Désir endormi

30/01/2015 à 12:31

ancolie

Type :
Messages : 92
Membre depuis : 01/01/1970
Bonjour, EricF,Deux livres en quelques mois ! quelle imagination ! Bravo ! Comptes-tu les publier ? Ou le sont-ils déjà ?Une question : du fait de la baisse de libido de ta compagne, est-ce que la tienne diminue au point de ne plus s'exprimer que par l'écriture ? Pour parler plus clair, au risque d'être indiscrète - mais tu ne me réponds que si tu le veux, bien sûr -, est-ce que tu as encore malgré tout des érections ? en pensant à elle ? en la voyant ? ou en t'appuyant uniquement sur tes fantasmes ?Je te souhaite que ta compagne "se réveille" - c'est dur de ne plus vivre de sexualité avec l'être qu'on aime...
31/01/2015 à 16:59

EricFossart

Type :
Messages : 22
Membre depuis : 01/01/1970
Les livres sont, en version numérique seulement, sur Amazon et d'autres (Lulu, Google Play, Kobo/Fnac, Youscribe).
A force d'élans avortés, ma libido est aussi devenue en berne. Les érections étaient là pendant au moins 6 mois, beaucoup de masturbation en pensant à elle aussi. Puis l'associer à mes fantasmes a commencé à me ramener à son absence de libido et "éteindre" mes fantasmes.
J'ai commencé à écrire pour essayer de rallumer sa libido mais en vain. J'ai continué à écrire comme exutoire. L'histoire est restée dans un fichier pendant 2 ans. Je l'ai relue en décembre dernier, l'ai mise en forme et l'ai publiée en ebook.
J'en ai vendu alors je continue.
Par exemple, en début de semaine, on a évoqué l'absence de rapports. Elle n'a pas conscience que cela fait déjà un an sans aucun rapport, que le dernier rapport a été le seul de l'année précédente. Elle pensait que ça faisait quelques mois, 6 tout au plus. Comme à chaque fois qu'on en parle, elle dit qu'on va y remédier ....
Le pire de ne plus avoir de sexualité avec l'être aimé, c'est qu'on s'y fait, jours deviennent semaine, semaines deviennent mois .... je vois arriver les années :-(
31/01/2015 à 18:37

Coquintendre

Type :
Messages : 880
Membre depuis : 01/01/1970

EricFossart a dit : 

Les livres sont, en version numérique seulement, sur Amazon et d'autres (Lulu, Google Play, Kobo/Fnac, Youscribe).
A force d'élans avortés, ma libido est aussi devenue en berne. Les érections étaient là pendant au moins 6 mois, beaucoup de masturbation en pensant à elle aussi. Puis l'associer à mes fantasmes a commencé à me ramener à son absence de libido et "éteindre" mes fantasmes.
J'ai commencé à écrire pour essayer de rallumer sa libido mais en vain. J'ai continué à écrire comme exutoire. L'histoire est restée dans un fichier pendant 2 ans. Je l'ai relue en décembre dernier, l'ai mise en forme et l'ai publiée en ebook.
J'en ai vendu alors je continue.
Par exemple, en début de semaine, on a évoqué l'absence de rapports. Elle n'a pas conscience que cela fait déjà un an sans aucun rapport, que le dernier rapport a été le seul de l'année précédente. Elle pensait que ça faisait quelques mois, 6 tout au plus. Comme à chaque fois qu'on en parle, elle dit qu'on va y remédier ....
Le pire de ne plus avoir de sexualité avec l'être aimé, c'est qu'on s'y fait, jours deviennent semaine, semaines deviennent mois .... je vois arriver les années :-(

 bonne nouvelle, vous etes devenus des amis!

