Le manque de désir chez l'homme

26/03/2015 à 08:50

Parvati

Type :
Messages : 743
Membre depuis : 01/01/1970

Foxey a dit : 

melusinefee a dit : 

Parvati a dit : 

Foxey a dit : 


Et sinon notre couple pour le reste tout va très bien, oui ! Heureusement sinon je sais pas si je resterai (et lui non plus)... On a une relation très "fusionnelle" (j'aime pas trop ce mot), on rit et on parle beaucoup ensemble, autant de trucs idiots que de sujets profonds et importants, on ne se lâche jamais, c'est très difficile pour l'un comme pour l'autre de passer une soirée séparés ! Ne serait-ce que la journée, il rentre manger le midi pour être avec la petite et moi, même si ça ne lui laisse du coup que peu de temps de pause. Je pense que j'ai pas besoin de développer davantage ^^

 Et si c'était justement parce que votre relation est fusionnelle que l'un fuit quand l'autre avance. Quand toi tu veux, il refuse et a le sentiment que tu ne le respectes pas. Vous êtes tous deux blessés et souffrez d'être incompris. Quand lui veut, tu refuses et tu as le sentiment qu'il ne te respecte pas et vous êtes encore tous deux blessés... Vous êtes le miroir de l'autre...

Mettez de la distance, de l'élasticité... Tongue Out

 Oui on comprend mieux maintenant et je suis d'accord avec Pavarti ... Vous êtes sans doute trop "collés" l'un à l'autre, vous en avez besoin et en même temps ça vous étouffe quelque part et ce petit jeu avec le contrôle de la sexualité est sans doute le seul moyen que vous avez trouvé  pour conserver chacun un peu d'autonomie.

 Je ne sais pas... Je n'aime pas trop le mot "fusionnel" parce que pour la plupart des gens (comme pour vous à ce que je vois), c'est synonyme de dépendance affective ! Or on est fusionnels mais pourtant très sains... Ça nous arrive quand même de pas avoir le choix, d'être obligés de passer une soirée l'un sans l'autre, et aucun de nous deux n'y prends de plaisir... On a notre autonomie dans d'autres choses, dans nos projets persos, où on se soutient l'un l'autre ! On est toujours ensemble mais chacun fait ce qu'il veut quand même ^^

 

Et puis pour avoir déjà tenté le coup de l'éloignement physique pour mieux se retrouver ça marche pas spécialement ! Enfin il faut peut-être que ce soit fait au quotidien mais je nous imagine mal faire ça, ça nous rendrait plus tristes qu'autre chose !

 C'est justement ça l'aspect fusionnel : vous êtes tristes de ne pas être constamment ensemble (pourquoi ?). Vous êtes rassurés ensemble...

Ce sentiment de sécurité affective généralement finit par perturber le désir de l'Autre. On est bien ensemble, tellement bien qu'on n'a pas envie de l'Autre, parce que l'envie se nourrit du manque...


Voici un excellent article où intervient Ester Perel, psychothérapeute qui a écrit le livre L'intelligence érotique.

 

 

26/03/2015 à 09:01

Foxey

Type :
Messages : 50
Membre depuis : 01/01/1970

Parvati a dit : 

Foxey a dit : 

melusinefee a dit : 

Parvati a dit : 

Foxey a dit : 


Et sinon notre couple pour le reste tout va très bien, oui ! Heureusement sinon je sais pas si je resterai (et lui non plus)... On a une relation très "fusionnelle" (j'aime pas trop ce mot), on rit et on parle beaucoup ensemble, autant de trucs idiots que de sujets profonds et importants, on ne se lâche jamais, c'est très difficile pour l'un comme pour l'autre de passer une soirée séparés ! Ne serait-ce que la journée, il rentre manger le midi pour être avec la petite et moi, même si ça ne lui laisse du coup que peu de temps de pause. Je pense que j'ai pas besoin de développer davantage ^^

 Et si c'était justement parce que votre relation est fusionnelle que l'un fuit quand l'autre avance. Quand toi tu veux, il refuse et a le sentiment que tu ne le respectes pas. Vous êtes tous deux blessés et souffrez d'être incompris. Quand lui veut, tu refuses et tu as le sentiment qu'il ne te respecte pas et vous êtes encore tous deux blessés... Vous êtes le miroir de l'autre...

