisant. Ca dépend de ce qu'on attend...

 

BON COURAGE Wink J'espère que d'autres seront plus positifs que moi (particulièrement désabusée ce soir, la fatigue n'aidant pas...). Tongue Out

 en tous cas s'il traverse une période difficile, tu n'as pas à en payer les pots cassés, il doit te respecter.
mais les dommages sont faits dans votre couple...
j'ai pensé à une chose car je crois que dans ta présentation tu parles d'abus que tu as subis. et j'ai imaginé qu'il y avait une dualité en toi mais je me trompe peut être complètement.

ton mari a réussi à t'emmener là bas : était ce vraiment à reculons ou a-t-il perçu que tu es attirée mais qu'il faut te pousser parce que ta morale t'en empêche? N'y a-t-il pas une part de toi qui s'y plait ou voudrait s'y plaire (tu parles de fantasmes) mais qui ne veut pas l'avouer à cause de la morale et du côté pas claire dans le sens traumatique que tu as envers la sexualité à cause de ton histoire?

 En fait tout au début, je trouvais cela drôle et cela me convenait avec parcimonie. On avait été en club. On avait regardé ; je ne savais pas que cela existait et puis petit à petit, je me suis sentie une chose avec mon mari qui s'éclatait d'un côté sans voir ce que moi je faisais. Et puis tous ces gens qui se tripotent sans connaître leur prénom etc... me sentir une chose ne m'a pas convenue et très vite je n'en avais plus envie. Je pense aussi que cette envie venait du fait qu'il y avait longtemps que je n'avais pas "fait de sexe" et que j'en avais très envie... mon mari n'a pas toujours été très sympa dans le sens où parfois il cherchait à m'obliger en me disant "mais si, tu verras, c'est super, ca va te plaire.. tu vas aimer"... mais je n'ai pas aimé. Il y a des fois où cela m'a plu mais c'était plutôt rare ... peut être 2 ou 3 fois mais ce manque de délicatesse que je ressentais a été supérieur à tout. Je ne suis pas un bout de viande. 

24/03/2015 à 17:07

Liliwater

Type :
Messages : 21
Membre depuis : 01/01/1970

guko84 a dit : 

Liliwater a dit : 

en fait, je vis tout le temps dans l'angoisse qu'il insiste sur les sorties qu'il veut organiser etc... 

peut e^tre que s'il m'avait laissé en avoir envie...

je ne sais plus,

 Il n'as pas a le faire .. "Envie .. " et la curiosité est le seul but .. sans cela .. rien ne fonctionne .. tu dis "Non" .. si l'envie n'y est pas ..
Maintenant toute soirée est différente .. au début ce n'est pas évident pour une femme .. il doit juger sur ton ressentie pas sur le siens ..

 Tout ces hommes qui cherchent à te pénétrer sans même savoir ce que tu as envie c'est moyen... mon mari croit ressentir ce qui est bon pour moi alors qu'en fait, à chaque fois qu'on est sorti, j'avais bu 1 verre de vin pour essayer de me détendre et il le sait. Cela me désole qu'il raisonne ainsi. Pour moi le sexe est quelque chose qui doit requérir le consentement des deux. Je lui impose pas un god dans le cul moi ! et si c'était mon fantasme ? ;-)

24/03/2015 à 18:49

guko84

Type :
Messages : 2732
Membre depuis : 01/01/1970

Liliwater a dit : 

guko84 a dit : 

Liliwater a dit : 

en fait, je vis tout le temps dans l'angoisse qu'il insiste sur les sorties qu'il veut organiser etc... 

peut e^tre que s'il m'avait laissé en avoir envie...

je ne sais plus,

 Il n'as pas a le faire .. "Envie .. " et la curiosité est le seul but .. sans cela .. rien ne fonctionne .. tu dis "Non" .. si l'envie n'y est pas ..
Maintenant toute soirée est différente .. au début ce n'est pas évident pour une femme .. il doit juger sur ton ressentie pas sur le siens ..

 Tout ces hommes qui cherchent à te pénétrer sans même savoir ce que tu as envie c'est moyen... mon mari croit ressentir ce qui est bon pour moi alors qu'en fait, à chaque fois qu'on est sorti, j'avais bu 1 verre de vin pour essayer de me détendre et il le sait.
Sachant cela c'est pas clean de la part de ton Homme
Cela me désole qu'il raisonne ainsi. Pour moi le sexe est quelque chose qui doit requérir le consentement des deux. Je lui impose pas un god dans le cul moi ! et si c'était mon fantasme ? ;-)

 Dans ce milieu on ne doit JAMAIS forcer une femme .. C'est elle qui décide .. 
Le ressentie d'une femme est totalement différent de celui d'un homme ..
Les Hommes n'apprécie pas du tout quand la femme prend leur comportement ..
Ma compagnes les traite parfois de "klinex"  ..

