Pourquoi sommes-nous infidèles? Réponse

09/11/2014 à 14:10

melusinefee

Type :
Messages : 1010
Membre depuis : 01/01/1970

Fiona a dit : 


 Je ne suis pas convaincu par tes propos. Si on n'a tout chez soi, on a pas besoin d'aller voir si l'herbe est plus verte ailleurs, jusqu'à ce qu'on se rend compte que c'était du gazon artificiel. Les personnes proches qui ont franchi ce pas, on détruit leur couple. D'autres ce sont enfermés dans des mensonges, avec la peur que l'autre découvre le pot aux roses et la peur de la réaction de l'autre.

C'est un constat, je pense qu'on incite les gens de plus en plus à tromper l'autre, on s'est calqué sur la société consumériste, j'ouvre une cannette, je la bois et je la jette, puis je recommence. On fonctionne sur ce modèle.

Dans les cas où il y a tromperie, il n'y a pas de communication, je ne pense pas qu'il y a eu concertation sur le sujet, cela se fait toujours derrière le dos de l'autre, ce n'est pas la même chose qu'un couple libertin, qui se sont mis d'accord sur le fonctionnement de leur couple.

Pour moi, c'est un besoin viscéral, tout le monde n'est pas infidèle, loin de là. Je trouve hypocrite de se mettre en couple, de faire des enfants, sous prétexte que mon mari ne me comble pas, je vais voir ailleurs, je me cache, je mens (il faut bien inventer des excuses pour se couvrir). On ne peut pas avoir le crémière, l'argent et le beurre. Il y a des choix qui s'imposent dans la vie ! Dans ce cas présent, autant rester célibataire en papillonnant, ou alors chercher quelqu'un qui a les mêmes affinités que soi, mais pas de double vie. Quand au mensonge, c'est très destructeur

Pour

 Je ne cherche à convaincre personne. Le but d'un forum c'est l'échange d'idées, d'avis et d'expériences.

09/11/2014 à 14:11

melusinefee

Type :
Messages : 1010
Membre depuis : 01/01/1970

Coquintendre a dit : 

(...)

je suis d'accord sur le fait qu il est certainement mieux, idéalement, d'arreter une vie de couple avant d'en commencer une,
mais entre la théorie et la réalité...... souvent il y a un fossé!

apres il y a beaucoups de raisons qui peuvent engendrer la solution de la double vie ou du papillonnage,

mais je me garderais de porter des avis "certitudes" ou des jugements.......

 Tout à fait d'accord !

09/11/2014 à 15:23

indienne

Type :
Messages : 443
Membre depuis : 01/01/1970
Je suis d'accord avec fiona, pour moi l’infidélité c'est la facilité, le couple c'est beaucoup plus difficile a gérer, si on aime vraiment, on fait l'effort, dans le cas contraire , on se separe
09/11/2014 à 17:56

Fiona

Type : Femme
Messages : 451
Membre depuis : 12/09/2012

melusinefee a dit : 

Coquintendre a dit : 

(...)

je suis d'accord sur le fait qu il est certainement mieux, idéalement, d'arreter une vie de couple avant d'en commencer une,
mais entre la théorie et la réalité...... souvent il y a un fossé!

apres il y a beaucoups de raisons qui peuvent engendrer la solution de la double vie ou du papillonnage,

mais je me garderais de porter des avis "certitudes" ou des jugements.......

 Tout à fait d'accord !

 Tu tombes également dans le fossé, parce que tu portes un jugement. Lorsqu'on l'a vécu l'adultère, ça relève de la théorie ou de la pratique ? Je ne pense pas que ce soit de la théorie. J'ai toujours été opposé farouchement, à ce type de procédé, c'est de la facilité. La vie est simple, je pense que nous la compliquons et nous mettons dans des situations rocambolesques.

Vivre caché, mentir, sous prétexte que mon petit confort, me convient, je n'approuve pas du tout. A un moment, dans la vie, il faut faire des choix. Si je reprends ton raisonnement, as-tu pensé à la personne qui est de l'autre côté, qui se doute de rien, mettez vous de temps à temps à la place des autres, pour savoir ce qu'as fait d'avoir été cocufié à la vue de tous.