Mettez de la distance, de l'élasticité... Tongue Out

 Oui on comprend mieux maintenant et je suis d'accord avec Pavarti ... Vous êtes sans doute trop "collés" l'un à l'autre, vous en avez besoin et en même temps ça vous étouffe quelque part et ce petit jeu avec le contrôle de la sexualité est sans doute le seul moyen que vous avez trouvé  pour conserver chacun un peu d'autonomie.

 Je ne sais pas... Je n'aime pas trop le mot "fusionnel" parce que pour la plupart des gens (comme pour vous à ce que je vois), c'est synonyme de dépendance affective ! Or on est fusionnels mais pourtant très sains... Ça nous arrive quand même de pas avoir le choix, d'être obligés de passer une soirée l'un sans l'autre, et aucun de nous deux n'y prends de plaisir... On a notre autonomie dans d'autres choses, dans nos projets persos, où on se soutient l'un l'autre ! On est toujours ensemble mais chacun fait ce qu'il veut quand même ^^

 

Et puis pour avoir déjà tenté le coup de l'éloignement physique pour mieux se retrouver ça marche pas spécialement ! Enfin il faut peut-être que ce soit fait au quotidien mais je nous imagine mal faire ça, ça nous rendrait plus tristes qu'autre chose !

 C'est justement ça l'aspect fusionnel : vous êtes tristes de ne pas être constamment ensemble (pourquoi ?). Vous êtes rassurés ensemble...

Ce sentiment de sécurité affective généralement finit par perturber le désir de l'Autre. On est bien ensemble, tellement bien qu'on n'a pas envie de l'Autre, parce que l'envie se nourrit du manque...


Voici un excellent article où intervient Ester Perel, psychothérapeute qui a écrit le livre L'intelligence érotique.

 

 

 C'est dommage que je ne retrouve pas le nom de ce thérapeute qui était intervenu sur une émission de Brigitte ! Il disait qu'être un couple "fusionnel" (et lui non plus n'aime pas ce mot, il dit que la seule relation fusionnelle que l'on puisse connaître est celle du bébé avec sa mère, je suis assez d'accord), contrairement à l'image qu'en a la société, n'est pas un problème. Il disait recevoir des couples qui, à cause de cette pression, tentaient de s'éloigner, mettant en péril leur couple qui auparavant fonctionnait très bien lorsqu'ils ne se posaient pas de question.

 

On est triste lorsqu'on est séparés parce qu'on se manque ! Comme quand tu n'a pas vu quelqu'un depuis longtemps, sauf que pour nous une heure suffit amplement ^^ Et je pense que si chez nous l'envie se nourrissait du manque, les fois où l'on a du être séparés (comme quand je n'ai pas pu accompagner mon chéri en tournée) en rentrant ç'aurait été la grosse folie au lit ! Et pourtant non, on a passé plus de temps à se faire des calins et à se raconter ce qu'on avait fait, combien on s'était manqués plutôt qu'à faire l'amour :) Tu pense qu'on est "rassurés" ensemble, mais on ne ressent pas de peur en étant éloignés ! On se dit simplement que c'est dommage de vivre des trucs sympas seuls alors qu'on pourrait les partager.

 

De l'air on en a, mais autrement que par l'éloignement physique :) On fait des choses pour nous-même, même si on est l'un à côté de l'autre, le terme de "compagnon" prend tout son sens. Ce n'est pas parce qu'on est fusionnels qu'on passe notre temps à deux à la maison !

26/03/2015 à 10:07

Parvati

Type :
Messages : 743
Membre depuis : 01/01/1970

Foxey a dit : 

 C'est dommage que je ne retrouve pas le nom de ce thérapeute qui était intervenu sur une émission de Brigitte ! Il disait qu'être un couple "fusionnel" (et lui non plus n'aime pas ce mot, il dit que la seule relation fusionnelle que l'on puisse connaître est celle du bébé avec sa mère, je suis assez d'accord), contrairement à l'image qu'en a la société, n'est pas un problème. Il disait recevoir des couples qui, à cause de cette pression, tentaient de s'éloigner, mettant en péril leur couple qui auparavant fonctionnait très bien lorsqu'ils ne se posaient pas de question.