25/03/2015 à 08:24

Parvati

Type :
Messages : 743
Membre depuis : 01/01/1970

Liliwater a dit : 

 Bonjour,

Je suis désolée mais cela m'est vraiment difficile de parvenir à m'échapper pour venir sur ce site. Aussi, effectivement j'ai des fantasmes comme tout le monde notamment celui de faire l'amour avec plusieurs hommes etc... mais ce n'est que de l'ordre du fantasme puisque avec mon mari, nous avons essayé pendant deux ans de libertiner et si au début, je trouvais cela rigolo (on transgresse les interdits etc... ) petit à petit j'ai trouvé cela assez dérangeant pour moi suffisamment pour qu'à chaque fois qu'il m'y ait traînée,je buvais un verre de vin pour me détendre ; de surcroît je pense que mon mari n'a pas été très bon sur ce domaine. Peut être que cela aurait pu se passer autrement s'il ne m'avait pas considérée comme une "chose" du type.. n'en mais vas y, suce le... etc... dans libertinage, il y a "liberté" et je ne me sentais pas libre. De surcroît je n'ai aucun élan sexuel dans ce type d'endroit. Peut être que j'aurais pu mais il a sans aucun doute, largement contribué à détériorer l'image sensuelle que j'imaginais. Après nos expériences n'ont pas été des plus jolies dans le sens où moi j'aime l'érotisme, la douceur etc... mais dans le respect et parfois, je ne me sentais pas du tout respecté et mon mari n'est pas venu à mon secours. J'en ai parlé avec lui. Il reconnaît qu'il a été maladroit mais dit qu'il ne pensait pas. Je n'en doute pas mais je n'ai plus envie. 
Après, effectivement, il dit qu'il sens que je suis tentée mais de toute façon, il y a une barrière entre ce que j'aimerais et ce qu'on me corps et mon esprit me dise. Ce n'est pas seulement une question de morale. C'est ma construction qui est merdique dans ce sens.
Cela dit, jamais je ne ferai quelque chose à mon mari s'il n'en a pas envie.
Lui je sais qu'il n'hésiterait parce qu'il est sûre que cela me ferait du bien... mais voilà ce n'est pas le cas et loin de là et j'en ai plus souffert qu'autre chose.
Maintenant, il est distant... et cela me fait mal parce que j'ai l'impression d'être punie de ne pas avoir envie... alors que j'ai toujours envie de lui...
ps : donc ce n'est pas une question de morale mais de ressenti physique et psychique... je n'ai pas de plaisir si ce n'est jouer à la pute et c'est bon... pas mon truc. Cela dit, je crois aussi que j'ai du mal à me laisser aller... tout est si compliqué...
Je ne sais pas comment faire pour qu'il redevienne l'homme que j'aime...la distance me fait souffrir :(
reps : merci pour ce post

 Bonjour Liliwater,

Tu y vois très clair. Effectivement, il y a un décalage entre les fantasmes et la réalité de ce qu'on a envie de vivre. Et c'est bien plus qu'une affaire de morale, cela touche à qui l'on est, à notre construction psychique. Il s'agit de ne pas se renier soi-même, de se respecter.

Je déteste ce côté paternaliste et très égocentrique façon "Elle dit qu'elle n'aime pas ça mais en fait je sais mieux qu'elle et je vais le lui prouver en insistant". Il me semble que ton homme en est là... Le fait qu'il mette cette distance entre lui et toi s'apparente à une forme de chantage affectif... Sous prétexte de vouloir te décoincer, ce qui s'exprime, c'est plutôt qu'il veut obtenir de toi ce qui l'excite, quitte à te pousser à faire des choses qui te heurtent.

Je ne vois rien d'autre comme solution qu'une explication claire, sans accusations, sans reproches. Juste : "J'ai essayé, ça ne me correspond pas, je te demande de le respecter. J'aimerais que nous trouvions des fantasmes à explorer en commun et qui nous ferons plaisir à tous les deux. Je t'aime et je souffre de cette distance entre toi et moi. J'ai envie de te retrouver" (suggestion...)  Wink

Reste ferme. Il ne te respectera que si tu es toi-même déterminée à te respecter. La question n'est même pas comment tu pourrais évoluer demain, si dans quelques années tu pourrais ou pas aimer remettre ce genre d'expériences. Ce qui compte, c'est toi "aujourd'hui".

