CONCOURS : VOS TEXTES

26/07/2014 à 09:39

Brigitte

Type : Femme
Messages : 1257
Membre depuis : 15/09/2012
Bonjour Isanybody,

Le style est très bon. On a l'impression de danser : "il" - "elle" - "il" - "elle" sont cependant trop présents. Ca donne un coté télégraphique à votre récit. Par contre je trouve que vous êtes excellents sur les scènes érotiques, beaucoup mieux décrites que le reste finalement.
26/07/2014 à 09:56

Isanybody

Type : Homme
Messages : 965
Membre depuis : 12/09/2012

Brigitte a dit : 

Bonjour Isanybody,

Le style est très bon. On a l'impression de danser : "il" - "elle" - "il" - "elle" sont cependant trop présents. Ca donne un coté télégraphique à votre récit. Par contre je trouve que vous êtes excellents sur les scènes érotiques, beaucoup mieux décrites que le reste finalement.

Merci pour votre retour Brigitte.

Ce n'est que mon second récit et il est vrai que je ne savais pas comment éviter d'y mettre trop de répétitions avec certains mots. Effectivement c'est le cas avec les "il" et "elle". Pas si simple. je tacherais de mieux faire la prochaine fois.

Merci pour la partie érotique. Cela a plus à d'autres ici sur le forum. Sans doute que ce qui précède est un poil trop long, ce qui atténue la sensation d'être embarqué pleinement dans l'histoire.

18/08/2014 à 19:08

Zarem

Type :
Messages : 57
Membre depuis : 01/01/1970
oh! Est-ce encore d'actualité et soi oui puis-je participer?^^ merci bien. (par contre j'ai peu de temps, je ferai de mon mieux promis... (mais je suis un débutant dans l'écriture...)
18/08/2014 à 21:17

Isanybody

Type : Homme
Messages : 965
Membre depuis : 12/09/2012
Ben, c'est finit le concours. Frown
18/08/2014 à 21:44

Davy22

Type :
Messages : 926
Membre depuis : 01/01/1970
Pas grave on lira quand même Tongue Out
27/08/2014 à 11:39

Zarem

Type :
Messages : 57
Membre depuis : 01/01/1970
Merci bien. Je le poste ici ou ailleurs (et si c'est ailleurs, où?^^)

Alors ça parle de vampires, c'est le thème, je sais pas si ce sera bon... (c'est un lemon.)
25/10/2014 à 17:29

Crapul

Type :
Messages : 19
Membre depuis : 01/01/1970
Ce n'est pas une histoire mais un réel retour d'expérience, j'espère qu'il vous intéressera.

Prise de rendez vous simple, l'habitude, toujours ou souvent les mêmes jours, le lundi et/ou*le vendredi.
Réservation de l'hôtel plutôt simple quand on a pratiquement une chambre à l'année.
La chambre justement ! grande, simple, moderne, un coin salon, un frigo rempli, fruits, boisson ... un lit, grand, blanc, dressé impeccablement !

Lui il arrive avec une bonne demi heure d'avance, il se prépare comme il en a coutume, les dents, la douche, se coiffe, se parfume, ensuite**il règle la clim, allume le chauffe serviette pour elle, il prépare la chambre du mieux possible, depose quelques pétales de roses, un petit cadeau, il a toujours un petit cadeau ...

Elle arrive, ouvre la porte et lui il lui donne ses mains, elle l'embrasse, l'enlace, lui caresse la nuque, il lui tiens la taille et respire son parfum qu'il a eu tant de mal à choisir, ils s'embrassent à en perdre le souffle, elle appuie sa tête sur son épaule et le silence s'installe pour quelques instant ...

Il finira par la prendre par la main et l'acompagnera pour déposé sa*veste légère et son sac, elle s'assoit au bord du lit et lui il lui donne un verre de son jus de fruits préfèré 

Elle viendra finalement rapidement sur ses genoux et ne finira jamais son verre, ils s'embrasseront encore et encore, s'effeuillant tour à tour, lui ne perdra du bout de ses doigts aucun centimètre de sa peau, elle aussi ne lâchera jamais les lèvres de son compagnon du moment, les corps se perdaient dans l'exitation du moment mais la douche réclamait son due afin de permettre des jeux toujours plus débridés ...