 

On est triste lorsqu'on est séparés parce qu'on se manque ! Comme quand tu n'a pas vu quelqu'un depuis longtemps, sauf que pour nous une heure suffit amplement ^^ Et je pense que si chez nous l'envie se nourrissait du manque, les fois où l'on a du être séparés (comme quand je n'ai pas pu accompagner mon chéri en tournée) en rentrant ç'aurait été la grosse folie au lit ! Et pourtant non, on a passé plus de temps à se faire des calins et à se raconter ce qu'on avait fait, combien on s'était manqués plutôt qu'à faire l'amour :) Tu pense qu'on est "rassurés" ensemble, mais on ne ressent pas de peur en étant éloignés ! On se dit simplement que c'est dommage de vivre des trucs sympas seuls alors qu'on pourrait les partager.

 

De l'air on en a, mais autrement que par l'éloignement physique :) On fait des choses pour nous-même, même si on est l'un à côté de l'autre, le terme de "compagnon" prend tout son sens. Ce n'est pas parce qu'on est fusionnels qu'on passe notre temps à deux à la maison !

 Il me semble que beaucoup de gens cherchent inconsciemment à retrouver dans leur couple ces sensations originelles de fusion avec la mère... où on était tout pour elle, et elle tout pour nous. D'où parfois jalousie et possessivité fortes, générant de la souffrance affective.

Dans l'exemple que tu cites (éloignement qui n'a pas donné lieu à désir sexuel), tu traduis néanmoins le désir de l'Autre (celui dont je parlais) ! Et c'est formidable ! Le retrouver, le câliner, lui dire qu'il nous a manqué, c'est fort, c'est bon. Il ne s'agit pas que de sexe ; je dirais même que le sexe est secondaire dans cette histoire, il peut découler de cette intimité retrouvée, ou pas. Mais dans une relation à long terme, c'est difficile de désirer sexuellement l'Autre quand on a perdu le désir de l'Autre. Et l'Autre est par essence Différent. C'est important de ne pas gommer la différence, de rester 2 pour préserver le désir...

 

Il ne s'agit pas de tant de se séparer de l'Autre que d'oser vivre pleinement l'instant présent sans lui à nos côtés ;-)

Personnellement, je n'ai pas envie de tout partager avec mon conjoint. J'ai au contraire un véritable besoin d'avoir mon jardin secret Tongue Out
Je ne dis pas que c'est mal de tout partager. Simplement que si je fais ça avec mon conjoint, il devient mon meilleur ami, mon confident, presque un "autre moi". Il n'est plus mon amant. Pour moi, l'amant est un aimant. Il est amour et attirance à la fois. Et quand je suis en permanence collée à l'Autre, je ne ressens forcément plus l'attirance. Exactement comme deux aimants qu'on rapproche l'un de l'autre. Trop éloignés, on ne sent pas l'attraction, collés non plus. Ils sont difficiles à détacher, mais c'est quand tu les sépares que tu ressens à nouveau le besoin irrésistible de rapprochement...

 

Après, c'est à chaque couple de trouver son mode de fonctionnement, celui qui lui convient le mieux, d'inventer... Évidemment, ce qui me convient à moi ne convient pas à tout le monde. Et ce n'est pas toujours évident pour moi non plus, ces histoires là. Je n'ai pas de recette miracle  Wink

Toi alors, tu vois les choses comment pour une meilleure synchronicité du désir dans ton couple ? Tu as des idées ? Bises.

26/03/2015 à 10:30

Foxey

Type :
Messages : 50
Membre depuis : 01/01/1970

Parvati a dit : 

Foxey a dit : 

 C'est dommage que je ne retrouve pas le nom de ce thérapeute qui était intervenu sur une émission de Brigitte ! Il disait qu'être un couple "fusionnel" (et lui non plus n'aime pas ce mot, il dit que la seule relation fusionnelle que l'on puisse connaître est celle du bébé avec sa mère, je suis assez d'accord), contrairement à l'image qu'en a la société, n'est pas un problème. Il disait recevoir des couples qui, à cause de cette pression, tentaient de s'éloigner, mettant en péril leur couple qui auparavant fonctionnait très bien lorsqu'ils ne se posaient pas de question.