25/03/2015 à 19:23

Liliwater

Type :
Messages : 21
Membre depuis : 01/01/1970

Parvati a dit : 

Liliwater a dit : 

 Bonjour,

Je suis désolée mais cela m'est vraiment difficile de parvenir à m'échapper pour venir sur ce site. Aussi, effectivement j'ai des fantasmes comme tout le monde notamment celui de faire l'amour avec plusieurs hommes etc... mais ce n'est que de l'ordre du fantasme puisque avec mon mari, nous avons essayé pendant deux ans de libertiner et si au début, je trouvais cela rigolo (on transgresse les interdits etc... ) petit à petit j'ai trouvé cela assez dérangeant pour moi suffisamment pour qu'à chaque fois qu'il m'y ait traînée,je buvais un verre de vin pour me détendre ; de surcroît je pense que mon mari n'a pas été très bon sur ce domaine. Peut être que cela aurait pu se passer autrement s'il ne m'avait pas considérée comme une "chose" du type.. n'en mais vas y, suce le... etc... dans libertinage, il y a "liberté" et je ne me sentais pas libre. De surcroît je n'ai aucun élan sexuel dans ce type d'endroit. Peut être que j'aurais pu mais il a sans aucun doute, largement contribué à détériorer l'image sensuelle que j'imaginais. Après nos expériences n'ont pas été des plus jolies dans le sens où moi j'aime l'érotisme, la douceur etc... mais dans le respect et parfois, je ne me sentais pas du tout respecté et mon mari n'est pas venu à mon secours. J'en ai parlé avec lui. Il reconnaît qu'il a été maladroit mais dit qu'il ne pensait pas. Je n'en doute pas mais je n'ai plus envie. 
Après, effectivement, il dit qu'il sens que je suis tentée mais de toute façon, il y a une barrière entre ce que j'aimerais et ce qu'on me corps et mon esprit me dise. Ce n'est pas seulement une question de morale. C'est ma construction qui est merdique dans ce sens.
Cela dit, jamais je ne ferai quelque chose à mon mari s'il n'en a pas envie.
Lui je sais qu'il n'hésiterait parce qu'il est sûre que cela me ferait du bien... mais voilà ce n'est pas le cas et loin de là et j'en ai plus souffert qu'autre chose.
Maintenant, il est distant... et cela me fait mal parce que j'ai l'impression d'être punie de ne pas avoir envie... alors que j'ai toujours envie de lui...
ps : donc ce n'est pas une question de morale mais de ressenti physique et psychique... je n'ai pas de plaisir si ce n'est jouer à la pute et c'est bon... pas mon truc. Cela dit, je crois aussi que j'ai du mal à me laisser aller... tout est si compliqué...
Je ne sais pas comment faire pour qu'il redevienne l'homme que j'aime...la distance me fait souffrir :(
reps : merci pour ce post

 Bonjour Liliwater,

Tu y vois très clair. Effectivement, il y a un décalage entre les fantasmes et la réalité de ce qu'on a envie de vivre. Et c'est bien plus qu'une affaire de morale, cela touche à qui l'on est, à notre construction psychique. Il s'agit de ne pas se renier soi-même, de se respecter.

Je déteste ce côté paternaliste et très égocentrique façon "Elle dit qu'elle n'aime pas ça mais en fait je sais mieux qu'elle et je vais le lui prouver en insistant". Il me semble que ton homme en est là... Le fait qu'il mette cette distance entre lui et toi s'apparente à une forme de chantage affectif... Sous prétexte de vouloir te décoincer, ce qui s'exprime, c'est plutôt qu'il veut obtenir de toi ce qui l'excite, quitte à te pousser à faire des choses qui te heurtent.

Je ne vois rien d'autre comme solution qu'une explication claire, sans accusations, sans reproches. Juste : "J'ai essayé, ça ne me correspond pas, je te demande de le respecter. J'aimerais que nous trouvions des fantasmes à explorer en commun et qui nous ferons plaisir à tous les deux. Je t'aime et je souffre de cette distance entre toi et moi. J'ai envie de te retrouver" (suggestion...)  Wink

Reste ferme. Il ne te respectera que si tu es toi-même déterminée à te respecter. La question n'est même pas comment tu pourrais évoluer demain, si dans quelques années tu pourrais ou pas aimer remettre ce genre d'expériences. Ce qui compte, c'est toi "aujourd'hui".

