Perplexe

31/08/2013 à 00:26

loundge

Type :
Messages : 108
Membre depuis : 01/01/1970
pour Caramiel ; en quoi le fait qu'elle veuille avoir une autre relation est différente si c'est pour aller avec une autre femme ? la conception de base ne devrait pas être ébranlée , femme ou homme.
Pas moins ou plus important que ce soit une relation homo ou hétéro je pense . Après c'est plutôt une question d'ouverture d'esprit ou chasse gardée , il me semble .
31/08/2013 à 03:47

FranckP

Type : Homme
Messages : 687
Membre depuis : 13/09/2012
La fidélité rassure celui ou celle qui la reclame et peut enfermer celui ou celle qui l'offre par principe ..
Mais pour autant garanti t'elle la sincérité ?
Dans une relation qui avance avec le temps , il me semble que la souplesse dans un couple , le non-enfermement sont préférables à la croyance de l'être unique , là pour combler notre moi profond , quelle responsabilité dans les mains de l'autre ouff !
Je préfère vivre la notion de liberté consentie car il est absolument certain alors que ma conjointe ne sera pas frustrée au point de développer le mensonge car pour moi là est la véritable infidélité , mentir !!
Pour ma part me savoir libre aussi , me rend plus serein et pas forcemment plus gambadeur (lutineur?).
Laisser la porte de la cage entrouverte c'est offrir à l'autre son espace de liberté absolument nécessaire à son épanouissement affectif , je préfère la laisser aller et venir comme une belle nature qui reviendra au nid car elle s'y sent bien et non obligée de respecter ce code moral imposé .
Non seulement les petits escapades dédramatisent cet acte vivant mais en plus croyez moi , il est absolument electrique pour la libido du couple et son attachement ... (qu'il se passe quelque chose ou pas , c'est l'espace offert qui excite ).
La frustration crée le mal-être (même s'il en faut un peu pour apprécier les bonnes choses) , la liberté crée la sérennité et ça c'est plus que précieux Innocent
31/08/2013 à 12:07

Cathy

Type :
Messages : 1204
Membre depuis : 01/01/1970

FranckP a dit : 

La fidélité rassure celui ou celle qui la reclame et peut enfermer celui ou celle qui l'offre par principe ..
Mais pour autant garanti t'elle la sincérité ?
Dans une relation qui avance avec le temps , il me semble que la souplesse dans un couple , le non-enfermement sont préférables à la croyance de l'être unique , là pour combler notre moi profond , quelle responsabilité dans les mains de l'autre ouff !
Je préfère vivre la notion de liberté consentie car il est absolument certain alors que ma conjointe ne sera pas frustrée au point de développer le mensonge car pour moi là est la véritable infidélité , mentir !!
Pour ma part me savoir libre aussi , me rend plus serein et pas forcemment plus gambadeur (lutineur?).
Laisser la porte de la cage entrouverte c'est offrir à l'autre son espace de liberté absolument nécessaire à son épanouissement affectif , je préfère la laisser aller et venir comme une belle nature qui reviendra au nid car elle s'y sent bien et non obligée de respecter ce code moral imposé .
Non seulement les petits escapades dédramatisent cet acte vivant mais en plus croyez moi , il est absolument electrique pour la libido du couple et son attachement ... (qu'il se passe quelque chose ou pas , c'est l'espace offert qui excite ).
La frustration crée le mal-être (même s'il en faut un peu pour apprécier les bonnes choses) , la liberté crée la sérennité et ça c'est plus que précieux Innocent

 Voilà !!! Enfin quelqu'un qui comprend ce principe !! Sans forcément y avoir recours, savoir qu'on a cette liberté est déjà sortir de la frustration. Merci FranckP pour cette lucidité  !!! 

