hommes fideles?

14/03/2014 à 19:26

florette

Type :
Messages : 12
Membre depuis : 01/01/1970

Bonjour,

Je me permets d'apporter aussi ma pierre à l'édifice.

 

Je vous avoue que j'ai tendance à penser que c'est un faux débat. Pour moi, la fidélité/infidélité est une notion propre à chaque couple et je dirai même, propre à chacun.


Quel que soit le type de relation, il y a infidélité dès que les limites pour le couple ont été franchies.
Pour certains, sera considéré comme infidélité un regard, le fait de séduire ou d'accepter d'être séduit(e), un baiser, une relation sexuelle et pour les couples-libre, cela pourra être une relation suivie, des sentiments ou une rencontre secrète non partagée, par exemple.

 

En plus de ce point, je pense que nous avons tous (homme ou femme)  à un moment, envie d’ailleurs.

Ce qui est tout à fait normal à mon sens. Nous évoluons au fil du temps, tout comme la relation de couple qui n’est pas figée.

 

Si je me réfère à ma propre histoire, il y a 2 ans on m’aurait parlé d’infidélité et j’aurais pu répondre du tac-o-tac  « je ne comprends pas les personnes qui cèdent à la tentation ».

Entre-temps, j’ai eu l’occasion de côtoyer des amants, des maitresses, des femmes/hommes infidèles (voire plus), et aujourd’hui, je me rends compte que la vrai question est : qu’est ce qui fait qu’on passe à l’acte ou pas ?

Et pour moi, à cette question, une seule réponse : la perte de confiance dans le couple qu’on forme avec l’autre.

Cette perte de confiance peut s’exprimer de différentes manières : je ne suis plus compris, j’ai envie de tester de nouvelles expériences, il/elle a été infidèl(e) etc etc. Mais au final, on n’est plus satisfait de notre couple.

 

Dès que le doute s’est établi et dès qu’on en a conscience, après, ce n’est plus qu’une question d’occasions.

D’ailleurs, c’est souvent au moment où se présente l’occasion qu’on se rend compte de ce qui ne va pas dans le couple ou qu’on prend conscience de l’ampleur du malaise.

 

Et pour finir, je pense que ceux et celles qui sont anti-infidélité et qui sont prêt à « bruler sur le bûcher » les personnes qui auraient un jour été infidèles, manquent cruellement de recul sur ce qu’est une relation de couple et de surcroit, ont tendance à se surestimer.

 

Voilà pour ma petite contribution au débat.

14/03/2014 à 20:37

larno

Type :
Messages : 265
Membre depuis : 01/01/1970

florette a dit : 

 

Dès que le doute s’est établi et dès qu’on en a conscience, après, ce n’est plus qu’une question d’occasions.

D’ailleurs, c’est souvent au moment où se présente l’occasion qu’on se rend compte de ce qui ne va pas dans le couple ou qu’on prend conscience de l’ampleur du malaise.

 

Je pense que c est plutôt quand on a conscience du souci dans le couple que comme par hasard, se pressente l occasionSmile
En fait, les occasions sont permanentes et on ne les voit que lorsque l'on est disposé....même si on est pas "disponible".

14/03/2014 à 20:44

florette

Type :
Messages : 12
Membre depuis : 01/01/1970

larno a dit : 

florette a dit : 

 

Dès que le doute s’est établi et dès qu’on en a conscience, après, ce n’est plus qu’une question d’occasions.

D’ailleurs, c’est souvent au moment où se présente l’occasion qu’on se rend compte de ce qui ne va pas dans le couple ou qu’on prend conscience de l’ampleur du malaise.

 

Je pense que c est plutôt quand on a conscience du souci dans le couple que comme par hasard, se pressente l occasionSmile
En fait, les occasions sont permanentes et on ne les voit que lorsque l'on est disposé....même si on est pas "disponible".

Oui, c'est juste.

Je te rejoins sur ce point Larno

14/03/2014 à 20:46

larno

Type :
Messages : 265
Membre depuis : 01/01/1970

florette a dit : 

larno a dit : 

florette a dit : 

 

Dès que le doute s’est établi et dès qu’on en a conscience, après, ce n’est plus qu’une question d’occasions.

D’ailleurs, c’est souvent au moment où se présente l’occasion qu’on se rend compte de ce qui ne va pas dans le couple ou qu’on prend conscience de l’ampleur du malaise.

 

Je pense que c est plutôt quand on a conscience du souci dans le couple que comme par hasard, se pressente l occasionSmile
En fait, les occasions sont permanentes et on ne les voit que lorsque l'on est disposé....même si on est pas "disponible".

Oui, c'est juste.

