CONCOURS : VOS TEXTES

27/06/2014 à 07:02

Isanybody

Type : Homme
Messages : 965
Membre depuis : 12/09/2012
Si vous souhaitez répondre genre "c'est bien", "un petit smiley", "hmm, j'ai aimé", etc... il n'est pas nécessaire citer mon message en sa totalité car sinon ça va faire des pages à rallonge à moins que vous ayez un passage dont vous voulez parler. Wink
27/06/2014 à 08:07

Bambie

Type :
Messages : 418
Membre depuis : 01/01/1970

Isanybody a dit : 

Si vous souhaitez répondre genre "c'est bien", "un petit smiley", "hmm, j'ai aimé", etc... il n'est pas nécessaire citer mon message en sa totalité car sinon ça va faire des pages à rallonge à moins que vous ayez un passage dont vous voulez parler. Wink

 j'ai adoré beaucoup de sensualité vraiment génial j'ai pris beaucoup de plaisir à lire ton texte et j'aime tes description car elle sont lié à la monté du désir de tes personnages. 
j'aime pas la poire mais  la façon dont tu la présente hummmmmmm sa me laisse...

bref bravo

27/06/2014 à 08:14

sylviecaline

Type :
Messages : 55
Membre depuis : 01/01/1970

Isanybody a dit : 

Si vous souhaitez répondre genre "c'est bien", "un petit smiley", "hmm, j'ai aimé", etc... il n'est pas nécessaire citer mon message en sa totalité car sinon ça va faire des pages à rallonge à moins que vous ayez un passage dont vous voulez parler. Wink

 Innocent hummmmm Tongue Out mais quel beau texte...!!!!! Wink

27/06/2014 à 08:34

melusinefee

Type : Femme
Messages : 1010
Membre depuis : 07/07/2013

Isanybody a dit : 

Si vous souhaitez répondre genre "c'est bien", "un petit smiley", "hmm, j'ai aimé", etc... il n'est pas nécessaire citer mon message en sa totalité car sinon ça va faire des pages à rallonge à moins que vous ayez un passage dont vous voulez parler. Wink

 WinkSmileSmileSmile   ... tout plein de smileys ! Très beau texte ... sensuel, authentique ... ça donne envie Cool

27/06/2014 à 11:08

Isanybody

Type : Homme
Messages : 965
Membre depuis : 12/09/2012
Merci pour ces premiers retours.

Je m'interrogeais sur le fait d'avoir été trop descriptif, trop long à venir, si la suggestion était bien dosée. Visiblement je ne me suis pas trop planté.

Je recommencerais.Smile
27/06/2014 à 11:57

Bambie

Type :
Messages : 418
Membre depuis : 01/01/1970

Isanybody a dit : 

Merci pour ces premiers retours.

Je m'interrogeais sur le fait d'avoir été trop descriptif, trop long à venir, si la suggestion était bien dosée. Visiblement je ne me suis pas trop planté.

Je recommencerais.Smile

 OH ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii    

moi je veux ^^ puis je trouve l'attente parfaite dans ton texte

27/06/2014 à 12:49

melusinefee

Type : Femme
Messages : 1010
Membre depuis : 07/07/2013

Isanybody a dit : 

Merci pour ces premiers retours.

Je m'interrogeais sur le fait d'avoir été trop descriptif, trop long à venir, si la suggestion était bien dosée. Visiblement je ne me suis pas trop planté.

Je recommencerais.Smile

 Excellent dosage Cool

27/06/2014 à 14:43

damejessica

Type : Femme
Messages : 3203
Membre depuis : 12/09/2012
c'est super isany !!!

je trouve que c'est bien, il ne faut pas que ça vienne trop vite !!! :p lol

en tous les cas, j'aime beaucoup ton texte, j'espère que tu seras choisi :)
27/06/2014 à 17:55

Isanybody

Type : Homme
Messages : 965
Membre depuis : 12/09/2012
Merci DJ. Smile

Je me suis relu, il y a encore quelques fautes mais malheureusement on peut plus éditer et corriger. Frown

Désolé Cathy, il n'y a pas de dans mon récit.

Désolé Le Moine, point d'abbaye, de , de confessionnal, de jeunes étudiantes en découverte de lieux d'études sous toiture de nos églises...

Désolé Stephy, je n'évoque pas du tout de salle de bain, ni de téton d'homme, peut être ferais je un scénario dans un champ de patate. Tongue Out  Mais bon, on ne sait pas sur quoi tomber...            