31/08/2013 à 15:52

clemence4745

Type :
Messages : 702
Membre depuis : 01/01/1970
d accord avec franckP ??cette liberté laissé dans un couple  pour mieux se retrouver ensuite ,,,,oui vraiment une question d ouverture d esprit  sur la vraie vie de couple ,,,,sans pour cela en souffrir ,,,, j aie deja entendue dire """ que personne n appartient a personne """"""cest aussi une question de maturité et aux experiences de vie  et si justement bien dis par cathy de lucidité
nous sommes oui """bouffés "" par de codes moraux ,,, mais au non de quelle morale justement ,,,,savoir communiquer en ttes circonstances sur tous les sujets permets justement cette liberté de respect aussi envers l autre  meme si de temps a autre il y a un '' coup de canif dans le contrat """ si l attachement et les sentiments forts sont presents et avoir confiance qmm l un envers l autre si ce n'est qu' une question de pulsion sexuelle episodique qui est clarifié et dite 
  je pense qu un couple peut surmonter ces epreuves ,,,,car effectivement mentir est la pire des choses  ainsi que les cacher ,,,,,,,, cela ramene aussi a mon humble avis une question de confiance de soi meme d image de soi  pour aller vers les autres sereins comme dis franckp
31/08/2013 à 16:41

caramiel

Type : Homme
Messages : 661
Membre depuis : 18/09/2012
tu parles mieux que moi Franck c'est ce que je n'ai pas réussi à écrire
Laughing
31/08/2013 à 16:42

caramiel

Type : Homme
Messages : 661
Membre depuis : 18/09/2012

loundge a dit : 

pour Caramiel ; en quoi le fait qu'elle veuille avoir une autre relation est différente si c'est pour aller avec une autre femme ? la conception de base ne devrait pas être ébranlée , femme ou homme.
Pas moins ou plus important que ce soit une relation homo ou hétéro je pense . Après c'est plutôt une question d'ouverture d'esprit ou chasse gardée , il me semble .

 non homo ou hétéro je m'en fiche Cool

31/08/2013 à 18:22

Ambre

Type :
Messages : 3001
Membre depuis : 01/01/1970

FranckP

Laisser la porte de la cage entrouverte c'est offrir à l'autre son espace de liberté absolument nécessaire à son épanouissement affectif , je préfère la laisser aller et venir comme une belle nature qui reviendra au nid car elle s'y sent bien et non obligée de respecter ce code moral imposé .
Non seulement les petits escapades dédramatisent cet acte vivant mais en plus croyez moi , il est absolument electrique pour la libido du couple et son attachement ... (qu'il se passe quelque chose ou pas , c'est l'espace offert qui excite ).
La frustration crée le mal-être (même s'il en faut un peu pour apprécier les bonnes choses) , la liberté crée la sérennité et ça c'est plus que précieux Innocent

Je suis bien d'accord avec toi mais pour autant il faut une sacrée dose de confiance en soi (et à l'infini) pour vivre ce genre de couples au quotidien. C'est quand même utopique car il faut bien entendu que les deux soient sur la même longueur d'onde et au top de leur optimisme tout le temps...
Tu vois, c'est un peu ma philosophie : laisser libre l'autre, soi-même et ne jamais se sentir frustré... mais pour autant quand l'infidélité arrive, çà fait sacrément mal à son "soi" .... Il faut être fort pour se relever, ne pas culpabiliser, etc... Même si c'était au départ une règle établie.
Infidélité, fidélité, ce n'est pas  que çà : Il y a des couples, des histoires, des vies et il faut composer avec les failles, les imperfections, les aléas de la vie, les choix, etc..
Pour autant, quand on tombe, on se relève et on apprend TOUJOURS. C'est le coté positif de la chose.Wink

31/08/2013 à 19:30

stephyduclos

Type : Femme
Messages : 4556
Membre depuis : 18/09/2012

Ambre a dit : 

 