31/01/2015 à 22:23

EricFossart

Type :
Messages : 22
Membre depuis : 01/01/1970
Nous étions déjà amis avant et pendant que nous étions amants ...
c'est pour ça que nous serons toujours amis en restant en couple
01/02/2015 à 11:51

ancolie

Type :
Messages : 92
Membre depuis : 01/01/1970

EricFossart a dit : 

Les livres sont, en version numérique seulement, sur Amazon et d'autres (Lulu, Google Play, Kobo/Fnac, Youscribe).
A force d'élans avortés, ma libido est aussi devenue en berne. Les érections étaient là pendant au moins 6 mois, beaucoup de masturbation en pensant à elle aussi. Puis l'associer à mes fantasmes a commencé à me ramener à son absence de libido et "éteindre" mes fantasmes.
J'ai commencé à écrire pour essayer de rallumer sa libido mais en vain. J'ai continué à écrire comme exutoire. L'histoire est restée dans un fichier pendant 2 ans. Je l'ai relue en décembre dernier, l'ai mise en forme et l'ai publiée en ebook.
J'en ai vendu alors je continue.
Par exemple, en début de semaine, on a évoqué l'absence de rapports. Elle n'a pas conscience que cela fait déjà un an sans aucun rapport, que le dernier rapport a été le seul de l'année précédente. Elle pensait que ça faisait quelques mois, 6 tout au plus. Comme à chaque fois qu'on en parle, elle dit qu'on va y remédier ....
Le pire de ne plus avoir de sexualité avec l'être aimé, c'est qu'on s'y fait, jours deviennent semaine, semaines deviennent mois .... je vois arriver les années :-(

 Merci pour ta réponse détaillée, EricF.
Ça me permet de mieux comprendre la situation de mon homme - même si vous êtes tous différents, bien sûr. Je pense que, comme toi, mon absence de désir - qui dure depuis plusieurs années ! - a dû éteindre le sien :-(
De même, quand je parle de notre sexualité disparue, il répond "qu'on va faire des efforts"... et il ne se passe rien.
Si j'ai bien compris, tu lui as fait lire tes écrits érotiques ? Quelle a été sa réaction, sur le moment ?
Je n'ose vraiment pas montrer les miens à mon homme - peur de lui faire peur, de le bloquer, au contraire de l'effet escompté...

Quant à être des amis... Chagall, à qui l'on demandait qui était sa femme, pour lui, répondait : "Elle est ma meilleure amie."
Eh bien, moi, ça ne me satisfait pas. J'aimerais "baiser avec mon meilleur ami", pour parler cru, et non échanger de petits baisers quelques fois dans la journée et avant de nous endormir... D'autant que, dépitée, quand je lui fais remarquer un jour : "on est devenus de simples amis" j'obtiens pour réponse : "mais non, puisqu'on vit ensemble"...
Du coup, qu'est-ce qu'on est l'un pour l'autre, l'un avec l'autre ? Une psychologue consultée, au bout de plusieurs séances, nous a déclaré : "Vous êtes un couple, n'en doutez pas ; simplement, vous n'avez pas besoin de rapports sexuels pour vous le prouver." Ça, c'était quand ma libido n'était pas encore réveillée. Aujourd'hui, je me sens juste frustrée (presque en colère, ce midi... ;-)). J'aime tellement cet homme, j'aimerais le retrouver tout entier :-)
(Un tout petit plaisir du matin : il s'est levé tout à l'heure et s'est promené d'abord fesses à l'air ; au lieu du petit baiser habituel, je me suis baissée pour embrasser son sexe - ç'a été un bonjour bien agréable - mais pour lui, eh bien je n'en sais rien... Moi, ça faisait longtemps que je ne l'avais pas vraiment vu, encore moins touché, tendrement...)

Lorsque j'aurai terminé mon recueil de nouvelles, j'irai voir les sites dont tu parles - je ne connais rien aux livres numériques, au fonctionnement de leur publication... je ne connais que les éditions traditionnelles. Peut-être que je tenterai les deux - ou rien. (Je trouve mon écriture très classique, peut-être trop...)
Est-ce que tu m'indiquerais les titres de tes romans ? Je pourrais les lire :-)
Merci encore.

01/02/2015 à 13:19

EricFossart

Type :
Messages : 22
Membre depuis : 01/01/1970
une première étape .... essaye de faire de ce baiser un petit rituel ... du genre "j'ai pas fait le bisou à mon petit amour" ou quelque chose dans le genre ;-)  ça peut évoluer par des lèvres entrouvertes et un discret coup de langue. Nouveau rituel .... une piste peut-être pour toi.