Désolé Véro, il n' y avait pas de

Désolé Alexandre, dans mon histoire la fille brune ce n'était pas ta Véro
27/06/2014 à 19:07

Cathy

Type :
Messages : 1204
Membre depuis : 01/01/1970

Isanybody a dit : 

Merci DJ. Smile

Je me suis relu, il y a encore quelques fautes mais malheureusement on peut plus éditer et corriger. Frown

Désolé Cathy, il n'y a pas de dans mon récit.

        


 Merci Isany pour cette petite dédicace, je vais prendre le temps de lire cette page au calme, en attendant tu peux faire un relevé des fautes et je les corrigerai à la lecture. Cool 

02/07/2014 à 11:46

damejessica

Type : Femme
Messages : 3203
Membre depuis : 12/09/2012

moi je cite parce qu'on voit plus ton texte !!! pour que chacun puisse le lire :)





Isanybody a dit : 

Après avoir déjà écris une histoire en 2013 (http://www.brigittelahaie.fr/forum/topic/histoire-s-a-la-isanybody.htm), je m'y suis remis pour écrire un nouveau texte. Il y a peut être quelques fautes, des mots qui se répètes, enfin je suis preneur d'avis pour éventuellement progresser pour de futurs textes.

Histoire "S" d'Isanybody

« Un soir d'été, ... »


Un homme, une femme, c'est l'été, il fait beau, la température est agréable en cette mi août, un cadre joli et romantique.

 

Cela fait déjà quelques semaines qu'ils communiquent régulièrement par messagerie. Ils rigolent bien, s'amusent et se taquinent, discutent un peu de leur vie et surtout à propos de la sensualité et jouent beaucoup sur ce thème. Une forme de complicité virtuelle s'est installée. Ils y prennent goût et prennent un plaisir certain à partager leur imaginaire. Bien que ce soit virtuel, assis et assise isolément par écran interposé, chacun éprouve une forme de plaisir et d'excitation à lire et à se répondre.

 

L'été bat son plein, c'est l'esprit des vacances, un jour férié permettant un week-end prolongé . Les deux amants virtuel se rencontrent pour la première fois. Ils se retrouvent devant un manège entouré de familles et emplie de cris de joies d'enfants grimpants dans les avions, calèche, chevaux, motos, camion de pompier, etc...

 

C'est la fin de la journée, le soleil amorce sa descente, sa lumière colore les quelques nuages parsemant ce ciel bleu estivale de nuances orangées, rosées, voir rouge - mauve et met en évidence l'environnement de ce lieu agréable, reposant et inspirant...

 

Elle est souriante et se sent bien et joyeuse. Elle apprécie délicieusement les bas rayons du soleil qui lui procurent une douce sensation de chaleur sur et à l'intérieur de son corps. Quoiqu'il puisse se passer, elle sait ce qu'elle attend et que la soirée va très bien se passer.

 

Cela fait quelques dizaines de secondes qu'il l'observe. Elle est belle, rayonnante. Elle est grande pour une femme, aussi grande que lui, peut être même un tout petit peu plus grande mais cela n'a pas d'importance. Brune, ses cheveux légèrement ondulés tombent sur ses épaules en partie dénudées. Elle porte une robe qui malgré sa simplicité est très jolie. Est elle jolie ou l'est elle parce qu'elle est magnifiquement portée par cette ravissante jeune femme ? Cette robe est à la fois légère tout en laissant deviner de douces courbes et de douces formes.

 

Il s'avance vers elle, elle l'aperçoit. Bien qu'il soit en tenue estivale, tout de noir vêtu elle le trouve élégant. Cet homme aux cheveux châtain porte également une barbe de 3 jours ce qui ne la laisse pas indifférente. Au contraire, elle aime ce côté masculin qui lui procure l'envie de le connaître plus intimement.

 

Ils se saluent, lui un peu timidement alors qu'elle s'en amuse et en profite pour le taquiner. Il lui propose de se promener sur le quai et de s'installer en terrasse et boire un verre face à ce beau lac bleuté noire dans lequel se reflètent les habitations de cette charmante petite ville, ainsi que les sapins et hêtres perchés sur les petites montagnes entourant ce joli lac glacière. On y aperçoit également des plateaux flottants. Un feu d'artifice est prévu pour le soir à 23 heures.