 Bonsoir, Merci beaucoup pour ton message qui est très clair et tu as raison ; je suis bien consciente de tout cela et c'est d'autant plus ce qui me fait mal parce que je ne le percevais pas de cette façon là. Mais je vais parvenir à ce que je veux sinon... et bien on verra. 

25/03/2015 à 20:24

guko84

Type :
Messages : 2732
Membre depuis : 01/01/1970

Liliwater a dit : 

Parvati a dit : 

Liliwater a dit : 

 Bonjour,

Je suis désolée mais cela m'est vraiment difficile de parvenir à m'échapper pour venir sur ce site. Aussi, effectivement j'ai des fantasmes comme tout le monde notamment celui de faire l'amour avec plusieurs hommes etc... mais ce n'est que de l'ordre du fantasme puisque avec mon mari, nous avons essayé pendant deux ans de libertiner et si au début, je trouvais cela rigolo (on transgresse les interdits etc... ) petit à petit j'ai trouvé cela assez dérangeant pour moi suffisamment pour qu'à chaque fois qu'il m'y ait traînée,je buvais un verre de vin pour me détendre ; de surcroît je pense que mon mari n'a pas été très bon sur ce domaine. Peut être que cela aurait pu se passer autrement s'il ne m'avait pas considérée comme une "chose" du type.. n'en mais vas y, suce le... etc... dans libertinage, il y a "liberté" et je ne me sentais pas libre. De surcroît je n'ai aucun élan sexuel dans ce type d'endroit. Peut être que j'aurais pu mais il a sans aucun doute, largement contribué à détériorer l'image sensuelle que j'imaginais. Après nos expériences n'ont pas été des plus jolies dans le sens où moi j'aime l'érotisme, la douceur etc... mais dans le respect et parfois, je ne me sentais pas du tout respecté et mon mari n'est pas venu à mon secours. J'en ai parlé avec lui. Il reconnaît qu'il a été maladroit mais dit qu'il ne pensait pas. Je n'en doute pas mais je n'ai plus envie. 
Après, effectivement, il dit qu'il sens que je suis tentée mais de toute façon, il y a une barrière entre ce que j'aimerais et ce qu'on me corps et mon esprit me dise. Ce n'est pas seulement une question de morale. C'est ma construction qui est merdique dans ce sens.
Cela dit, jamais je ne ferai quelque chose à mon mari s'il n'en a pas envie.
Lui je sais qu'il n'hésiterait parce qu'il est sûre que cela me ferait du bien... mais voilà ce n'est pas le cas et loin de là et j'en ai plus souffert qu'autre chose.
Maintenant, il est distant... et cela me fait mal parce que j'ai l'impression d'être punie de ne pas avoir envie... alors que j'ai toujours envie de lui...
ps : donc ce n'est pas une question de morale mais de ressenti physique et psychique... je n'ai pas de plaisir si ce n'est jouer à la pute et c'est bon... pas mon truc. Cela dit, je crois aussi que j'ai du mal à me laisser aller... tout est si compliqué...
Je ne sais pas comment faire pour qu'il redevienne l'homme que j'aime...la distance me fait souffrir :(
reps : merci pour ce post

 Bonjour Liliwater,

Tu y vois très clair. Effectivement, il y a un décalage entre les fantasmes et la réalité de ce qu'on a envie de vivre. Et c'est bien plus qu'une affaire de morale, cela touche à qui l'on est, à notre construction psychique. Il s'agit de ne pas se renier soi-même, de se respecter.

Je déteste ce côté paternaliste et très égocentrique façon "Elle dit qu'elle n'aime pas ça mais en fait je sais mieux qu'elle et je vais le lui prouver en insistant". Il me semble que ton homme en est là... Le fait qu'il mette cette distance entre lui et toi s'apparente à une forme de chantage affectif... Sous prétexte de vouloir te décoincer, ce qui s'exprime, c'est plutôt qu'il veut obtenir de toi ce qui l'excite, quitte à te pousser à faire des choses qui te heurtent.