Pour mes écrits, ma compagne a été bloquée dès les premières lignes .... elle "n'aime pas ça" l'érotisme déjà, la pornographie encore plus. Blocage de l'éducation. Par contre, elle n'était pas aussi bloquée au lit. A mon tour d'être cru.
On faisait tout au lit sauf sodomie et pas d'éjaculation quand fellation. J'ai pratiqué beaucoup avec mes ex et ce n'a jamais été un problème de ne pas faire toutes les pratiques avec elle. Elle était entreprenante, souvent c'est elle qui initiait les rapports. Juste un petit décalage "elle est du soir, moi du matin" mais ça ne nous empêchait pas de nous retrouver. Puis les périodes se sont allongées petit à petit et de plus en plus. La discussion est difficile, parler sexe la gêne.
Mes livres sont sous la saga "Angie et Jo". Le tome 1 est "Initiation d'une hétéro" et le 2 est "La tour des plaisirs".
A plus.
01/02/2015 à 13:30

ancolie

Type :
Messages : 92
Membre depuis : 01/01/1970
Merci, encore une fois, EricF. Ton petit conseil me plaît ;-)

Ta réponse raffermit ma décision de conserver mes écrits pour moi. Ils frisent parfois également la pornographie - je suis quasi sûre que mon homme ne l'aime pas.
La discussion est difficile aussi de notre côté : on est aussi gênés l'un que l'autre (alors que bizarrement je n'ai aucun tabou à l'écrit...)...

Je vais aller voir tes écrits - le second titre est déjà très alléchant et suggestif :-)
01/02/2015 à 15:05

EricFossart

Type :
Messages : 22
Membre depuis : 01/01/1970
Conserver tes écrits par rapport à ton homme si tu sens qu'il ne va pas apprécier, certes. Mais ne les conserve pas tout court.

Tu peux créer un compte Editeur et une page auteur (le pseudo que tu souhaites) sur Amazon.
 
Je peux te guider. SI ca te gonfle, je peux t'éditer sur ma page Editeur sous ton pseudo.
01/02/2015 à 16:07

ancolie

Type :
Messages : 92
Membre depuis : 01/01/1970
Merci de ta proposition, mais pour l'instant je n'ai rien de terminé, ou alors trop court.
A propos, comment fais-tu pour appliquer une couverture ?

J'ai lu des extraits de tes deux romans. Pétard ! tu entres quasi tout de suite dans le vif du sujet, et le second est un peu difficile à suivre ; je pense qu'il faut avoir lu le premier d'abord ;-)

Je viens de passer plus de deux heures à écrire... j'irais bien rejoindre l'homme et l'aguicher, mais je dois me mettre à travailler - comme lui Undecided
02/02/2015 à 01:21

EricFossart

Type :
Messages : 22
Membre depuis : 01/01/1970
pour la couverture, c'est sur le site, quand tu charges ton ebook, il y a un outil pour créer ta couverture avec une galerie d' images.

Sinon, tu peux créer ton ebook en pdf et faire une couverture toi-même en la nommant
"tontitre"_frontcover.pdf

Peut-être que les extraits que tu as eu n'étaient pas les débuts.
En tout cas le premier ne "démarre" pas avant quelques pages :-)

Bye
02/02/2015 à 09:46

ancolie

Type :
Messages : 92
Membre depuis : 01/01/1970
Oui, j'ai lu le début du premier, que j'ai eu un peu de mal à saisir (beaucoup de personnages d'un coup), ce qui fait son mystère, aussi. C'est une belle idée, en tout cas Smile
Je note, pour la couverture (quant à créer un PDF et ma propre image de 1re... euh... je m'en pense incapable !).