 

Tout en lui décrivant le paysage et ses souvenirs de vie ici, il observe cette amante virtuelle qui maintenant est bien réelle à côté de lui. Après ses discussions par messagerie devenues très coquines, elle se sent bien là avec lui, elle sait que cet homme sera son amant ce soir. Où, quand, comment, peu importe, l'inconnu et la surprise éveille déjà son imaginaire pour ce doux soir d'été. C'est ainsi que subtilement elle penche son buste marquant ainsi toute son attention à ce que lui raconte son amant, ou serait ce plutôt pour attirer la sienne. Entre la magnifique vue sur le lac et la vue vertigineuse sur le décolleté de sa partenaire, le choix où il souhaite plonger est tout choisi. Lui aussi se sent d'humeur légère, voir même plus que légère.

 

Il se lève et vient lui prendre la main. Il l'emmène dans un petit restaurant perché sur une pente douce 15 mètres au dessus du lac. Les voilà à longer la berge gauche. Il lui passe son bras autour de la hanche et la rapprocher de lui. Elle se laisse faire, ça lui plaît de sentir pour la première fois ce corps masculin et elle en profite également pour passer son bras et tâter les fesses de cet homme tandis que lui perçoit contre ses côtes la douceur arrondie d'un sein.

 

Ils se dirigent vers le restaurant en traversant un grand espace herbacé parsemé de petits bosquets avec dans le prolongement les premiers arbres menant vers la forêt. Silencieusement et d'un regard de connivence, tous deux observent ces lieux qui leur donne quelques petites inspirations.

 

Les voilà assis sur cette petite terrasse offrant une vue magnifique sur le lac dans l'attente de déguster un délicieux repas en tête à tête. Pour elle, cette fin de journée fut des plus agréables en la compagnie de cet amant virtuel devenu enfin réel face à elle, à ses côtés, contre elle d'autant plus dans un cadre romantique laissant libre cour à son imaginaire. Son corps est détendu, réceptif même, ses sens en éveil. La fraîcheur de la nuit tombante et la petite brise sonnant dans les feuillages parviennent tant bien que mal à retarder pour un temps la chaleur montante à l'intérieur de sa féminité. L'odeur des plats voisins réveillent ses papilles, lui donnent faim, faim de sentir l'odeur de cette présence masculine devant elle, faim de le goûter, de le lécher, de le mordre, de le croquer, de l'avaler. Plus patient, si l'on peut dire, il voit avec ravissement sa partenaire se mouvoir sensuellement, avec par moment des petits gestes discrets et en apparence anodins s'avérant être des effleurements de caresses dans ses cheveux, sa bouche, sur sa robe laissant entrevoir un peu plus sa poitrine mais aussi ses jambes...

 

Le repas est servi, deux toasts avec ses noix de foie gras accompagnés d'un verre de sylvaner, en plat principal un tendre filet de truite et en dessert une poire belle Hélène avec son chocolat fondant et s'écoulant au gré des courbes du fruit prêt à être croqué, hmmm... peut-être de quoi mettre en appétit pour le restant de la nuit. Les deux amants se portent des regards complices, se touchent les mains, se font du pied, rient, discutent, discussion qui au fur et à mesure devient de plus en plus coquine.

 

Avant de se lever, elle passe par dessus table pour saisir le cou de ce mâle désiré et enfin goûter cette bouche en l'embrassant avec gourmandise. Surpris, il a eu le temps de porter son regard sur le décolleté s'offrant grand ouvert à ses yeux apercevant deux jolis seins arrondis et fermes (il aura la confirmation plus tard) en total liberté sous cette robe.

 

L'heure du feu d'artifice approchant, les voilà parmi la foule s'installant le long des berges et sur le parc arboré. Ça y est, les premières fusées montent au ciel. Elle se blottie contre le corps rassurant de son homme du soir, posant des baisés dans le cou et une main baladeuse. Elle est excitée, elle se sent chaude, elle perçoit déjà des perles sous son mont de vénus. Comme s'il avait lu les pensées de sa maîtresse, délicatement il passe derrière elle, l'enlaçant de ses bras et doucement il l'emmène à reculons dans la partie boisée donnant cette impression d'être à la fois à l'abri des regards et observés. Pendant ce temps, la foule leur tourne le dos à regarder le spectacle pyrotechnique.