Je suis bien d'accord avec toi mais pour autant il faut une sacrée dose de confiance en soi (et à l'infini) pour vivre ce genre de couples au quotidien. C'est quand même utopique car il faut bien entendu que les deux soient sur la même longueur d'onde et au top de leur optimisme tout le temps...
Tu vois, c'est un peu ma philosophie : laisser libre l'autre, soi-même et ne jamais se sentir frustré... mais pour autant quand l'infidélité arrive, çà fait sacrément mal à son "soi" .... Il faut être fort pour se relever, ne pas culpabiliser, etc... Même si c'était au départ une règle établie.
Infidélité, fidélité, ce n'est pas  que çà : Il y a des couples, des histoires, des vies et il faut composer avec les failles, les imperfections, les aléas de la vie, les choix, etc..
Pour autant, quand on tombe, on se relève et on apprend TOUJOURS. C'est le coté positif de la chose.Wink

 J'aime ce que tu as marqué Smile

01/09/2013 à 05:09

FranckP

Type : Homme
Messages : 687
Membre depuis : 13/09/2012
Oui , j'aime bien aussi ..
Peut-être aussi que je n'ai pas assez souligné la composante "jeu sexuel" dans cette situation , car je pense que si ça n'excite pas (les 2 !) il vaut mieux éviter en effet .
Ce dont tu parles Ambre ou du moins suggère relève plus du poly-amour et même si j'écoute régulièrement ceux qui en parlent je reste à mon tour assez perplexe aussi ...
D'ailleurs , ils avouent que parfois c'est difficile à vivre et ils ne sont pas à l'abri du doute qui finit par déboucher sur la jalousie , celle qui fait mal .. pas celle qui est aphrodisiaque !
Je note que tu emploies trés justement le mot infidélité (qui fait mal à son soi) car il s'agit bien entendu de ce ressenti quand des sentiments s'en mêlent et là je dois dire que je n'ai pas de réponse , je pense que ça peut faire trés mal oui .
Finalement , je précise ma pensée candauliste pour situer le débat et même les plus grands libertins sont anéantis par une infidélité car elle sort alors du jeu consenti .
Sinon , il reste aussi le mystère de la situation , nous sommes libres mais nous restons discrets afin de ne pas faire souffrir l'autre , celà sous-entend alors de ne jamais questionner mais y arrive t-on ? 
Innocent
01/09/2013 à 08:06

clemence4745

Type :
Messages : 702
Membre depuis : 01/01/1970
difficile de ne pas questionnez??????? MAIS ALLER AU BOUT DE SOI MEME NEST IL QMM PAS LA MEILLEURE SOLUTION  SI ON EN EST CAPABLE ?
qui demande une grande honneteté avec soi et l autre ,,cest a ce prix peut etre de ne pas faire souffrir si le couple est dans la meme demarche de consenti  l un envers l autre, lorsque l infidelité arrive , pour eradiquer une frustration ou souffrance il faut bcp de caractere, et faire un long travail sur soi , car la pointe de jalousie forcement arrivera plus ou moins forte ,,,,,dans une epreuve a surmonter  et avoir le desir de continuer a construire ensemble ,,,belle epreuve de courage mais pas donné a tout le monde donc j en reviens a une extreme ouverture d esprit  qui peut se completer lorsque les vrais sentiments sont presents comme dis ambre accepter les failles de chacun
?,
01/09/2013 à 15:48

Ambre

Type :
Messages : 3001
Membre depuis : 01/01/1970

FranckP a dit : 

Ce dont tu parles Ambre ou du moins suggère relève plus du poly-amour et même si j'écoute régulièrement ceux qui en parlent je reste à mon tour assez perplexe aussi ...
D'ailleurs , ils avouent que parfois c'est difficile à vivre et ils ne sont pas à l'abri du doute qui finit par déboucher sur la jalousie , celle qui fait mal .. pas celle qui est aphrodisiaque !
Je note que tu emploies trés justement le mot infidélité (qui fait mal à son soi) car il s'agit bien entendu de ce ressenti quand des sentiments s'en mêlent et là je dois dire que je n'ai pas de réponse , je pense que ça peut faire trés mal oui .
Finalement , je précise ma pensée candauliste pour situer le débat et même les plus grands libertins sont anéantis par une infidélité car elle sort alors du jeu consenti .
Sinon , il reste aussi le mystère de la situation , nous sommes libres mais nous restons discrets afin de ne pas faire souffrir l'autre , celà sous-entend alors de ne jamais questionner mais y arrive t-on ? 
Innocent