Je ne porte pas de jugement, j'ai des valeurs, je ne fais jamais à autrui, ce que je n'aimerai pas qu'on me fasse. Et j'ai toujours fonctionné comme cela, ce n'est pas à mon âge que je vais changer ma manière d'être.

Autant je peux être ouverte sur pas mal de chose, mais concernant l'adultère je suis et je reste réfractaire désolée pour toi Mélusinefee

09/11/2014 à 20:29

melusinefee

Type :
Messages : 1010
Membre depuis : 01/01/1970

Fiona a dit : 



Autant je peux être ouverte sur pas mal de chose, mais concernant l'adultère je suis et je reste réfractaire désolée pour toi Mélusinefee

Tu n'as pas besoin d'être désolée pour moi ! Comme je l'ai dit précédemment, je ne veux convaincre personne et ce qui m'intéresse c'est l'échange d'opinions et de partages d'expériences.
Or, sur ce sujet précisément, je connais énormément de couples qui ont été sauvés grâce à une infidélité ! Ce n'est pas drôle et cela secoue ... mais c'est une situation de crise qui permet de faire le point et de remettre les choses à plat et finalement de vérifier la solidité du couple... Ça passe ou ça casse ! Toute crise est également une chance... ne l'oublions pas.
Si des couples réussissent à passer 50ans ou plus ensemble sans traverser de crises, tant mieux pour eux. Mais j'en connais peu. En plus, ce qui m'agace, c'est qu'on fait comme si l'adultère était un phénomène de société récent, alors que ça a toujours existé !Et ce qui m'agace égaleent, c'est cette idée de catégorisation des individus : d'un côté les "fidèles" par nature et de l'autre côté les "infidèles" chroniques ! Cela ne correspond pas à la réalité.

09/11/2014 à 20:54

Coquintendre

Type :
Messages : 880
Membre depuis : 01/01/1970
fiona,

il y a des situations qui peuvent etre plus complexe, donc moins tranchée et plus nuancée, et qu une separation pure et simple mettrais l'autre dans une situation de santé aggravée et/ou financiere catastrophique, voir a la rue......

donc la double vie peut etre une solution humaine pour une personne que tu n'aimes plus mais pour qui tu as énormement d'affection.......

Wink
12/11/2014 à 14:42

indienne

Type :
Messages : 443
Membre depuis : 01/01/1970

Coquintendre a dit : 

fiona,

il y a des situations qui peuvent etre plus complexe, donc moins tranchée et plus nuancée, et qu une separation pure et simple mettrais l'autre dans une situation de santé aggravée et/ou financiere catastrophique, voir a la rue......

donc la double vie peut etre une solution humaine pour une personne que tu n'aimes plus mais pour qui tu as énormement d'affection.......

Wink

 ça ne serait pas pour se donner bonne conscience????????????????

12/11/2014 à 14:59

Fiona

Type : Femme
Messages : 451
Membre depuis : 12/09/2012

Coquintendre a dit : 

fiona,

il y a des situations qui peuvent etre plus complexe, donc moins tranchée et plus nuancée, et qu une separation pure et simple mettrais l'autre dans une situation de santé aggravée et/ou financiere catastrophique, voir a la rue......

donc la double vie peut etre une solution humaine pour une personne que tu n'aimes plus mais pour qui tu as énormement d'affection.......