Sous la douche il lui lava le corps, de la nuque au pieds, doucement et avec application, caressant et mesuré pour ne pas encore déborder, mais la encore elle cherchât sa bouche et ses mains pour les guider, elle était impatiente, excitée à l'idée de ce qui l'attendait ...

De retour dans la chambre le lit confortable les attendait, nue dans les bras l'un de l'autre ils se sont allongés, les choses sérieuses pouvaient enfin commencées !
Comme par docilité elle s'allongea sur le ventre offerte à ses caresses, lui tendre et appliqué laissa ses mains se perdre sur ce paysage à la peau dorée, il n'oublia une fois de plus presque aucune partie, du bout des doigts il dispersa des frissons de ci de la sur ce corps tellement parfait, si beau, si doux, tellement sexy, il vivait un rêve éveillé, avec elle qui ne rêvait que de douceur ...

Après plusieurs minutes elle s'est tournée lentement et lui tenant les épaules elle s'est encore offerte à ses lèvres, lui continua ses caresses coté face, des cheveux, du visage, de la nuque au bas des jambes en passant par toutes les zones possibles, adaptant chaque caresse aux réaction de sa compagne, laissant sa langue se perdre sur cette si fine poitrine, superbe, tellement captivante ! elle finira par lèver sa jambe sur la hanche du tortionnaire offrant ainsi son intimité à cette main déjà si proche, l'endroit déjà humide au possible permettra aux*doigts de se désaltérer et de se perdre encore plus doux sur ce paradis à redécouvrir, commençant par le tour de la vulve il cassera ensuite son bouton si sensible, de haut en bas, de droite à gauche, pour finalement tourner, d'un autre doigt il suggèré l'approche d'une pénétration sans pour autant le faire, il n'oubliait pas pour autant une zone très sensible et à priori destinée à un autre usage, mais elle aime tellement ...

De ce traitement elle*finira par rendre les armes en lui mordant l'épaule comme elle aime le faire, lui il ralentira doucement pour le pas trahir sa sensibilité et la laisser reprendre ses esprits, une pose ? ah oui il faut faire pipi, les spasmes vaginaux sollicite sa vessie ...

Un verre, un câlin, il l'allonge de nouveau sur le dos, l'embrasse, lèche sa poitrine, joue une fois de plus avec ses zones les plus sensibles ! il finira par laisser ses doigts se perdre encore, sa bouche descendra retrouver son intimité, sa barbe courte frôlera l'intérieur de ses cuisses lui procurant des frissons, elle adore ce jeu, lui il en abuse ! il finira par jouer de sa langue, d'une cuisse à l'autre en évitant sa sensibilité la plus en attente, mais il finira par s'y perdre avec plaisir, sa langue jouée d'abord doucement puis fermement, avec des alternances de mouvements, des sucions, lapé, aspiré, léché, rien n'est épargnié à la belle, des doigts aussi restaient en action, deux a l'entrée de la vulve agités de différents mouvements savamment planifiés, un autre encore jouant sur l'œillet, le griffant, le caressant ...
À l'abord de l'orgasme il diminuait le rythme pour que celui ci retombe pour finalement user de petites caresses prononcées pour relancer son plaisir. la victime montait et baissait dans les dédales du plaisir pour finallement rendre les armes dans des petits cries, des spasmes*et des frissons incontrôlés, la pauvre ...
Encore une pose ? bien sur, il faut qu'elle essuie la sueur qui couvre son si beau corps, qu'elle passe une fois de plus au toilette, qu'elle boive de l'eau fraîche préparée pour elle ...

