ejaculation faciale

06/05/2014 à 19:31

petithomme

Type :
Messages : 6
Membre depuis : 01/01/1970
Une femme ma demander une fois que je me masturbe devant son visage et de lui ejaculer dessus j ai bien aimé très exit
08/05/2014 à 05:13

tequierolibertad

Type :
Messages : 36
Membre depuis : 01/01/1970
une femme m'a demander de lui éjaculer sur le corps, j'ai bloqué sur le moment, par peur, par surprise, par association au porno. Résultat je lui ai renvoyé une image dégradante d'elle même en "refusant" alors que je pensais la "protéger".
13/05/2014 à 04:55

Coquintendre

Type :
Messages : 880
Membre depuis : 01/01/1970
Toujours ces normes et leurs interprétations,

on pense faire bien avec ses normes mais l autre interprété mal avec les siennes,

alors que tous les deux, sont Attentifs a l autre,

C est , ou l on voit, que la sacro sainte communication peut être perverse...

Je dis toujours ce que certains appellent le paradis , pour d autre c est l enfer ( et vice versa)


13/05/2014 à 07:50

guko84

Type :
Messages : 2732
Membre depuis : 01/01/1970

Coquintendre a dit : 

Toujours ces normes et leurs interprétations,

on pense faire bien avec ses normes mais l autre interprété mal avec les siennes,

alors que tous les deux, sont Attentifs a l autre,

C est , ou l on voit, que la sacro sainte communication peut être perverse...

Je dis toujours ce que certains appellent le paradis , pour d autre c est l enfer ( et vice versa)


 Je n'en vois qu'une, le respect de l'autre ... et regarder le plaisir de l'autre s'épanouir dans les yeux de l'autre et tu l'as dis " la sacro sainte communication"

30/05/2014 à 11:15

Tarik

Type :
Messages : 16
Membre depuis : 01/01/1970
Il faut respecter les femmes, l'amour de sa femme est plus important 



06/08/2014 à 19:23

loly

Type :
Messages : 22
Membre depuis : 01/01/1970
perso , je n'ai jamais compris pk les hommes aimait faire cela, surement l'influence des fils porno , pour répondre a ta question  je n'aime pas ça et je refuserai qu'on me le fasse  .......
07/08/2014 à 08:32

Davy22

Type :
Messages : 926
Membre depuis : 01/01/1970

loly a dit : 

perso , je n'ai jamais compris pk les hommes aimait faire cela, surement l'influence des fils porno , pour répondre a ta question  je n'aime pas ça et je refuserai qu'on me le fasse  .......

 
Est ce qu'il faut toujours chercher à comprendre ce que les autres aime et nous non ? Tous les gout et les couleurs sont dans la nature, c'est plutôt une richesse...Puis le sexe c'est un cercle entre deux voir plusieurs partenaire, ce qu'ils y font et le plaisir qu'ils en dégagent ne regarde qu'eux...Y'en à bien qui se font vomir dessus, caca etc...Chacun ses plaisirs. L'important c'est que nous prenons conscience de ce que nous, nous aimons dans l'instant présent, et dans bien des cas c'est dommage dans c'est moment là de s'interdire certaine chose qui nous fait envie sous prétexte que notre 'morale' ou notre 'éducation', bref le regard de l'autre, nous pèse...La limite se situe uniquement dans le fait de ne pas se mettre ou mettre en danger autrui.

On pourrait avoir le même débat entre quelqu'un qui porte caleçon et l'autre un slip si la religion ou la moral aurait dit que le slip est dégradant etc....Je suis sur qu'il est possible à partir de rien de trouver ou monter de toute pièce une image négative...

07/08/2014 à 08:56

tequierolibertad

Type :
Messages : 36
Membre depuis : 01/01/1970

loly a dit : 

perso , je n'ai jamais compris pk les hommes aimait faire cela, surement l'influence des fils porno , pour répondre a ta question  je n'aime pas ça et je refuserai qu'on me le fasse  .......

 n'est ce pas réducteur de réduire cela à une question d'homme? Certaine femmes aiment être "dominées". Le concept de soumission/domination est né bien avant l'ere de la surconsommation de pornographie. Seulement ceci devait etre plus confidentielle, moins grand public et moins soumis à l'effet de consommation et de performance actuel.
Ce qui me choque est d'adopter ce genre de pratique pour faire comme.... Pour moi une sexualité c'est un parcours, une initiation qui révèle certaine part de nous et de l'autre hors en imitant, on ne se trouve pas et n'accède pas vraiment à quelque chose de satisfaisant voir même "destructif" non pas par la pratique elle même mais l'inadéquation.