Wink

 Tu vois c'est un raisonnement issu de la société individualiste, donc en clair, certains se conforme à ce que veut la société. Je ne suis pas de la même culture, non par idéologie mais par origine. Chez moi, en Amérique du Sud, quand tu as un problème, tu le règle, exemple type, je me sens mal dans ma peau à cause de mon nez trop long, je vais voir un chirurgien esthétique et on en parle plus. On tranche, on évite les problèmes. Et ton discours illustre parfaitement ce que j'avançais plus haut, c'est comme les personnes qui ne s'aiment plus mais font semblant d'être un couple normal pour leurs enfants.
La vie est très courte pour se prendre la tête, crée des problèmes, mieux vaut en profiter, peu importe les choix que l'on fait, mais il faut prendre des décisions bonnes ou mauvaises, soit je reste avec cette personne, soit je me sépare, c'est noire ou blanc et non gris. Et c'est ce que j'essaie d'inculquer à ma fille.
Alors pourquoi se compliquer la vie ? Il m'est arrivé de ne plus être amoureux d'une personne, j'ai fais le choix de partir. Même s'il fallait recommencer une nouvelle vie, déménager....
Il faut savoir ce que l'on veut exactement dans la vie et je pense pas que certains sachent pas réellement ce qu'ils veulent. C'est bonnet blanc et blanc bonnet

12/11/2014 à 15:10

melusinefee

Type :
Messages : 1010
Membre depuis : 01/01/1970

Fiona a dit : 

Coquintendre a dit : 

 

 Tu vois c'est un raisonnement issu de la société individualiste, donc en clair, certains se conforme à ce que veut la société. Je ne suis pas de la même culture, non par idéologie mais par origine. Chez moi, en Amérique du Sud, quand tu as un problème, tu le règle, exemple type, je me sens mal dans ma peau à cause de mon nez trop long, je vais voir un chirurgien esthétique et on en parle plus. On tranche, on évite les problèmes. Et ton discours illustre parfaitement ce que j'avançais plus haut, c'est comme les personnes qui ne s'aiment plus mais font semblant d'être un couple normal pour leurs enfants.
La vie est très courte pour se prendre la tête, crée des problèmes, mieux vaut en profiter, peu importe les choix que l'on fait, mais il faut prendre des décisions bonnes ou mauvaises, soit je reste avec cette personne, soit je me sépare, c'est noire ou blanc et non gris. Et c'est ce que j'essaie d'inculquer à ma fille.
Alors pourquoi se compliquer la vie ? Il m'est arrivé de ne plus être amoureux d'une personne, j'ai fais le choix de partir. Même s'il fallait recommencer une nouvelle vie, déménager....
Il faut savoir ce que l'on veut exactement dans la vie et je pense pas que certains sachent pas réellement ce qu'ils veulent. C'est bonnet blanc et blanc bonnet

J'ai du mal à comprendre ton raisonnement Fiona:

Chez moi, en Amérique du Sud, quand tu as un problème, tu le règle,...:

L'infidélité n'existe pas en Amérique du Sud ...??? Vous en avez de la chance ... Mais ce n'est pas ce que me raconte mon amie argentine !!

mais il faut prendre des décisions bonnes ou mauvaises,
rester avec son compagnon/conjoint... tout en ayant une autre personne dans sa vie ... c'est une décision; qu'il faut assumer comme toutes les décisions. Comme tu le dis elle peut être jugée mauvaise par quelqu'un d'autre, mais c'est une décision! Ou est le problème?

Il m'est arrivé de ne plus être amoureux d'une personne, j'ai fais le choix de partir.
Ce n'est pas toi qui disait il y a quelques jours que ce comportement était typique de notre société de consommation où on prend, on consomme et on jette?
Pour moi, ne plus être amoureux et ne plus aimer sont deux choses différentes. Au bout de 10, 20 ... 30 ans, on peut très bien ne plus être "amoureux", mais on peut quand même continuer à aimer.





12/11/2014 à 15:36

Davy22

Type :
Messages : 926
Membre depuis : 01/01/1970

Fiona a dit : 

Tu vois c'est un raisonnement issu de la société individualiste, donc en clair, certains se conforme à ce que veut la société. Je ne suis pas de la même culture, non par idéologie mais par origine. Chez moi, en Amérique du Sud, quand tu as un problème, tu le règle, exemple type, je me sens mal dans ma peau à cause de mon nez trop long, je vais voir un chirurgien esthétique et on en parle plus. On tranche, on évite les problèmes. Et ton discours illustre parfaitement ce que j'avançais plus haut, c'est comme les personnes qui ne s'aiment plus mais font semblant 

La vie est très courte pour se prendre la tête, crée des problèmes, mieux vaut en profiter, peu importe les choix que l'on fait, mais il faut prendre des décisions bonnes ou mauvaises, soit je reste avec cette personne, soit je me sépare, c'est noire ou blanc et non gris. Et c'est ce que j'essaie d'inculquer à ma fille. Alors pourquoi se compliquer la vie ? Il m'est arrivé de ne plus être amoureux d'une personne, j'ai fais le choix de partir. Même s'il fallait recommencer une nouvelle vie, déménager....