 Il faut lire Françoise Simpère parler du poly-amour... C'est beau... Mais pour autant et elle le dit elle-même : s'autoriser à tomber amoureux(se) de plusieurs personnes peut causer quelques ravages ;
 - En soi d'abord, parce que la jalousie ne disparait jamais totalement :
Elle est rationalisée, mais parfois, une pointe, un pic, nous rappelle à nos angoisses...« Quoi ? Finalement tu restes dormir chez Ninon ce soir ? Ah, bon, très bien, à demain mon amour... »

Et là... Ce qui, un autre jour, aurait été anodin, devient une source d’affliction, voire de douleur parce que ce jour, on est pas bien justement...
- sur l'autre aussi parce que même si il est de bon ton de "taire" l'adultère" et bien quelques petits indices laissés peuvent quand même faire souffrir et est-ce que aimer c'est faire souffrir l'autre ?

09/09/2013 à 11:43

melusinefee

Type :
Messages : 1010
Membre depuis : 01/01/1970

Ambre a dit : 

J'ai du mal à croire à la fidélité "sexuelle" (et pourquoi sexuelle d'ailleurs ?)... Pour autant, je ne vénère pas l'infidélité sexuelle non plus.... J'excuse tout le Monde, voilà tout. A chacun ses erreurs, ses failles, etc.... Et je ne trouve pas que ceux qui prônent la fidélité soient des vieux cons réac.... En fait c'est votre ressenti qui est ainsi parce que ce sujet vous touche simplement.

 Pourquoi "erreurs, failles, etc..." La fidélité (sexuelle et autre) n'est-elle pas une valeur idéaliste née de notre conditionnement social? Et se retrouver dans une situation d'infidélité, n'est d'ailleurs pas forcément un choix conscient et délibéré. On peut très bien aspirer à cet idéal, s'y tenir pendant des années et se retrouver quand même dans une situation d'infidélité! Cela peut paraître bizarre mais je vis cette situation comme une épreuve et en tant que telle elle attend une remise en question: pourquoi ai-je failli à ce que je pensais être une valeur fondamentale ? Pourquoi en suis-je arrivée là ? Où en est mon couple? Qu'est-ce qui me manque? ... J'ai personnellement vécu ce parcours (en fait, je suis encore dedans!) et cela m'a ouvert les yeux sur pas mal de choses de mon évolution au fil des ans, de celle de mon mari et donc de notre couple. Maintenant, on essaye de voir où on en est et sur quelles bases continuer. Une chose est sûre, c'est qu'on ne peut pas faire machine arrière. Quoi qu'il en coûte !

10/09/2013 à 13:18

Ambre

Type :
Messages : 3001
Membre depuis : 01/01/1970

melusinefee a dit : 

Ambre a dit : 

J'ai du mal à croire à la fidélité "sexuelle" (et pourquoi sexuelle d'ailleurs ?)... Pour autant, je ne vénère pas l'infidélité sexuelle non plus.... J'excuse tout le Monde, voilà tout. A chacun ses erreurs, ses failles, etc.... Et je ne trouve pas que ceux qui prônent la fidélité soient des vieux cons réac.... En fait c'est votre ressenti qui est ainsi parce que ce sujet vous touche simplement.

 Pourquoi "erreurs, failles, etc..." La fidélité (sexuelle et autre) n'est-elle pas une valeur idéaliste née de notre conditionnement social?

 Heu... Dans notre société, ce serait quand même du grand n'importe quoi si l'infidélité à tout va était pronée ... Non ?