Je ne vois rien d'autre comme solution qu'une explication claire, sans accusations, sans reproches. Juste : "J'ai essayé, ça ne me correspond pas, je te demande de le respecter. J'aimerais que nous trouvions des fantasmes à explorer en commun et qui nous ferons plaisir à tous les deux. Je t'aime et je souffre de cette distance entre toi et moi. J'ai envie de te retrouver" (suggestion...)  Wink

Reste ferme. Il ne te respectera que si tu es toi-même déterminée à te respecter. La question n'est même pas comment tu pourrais évoluer demain, si dans quelques années tu pourrais ou pas aimer remettre ce genre d'expériences. Ce qui compte, c'est toi "aujourd'hui".

 Bonsoir, Merci beaucoup pour ton message qui est très clair et tu as raison ; je suis bien consciente de tout cela et c'est d'autant plus ce qui me fait mal parce que je ne le percevais pas de cette façon là. Mais je vais parvenir à ce que je veux sinon... et bien on verra. 

 Les fantasmes sont tellement plus beaux vécu a deux ..  Affirmes toi ..

26/03/2015 à 09:41

Coquintendre

Type :
Messages : 880
Membre depuis : 01/01/1970
Liliwater,

une caravane tractee par deux chevaux ne peut avancer que si les deux chevaux vont dand le même sens.....

si  un tire à doite et l autre a gauche..... La caravane n avance plus....

tires en des conclusions du bon sens sans déni de réalité!

desole
26/03/2015 à 14:25

eaubraise

Type :
Messages : 187
Membre depuis : 01/01/1970

Liliwater a dit : 

eaubraise a dit : 

Parvati a dit : 

 Et si à part ça, et quelques détails, vous êtes bien ensemble, ne pourriez-vous pas consulter un thérapeute de couple ? Histoire de dialoguer avec l'aide d'un tiers ?

 

Je ne sais pas quel âge vous avez, mais je me demande dans quelle mesure on peut se résigner sans y laisser des plumes sur le plan de la santé psychique et physique quand on ne sort pas de ce genre de situation.

 

Parce que se taire et supporter, ce n'est pas la solution. Et que la solution nécessite une implication des deux... Ou alors dans une forme de détachement mutuel qui rend le quotidien moins éprouvant, mais pas forcément satisfaisant. Ca dépend de ce qu'on attend...

 

BON COURAGE Wink J'espère que d'autres seront plus positifs que moi (particulièrement désabusée ce soir, la fatigue n'aidant pas...). Tongue Out

 en tous cas s'il traverse une période difficile, tu n'as pas à en payer les pots cassés, il doit te respecter.
mais les dommages sont faits dans votre couple...
j'ai pensé à une chose car je crois que dans ta présentation tu parles d'abus que tu as subis. et j'ai imaginé qu'il y avait une dualité en toi mais je me trompe peut être complètement.

ton mari a réussi à t'emmener là bas : était ce vraiment à reculons ou a-t-il perçu que tu es attirée mais qu'il faut te pousser parce que ta morale t'en empêche? N'y a-t-il pas une part de toi qui s'y plait ou voudrait s'y plaire (tu parles de fantasmes) mais qui ne veut pas l'avouer à cause de la morale et du côté pas claire dans le sens traumatique que tu as envers la sexualité à cause de ton histoire?

 En fait tout au début, je trouvais cela drôle et cela me convenait avec parcimonie. On avait été en club. On avait regardé ; je ne savais pas que cela existait et puis petit à petit, je me suis sentie une chose avec mon mari qui s'éclatait d'un côté sans voir ce que moi je faisais. Et puis tous ces gens qui se tripotent sans connaître leur prénom etc... me sentir une chose ne m'a pas convenue et très vite je n'en avais plus envie. Je pense aussi que cette envie venait du fait qu'il y avait longtemps que je n'avais pas "fait de sexe" et que j'en avais très envie... mon mari n'a pas toujours été très sympa dans le sens où parfois il cherchait à m'obliger en me disant "mais si, tu verras, c'est super, ca va te plaire.. tu vas aimer"... mais je n'ai pas aimé. Il y a des fois où cela m'a plu mais c'était plutôt rare ... peut être 2 ou 3 fois mais ce manque de délicatesse que je ressentais a été supérieur à tout. Je ne suis pas un bout de viande. 

Le libertinage est au contraire une occasion de savoir dire non pour moi. Se sentir une chose est lié au fait de subir ce libertinage
Les mots (en rose) que tu utilises sont forts.... et pour cause, quelque part tu t'es laissée abusée à nouveau... ce côté "je sais mieux que toi" est malsain. Surtout qu'il connait ton histoire, je suppose?!! en effet, Parvati à raison, c'est le moment présent dans les choix que tu fais aujourd'hui qui compte.