Coffret de noël en cadeau !

10/12/2014 à 22:51

bourbonnaise

Type : Femme
Messages : 1809
Membre depuis : 20/06/2013

gourmande67 a dit : 

guko84 a dit : 

gourmande67 a dit : 

ptibou76200 a dit : 

Ambre a dit : 

Voici le texte de CARAMIEL (texte 1 pour les votes)

Dans la journée il avait reçu un texto lui annonçant que les enfants avait été invités chez des amis. Cette annonce aurait du lui mettre la puce à l'oreille mais connaissant sa femme il s'attendait à une soirée TV devant un programme insipide loin de se douter que ce serait une soirée classée X.

Un premier indice commença à semer le doute lorsqu'il franchit le seuil de sa maison. Un air de saxo résonnait dans la maison ; des pétales de rose parsemées sur le sol le conduisirent jusqu'au salon qui était éclairé par des bougies. Sur la table du salon une bouteille de champagne et 2 flutes, sa femme vêtue d'une somptueuse robe noire lui souriait d'un air coquin : ce moment qu'il attendait depuis si longtemps était arrivé ! Elle lui tendit la bouteille pour qu'il puisse les servir. Une fois le liquide dans les verres, elle s'approcha de son mari et l'embrassa sans retenue. JL était aux anges et l'effet du champagne et du baiser de sa femme commença à se faire sentir dans son boxer. Elle le fixait d'un drôle de regard en appuyant sur la télécommande de la télé où s'afficha un film au titre prometteur Bedtime stories3. Il voulut s'approcher de sa belle mais elle  le repoussa de son pied nu et lui tendit une étrange télécommande. Il s'enfonça dans son fauteuil et déçu se tourna vers l'écran plat où un couple commençait à se caresser. Sa belle se mit alors sur le fauteuil lui faisant face et commença à remonter sa petite robe noire. JL ne savait plus où tourner son regard mais la vie réelle l'intéressait plus. Elle dévoilait maintenant son sexe à la toison noire qui plaisait tant à son homme. Un petit cordon dépassait de son intimité. JL compris aussitôt et appuya sur la télécommande qu'il avait entre les mains. Sa femme commença alors à bouger et se retenait de se toucher. Son sexe s'ouvrait et elle gémit. JL n'en croyait pas ses yeux, sa femme si réservée se lâchait devant lui et pour une fois ce n'était pas dans la chambre. Elle le supplia de l'aider , ses gémissements se mêlaient à ceux du film. JL lâcha la télécommande pour s'occuper de sa femme qui maintenant lui tendait sa croupe. Ce fut bref mais intense. JL l'empoigna et la prit sauvagement sur le fauteuil.  Elle apprécia la brutalité de son amant et l'exprima bruyamment. C'est sûr elle s'était préparée pour lui. Il ne tarda pas à jouir suivi par sa belle complètement déchaînée. Un odeur de sexe flottait dans le salon...

Il se souviendrait longtemps de cette soirée qui ne fut que le début d'une sexualité plus débridée. Si vous les croisez un jour, sachez que  derrière ce couple sage et timide se cachent de sacrées coquin ! Méfiez-vous de l'eau qui dort !

 Félicitation CARAMIEL

J'aime beaucoup

 TRÈS JOLI RÉCIT   CARAMIEL      

Si vous les croisez un jour, sachez que  derrière ce couple sage et timide se cachent de sacrées coquin ! Méfiez-vous de l'eau qui dort !
TRÈS BELLE PHRASE ET  TELLEMENT VRAI AUSSI    .....

 Peut être que le Cadeau permettras de faire de cette belle histoire, une réalité .. si le cadeau comporte une télécommande ..
Et je suis Gourmande dans ça conclusion ..
Je supposes que le Cadeau ne seras pas a ouvrir devant les enfants

 ce n 'est pas ma conclusion c'est les phrases de caramiel  

 Très beau récit ...........le champagne ça donne des idées ...........je suis fan.......

11/12/2014 à 03:21

Montagnardd

Type :
Messages : 3889
Membre depuis : 01/01/1970

bourbonnaise a dit : 

gourmande67 a dit : 

guko84 a dit : 

gourmande67 a dit : 

ptibou76200 a dit : 

Ambre a dit : 

Voici le texte de CARAMIEL (texte 1 pour les votes)

Dans la journée il avait reçu un texto lui annonçant que les enfants avait été invités chez des amis. Cette annonce aurait du lui mettre la puce à l'oreille mais connaissant sa femme il s'attendait à une soirée TV devant un programme insipide loin de se douter que ce serait une soirée classée X.