Elle veut*lui*rendre la monnaie de sa*pièce, l'embrasse, le*bouscule sur le lit, le prend en bouche, le*caresse, le*lèche, le*déguste, elle est affamée et donne tout ce qu'elle a ! lui il veut la prendre, elle le sait et en a envie aussi, elle s'étend sur le dos alors qu'il lui place un oreiller sous les fesses, mon dieu ses fesses ! elle le prend et se caresse avec son sexe, le frotte sur son bouton, sur sa vulve qu'elle ouvre avec deux doigts, elle le veut, elle est humide à souhait, lui il la*pénètre en douceur, petit à petit, cm après cm, changeant l'angle pour solliciter ses muqueuses, mais toujours doucement, elle garde toujours deux doigts de part et d'autre de sa verge pour mieux ouvrir son intimité, de l'autre main elle se caresse et se donne du plaisir, elle adore être ou se faire caresser pendant qu'elle est pénétrée, elle en abuse, en use, elle lui*demande de caresser ses fesses, entre ses fesses, ça aussi elle adore, elle si sage il y a quelques années 
Il la pénétrera longuement, fermement, doucement au départ puis de plus en plus fort, de plus en plus fermement, une fois de plus elle se lâchera et trompera le peu du lit resté sec, elle jouira sans retenu et lui il rendra aussi les armes, éjaculera sur son ventre en l'embrassant sauvagement !*

Après quelques instant et alors qu'elle s'etait lovée dans ses bras elle s'est endormie, paisible, sublime, tellement tranquille et radieuse ...
25/10/2014 à 17:32

Crapul

Type :
Messages : 19
Membre depuis : 01/01/1970
Un autre retour d'expérience sur un jeu beaucoup moins maîtrisé ...

L'envie d'explorer d'autres jeux habite ma sublime maîtresse japonaise et moi même, parmi ceux la il en est un qui la travail de plus en plus, la pratique du Shibari :) je ne suis pas un expert mais j'avoue que l'envie d'aller plus loin dans la découverte de cette pratique ne me déplaît pas, surtout avec elle comme partenaire :) J'ai comme à mon habitude préparé le lieu de notre rencontre et installé une ambiance de circonstance, music, boissons, parfum, fruits et quelques autres artifices en espérant ne rien négliger ... j'avais aussi prévu des sangles de cotons, les mêmes que nous avions précédemment achetées ensemble, elles sont plus confortables que les cordelettes habituellement utilisées dans cette pratique, et puis elle les a choisie, c'est finalement la seule chose qui importe, qu'elle ait choisie :)  Tout à débuté de façon classique et tendre, bisous, caresses, excitation de part et d'autre, puis les sangles sont entrées dans le jeu, le but étant de l'entraver de façon confortable tout en la laissant le plus possible accessible à nos envies, l'attacher sans souffrance mais en la soumettant ... cette soumission l'excite à un point que je n'imaginais pas ! La "soumise" dirigea finalement la plupart du déroulement de notre jeu, la position qu'il l'excitait le plus, l'ordre des caresses, les jeux de langues et tout ce qui est imaginable avec une beauté attachée et offerte, l'excitation était à son comble et quand je voyais qu'elle allait jouir je changeais de jeu pour repousser le choses plus loin, ses orgasmes sont tellement prévisibles :)  Et puis elle m'a demandée de resserrer les sangles, de l'entraver un peu plus fort, de la soumettre vraiment et de la forcer sans oublier de passage :) c'est ce que j'ai fait après avoir fait remonter l'excitation, je me suis lâché, elle a craquée, même sa vessie à rendue les armes, les femmes de ménages m'en voudront sûrement une fois de plus mais j'ai mon secret pour me faire pardonner :) Alors voilà, je ne sais pas si nous respectons les règles du Shibari mais on a passé un moment sans égale et tellement bon !  Je vous souhaite de rencontrer un jour une japonaise débridée, le sexe c'est comme cuisiner ou tout autres choses, c'est faire de façons complexes et abouties des choses simples, la sophistication est primordiale ... 
27/10/2014 à 11:27

Zarem

Type :
Messages : 57
Membre depuis : 01/01/1970
Bonjour, j'avais proposé de faire un texte, problème, je suis complètement paumé en ce moment donc écrire, pas terrible... je suis vraiment désolé, mais je m'y tiendrai tôt ou tard peu importe le temps que ça prendra... toutes mes excuses...

Par contre, j'ai fais ce poème aujourd'hui, pour les rimes suis pas doué et suis pas fort en orthographe je suis désolé aussi, je relis souvent mes textes pour corriger, je trouve souvent des choses, mais pas tout hélas!

Donc voilà... je poste le poème mais je sais pas si ça vous plaira, suis pas très fort... (en gros ça parle d'une utopie dans un monde qui est tout sauf utopique... (en lien avec ce que se passe, las "manifs pour tous" (mais en fait c'est les "manif pour tous les ********!)