Je te rejoins sur ce point Larno

 Et moi sur tout le reste Wink

14/03/2014 à 23:12

guko84

Type :
Messages : 2732
Membre depuis : 01/01/1970

florette a dit : 

Bonjour,

Je me permets d'apporter aussi ma pierre à l'édifice.

 

Je vous avoue que j'ai tendance à penser que c'est un faux débat. Pour moi, la fidélité/infidélité est une notion propre à chaque couple et je dirai même, propre à chacun.


Quel que soit le type de relation, il y a infidélité dès que les limites pour le couple ont été franchies.
Pour certains, sera considéré comme infidélité un regard, le fait de séduire ou d'accepter d'être séduit(e), un baiser, une relation sexuelle et pour les couples-libre, cela pourra être une relation suivie, des sentiments ou une rencontre secrète non partagée, par exemple.

 

En plus de ce point, je pense que nous avons tous (homme ou femme)  à un moment, envie d’ailleurs.

Ce qui est tout à fait normal à mon sens. Nous évoluons au fil du temps, tout comme la relation de couple qui n’est pas figée.

 

Si je me réfère à ma propre histoire, il y a 2 ans on m’aurait parlé d’infidélité et j’aurais pu répondre du tac-o-tac  « je ne comprends pas les personnes qui cèdent à la tentation ».

Entre-temps, j’ai eu l’occasion de côtoyer des amants, des maitresses, des femmes/hommes infidèles (voire plus), et aujourd’hui, je me rends compte que la vrai question est : qu’est ce qui fait qu’on passe à l’acte ou pas ?

Et pour moi, à cette question, une seule réponse : la perte de confiance dans le couple qu’on forme avec l’autre.

Cette perte de confiance peut s’exprimer de différentes manières : je ne suis plus compris, j’ai envie de tester de nouvelles expériences, il/elle a été infidèl(e) etc etc. Mais au final, on n’est plus satisfait de notre couple.

 

Dès que le doute s’est établi et dès qu’on en a conscience, après, ce n’est plus qu’une question d’occasions.

D’ailleurs, c’est souvent au moment où se présente l’occasion qu’on se rend compte de ce qui ne va pas dans le couple ou qu’on prend conscience de l’ampleur du malaise.

 

Et pour finir, je pense que ceux et celles qui sont anti-infidélité et qui sont prêt à « bruler sur le bûcher » les personnes qui auraient un jour été infidèles, manquent cruellement de recul sur ce qu’est une relation de couple et de surcroit, ont tendance à se surestimer.

 

Voilà pour ma petite contribution au débat.

 Superbe analyse du sujet ..

17/03/2014 à 11:36

melusinefee

Type :
Messages : 1010
Membre depuis : 01/01/1970

florette a dit : 

 ... et aujourd’hui, je me rends compte que la vrai question est : qu’est ce qui fait qu’on passe à l’acte ou pas ?

Et pour moi, à cette question, une seule réponse : la perte de confiance dans le couple qu’on forme avec l’autre.

Cette perte de confiance peut s’exprimer de différentes manières : je ne suis plus compris, j’ai envie de tester de nouvelles expériences, il/elle a été infidèl(e) etc etc. Mais au final, on n’est plus satisfait de notre couple.

 

D’ailleurs, c’est souvent au moment où se présente l’occasion qu’on se rend compte de ce qui ne va pas dans le couple ou qu’on prend conscience de l’ampleur du malaise.

 

 

 

Voilà pour ma petite contribution au débat.

 Excellente contibution au débat pour quelqu'un qui commence en disant que "c'est un faux débat" Wink

Oui, d'accord avec toi, contrairement à ce que l'on entend ou lit souvent (sur ce forum par exemple), on se réveille rarement un jour en décidant d'aller voir ailleurs (sauf frustration consciente accumulée et refoulée depuis longemps). En général, une rencontre se produit et là que l'infidélité soit concrétisée par un passage à l'acte ou qu'elle ne soit que désirée, cela provoque une prise de conscience sur l'état et l'évolution du couple ... et partant de là, sur le chemin personnel parcouru au sein de ce couple. Après, le cheminement de la réflexion est individuel et peut s'accompagner d'une remise en question au niveau personnel et au niveau du couple. 

17/03/2014 à 11:37

melusinefee

Type :
Messages : 1010
Membre depuis : 01/01/1970

larno a dit : 


Je pense que c est plutôt quand on a conscience du souci dans le couple que comme par hasard, se pressente l occasionSmile
En fait, les occasions sont permanentes et on ne les voit que lorsque l'on est disposé....même si on est pas "disponible".

 Il arrive aussi que ce soit l'occasion (une rencontre forte de type coup de foudre) qui permet d'ouvrir les yeux et de sortir la tête du sable !