 

On est triste lorsqu'on est séparés parce qu'on se manque ! Comme quand tu n'a pas vu quelqu'un depuis longtemps, sauf que pour nous une heure suffit amplement ^^ Et je pense que si chez nous l'envie se nourrissait du manque, les fois où l'on a du être séparés (comme quand je n'ai pas pu accompagner mon chéri en tournée) en rentrant ç'aurait été la grosse folie au lit ! Et pourtant non, on a passé plus de temps à se faire des calins et à se raconter ce qu'on avait fait, combien on s'était manqués plutôt qu'à faire l'amour :) Tu pense qu'on est "rassurés" ensemble, mais on ne ressent pas de peur en étant éloignés ! On se dit simplement que c'est dommage de vivre des trucs sympas seuls alors qu'on pourrait les partager.

 

De l'air on en a, mais autrement que par l'éloignement physique :) On fait des choses pour nous-même, même si on est l'un à côté de l'autre, le terme de "compagnon" prend tout son sens. Ce n'est pas parce qu'on est fusionnels qu'on passe notre temps à deux à la maison !

 Il me semble que beaucoup de gens cherchent inconsciemment à retrouver dans leur couple ces sensations originelles de fusion avec la mère... où on était tout pour elle, et elle tout pour nous. D'où parfois jalousie et possessivité fortes, générant de la souffrance affective.

Dans l'exemple que tu cites (éloignement qui n'a pas donné lieu à désir sexuel), tu traduis néanmoins le désir de l'Autre (celui dont je parlais) ! Et c'est formidable ! Le retrouver, le câliner, lui dire qu'il nous a manqué, c'est fort, c'est bon. Il ne s'agit pas que de sexe ; je dirais même que le sexe est secondaire dans cette histoire, il peut découler de cette intimité retrouvée, ou pas. Mais dans une relation à long terme, c'est difficile de désirer sexuellement l'Autre quand on a perdu le désir de l'Autre. Et l'Autre est par essence Différent. C'est important de ne pas gommer la différence, de rester 2 pour préserver le désir...

 

Il ne s'agit pas de tant de se séparer de l'Autre que d'oser vivre pleinement l'instant présent sans lui à nos côtés ;-)

Personnellement, je n'ai pas envie de tout partager avec mon conjoint. J'ai au contraire un véritable besoin d'avoir mon jardin secret Tongue Out
Je ne dis pas que c'est mal de tout partager. Simplement que si je fais ça avec mon conjoint, il devient mon meilleur ami, mon confident, presque un "autre moi". Il n'est plus mon amant. Pour moi, l'amant est un aimant. Il est amour et attirance à la fois. Et quand je suis en permanence collée à l'Autre, je ne ressens forcément plus l'attirance. Exactement comme deux aimants qu'on rapproche l'un de l'autre. Trop éloignés, on ne sent pas l'attraction, collés non plus. Ils sont difficiles à détacher, mais c'est quand tu les sépares que tu ressens à nouveau le besoin irrésistible de rapprochement...

 

Après, c'est à chaque couple de trouver son mode de fonctionnement, celui qui lui convient le mieux, d'inventer... Évidemment, ce qui me convient à moi ne convient pas à tout le monde. Et ce n'est pas toujours évident pour moi non plus, ces histoires là. Je n'ai pas de recette miracle  Wink

Toi alors, tu vois les choses comment pour une meilleure synchronicité du désir dans ton couple ? Tu as des idées ? Bises.

 Justement, nous on ne ressent ni possessivité (un peu de jalousie parfois, mais on en rit plus qu'autre chose) ni souffrance affective ! On ne "souffre" pas d'être éloignés (le terme est très fort !), on trouve juste mieux d'être ensemble. Et quand tu parle de jardin secret, ce n'est pas parce que l'on est l'un à côté de l'autre qu'on partage tout, on a aussi notre jardin secret chacun ! Et si on aime passer tant de temps ensemble c'est aussi parce qu'on aime voir l'autre s'amuser, discuter avec d'autres gens, être heureux quoi :) C'est pas juste pour être collés, tu vois ce que je veux dire ??