Merci bien.

Alors, je suis un gugus, je ne parle pas au nom des couples de même sexe et en tant que femme ou lesbienne ou bisexuelle! Je ne me permettrai pas une telle chose, c'est ici une façon d'exprimer ce que je pense, ce que j'estime bon, juste, humain,  noble... enfin... on verra bien!^^

Tout le monde peut le reprendre, le modifier et en faire ce qu'il ou elle veut, j'en serais honoré et plus encore de voir le résultat, ce que d'autres peuvent faire avec ça, proposer etc, ça me pose pas de soucis bien au contraire!

Je le déclare donc en licence: art libre. (au moins comme ça pas de soucis, c'est fait!^^⁾

Vu que je suis pas très doué et pas très fort... j'espère transmettre des choses autrement et ce genre de partage me semble très productif, très intéressant (le but n'est pas d'utiliser les gens mais plutôt de donner, de partager, de voir ce que des talents que je n'ai pas et ne suis pas, peuvent faire en mieux que ce que je fais, ce serait vraiment génial!)

Il me semble qu'en france au niveau des licences libres sur certains domaines comme l'écriture on est un peu à la ramasse... mais je suis pas sûr...^^ (faudra me mettre à jour sans doute, j'ai pas trouvé grand chose à ce sujet...^^)




Un amour, une famille, un pays… une alternative...

 

 

Évie, tel est son nom, à cette femme si différente.

Je suis une humaine, elle est une démone et tout nous sépare.

Son monde ne connaît ni souffrance, ni toute cette violence,

qui jour après jour ronge l'humanité dans une terrible tourmente.

 

Quand nos regard se croisent, nos être s'embrasent,

Nos cœurs battent ensemble, plus fort, avec une douce chaleur,

Qui vient se répandre dans nos corps et nous enflammer,

Comme jamais auparavant et depuis tant de rencontres.

 

Ses yeux couleur or légèrement orangés se posent sur moi,

Avec toujours autant de douceur, d'amour et de bienveillance,

Depuis toutes ces années passées à vivre toutes les deux,

Dans un pays libre prisonnier d'un monde terrifiant,

qui jamais ne pourrait comprendre notre patrie,

Qui laisse nos sentiments s'exprimer

Librement, sans entrave,

sans jugement…

 

Nous prenons des rides, nous vieillissons ensembles,

Et nos quatre enfant, deux chacune, sont plus que jamais avec nous.

Deux de nos trois filles nous ont honoré de petits fils et petites filles.

Notre fils et notre dernière fille ont fait leur choix,

Un choix qui ne se discute pas et reste légitime,

Car cela ne regarde qu'eux.

 

Ils n'auront pas d'enfants, ce qui ne les empêche pas d'être heureux.

Nous avons la cinquantaine aujourd'hui pourtant la vie continue.

Nous sommes ensembles depuis vingt-cinq ans de bonheur.

Pourquoi nous aimer devrait être un crime ailleurs,

Là où c'est la plus belle chose qu'il soit sur cette Terre,

En dépit de nos différence et de nos attirances ?

 

Parfois un câlin, d'autres fois une étreinte brûlante,

Ou encore de petites attentions presque anodines mais importantes,

Qui font durer notre couple et perdurer nos joies, notre amour,

Nous sommes heureuses ici, dans ce beau pays qui nous accepte,

Sans jamais faire preuve d'hostilité ou nous juger,

Toujours avec bienveillance et respect.

 

 

Le monde est sombre mais notre nation et lumineuse. Elle est pour nous, une seconde raison d'être après nos passions, nos proches, ceux que nous aimons, l'envie et le besoin d’œuvrer pour autrui et pour le bien de tous comme beaucoup d'autres le font pour nous.

 

Nous sommes différentes l'une de l'autre, nous sommes de même sexe, mais cela ne nous a pas empêcher d'êtres égales aux autres personnes de notre nation, d'y vivre au mieux et de nous y épanouir, d'y prospérer en paix et sans jamais êtres jugées. Nous aussi, nous avons le droit de nous aimer, de fonder une famille, d'êtres heureuses et respectées...


FIN.