Un premier indice commença à semer le doute lorsqu'il franchit le seuil de sa maison. Un air de saxo résonnait dans la maison ; des pétales de rose parsemées sur le sol le conduisirent jusqu'au salon qui était éclairé par des bougies. Sur la table du salon une bouteille de champagne et 2 flutes, sa femme vêtue d'une somptueuse robe noire lui souriait d'un air coquin : ce moment qu'il attendait depuis si longtemps était arrivé ! Elle lui tendit la bouteille pour qu'il puisse les servir. Une fois le liquide dans les verres, elle s'approcha de son mari et l'embrassa sans retenue. JL était aux anges et l'effet du champagne et du baiser de sa femme commença à se faire sentir dans son boxer. Elle le fixait d'un drôle de regard en appuyant sur la télécommande de la télé où s'afficha un film au titre prometteur Bedtime stories3. Il voulut s'approcher de sa belle mais elle  le repoussa de son pied nu et lui tendit une étrange télécommande. Il s'enfonça dans son fauteuil et déçu se tourna vers l'écran plat où un couple commençait à se caresser. Sa belle se mit alors sur le fauteuil lui faisant face et commença à remonter sa petite robe noire. JL ne savait plus où tourner son regard mais la vie réelle l'intéressait plus. Elle dévoilait maintenant son sexe à la toison noire qui plaisait tant à son homme. Un petit cordon dépassait de son intimité. JL compris aussitôt et appuya sur la télécommande qu'il avait entre les mains. Sa femme commença alors à bouger et se retenait de se toucher. Son sexe s'ouvrait et elle gémit. JL n'en croyait pas ses yeux, sa femme si réservée se lâchait devant lui et pour une fois ce n'était pas dans la chambre. Elle le supplia de l'aider , ses gémissements se mêlaient à ceux du film. JL lâcha la télécommande pour s'occuper de sa femme qui maintenant lui tendait sa croupe. Ce fut bref mais intense. JL l'empoigna et la prit sauvagement sur le fauteuil.  Elle apprécia la brutalité de son amant et l'exprima bruyamment. C'est sûr elle s'était préparée pour lui. Il ne tarda pas à jouir suivi par sa belle complètement déchaînée. Un odeur de sexe flottait dans le salon...

Il se souviendrait longtemps de cette soirée qui ne fut que le début d'une sexualité plus débridée. Si vous les croisez un jour, sachez que  derrière ce couple sage et timide se cachent de sacrées coquin ! Méfiez-vous de l'eau qui dort !

 Félicitation CARAMIEL

J'aime beaucoup

 TRÈS JOLI RÉCIT   CARAMIEL      

Si vous les croisez un jour, sachez que  derrière ce couple sage et timide se cachent de sacrées coquin ! Méfiez-vous de l'eau qui dort !
TRÈS BELLE PHRASE ET  TELLEMENT VRAI AUSSI    .....

 Peut être que le Cadeau permettras de faire de cette belle histoire, une réalité .. si le cadeau comporte une télécommande ..
Et je suis Gourmande dans ça conclusion ..
Je supposes que le Cadeau ne seras pas a ouvrir devant les enfants

 ce n 'est pas ma conclusion c'est les phrases de caramiel  

 Très beau récit ...........le champagne ça donne des idées ...........je suis fan.......

 une fille  a gagné, gourmande , vivement son texte,

11/12/2014 à 16:26

Ambre

Type :
Messages : 3001
Membre depuis : 01/01/1970
Voici le récit de GOURMANDE67 (Texte 2 pour les votes)