Des nouvelles de "l'homme et moi".
J'ai un peu brûlé les étapes, hier soir... Enfilée la nuisette de dentelles entièrement transparente, je me glisse sous la couette près de lui. Pour une fois, sa main, au lieu de prendre la mienne, vient se poser sur moi. Je prends ça pour une invitation, timide, mais une invitation. Qui se précise, main de l'homme entre mes cuisses. Alors je le caresse, tout doucement, lui fais des petits baisers, qui lentement se transforment, bouche ouverte, petits coups de langue... Bref, je lui ai fait une fellation comme je ne lui en avais pas offert depuis... une éternité. Je suis quasi sûre que ça lui a beaucoup plus. Et à moi donc !
Je vais essayer de continuer avec douceur et toute ma tendresse, de ne surtout pas le brusquer. Pour l'instant, je ne cherche pas mon plaisir, j'en prends déjà un peu à lui en donner.
L'écriture va continuer, me stimulant encore et toujours j'espère.
02/02/2015 à 12:50

EricFossart

Type :
Messages : 22
Membre depuis : 01/01/1970
au cas où, je te ferai le transfert en pdf ou en epub, même ta couv' ;-) ça prend quelques minutes

Super, passer du petit bisou du matin à la bonne fellation du soir .... ça ressemble à une braise, faut souffler tout doucement dessus.
Faut pas laisser ton plaisir .... la prochaine fois, garde-le dans ta main, nonchalamment, quand tu le sens de nouveau prêt, enflamme-le encore avec ta bouche (ça ne se refuse pas) et chevauche-le.
Bonne journée et surtout bonne soirée
02/02/2015 à 21:46

ancolie

Type :
Messages : 92
Membre depuis : 01/01/1970
Merci, EricF, pour tout :-)
Belle nuit à toi.
08/02/2015 à 12:32

ancolie

Type :
Messages : 92
Membre depuis : 01/01/1970
Bonjour,

Nous revoilà au point mort...
Il faut dire que nous avons commencé les répétitions, 6 jours sur 7 et 8 h par jour. De plus, elles sont très physiques - on se brûle les genoux et les coudes/avant-bras sur la moquette, se blesse les poignets contre les murs, attrape des courbatures et des bleus un peu partout... Sans compter la concentration et l'épuisement mental. Bref, les conditions pour titiller notre libido ne sont pas idéales.

De mon côté, je n'ai plus le temps d'écrire.
Par contre, je me suis inscrite pour la première fois sur un site de tchat érotique, et je prends un peu de temps pour le fréquenter certains soirs. J'ai un peu de mal à m'y retrouver ; beaucoup d'hommes essaient de me contacter, j'en ai "choisi" deux, avec qui j'ai eu des échanges assez poussés ; mais je trouve ça plutôt frustrant : soit ce n'est pas assez excitant, soit, si ça l'est, ça me laisse en manque... Quelqu'un-e a-t-il/elle déjà essayé, et pourrait me dire ce qu'il/elle en pense ?

Du côté de l'homme, c'est... comment dire ?... le plat pays. De rares petits bisous sur les lèvres, voilà tout. Hier soir, vu qu'aujourd'hui est notre jour de repos, j'ai fait un effort vestimentaire : nuisette courte, transparente en dentelle noire, string de dentelle noire aussi, petite veste qui laissait une épaule nue... il n'a rien vu, tout simplement. Ne m'a pas "calculée" du tout, comme on dit.
Je suis allée me coucher seule, déçue.

Ce n'est sans doute pas le bon moment - mais comment font les couples qui travaillent "normalement" toute l'année ??
08/02/2015 à 16:33

eaubraise

Type :
Messages : 187
Membre depuis : 01/01/1970

ancolie a dit : 

Bonjour,

Nous revoilà au point mort...
Il faut dire que nous avons commencé les répétitions, 6 jours sur 7 et 8 h par jour. De plus, elles sont très physiques - on se brûle les genoux et les coudes/avant-bras sur la moquette, se blesse les poignets contre les murs, attrape des courbatures et des bleus un peu partout... Sans compter la concentration et l'épuisement mental. Bref, les conditions pour titiller notre libido ne sont pas idéales.

De mon côté, je n'ai plus le temps d'écrire.
Par contre, je me suis inscrite pour la première fois sur un site de tchat érotique, et je prends un peu de temps pour le fréquenter certains soirs. J'ai un peu de mal à m'y retrouver ; beaucoup d'hommes essaient de me contacter, j'en ai "choisi" deux, avec qui j'ai eu des échanges assez poussés ; mais je trouve ça plutôt frustrant : soit ce n'est pas assez excitant, soit, si ça l'est, ça me laisse en manque... Quelqu'un-e a-t-il/elle déjà essayé, et pourrait me dire ce qu'il/elle en pense ?