Il faut savoir ce que l'on veut exactement dans la vie et je pense pas que certains sachent pas réellement ce qu'ils veulent. C'est bonnet blanc et blanc bonnet 

 
....Trop long sur quel critère, celui que tu as choisi ou celui que t'imposes les magazines et autres représentation du paraître publicitaire...hop on tranche, problème réglé ? Moi je vois un problème d'identité, car il n'y a plus d'identité dans ces conditions...la vision du monde ne doit pas être dicté par le monde mais celle que tu as en toi, dans ton cœur, la représentation que tu aimerais si tu t'écoutais, car c'est toi le monde, toi Fiona avec ce nez différend (enfin plus maintenant)...Et le monde n'attend que toi, avec ton nez différent pour pas reprendre le slogan d'une pub Tongue Out 


Regarde ça, voila qui une bonne raison de se prendre la tête, au lieu de "trancher", car crois moi que elle, elle avait d'autre problème que son problème de nez et heureusement quelle ne sait pas arrêté sur ce genre de bêtise trop superficielle... : http://www.youtube.com/watch?v=QzPbY9ufnQY



 

12/11/2014 à 15:54

Fiona

Type : Femme
Messages : 451
Membre depuis : 12/09/2012

melusinefee a dit : 

Fiona a dit : 

Coquintendre a dit : 

 

 Tu vois c'est un raisonnement issu de la société individualiste, donc en clair, certains se conforme à ce que veut la société. Je ne suis pas de la même culture, non par idéologie mais par origine. Chez moi, en Amérique du Sud, quand tu as un problème, tu le règle, exemple type, je me sens mal dans ma peau à cause de mon nez trop long, je vais voir un chirurgien esthétique et on en parle plus. On tranche, on évite les problèmes. Et ton discours illustre parfaitement ce que j'avançais plus haut, c'est comme les personnes qui ne s'aiment plus mais font semblant d'être un couple normal pour leurs enfants.
La vie est très courte pour se prendre la tête, crée des problèmes, mieux vaut en profiter, peu importe les choix que l'on fait, mais il faut prendre des décisions bonnes ou mauvaises, soit je reste avec cette personne, soit je me sépare, c'est noire ou blanc et non gris. Et c'est ce que j'essaie d'inculquer à ma fille.
Alors pourquoi se compliquer la vie ? Il m'est arrivé de ne plus être amoureux d'une personne, j'ai fais le choix de partir. Même s'il fallait recommencer une nouvelle vie, déménager....
Il faut savoir ce que l'on veut exactement dans la vie et je pense pas que certains sachent pas réellement ce qu'ils veulent. C'est bonnet blanc et blanc bonnet

J'ai du mal à comprendre ton raisonnement Fiona:

Chez moi, en Amérique du Sud, quand tu as un problème, tu le règle,...:

L'infidélité n'existe pas en Amérique du Sud ...??? Vous en avez de la chance ... Mais ce n'est pas ce que me raconte mon amie argentine !!

mais il faut prendre des décisions bonnes ou mauvaises,
rester avec son compagnon/conjoint... tout en ayant une autre personne dans sa vie ... c'est une décision; qu'il faut assumer comme toutes les décisions. Comme tu le dis elle peut être jugée mauvaise par quelqu'un d'autre, mais c'est une décision! Ou est le problème?