Et je fais suite à l'émission que j'ai vu hier soir sur M6 (qui l'a regardé ?). Le psy disait : "il y a toujours une raison à l'infidélité"... C'est parce qu'il y a quelque chose dans le couple qui ne va pas, qu'on se laisse tenter par un tel ou une telle...
Dans les trois cas présentés, le même point commun : défaut de communication entre les partenaires... Alors, est-ce à dire que l'adultère pourrait être évité dans certains cas ? A méditer.

10/09/2013 à 15:05

loundge

Type :
Messages : 108
Membre depuis : 01/01/1970
Infidélité pronée ? heureusement non . Il n'y a que ceux que cela arrange de le penser librement .L'infidélité n'arrive effectivement par hasard. Et clamer à tout va."..nous sommes libres ...quelles sont ces idées d 'appartenance...!" en général quand on vous le dit , il est déjà trop tard...

Si ils étaient convaincus du bien fondé de leurs dires , ils en parleraient avant et pas une fois pris sur le fait . C'est là qu'intervient la trahison pour moi ...Après il faut savoir assumer la douleur de la personne en face...il faut savoir se regarder et faire le point honnêtement .

10/09/2013 à 17:17

melusinefee

Type :
Messages : 1010
Membre depuis : 01/01/1970

 

melusinefee a dit : 

Ambre a dit : 

J'ai du mal à croire à la fidélité "sexuelle" (et pourquoi sexuelle d'ailleurs ?)... Pour autant, je ne vénère pas l'infidélité sexuelle non plus.... J'excuse tout le Monde, voilà tout. A chacun ses erreurs, ses failles, etc.... Et je ne trouve pas que ceux qui prônent la fidélité soient des vieux cons réac.... En fait c'est votre ressenti qui est ainsi parce que ce sujet vous touche simplement.

 Pourquoi "erreurs, failles, etc..." La fidélité (sexuelle et autre) n'est-elle pas une valeur idéaliste née de notre conditionnement social?

 Heu... Dans notre société, ce serait quand même du grand n'importe quoi si l'infidélité à tout va était pronée ... Non ?

Et je fais suite à l'émission que j'ai vu hier soir sur M6 (qui l'a regardé ?). Le psy disait : "il y a toujours une raison à l'infidélité"... C'est parce qu'il y a quelque chose dans le couple qui ne va pas, qu'on se laisse tenter par un tel ou une telle...
Dans les trois cas présentés, le même point commun : défaut de communication entre les partenaires... Alors, est-ce à dire que l'adultère pourrait être évité dans certains cas ? A méditer.

 Non, il ne s'agit pas de "faire l'éloge" ou de préconiser l'infidélité; mais tout simplement de faire preuve d'un peu moins d'hypocrisie et de reconnaître que c'est une réalité tout simplement "humaine", quasi universlle et intemporelle. Alors que la fidélité est érigée par la société comme un idéal, une perfection, un absolu qui a pour effet d'accentuer encore plus la souffrance des personnes concernées (trompeur ou trompé d'ailleurs).

 Après bien, sûr qu'il y a toujours une raison; même si celle-ci prend des facettes multiples et variées en fonction de la / les personne (s).

Est-ce systématiquement un défaut de communication? Je ne sais pas... du moins, quand je pense à plusieurs cas vécus dans mon entourage, cela a également très souvent à voir avec la personnalité ou l'évolution personnelle de l'un ou de l'autre (ou des deux) partenaires du couple. J'ai beaucoup admiré une amie qui a accepté pendant des années l'infidélité de son mari. A l'époque je ne comprenais pas du tout qu'elle reste avec lui, avec le temps elle m'a fait comprendre qu'elle l'aimait et qu'elle savait qu'il l'aimait aussi, même si elle devait le partager! Aujourd'hui, ils sont mariés depuis plus de 30 ans et c'est un couple solide et uni.