Pas trop tôt... Ce matin-là encore blottie sous la couette à peine les yeux ouverts je sens mon téléphone vibrer sur ma table de nuit. Il fait jour, je vois par les persiennes la lueur du soleil. Doucement j'attrape mon téléphone et je lis le message numéro inconnu  "il y a une raison qui me fait me lever si tôt le matin c'est pour imaginer longuement ce que l'on va faire tous les deux ce soir jusqu'à très tard "... Je pense de suite à une erreur et je m'étire telle une féline revenant d'un long sommeil. Les minutes passent encore un peu... Je me recroqueville sous la couette  ; le téléphone vibrant encore je le regarde a nouveau et là : "viendrais tu mon amour au rendez vous sans poser de questions ?" Encore une erreur mais un doute subsiste. Serait-ce lui mon amour, ma joie de vivre qui m écrirait "Viens dans ta plus belle lingerie rouge et noire hôtel de France chambre 110 pour 20h30"... Je décide de me prendre au jeu et je file sous ma douche ....M'apprête à soigner mon corps dans les moindres détails. Ma matinée semble courte et mon après-midi aussi. Je décide de faire un dernier achat (les fameux escarpins vertigineux Louboutin vernis noir). Vers 19 h je décide de me préparer :  douche, crème de corps parfumée, vernis rouge bien sur et  je commence l'habillage : la guêpière noire et rouge ; les bas noirs avec une dentelle bicolore noire et rouge et un petit nœud de satin rouge sur le côté ; le string assorti ; ma petite robe rouge décolletée et fendue sur le coté droit ; mes escarpins ; le maquillage ; le parfum et me voici prête juste a temps... Message toujours de l'inconnu : "Tu es prête ma beauté ? N'oublies pas l'enveloppe que j'ai laissée pour toi à la réception "ma douce". "Tu l'ouvriras en montant dans l'ascenseur et tu exécuteras les instructions". Je pars donc de chez moi et je file vers l'hôtel. Une fois arrivée devant, un portier m'ouvre la porte et me sourit d'un air béat devant mes jambes longues et fines galbées à souhait. Arrivée a la réception, je demande donc la clé de la chambre et un réceptionniste me donne une enveloppe et me regarde avec des yeux tout pétillants... Je me dirige vers l'ascenseur et j'ouvre la lettre : un mot parfumé y est glissé...

"Ma douce et tendre tu es venue jusqu' ici sans savoir vraiment qui je suis...
Diriges-toi vers la chambre et suis ensuite les instructions qui suivent
La lumière tamisée te guidera jusqu'au lit
Tu devras mettre le masque et m'attendre  sur  le lit revêtue seulement de ta lingerie, dos a la porte
Des que je rentrerai dans la pièce tu ne te retourneras pas et tu ne parleras pas"

J'entre dans la chambre, la lumière tamisée contre les parois des murs rendent l'atmosphère féerique ; quelques pétales de roses rouges ornent le sol et le lit...

Je me dévêtis donc en prenant soin de mes habits et la je  me place sur le lit comme me l'a demandé la personne de la lettre ....

Quelques minutes plus tard, j'entends une clé et la porte s'entrouvre

Quelqu'un rentre sans bruit... Je ne reconnais pas la façon de marcher. Pourtant tous mes sens sont aux abois et je ne reconnais pas non plus le parfum...

J'entends la personne venir près de moi je ne vois rien... Je le devine...

Mon parfum est humé ; mon cou frissonne sous la friction furtive d'une des lèvres qui s'approche et la, doucement il souffle sur mon cou doucement ... Hummm mes sens sont en ébullition. Je devine que cette personne est entrain de se dévêtir. Le tissu qui se froisse ;  la boucle qui se desserre et sans attendre des menottes arrivent sur mes poignets doucement manipulés devant moi. Je suis donc attachée à sa merci et les yeux bandés je respire vite ...

Et doucement le mystérieux me penche et me place comme à sa convenance... Je me retrouve a genoux avec les coudes sur le lit ; les bras fléchis et je sens que doucement il commence à me titiller le sexe avec ses doigts et ensuite après un moment de préparation il fait glisser sur celui-ci entre mes lèvres et sur mon clitos un petit gode de forme longue... Et doucement celui-ci se met en marche... Il a plusieurs vitesses et des sensations différentes... Humm très jouissif ; très bon ! Je pousse de petits gémissements et cela me vaut une petite claque sur les fesses ! Encore un petit cri et là l'autre fesse ! Humm c'est fort et doux à la fois ! Drôle de sensations ... Je me tortille sous les va-et-viens de cet objet et là avec douceur, il l'introduit dans mon sexe luisant de plaisir... Cela dure un petit moment : des va et viens, ressort et glisse sur l'exterieur de mon sexe... Il joue avec cet objet si délectable. Je me mord les lèvres tellement c'est bon. Ensuite vient le moment attendu : il dechire un emballage et vient se placer derrière moi. Il me pénètre brutalement et entame de longs va et viens. Je commence à vouloir bouger et tout du moins reculer vers lui et là deux trois petites claques me sont données en guise de sanction... Pas une parole sort de sa bouche mais je devine son mécontentement. Il ne veut pas que je bouge et il aime que je sois sa chose...