 

Et quand je parle de se faire des calins et de se raconter des trucs... C'est notre quotidien ;) On a pas la télé, nos soirées sont en général faites de "hé t'as entendu ce nouveau morceau ?" et de "oh j'ai lu un article super intéressant ce matin" :) La différence entre ton couple et le mien, c'est juste que, je suppose, vous avez besoin de vous éloigner physiquement pour comprendre votre différence, alors que nous même en étant toujours ensemble on ne l'oublie jamais. Ce n'est pas du tout une critique hein, je ne pense pas qu'il y ait une manière de faire meilleure que l'autre ! Simplement nous ça nous convient comme ça parce qu'on a pas le même point de vue sur tout et on aime discuter, c'est ça qui nous rappelle qu'on se complète et qu'on est deux êtres à part entière. Il y a moi, il y a lui, et il y a nous :) 

 

Sinon niveau idées, pas vraiment... Je pense que c'est le temps qui améliorera les choses en fait. Son boulot le stresse beaucoup mais il commence à s'en détacher, à y accorder moins d'importance, il envisage de se mettre à son compte d'ici quelques temps et prépare un nouveau set pour refaire des concerts, je pense que tous ces projets ne peuvent qu'améliorer sa libido ! Il sera moins stressé, certainement plus accompli, donc ce sera tout bénef niveau sexuel pour moi :P

En attendant, comme j'ai décidé de reprendre mes études à la rentrée j'essaye de me focaliser là-dessus, je commence à bosser sur des bouquins, je m'occupe de la petite et des chiens, enfin bon... Je remplis mes journées quoi ^^ Et surtout je me dis que tant que tout le reste va bien entre nous il faut que j'essaye de prendre du recul et de voir le côté de positif des choses. Je n'ai jamais été aussi heureuse et pourtant je trouve encore des trucs qui vont pas :P 

26/03/2015 à 12:43

melusinefee

Type :
Messages : 1010
Membre depuis : 01/01/1970

Foxey a dit : 

Et surtout je me dis que tant que tout le reste va bien entre nous il faut que j'essaye de prendre du recul et de voir le côté de positif des choses. Je n'ai jamais été aussi heureuse et pourtant je trouve encore des trucs qui vont pas :P 

 Ben alors finalement... tout va bien CoolSmileKiss

26/03/2015 à 13:33

Foxey

Type :
Messages : 50
Membre depuis : 01/01/1970
Oui enfin, disons que pour l'essentiel tout va bien ^^ Mais ça m'a fait du bien de venir décharger ma colère et ma frustration ! Ça m'a permis de prendre un peu de distance :) Une fois posée je me suis dit aussi qu'il n'y avait rien à faire d'autre qu'attendre, en espérant que d'ici là ma libido ne meure pas totalement ! Et puis si elle meurt et ben... Y en aura qui devra bosser ^^
26/03/2015 à 17:08

Parvati

Type :
Messages : 743
Membre depuis : 01/01/1970

Foxey a dit : 

Oui enfin, disons que pour l'essentiel tout va bien ^^ Mais ça m'a fait du bien de venir décharger ma colère et ma frustration ! Ça m'a permis de prendre un peu de distance :) Une fois posée je me suis dit aussi qu'il n'y avait rien à faire d'autre qu'attendre, en espérant que d'ici là ma libido ne meure pas totalement ! Et puis si elle meurt et ben... Y en aura qui devra bosser ^^

 Tongue Out Tongue Out Tongue Out

02/11/2015 à 10:36

Cmonchoix

Type :
Messages : 16
Membre depuis : 01/01/1970
Bonjour à tous, 

Je travaille pour l'émission culte "C'est mon choix", Evelyne Thomas est de retour sur vos écrans ... 
Dans le cadre d'une émission sur les couples, nous sommes à la recherche de couple dont l'un des conjoints serait plus porté sur LA question que l'autre ... 
Tous vos commentaires sont les bienvenus, mais sachez que nous cherchons des personnes libre d'en parler en plateau !

Nous cherchons des femmes plus demandantes que leur conjoint, l'inverse, des couples qui faisaient l'amour partout tout le temps et qui, aujourd’hui se sont calmés ... 

Chaque témoignage ou envie d'en parler est le bienvenue ! Evelyne est très ouverte, nous ne rentrerons pas dans les détails, cette émission est fun et chaque participant doit se sentir à l'aise !

Contactez moi à [email protected]