Il m'est arrivé de ne plus être amoureux d'une personne, j'ai fais le choix de partir.
Ce n'est pas toi qui disait il y a quelques jours que ce comportement était typique de notre société de consommation où on prend, on consomme et on jette?
Pour moi, ne plus être amoureux et ne plus aimer sont deux choses différentes. Au bout de 10, 20 ... 30 ans, on peut très bien ne plus être "amoureux", mais on peut quand même continuer à aimer.





 Oui c'est vrai que j'ai dis qu'on était dans une situation de consommation, j'assume mes propos, là je m'illustre en exemple, il m'es arrivé de ne plus aimé et de partir, quand il n'y avait plus rien à faire. Pour sauver les meubles, il faut être deux, si l'un refuse de mettre de l'eau dans son vin, il faut partir.

Je n'ai jamais dit que l'infidélité n'existait pas, attention à ne pas interpréter mes propos à ta façon, j'ai dis que chez nous quand on se trouvait dans des situations compliqués, on prenait des décisions. Bien évidemment, que ça existe au Brésil, mais souvent ça fini très mal. Il y a quelques années en arrière, où 2 hommes se battaient à main nu pour une femme, le mari et l'amant, le mec a été dans un chantier en construction, il a ramassé un bout de planche en bois, et sais-tu ce qui s'est passé, il a asséné un coup sur la tête de la femme. Fort heureusement, elle n'a eu qu'une commotion cérébrale. Des cas comme ça, tu en as souvent, et ça touche tous les sphères de la société, dans le cas célèbre du président de Yoki, il a fini découpé en morceau par sa femme, parce qu'elle le soupçonnait d'adultère...
Tout ça pour dire que ça ne fini jamais bien, je n'ai pas dit que tout le monde finissait assassiné. Pour l'Argentine, je ne connais pas. Mais j'ai une amie cubaine qui m'a confirmé que les hommes cubains, ne rigolaient pas avec les femmes de son pays, si la jupe était trop courte, la femme ne quittait pas la maison.
On ne réagit pas de la même manière face à l'infidélité d'un pays à un autre

12/11/2014 à 16:52

Davy22

Type :
Messages : 926
Membre depuis : 01/01/1970
Pour connaitre un peu la culture aux Brésil...c'est un peu encore le moyen age les relations de couple...Ce n'est pas très libéré/ouvert sur ce genre de question.

"La fidélité, de ce fait, est incluse dans l’amour de la femme, elle découle de la définition même de cet amour : chez l’homme elle peut facilement naître à la suite de son amour, - et cela si peu que l’on aurait quelque droit de parler d’une contradiction naturelle entre l’amour et la fidélité chez l’homme : lequel amour n’est autre chose qu’une volonté d’avoir et non point un renoncement ni un abandon : or la volonté d’avoir cesse régulièrement, dès qu’il y a possession. .. En réalité, chez l’homme, lequel ne s’avoue que rarement et tardivement cet avoir, c’est la soif plus subtile et plus soupçonneuse de posséder qui fait subsister son amour : de la sorte, il est même possible qu’il s’accroisse encore après l’abandon de la femme - l’homme n’admet pas aisément qu’une femme n’ait plus rien à lui abandonner." [ Friedrich Nietzsche ]

Quant tu comprends mieux les choses, et donc "te casse la tête", tu apprends que la vie est beaucoup plus subtile, ce qui quelque part fait honneur à nos synapses... 
13/11/2014 à 09:28

Coquintendre

Type :
Messages : 880
Membre depuis : 01/01/1970

indienne a dit : 

Coquintendre a dit : 

fiona,

il y a des situations qui peuvent etre plus complexe, donc moins tranchée et plus nuancée, et qu une separation pure et simple mettrais l'autre dans une situation de santé aggravée et/ou financiere catastrophique, voir a la rue......

donc la double vie peut etre une solution humaine pour une personne que tu n'aimes plus mais pour qui tu as énormement d'affection.......

Wink

 ça ne serait pas pour se donner bonne conscience????????????????

 pas abandonné une personne ,que tu as aime mais  que tu n aime plus , qui a un état de santé lui permettant plus d être autonome financièrement,

En clair, la rupture la mettrais à la rue en mauvaise santé,

ce serais se donner bonne conscience selon toi?