Il jouit en moi et se retire. Me défait les menottes et j attends... Je dois attendre la encore combien de temps ? Je ne le sais pas. Après avoir entendu la personne se rhabiller, il sort de la chambre me laissant la sans un mot, sans un bruit. Je retire le bandeau et je decouvre les objets utilisés laissés là... Je les ramasse et je les mets dans mon sac. Je vais prendre une douche ; je m 'habille et je sors a mon tour. Je quitte l'hôtel,  je rentre chez moi et lorsque j'ouvre la porte mon mari est la, dans le salon installé tranquillement...

"tu as passé une bonne soirée ma chérie........?"

"Oui et toi ...........?"

"je t'attendais..."

 

 Mais alors qui était cet inconnu de la chambre 110 ?????

11/12/2014 à 16:36

ptibou76200

Type :
Messages : 814
Membre depuis : 01/01/1970
Message supprimé
11/12/2014 à 16:47

Ambre

Type :
Messages : 3001
Membre depuis : 01/01/1970
Gourmande67, c'est noté en haut Wink
11/12/2014 à 16:48

ptibou76200

Type :
Messages : 814
Membre depuis : 01/01/1970
Message supprimé
11/12/2014 à 16:52

Ambre

Type :
Messages : 3001
Membre depuis : 01/01/1970
Son mari qui lui a fait une bonne blague Laughing
11/12/2014 à 19:10

ptibou76200

Type :
Messages : 814
Membre depuis : 01/01/1970
Message supprimé
11/12/2014 à 19:20

Montagnardd

Type :
Messages : 3889
Membre depuis : 01/01/1970
si tuas une tof en de toi en sous vêtements , hésite pas !!!!!

 et pis envois moi les clés des menottes que j'ai oublié!

ta pensé a régler la piaule ???
12/12/2014 à 06:44

gourmande67

Type :
Messages : 387
Membre depuis : 01/01/1970

ptibou76200 a dit : 

Ambre a dit : 

Son mari qui lui a fait une bonne blague Laughing

 Je ne pensais pas a cette fin

 hummm qui saitttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttt    





12/12/2014 à 06:49

gourmande67

Type :
Messages : 387
Membre depuis : 01/01/1970

Montagnardd a dit : 

si tuas une tof en de toi en sous vêtements , hésite pas !!!!!

 et pis envois moi les clés des menottes que j'ai oublié!

ta pensé a régler la piaule ???

   celle la je te les renvoies en colissimo 

n oublie pas ouvre ton  colis  discrètement j ai joint autre chose aussi...............................



Quand tu veux, on recommence    mais là... soit chique paye avant de partir.......................   

j ai reçu la note a la maison...............................c'est ballot   




12/12/2014 à 07:47

Barbamama

Type :
Messages : 189
Membre depuis : 01/01/1970
Très beaux récits..........
Bravo
12/12/2014 à 07:57

bourbonnaise

Type : Femme
Messages : 1809
Membre depuis : 20/06/2013

ptibou76200 a dit : 

Ambre a dit : 

Son mari qui lui a fait une bonne blague Laughing

 Je ne pensais pas a cette fin

 Superbe ..........bravo ma belle.

12/12/2014 à 12:07

Ambre

Type :
Messages : 3001
Membre depuis : 01/01/1970
Voici le texte de PICASSIO (Texte 3 pour les votes)

Angéla, 28 ans, belle brune aux yeux vert amandes, aux mensurations juste parfaites et animatrice de soirée sex-shop, roule cheveux au vent dans son superbe cabriolet rouge vif, lorsqu'elle se fait arrêter en pleine nuit et au fin fond de la campagne pour excès de vitesse.

Le Sergent Azzaretto, beau trentenaire, typé Italien au corps sculpté comme un Dieu lui demande de couper le moteur et présenter ses papiers.

Angéla est en règle mais le Sergent Azzaretto troublé par la beauté de la jeune femme décide de prolonger l'arrestation...Il lui demande d'ouvrir son coffre et là...des dizaines de gadgets érotiques en tout genre.

Sourire au coin, le Sergent propose à Angéla un petit arrangement pour éviter de payer  l'amende. Angéla amusée et sous le charme accepte et commence à l'exciter. Elle lui attache les mains à la poignée de la voiture de police avec de belle menottes en fourrure Rose. Elle prend alors un plumeau avec lequel elle caresse  tout le long de son corps, elle se frotte à lui et lui baisse son pantalon...Le Sergent est brûlant, Angéla va alors lui bander les yeux avec un masque en satin rouge et finir par lui poser un anneau vibrant sur le pénis.