 

Tandis que le feu d'artifice crépitait, elle avait compris ce qui allait se passer les minutes à venir, et ce qui était parlant, c'était son minou en feu. Elle était impatiente de sentir une fusée en elle. Ils se retrouvent derrière un arbre avec un buisson à proximité qui les cache en partie. Il la retourne, elle a un regard de braise impatient, et se met à l'embrasser langoureusement, lèvres contre lèvres leurs langues tanguent et valsent tandis qu'il lui caresse les fesses, glissant sur la cuisse gauche pour la lever contre sa hanche. Elle aime ce baiser fougueux qui la rend de plus en plus chaude, elle descend une main vers le bas ventre, ouvrent la braguette pour y glisser sa main. Le tissu du boxer est tendu, elle palpe cette verge gonflée encore prisonnière. Elle adore prendre un homme en bouche mais en cet instant elle n'en peut plus, elle veut cette queue en elle, être remplie. Elle sort ce chibre veinée bien raide et se retourne en s'inclinant légèrement contre l'arbre présentant ses fesses, son cul comme un appel urgent. Il passe sa main sous la robe, remonte le long d'une cuisse et constate un ruissellement et oh surprise la miss ne porte pas de culotte !!! Coiffé d'une petite toison, il découvre un sexe brûlant et humide et des lèvres déjà ouvertes prêtes à l'accueillir. Il soulève sa robe pour s'introduire en elle. Enfin, elle ne peut s'empêcher de pousser un gémissement. Elle sent les vas et viens de cette bite, les frottements sur ses lèvres, le gland venant toquer le bout de son vagin en feu. A chaque coup de rein le plaisir gagne en intensité amplifiée en resserrant son vagin sur le sexe de son amant.

 

Tout en elle, de ses bras il la relève pour l'attirer contre son torse, souffle et baisers dans le cou, il caresse ses seins à travers le tissu de la robe. Le feu d'artifice se termine, c'est le bouquet final pour les spectateurs amassés devant les deux amants. Une main se glisse dans le décolleté pour prendre à pleine main le sein gauche et le sortir de la robe. Il enserre sa partenaire et accélère ses mouvements, plus rapides et plus forts. Elle se laisse culbuter allègrement, ses jambes commencent à fléchir, la jouissance est là forte et intense lui procurant des nuées d'ondes de plaisirs indescriptibles, alors qu'elle sent son amant lui pincer un téton tout en jouissant en elle déclenchant un orgasme.

 

Les gens commencent à rentrer tranquillement chez eux, les deux amants en fond de même pour passer la nuit dans un chalet que son homme a réservé pour le w-e où sans nul doute le feu d'artifices va continuer...

 

02/07/2014 à 15:56

Isanybody

Type : Homme
Messages : 965
Membre depuis : 12/09/2012
Oh, merci DJ pour cette attention. Smile
02/07/2014 à 18:57

popo

Type : Homme
Messages : 2331
Membre depuis : 10/09/2012
T'as assuré Isany, vraiment agréable à lire, t'es un chef Wink
03/07/2014 à 06:45

Isanybody

Type : Homme
Messages : 965
Membre depuis : 12/09/2012

popo a dit : 

T'as assuré Isany, vraiment agréable à lire, t'es un chef Wink

Ah ??? Je suis un chef moi ? Mais lequel ?

Un chef indien


Un top chef


Un chef étoilé


Un chef tyrannique


Un chef d'oeuvre

03/07/2014 à 09:00

Valerie

Type : Femme
Messages : 2319
Membre depuis : 28/04/2013
Surement un sexy chef Wink
03/07/2014 à 09:23

Isanybody

Type : Homme
Messages : 965
Membre depuis : 12/09/2012

Valerie a dit : 

Surement un sexy chef Wink

Ah ??? Pour ça, il faut venir vérifier d'autant plus que j'aime la cuisine. Wink Mais sans le couteau hein, parce que c'est un tantinet dangereux. La boule de mozzarella ne dit rien mais il y a d'autres boules qu'il vaut mieux préserver, en particulier s'il y a une gourmande dans les parages...

03/07/2014 à 09:25

bourbonnaise

Type : Femme
Messages : 1809
Membre depuis : 20/06/2013
Ou sur la plage......768724.jpg....!!!!!!!!
20/07/2014 à 17:25

Isanybody

Type : Homme
Messages : 965
Membre depuis : 12/09/2012
Au fait, c'est finit le "concours", il n'y a plus d'exemplaire du kamasutra en dessin à offrir ?
26/07/2014 à 09:05

Brigitte

Type : Femme
Messages : 1257
Membre depuis : 15/09/2012
Et non, tous les livres ont été offerts par la Maison d'Edition. Désolée.
26/07/2014 à 09:30

Isanybody

Type : Homme
Messages : 965
Membre depuis : 12/09/2012

Brigitte a dit : 

Et non, tous les livres ont été offerts par la Maison d'Edition. Désolée.

Dommage, je pensais être dans les temps.

Faute de mieux, un petit avis sur mon histoire du 26/06/14 page 16 me ferait plaisir.