Du côté de l'homme, c'est... comment dire ?... le plat pays. De rares petits bisous sur les lèvres, voilà tout. Hier soir, vu qu'aujourd'hui est notre jour de repos, j'ai fait un effort vestimentaire : nuisette courte, transparente en dentelle noire, string de dentelle noire aussi, petite veste qui laissait une épaule nue... il n'a rien vu, tout simplement. Ne m'a pas "calculée" du tout, comme on dit.
Je suis allée me coucher seule, déçue.

Ce n'est sans doute pas le bon moment - mais comment font les couples qui travaillent "normalement" toute l'année ??

 si tu veux mon avis, si ton objectif est de relancer ton couple, il faut pas rechercher le côté sexe mais tendresse, reconstruire l'intimité dans ton couple, ça peut l'effrayer que tu prennes les choses en main


14/02/2015 à 15:46

ancolie

Type :
Messages : 92
Membre depuis : 01/01/1970
Bonjour,
Je pense que tu as raison.
Je mets de côté mes ardeurs (ou du moins je tente de les satisfaire ailleurs : écriture, quelques tchats) et m'attache à reconquérir l'homme par des gestes tendres, sans trop lui montrer mon désir. Car je vois bien que mes rares tentatives de rapprochement sensuel n'ont eu aucun effet.
Il n'empêche, c'est dur à vivre. Mais de la même façon qu'il a dû être patient, je me dois de l'être à mon tour.
Il faut dire que la période est mal choisie : nous travaillons beaucoup (sur une même création) et des soucis matériels nous envahissent la cervelle...
Bref, patience...
08/03/2015 à 18:09

ancolie

Type :
Messages : 92
Membre depuis : 01/01/1970
Bonsoir,
Je reviens encore car je me sens perdue.
Le site de tchat érotici-porno ne me satisfait plus. J'y suis allée bien trop souvent, et les choses se répètent, évidemment, avec un peu de tendresse de temps en temps tout de même, mais tout cela est tellement factice... Et finalement je n'y ai pris que très peu de plaisir, si ce n'est vérifier que je suis désirable (ou "foutable", pour parler vulgairement...).
Bref, je me retrouve aussi seule avec mon désir qu'avant (comme avec mes récits érotiques que je ne montre à personne) ; voire, mon désir s'est un peu assoupi, à force de le solliciter avec de parfaits inconnus.
Me voilà gros jean comme devant !

L'homme ne répond pas à mes avances. Peut-être, sûrement devrais-je m'y prendre autrement, avec plus de tendresse que de sensualité, comme tu le suggères, Eaubraise.
Mais je me sens gauche avec lui, ne sais plus par quel bout le prendre...
Voilà. Je suis perdue.
09/03/2015 à 17:44

Parvati

Type :
Messages : 743
Membre depuis : 01/01/1970

ancolie a dit : 

Bonsoir,
Je reviens encore car je me sens perdue.
Le site de tchat érotici-porno ne me satisfait plus. J'y suis allée bien trop souvent, et les choses se répètent, évidemment, avec un peu de tendresse de temps en temps tout de même, mais tout cela est tellement factice... Et finalement je n'y ai pris que très peu de plaisir, si ce n'est vérifier que je suis désirable (ou "foutable", pour parler vulgairement...).
Bref, je me retrouve aussi seule avec mon désir qu'avant (comme avec mes récits érotiques que je ne montre à personne) ; voire, mon désir s'est un peu assoupi, à force de le solliciter avec de parfaits inconnus.
Me voilà gros jean comme devant !

L'homme ne répond pas à mes avances. Peut-être, sûrement devrais-je m'y prendre autrement, avec plus de tendresse que de sensualité, comme tu le suggères, Eaubraise.
Mais je me sens gauche avec lui, ne sais plus par quel bout le prendre...
Voilà. Je suis perdue.