Pas pour Moi!

13/11/2014 à 09:33

Coquintendre

Type :
Messages : 880
Membre depuis : 01/01/1970

Fiona a dit : 

Coquintendre a dit : 

fiona,

il y a des situations qui peuvent etre plus complexe, donc moins tranchée et plus nuancée, et qu une separation pure et simple mettrais l'autre dans une situation de santé aggravée et/ou financiere catastrophique, voir a la rue......

donc la double vie peut etre une solution humaine pour une personne que tu n'aimes plus mais pour qui tu as énormement d'affection.......

Wink

 Tu vois c'est un raisonnement issu de la société individualiste, donc en clair, certains se conforme à ce que veut la société. Je ne suis pas de la même culture, non par idéologie mais par origine. Chez moi, en Amérique du Sud, quand tu as un problème, tu le règle, exemple type, je me sens mal dans ma peau à cause de mon nez trop long, je vais voir un chirurgien esthétique et on en parle plus. On tranche, on évite les problèmes. Et ton discours illustre parfaitement ce que j'avançais plus haut, c'est comme les personnes qui ne s'aiment plus mais font semblant d'être un couple normal pour leurs enfants.
La vie est très courte pour se prendre la tête, crée des problèmes, mieux vaut en profiter, peu importe les choix que l'on fait, mais il faut prendre des décisions bonnes ou mauvaises, soit je reste avec cette personne, soit je me sépare, c'est noire ou blanc et non gris. Et c'est ce que j'essaie d'inculquer à ma fille.
Alors pourquoi se compliquer la vie ? Il m'est arrivé de ne plus être amoureux d'une personne, j'ai fais le choix de partir. Même s'il fallait recommencer une nouvelle vie, déménager....
Il faut savoir ce que l'on veut exactement dans la vie et je pense pas que certains sachent pas réellement ce qu'ils veulent. C'est bonnet blanc et blanc bonnet

 Eh bien non, la vie n est pas blanche ou noir......  Elle passé par des nuances .....

tu vois de l individualisme dans mon exemple...

tu vois, les normes, moi j y vois de l altruisme

va comprendre....

09/12/2014 à 12:57

CheyN

Type :
Messages : 280
Membre depuis : 01/01/1970
et si l'infidélité était ni plus ni moins un signe d'immaturité dans le couple ? 
A lire le wiki du jour sur le sujet :Wink
http://www.brigittelahaie.fr/wiki/fidelite

09/12/2014 à 13:31

melusinefee

Type :
Messages : 1010
Membre depuis : 01/01/1970

CheyN a dit : 

et si l'infidélité était ni plus ni moins un signe d'immaturité dans le couple ? 
A lire le wiki du jour sur le sujet :Wink
http://www.brigittelahaie.fr/wiki/fidelite

 Et si l'infidélité était un phénomène beaucoup trop complexe pour être résumé en une seule explication?
Il y a presque autant de formes et de raisons d'infidélité qu'il y a de partenaires infidèles... même si on peut dégager un certain nombre de facteurs qui reviennent souvent.
Et qu'est-ce qu'un couple "mature" ou "immature"? La plupart des couples se formant jeunes, voire très jeunes, les protagonistes sont en général immatures au départ. La maturité venant avec l'âge.
Autre réflexion: à part certains cas chroniques, l'infidélité accompagne rarement un couple sur toute sa durée (je parle de couples qui tiennent ensemble sur le long terme) mais accompagne souvent une tranche de vie, une période de crise et de remise en question...

Quoi qu'il en soit, elle ne laisse jamais indifférent !

