Perplexe

10/11/2013 à 08:06

secret01

Type :
Messages : 143
Membre depuis : 01/01/1970

FranckP a dit : 

Effectivement rien n'est banal à partir du moment ou ça triture tant les esprits !

Comme c'est confortable de ne pas vivre ces turpitudes mais ce que mon expérience me prouve tous les jours c'est que le couple rigide et imposé par la morale sociale ne permet que rarement cette constance dans l'epreuve du temps ...
Les seuls moments de ma vie où je me suis senti apaisé et certain de ma stabilité afffective étaient lorsque je pouvais vivre selon nos codes de couple libertin , les promesses de luxure tenaient à distance toutes formes de frustrations ..
Ce n'est plus du tout le cas aujourd'hui même si ma compagne me laisse libre de mes éventuelles rencontres en solo , elle a brutalement décidé de tourner cette page et en fait ça me donne plutôt envie de clandestinité maintenant .. comme quoi rien n'est jamais simple .

 non rien est banal dans l infidélité dans le couple mais on en fais peut être une chose banale aussi car on en parle de plus en plus dans notre société. c'est comme les séparations, meme de ma position actuelle, je suis choquée d apprendre tous les jours dans mon entourage, des amis des amis, des collègues de travail qui se séparent!! rien que la semaine dernière sur environ 50 employés, j ai appris 3 séparations...;  il y a 70 pour cent du personnel divorcé dans mon institution!!!! ce qui m amène vraiment a réfléchir... la notion d infidélité ou de désir d infidélité est beaucoup présentent lors de nos discussion de ses couples qui se séparent.... je retrouve beaucoup de similitude dans ses couples (donc comme le mien) ou il  y a une famille, des enfants (souvent jeunes), une vie bien tranquille et bing!! l influence de notre société me pose réellement question!!

quand a toi franck, je comprend le sentiment de frustration que tu peux ressentir d arrêter cette vie libertine... c 'est une source de plaisir pour toi qu on t enlève..; et celle la n 'est pas forcément facile a gerer

14/11/2013 à 05:53

FranckP

Type : Homme
Messages : 687
Membre depuis : 13/09/2012
Oui c'est une source de plaisir dont je dois apprendre à me passer ... pour l'instant ..
En effet , la nature ayant horreur du vide on trouve instinctivement des compensations et finalement pour moi c'est la séduction douce et réciproque qui m'occupe actuellement .
Il y a moins de jeux érotiques évidemment , juste des sensations et des envies , parfois des attitudes trés ouvertes qui débouchent sur du concret et puis .. la sensation de vivre une forme de liberté de pensée et de s'y tenir car je suis libertin pour la vie c'est certain , personne ne peut influencer dans le sens qui l'arrange mon désir intérieur , c'est mon jardin secret voilà .. (je ne raconte donc pas mes rencontres .. pour l'instant ..).
15/11/2013 à 18:54

secret01

Type :
Messages : 143
Membre depuis : 01/01/1970

FranckP a dit : 

Oui c'est une source de plaisir dont je dois apprendre à me passer ... pour l'instant ..
En effet , la nature ayant horreur du vide on trouve instinctivement des compensations et finalement pour moi c'est la séduction douce et réciproque qui m'occupe actuellement .
Il y a moins de jeux érotiques évidemment , juste des sensations et des envies , parfois des attitudes trés ouvertes qui débouchent sur du concret et puis .. la sensation de vivre une forme de liberté de pensée et de s'y tenir car je suis libertin pour la vie c'est certain , personne ne peut influencer dans le sens qui l'arrange mon désir intérieur , c'est mon jardin secret voilà .. (je ne raconte donc pas mes rencontres .. pour l'instant ..).

 oiu je comprend difficile de s en passer si on a toujours vécu la dedans

16/11/2013 à 06:32

tendrecalin

Type :
Messages : 13
Membre depuis : 01/01/1970

secret01 a dit : 

FranckP a dit : 

Effectivement rien n'est banal à partir du moment ou ça triture tant les esprits !

Comme c'est confortable de ne pas vivre ces turpitudes mais ce que mon expérience me prouve tous les jours c'est que le couple rigide et imposé par la morale sociale ne permet que rarement cette constance dans l'epreuve du temps ...
Les seuls moments de ma vie où je me suis senti apaisé et certain de ma stabilité afffective étaient lorsque je pouvais vivre selon nos codes de couple libertin , les promesses de luxure tenaient à distance toutes formes de frustrations ..
Ce n'est plus du tout le cas aujourd'hui même si ma compagne me laisse libre de mes éventuelles rencontres en solo , elle a brutalement décidé de tourner cette page et en fait ça me donne plutôt envie de clandestinité maintenant .. comme quoi rien n'est jamais simple .

 non rien est banal dans l infidélité dans le couple mais on en fais peut être une chose banale aussi car on en parle de plus en plus dans notre société. c'est comme les séparations, meme de ma position actuelle, je suis choquée d apprendre tous les jours dans mon entourage, des amis des amis, des collègues de travail qui se séparent!! rien que la semaine dernière sur environ 50 employés, j ai appris 3 séparations...;  il y a 70 pour cent du personnel divorcé dans mon institution!!!! ce qui m amène vraiment a réfléchir... la notion d infidélité ou de désir d infidélité est beaucoup présentent lors de nos discussion de ses couples qui se séparent.... je retrouve beaucoup de similitude dans ses couples (donc comme le mien) ou il  y a une famille, des enfants (souvent jeunes), une vie bien tranquille et bing!! l influence de notre société me pose réellement question!!

quand a toi franck, je comprend le sentiment de frustration que tu peux ressentir d arrêter cette vie libertine... c 'est une source de plaisir pour toi qu on t enlève..; et celle la n 'est pas forcément facile a gerer

 Je ne sais pas si il faut parler de banalité pour la séparation. Il est clair que l'image de la famille des années 50 vole en éclat. Mais avant, cela était tabou (notamment pour des raisons religieuses et culturel). Aujourd'hui, cette vision a changée, on prend plus de liberté, de plus, je pense que quand les couples se déchirent, se haïssent, il vaut mieux une séparation que des mots durs, des infidélités à répétition, se faire du mal en permanence. On en sort jamais indemne. Cela protège les enfants aussi. J'ai des amis qui s'aimaient profondément mais qui se rentraient dedans en permanence. Ils étaient toujours sous tension. Ils ont eu un enfant ("pour tenter de sauver le couple"; qu'elle connerie), ils sont resté sur leur petit nuage 6 mois et le naturel est revenu au galop. Du coup, même la petite fille était extrêmement tendue, ça se voyait. Ils ont fini par se tromper l'un et l'autre et se sont séparés. Aujourd'hui, ils ont refait chacun leur vie et la petite est beaucoup plus détendue et équilibrée.
Il serait dommage de parler aussi de banalité pour l'infidélité. Je pense que dans la plupart des cas, quand il y a infidélité, il y a une raison en ça (insatisfaction dans le couple, instabilité, sentiments pour une autre personne, éducation...). Je n'ai jamais trompé ma femme, mais je crois que dans la plupart des cas, lorsque l'on est infidèle, il y a toujours une petite part de culpabilité.
C'est ce que je pense, si je me trompe, dites le moi.