11/09/2013 à 17:13

stephyduclos

Type : Femme
Messages : 4556
Membre depuis : 18/09/2012

melusinefee a dit : 

 

 

 Non, il ne s'agit pas de "faire l'éloge" ou de préconiser l'infidélité; mais tout simplement de faire preuve d'un peu moins d'hypocrisie et de reconnaître que c'est une réalité tout simplement "humaine", quasi universlle et intemporelle. Alors que la fidélité est érigée par la société comme un idéal, une perfection, un absolu qui a pour effet d'accentuer encore plus la souffrance des personnes concernées (trompeur ou trompé d'ailleurs).

 Après bien, sûr qu'il y a toujours une raison; même si celle-ci prend des facettes multiples et variées en fonction de la / les personne (s).

Est-ce systématiquement un défaut de communication? Je ne sais pas... du moins, quand je pense à plusieurs cas vécus dans mon entourage, cela a également très souvent à voir avec la personnalité ou l'évolution personnelle de l'un ou de l'autre (ou des deux) partenaires du couple. J'ai beaucoup admiré une amie qui a accepté pendant des années l'infidélité de son mari. A l'époque je ne comprenais pas du tout qu'elle reste avec lui, avec le temps elle m'a fait comprendre qu'elle l'aimait et qu'elle savait qu'il l'aimait aussi, même si elle devait le partager! Aujourd'hui, ils sont mariés depuis plus de 30 ans et c'est un couple solide et uni.

 que j'aime lire ce que tu écris...terriblement réel et intelligent, même si difficile à supporter dans la réalité. J'ai mis en jaune une chose que je trouve très importante, mais j'aime le reste aussi...
dur dur mais tellement vrai...

15/09/2013 à 11:40

melusinefee

Type :
Messages : 1010
Membre depuis : 01/01/1970

stephyduclos a dit : 

melusinefee a dit : 

 

 

 

 que j'aime lire ce que tu écris...terriblement réel et intelligent, même si difficile à supporter dans la réalité. J'ai mis en jaune une chose que je trouve très importante, mais j'aime le reste aussi...
dur dur mais tellement vrai...

 Merci Stephy! Oui c'est sans doute cela le problème: c'est difficile à supporter et à accepter car cela fait bouger beaucoup de repères rassurants ... On aimerait tous tant y croire à l'amour indéfectible et exclusif qui nous rend heureux toute une vie durant !!!!

15/09/2013 à 16:44

clemence4745

Type :
Messages : 702
Membre depuis : 01/01/1970
melusinefee
cest tt a fait vrai  je crois qu un amour profond de part et d autre peut etre accepté  peut etre aussi par peur de perdre cette personne ,, bien sur que la communication est importante ce qui amene certainement  cette acceptation ,,,ainsi qu une ouverture d ' esprit qui nous fais grandir car bien souvent   l' un ou l autre du  couple evolue  de maniere diffferente meme dans la sexualité donc la intervient qmm l amour et la confiance quoi qu il en soit , cest vrai aussi que la realité est difficile a regarder en face,   combien il faut de compassion d energie et abnegation de soi pour accepter question de valeurs individuelles aussi car personne est a l abri de cela
15/09/2013 à 17:52

Ambre

Type :
Messages : 3001
Membre depuis : 01/01/1970
Peut-on vivre un coup de foudre alors qu'on est en couple ? Et si c'est le cas... N'y-a-t-il pas un problème au départ dans le couple ?

Je pose la question...Cool
15/09/2013 à 18:06

clemence4745

Type :
Messages : 702
Membre depuis : 01/01/1970
reponse a ambre je pense que oui
 mais bien evidemment cest qu il y a un soucis dans le couple une lassitude une routine aussi peut etre
 car combien de couples aussi ne regarde plus l autre comme une amoureuse ou amoureux mais comme une compagne et aussi une mere


 l amante a disparue ,,, et ca cest un drame pour un couple ne plus etre dans la seduction surprendre l autre tjr dans cet esprit de complicité qui forme un vrai couple tt se dire ttes ces envies en commun