09/12/2014 à 16:34

CheyN

Type :
Messages : 280
Membre depuis : 01/01/1970

melusinefee a dit : 

CheyN a dit : 

et si l'infidélité était ni plus ni moins un signe d'immaturité dans le couple ? 
A lire le wiki du jour sur le sujet :Wink
http://www.brigittelahaie.fr/wiki/fidelite

 Et si l'infidélité était un phénomène beaucoup trop complexe pour être résumé en une seule explication?
Il y a presque autant de formes et de raisons d'infidélité qu'il y a de partenaires infidèles... même si on peut dégager un certain nombre de facteurs qui reviennent souvent.
Et qu'est-ce qu'un couple "mature" ou "immature"? La plupart des couples se formant jeunes, voire très jeunes, les protagonistes sont en général immatures au départ. La maturité venant avec l'âge.
Autre réflexion: à part certains cas chroniques, l'infidélité accompagne rarement un couple sur toute sa durée (je parle de couples qui tiennent ensemble sur le long terme) mais accompagne souvent une tranche de vie, une période de crise et de remise en question...

Quoi qu'il en soit, elle ne laisse jamais indifférent !

On est bien d'accord melusinefee.
En tout cas ce sujet là ne te laisse manifestement pas indifférente. Wink 

Et je persiste et signe pour dire que ce qui sous-tend toutes les formes d'infidélités dans les couples auto-proclamés peut se résumer à de l'immaturité. Rien de honteux en soi et nul besoin de complexité pour le comprendre.

D'ailleurs je pense que la meilleure façon de dépasser l'infidélité dans le couple est de commencer par admettre le degré d'immaturité de son couple, tout simplement.

Un couple mature est un couple fidèle au but commun partagé. Personne n'a dit que la maturité devait s'acquérir en 2 secondes ou se réalisait sans épreuves, bien au contraire.

Chacun à son rythme, bien entendu.



09/12/2014 à 18:45

guko84

Type :
Messages : 2732
Membre depuis : 01/01/1970

CheyN a dit : 

melusinefee a dit : 

CheyN a dit : 

et si l'infidélité était ni plus ni moins un signe d'immaturité dans le couple ? 
A lire le wiki du jour sur le sujet :Wink
http://www.brigittelahaie.fr/wiki/fidelite

 Et si l'infidélité était un phénomène beaucoup trop complexe pour être résumé en une seule explication?
Il y a presque autant de formes et de raisons d'infidélité qu'il y a de partenaires infidèles... même si on peut dégager un certain nombre de facteurs qui reviennent souvent.
Et qu'est-ce qu'un couple "mature" ou "immature"? La plupart des couples se formant jeunes, voire très jeunes, les protagonistes sont en général immatures au départ. La maturité venant avec l'âge.
Autre réflexion: à part certains cas chroniques, l'infidélité accompagne rarement un couple sur toute sa durée (je parle de couples qui tiennent ensemble sur le long terme) mais accompagne souvent une tranche de vie, une période de crise et de remise en question...

Quoi qu'il en soit, elle ne laisse jamais indifférent !

On est bien d'accord melusinefee.
En tout cas ce sujet là ne te laisse manifestement pas indifférente. Wink 

Et je persiste et signe pour dire que ce qui sous-tend toutes les formes d'infidélités dans les couples auto-proclamés peut se résumer à de l'immaturité. Rien de honteux en soi et nul besoin de complexité pour le comprendre.

D'ailleurs je pense que la meilleure façon de dépasser l'infidélité dans le couple est de commencer par admettre le degré d'immaturité de son couple, tout simplement.

Un couple mature est un couple fidèle au but commun partagé. Personne n'a dit que la maturité devait s'acquérir en 2 secondes ou se réalisait sans épreuves, bien au contraire.

Chacun à son rythme, bien entendu.



 Que cherche t'ont dans l'infidélité .. femme ou homme .. il y as une absence, une routine, une conquête ..
Pour ma part, je penses c'est vouloir sortir de la routine .. C'est n'analyser pour moi, étant dans un couple libre .. je n'est jamais pensé a cela ..
Malgré que je soit tombé une fois ..