La belle Angéla est coquine mais pas facile, elle remonte dans sa voiture et laisse le Sergent Azzaretto en plan !


Morale de l'histoire : Tout ne se négocie pas les mecs !!!

12/12/2014 à 12:10

fanfan44600

Type :
Messages : 68
Membre depuis : 01/01/1970

Ambre a dit : 

Voici le récit de GOURMANDE67 (Texte 2 pour les votes)

Pas trop tôt... Ce matin-là encore blottie sous la couette à peine les yeux ouverts je sens mon téléphone vibrer sur ma table de nuit. Il fait jour, je vois par les persiennes la lueur du soleil. Doucement j'attrape mon téléphone et je lis le message numéro inconnu  "il y a une raison qui me fait me lever si tôt le matin c'est pour imaginer longuement ce que l'on va faire tous les deux ce soir jusqu'à très tard "... Je pense de suite à une erreur et je m'étire telle une féline revenant d'un long sommeil. Les minutes passent encore un peu... Je me recroqueville sous la couette  ; le téléphone vibrant encore je le regarde a nouveau et là : "viendrais tu mon amour au rendez vous sans poser de questions ?" Encore une erreur mais un doute subsiste. Serait-ce lui mon amour, ma joie de vivre qui m écrirait "Viens dans ta plus belle lingerie rouge et noire hôtel de France chambre 110 pour 20h30"... Je décide de me prendre au jeu et je file sous ma douche ....M'apprête à soigner mon corps dans les moindres détails. Ma matinée semble courte et mon après-midi aussi. Je décide de faire un dernier achat (les fameux escarpins vertigineux Louboutin vernis noir). Vers 19 h je décide de me préparer :  douche, crème de corps parfumée, vernis rouge bien sur et  je commence l'habillage : la guêpière noire et rouge ; les bas noirs avec une dentelle bicolore noire et rouge et un petit nœud de satin rouge sur le côté ; le string assorti ; ma petite robe rouge décolletée et fendue sur le coté droit ; mes escarpins ; le maquillage ; le parfum et me voici prête juste a temps... Message toujours de l'inconnu : "Tu es prête ma beauté ? N'oublies pas l'enveloppe que j'ai laissée pour toi à la réception "ma douce". "Tu l'ouvriras en montant dans l'ascenseur et tu exécuteras les instructions". Je pars donc de chez moi et je file vers l'hôtel. Une fois arrivée devant, un portier m'ouvre la porte et me sourit d'un air béat devant mes jambes longues et fines galbées à souhait. Arrivée a la réception, je demande donc la clé de la chambre et un réceptionniste me donne une enveloppe et me regarde avec des yeux tout pétillants... Je me dirige vers l'ascenseur et j'ouvre la lettre : un mot parfumé y est glissé...

"Ma douce et tendre tu es venue jusqu' ici sans savoir vraiment qui je suis...
Diriges-toi vers la chambre et suis ensuite les instructions qui suivent
La lumière tamisée te guidera jusqu'au lit
Tu devras mettre le masque et m'attendre  sur  le lit revêtue seulement de ta lingerie, dos a la porte
Des que je rentrerai dans la pièce tu ne te retourneras pas et tu ne parleras pas"

J'entre dans la chambre, la lumière tamisée contre les parois des murs rendent l'atmosphère féerique ; quelques pétales de roses rouges ornent le sol et le lit...

Je me dévêtis donc en prenant soin de mes habits et la je  me place sur le lit comme me l'a demandé la personne de la lettre ....

Quelques minutes plus tard, j'entends une clé et la porte s'entrouvre

Quelqu'un rentre sans bruit... Je ne reconnais pas la façon de marcher. Pourtant tous mes sens sont aux abois et je ne reconnais pas non plus le parfum...

J'entends la personne venir près de moi je ne vois rien... Je le devine...

Mon parfum est humé ; mon cou frissonne sous la friction furtive d'une des lèvres qui s'approche et la, doucement il souffle sur mon cou doucement ... Hummm mes sens sont en ébullition. Je devine que cette personne est entrain de se dévêtir. Le tissu qui se froisse ;  la boucle qui se desserre et sans attendre des menottes arrivent sur mes poignets doucement manipulés devant moi. Je suis donc attachée à sa merci et les yeux bandés je respire vite ...