 En te lisant, je me dis que le tantrisme pourrait peut-être vous aider à renouer avec le désir. Le désir de l'autre et le désir sexuel. L'avez-vous déjà envisagé, testé ? Peut-être que l'érotisme, la pornographie, la main entre les cuisses et les nuisettes sexy sont pour ton homme des approches trop frontales. Après tout ce temps de quasi-abstinence, après toutes ces pertes d'érections, il se peut que lui aussi ait perdu confiance en ses capacités. Et qu'il s'imagine que tout ce qui t'intéresse désormais, ce n'est pas vraiment lui, mais ce qu'il craint de ne pouvoir assurer.

09/03/2015 à 18:51

ancolie

Type :
Messages : 92
Membre depuis : 01/01/1970
Merci pour ta réponse, Parvati.
Je pense en effet que mon approche n'est pas la bonne, je dois l'effrayer...
Le tantrisme, je ne connais pas du tout ; je vais me renseigner.
11/03/2015 à 11:09

ancolie

Type :
Messages : 92
Membre depuis : 01/01/1970
J'ai cherché un peu à propos du tantrisme : la méditation (qui me crispe), la répétition de mantras, la relation à une divinité (des divinités), tout cela me freine, ne me correspond pas. Je ne me sens pas de me lancer dans une telle démarche.

Pour celles et ceux qui m'ont suivie jusqu'ici, vous allez penser que je les accumule...
En plus de la PMD (bipolarité), de mon mensonge sur la pilule en 2002, de mes tromperies de l'homme en 2009, j'ai omis de parler, outre des abus sexuels que j'ai subis enfant, d'un quasi-viol quand j'avais 18 ans - je sais qu'il existe une rubrique spécialisée, mais ne veux pas ouvrir trop de posts.
Cette omission me paraît tout à coup significative.
A 18 ans donc (ma première expérience sexuelle date alors d'1 an), dans un café, je me fais draguer par un homme un peu plus âgé que moi ; étant naïve, j'accepte de discuter - son approche est agréable, il semble s'intéresser à moi, je lui réponds. Je lui dis que je joue de la flûte traversière : il veut m'entendre. Après quelques réticences, j'accepte qu'il vienne chez moi pour lui jouer quelque chose. Et là, ça dérape. Je me souviens mal des détails, mais je me retrouve allongée sur le ventre sur mon lit, lui au-dessus de moi, me maintenant tandis qu'il se masturbe dans mon dos. Je me souviens que je ne comprends pas bien ce qu'il se passe, mais que je ne peux pas bouger. Il éjacule dans mon dos, ça salit l'édredon rose en plumes de ma grand-mère (ça je m'en souviens très bien, à quel point ça m'a dégoûtée) et s'en va rapidement. Je me rappelle aussi m'être sentie coupable (de naïveté, de ne pas m'être défendue plus que ça...), humiliée, souillée.
Sans compter les abus de mon enfance, mes premiers rapports sous alcool (la seule fois où j'ai été sodomisée), cette agression n'a pas aidé à me faire trouver beaux et attrayants les rapports sexuels.

Je pense que beaucoup de mes tabous, que mon incapacité à m'abandonner complètement sont issus de ces "expériences" - sur lesquelles j'ai pourtant énormément travaillé en psychanalyse...
Cela explique aussi sans doute mes difficultés à reconquérir et ma libido et celle de mon homme...

(Ce matin, j'ai tenté un câlin tendre - refusé. J'en ai pleuré. Colère, je lui ai déclaré : "Très bien, je suis trop vieille, je vais faire le deuil de mon corps, à même pas 50 ans c'est dommage !" Il a voulu me consoler - mon tour de refuser. Comme on voit, on avance !!)
(Quelque temps plus tard, il est venu me voir pour m'annoncer : "J'ai pris une décision : j'arrête de boire ; 2 verres par jour, pas plus !" - parce que, oui, il y a ce problème-là aussi. J'ai moi-même été longtemps malade alcoolique ; suis abstinente depuis plus de 3 ans ; et j'ai arrêté de fumer il y a 5 mois. J'en ai gros sur le cœur aujourd'hui.)
Désolée de m'épancher comme ça... mais il n'y a qu'ici que je peux le faire "sans tabou".
Merci.