09/12/2014 à 21:45

Ambre

Type :
Messages : 3001
Membre depuis : 01/01/1970
Coucou tous

Vaste sujet effectivement. Vais-je relancer le débat en proclamant "haut et fort" :

- Que l'Etre humain n'est pas né pour être monogame et ne peut se contenter d'une seule personne sa vie entière (qui est bien longue au 21ème siècle Wink)
- Que nous sommes régis (quoique nous en disions) par des valeurs, des codes, des règles, des lois, etc... qui malgré tout condamnent l'infidélité
- Qu'il existe des périodes dans une vie ou on est tellement comblé(e) par l'Etre aimé qu'on ne regarde rien de rien autour
- Qu'on a juste envie d'être fidèle à 200 % jusqu'à ce que la mort nous sépare
- Qu'au bout de quelques temps (un mois, trois ans, dix ans...), la passion s'en est allée, le "ronron" s'est installé
- Que le "naturel revient au galop" et qu'on se "met en chasse" d'un autre partenaire...

Je ne vais pas vous raconter l'histoire des ces Reines ou de ces Rois qui mènent des doubles vies et qui sont traités de tous les noms d'oiseaux car pour moi on est tous potentiellement de ceux-là...

Je vois certains s'insurger : "jamais, je ne tromperai ma femme, mon mari....!" Jamais ? Je n'aime pas le jamais ... On ne sait pas ce qui peut se passer demain. J'ai rencontré ici sur le net peut-être une personne (sur les 4000000000000 internautes) qui m'a convaincue de sa fidélité inébranlable... Wink

Après c'est la façon de gérer la situation de l'infidélité qui est différente selon les individus. Quand quelques-uns culpabilisent à mort, d'autres vivent une double vie pendant X années et paradoxe de la chose, cà leur permet même de rester en couple plus longtemps...

Je le redis donc : l'infidélité est plus inné chez l'homme ou la femme que la fidélité

Qu'en pensez-vous ?



09/12/2014 à 22:34

guko84

Type :
Messages : 2732
Membre depuis : 01/01/1970

Ambre a dit : 

Coucou tous

Vaste sujet effectivement. Vais-je relancer le débat en proclamant "haut et fort" :

- Que l'Etre humain n'est pas né pour être monogame et ne peut se contenter d'une seule personne sa vie entière (qui est bien longue au 21ème siècle Wink)
- Que nous sommes régis (quoique nous en disions) par des valeurs, des codes, des règles, des lois, etc... qui malgré tout condamnent l'infidélité
- Qu'il existe des périodes dans une vie ou on est tellement comblé(e) par l'Etre aimé qu'on ne regarde rien de rien autour
- Qu'on a juste envie d'être fidèle à 200 % jusqu'à ce que la mort nous sépare
- Qu'au bout de quelques temps (un mois, trois ans, dix ans...), la passion s'en est allée, le "ronron" s'est installé
- Que le "naturel revient au galop" et qu'on se "met en chasse" d'un autre partenaire...

Je ne vais pas vous raconter l'histoire des ces Reines ou de ces Rois qui mènent des doubles vies et qui sont traités de tous les noms d'oiseaux car pour moi on est tous potentiellement de ceux-là...

Je vois certains s'insurger : "jamais, je ne tromperai ma femme, mon mari....!" Jamais ? Je n'aime pas le jamais ... On ne sait pas ce qui peut se passer demain. J'ai rencontré ici sur le net peut-être une personne (sur les 4000000000000 internautes) qui m'a convaincue de sa fidélité inébranlable... Wink

Après c'est la façon de gérer la situation de l'infidélité qui est différente selon les individus. Quand quelques-uns culpabilisent à mort, d'autres vivent une double vie pendant X années et paradoxe de la chose, cà leur permet même de rester en couple plus longtemps...

Je le redis donc : l'infidélité est plus inné chez l'homme ou la femme que la fidélité

Qu'en pensez-vous ?



 "l'Etre humain n'est pas né pour être monogame"  et "jamais n'existe pas" que l'on chute sous la tentation ou pas  .. pour notre part, nous avons détourné le sujet de "l'infidélité"  par le Libertinage.
Dans notre couple chacun c'est ce que l'autre fait, le dialogue est très important, je cesse de le dire  .. mais malgré tout comme je l'est dis a demi-mot, j'ai cedé aussi ..