Et doucement le mystérieux me penche et me place comme à sa convenance... Je me retrouve a genoux avec les coudes sur le lit ; les bras fléchis et je sens que doucement il commence à me titiller le sexe avec ses doigts et ensuite après un moment de préparation il fait glisser sur celui-ci entre mes lèvres et sur mon clitos un petit gode de forme longue... Et doucement celui-ci se met en marche... Il a plusieurs vitesses et des sensations différentes... Humm très jouissif ; très bon ! Je pousse de petits gémissements et cela me vaut une petite claque sur les fesses ! Encore un petit cri et là l'autre fesse ! Humm c'est fort et doux à la fois ! Drôle de sensations ... Je me tortille sous les va-et-viens de cet objet et là avec douceur, il l'introduit dans mon sexe luisant de plaisir... Cela dure un petit moment : des va et viens, ressort et glisse sur l'exterieur de mon sexe... Il joue avec cet objet si délectable. Je me mord les lèvres tellement c'est bon. Ensuite vient le moment attendu : il dechire un emballage et vient se placer derrière moi. Il me pénètre brutalement et entame de longs va et viens. Je commence à vouloir bouger et tout du moins reculer vers lui et là deux trois petites claques me sont données en guise de sanction... Pas une parole sort de sa bouche mais je devine son mécontentement. Il ne veut pas que je bouge et il aime que je sois sa chose...

Il jouit en moi et se retire. Me défait les menottes et j attends... Je dois attendre la encore combien de temps ? Je ne le sais pas. Après avoir entendu la personne se rhabiller, il sort de la chambre me laissant la sans un mot, sans un bruit. Je retire le bandeau et je decouvre les objets utilisés laissés là... Je les ramasse et je les mets dans mon sac. Je vais prendre une douche ; je m 'habille et je sors a mon tour. Je quitte l'hôtel,  je rentre chez moi et lorsque j'ouvre la porte mon mari est la, dans le salon installé tranquillement...

"tu as passé une bonne soirée ma chérie........?"

"Oui et toi ...........?"

"je t'attendais..."

 

 Mais alors qui était cet inconnu de la chambre 110 ?????

 très belle histoire, très bien écrit
est ce son mari ou pas, le mystère demeure ...
bravo à toi pour ce beau récit

12/12/2014 à 14:04

Schnei

Type :
Messages : 6
Membre depuis : 01/01/1970
Bonjour tout le monde,
Qu'est ce que vous pensez de petits cadeaux coquins entre époux pour Noël ?
L'avez-vous déjà fait ?
12/12/2014 à 16:27

florestan

Type : Homme
Messages : 2975
Membre depuis : 13/09/2012

Schnei a dit : 

Bonjour tout le monde,
Qu'est ce que vous pensez de petits cadeaux coquins entre époux pour Noël ?
L'avez-vous déjà fait ?

 Bonsoir Schnei, bien sur que les cadeaux coquins pour noël sont possible, mais aussi tout le long de l'année!!
Je le fait souvent et comme je suis généreux c'est toute l'année!!

12/12/2014 à 16:39

guko84

Type :
Messages : 2732
Membre depuis : 01/01/1970

florestan a dit : 

Schnei a dit : 

Bonjour tout le monde,
Qu'est ce que vous pensez de petits cadeaux coquins entre époux pour Noël ?
L'avez-vous déjà fait ?

 Bonsoir Schnei, bien sur que les cadeaux coquins pour noël sont possible, mais aussi tout le long de l'année!!
Je le fait souvent et comme je suis généreux c'est toute l'année!!

 C'est tout au long de l'année .. Noël, n'est qu'un prétexte commercial .. Un Sourire en est déjà un

12/12/2014 à 17:31

Montagnardd

Type :
Messages : 3889
Membre depuis : 01/01/1970

gourmande67 a dit : 

Montagnardd a dit : 

si tuas une tof en de toi en sous vêtements , hésite pas !!!!!

 et pis envois moi les clés des menottes que j'ai oublié!

ta pensé a régler la piaule ???

   celle la je te les renvoies en colissimo 

n oublie pas ouvre ton  colis  discrètement j ai joint autre chose aussi...............................



Quand tu veux, on recommence    mais là... soit chique paye avant de partir.......................   

j ai reçu la note a la maison...............................c'est ballot   




 merciiiiiiiiiiiiii beaucoup , grâce a toi j'ai finis ma carte de fidélité, la prochaine fois j'aurais la piaule gratuite , je t'inviterais alors !!!

12/12/2014 à 17:37

Legend76

Type :
Messages : 1
Membre depuis : 01/01/1970
Magnifique histoire Gourmande, tres bien écrite.....