Alcool dans le couple quel désastre !!!

06/05/2015 à 09:19

Emeraude

Type :
Messages : 22
Membre depuis : 01/01/1970
Bonjour, j'ai lu avec attention ce post qui m'a touchée.
Bravo pour ton courage, pour avoir mis tes enfants en sécurité, tu peux être fière de toi. Ce n'est pas facile de franchir le pas surtout quand on a des petits loulous en bas âge.

Je suis particulièrement touchée par ton histoire, vivant actuellement une situation  qui touche aussi à l'alcoolisme.
Je suis habituellement une personne réfléchie, mais je suis tombée profondément amoureuse d'un homme qui a sombré dans l'alcool. Je ne m'en suis pas aperçu dans les premiers temps, il cachait bien son jeu, mais il s'est très vite mis a découvert.
Je ne vis pas totalement avec lui, je le quitte régulièrement, mais il trouve toujours le moyen de me faire revenir.... je n'arrive pas a m'en détacher, c'est une situation horrible pour moi.
Je pensais avoir trouvé la sérénité, la douceur, la quiétude, mais j'ai trouvé (hors mis les moments de tendresse profonde) la peur, la détresse, la décrépitude d'un homme et un peu de violence aussi.
La raison voudrait que je n'ai plus de contact avec lui.... mais je craque a chaque fois...
je suis restée 5 semaines éloignée de lui, il a fini par me faire venir chez lui dimanche et.... j'ai trouvé un homme négligé, alcoolisé qui a continué à boire pendant que j'étais là (je ne suis restée qu'une heure) et à fini par s'écrouler au milieu de l'entrée, tant l'alcool était présent... il a montré des signes de violence envers moi (qu'il a regretté le lendemain par téléphone).
Je me sens perdue dans cette relation qui me ronge totalement, et pourtant je suis terriblement amoureuse... (j'ose dire "chercher l'erreur !")
Que suis-je devenue ??? une femme a la merci d'un homme malade ? pourtant cela ne me ressemble pas du tout.. je n'y comprends rien !
06/05/2015 à 09:39

Barbamama

Type :
Messages : 189
Membre depuis : 01/01/1970

Emeraude a dit : 

Bonjour, j'ai lu avec attention ce post qui m'a touchée.
Bravo pour ton courage, pour avoir mis tes enfants en sécurité, tu peux être fière de toi. Ce n'est pas facile de franchir le pas surtout quand on a des petits loulous en bas âge.

Je suis particulièrement touchée par ton histoire, vivant actuellement une situation  qui touche aussi à l'alcoolisme.
Je suis habituellement une personne réfléchie, mais je suis tombée profondément amoureuse d'un homme qui a sombré dans l'alcool. Je ne m'en suis pas aperçu dans les premiers temps, il cachait bien son jeu, mais il s'est très vite mis a découvert.
Je ne vis pas totalement avec lui, je le quitte régulièrement, mais il trouve toujours le moyen de me faire revenir.... je n'arrive pas a m'en détacher, c'est une situation horrible pour moi.
Je pensais avoir trouvé la sérénité, la douceur, la quiétude, mais j'ai trouvé (hors mis les moments de tendresse profonde) la peur, la détresse, la décrépitude d'un homme et un peu de violence aussi.
La raison voudrait que je n'ai plus de contact avec lui.... mais je craque a chaque fois...
je suis restée 5 semaines éloignée de lui, il a fini par me faire venir chez lui dimanche et.... j'ai trouvé un homme négligé, alcoolisé qui a continué à boire pendant que j'étais là (je ne suis restée qu'une heure) et à fini par s'écrouler au milieu de l'entrée, tant l'alcool était présent... il a montré des signes de violence envers moi (qu'il a regretté le lendemain par téléphone).
Je me sens perdue dans cette relation qui me ronge totalement, et pourtant je suis terriblement amoureuse... (j'ose dire "chercher l'erreur !")
Que suis-je devenue ??? une femme a la merci d'un homme malade ? pourtant cela ne me ressemble pas du tout.. je n'y comprends rien !

 
Bonjour Emeraude,

Tu es amoureuse de l'homme sain, net, sans alcool, je comprends très bien.
Mais tu n'est pas amoureuse de l'homme alcoolisé...
L'alcool fait faire n'importe quoi, du plus banal au plus humiliant.....
Et les malades alcooliques sont de grands manipulateurs....
Attention, gare à toi... il va te tirer vers le bas. Mais tu le dis déjà, tu ne te reconnais plus.....
Je te conseillerai de le quitter, mais je sais bien que ce n'est pas facile..
Sauve ta peau... on ne peut rien faire.. absolument rien.....

courage..... et ne culpabilise pas..... 

06/05/2015 à 10:07

Parvati

Type :
Messages : 743
Membre depuis : 01/01/1970

Emeraude a dit : 

Bonjour, j'ai lu avec attention ce post qui m'a touchée.
Bravo pour ton courage, pour avoir mis tes enfants en sécurité, tu peux être fière de toi. Ce n'est pas facile de franchir le pas surtout quand on a des petits loulous en bas âge.

Je suis particulièrement touchée par ton histoire, vivant actuellement une situation  qui touche aussi à l'alcoolisme.
Je suis habituellement une personne réfléchie, mais je suis tombée profondément amoureuse d'un homme qui a sombré dans l'alcool. Je ne m'en suis pas aperçu dans les premiers temps, il cachait bien son jeu, mais il s'est très vite mis a découvert.
Je ne vis pas totalement avec lui, je le quitte régulièrement, mais il trouve toujours le moyen de me faire revenir.... je n'arrive pas a m'en détacher, c'est une situation horrible pour moi.
Je pensais avoir trouvé la sérénité, la douceur, la quiétude, mais j'ai trouvé (hors mis les moments de tendresse profonde) la peur, la détresse, la décrépitude d'un homme et un peu de violence aussi.
La raison voudrait que je n'ai plus de contact avec lui.... mais je craque a chaque fois...
je suis restée 5 semaines éloignée de lui, il a fini par me faire venir chez lui dimanche et.... j'ai trouvé un homme négligé, alcoolisé qui a continué à boire pendant que j'étais là (je ne suis restée qu'une heure) et à fini par s'écrouler au milieu de l'entrée, tant l'alcool était présent... il a montré des signes de violence envers moi (qu'il a regretté le lendemain par téléphone).
Je me sens perdue dans cette relation qui me ronge totalement, et pourtant je suis terriblement amoureuse... (j'ose dire "chercher l'erreur !")
Que suis-je devenue ??? une femme a la merci d'un homme malade ? pourtant cela ne me ressemble pas du tout.. je n'y comprends rien !

 Je rejoins l'avis de Barbamama.

Perso, je dirais que la seule possibilité de retrouver l'homme dont tu es tombée amoureuse, c'est de l'inciter à se désalcooliser.  En gros, "tu ne me vois plus tant que tu n'as pas fait une cure de désintox". Il lui faut un électrochoc (qui si ça se trouve, ne sera pas suffisant).

 

Sinon, il ne te reste plus qu'à accepter ta propre dépendance, les humiliations, les violences (toujours suivies de regrets, sinon il ne te garderait pas "sous la main"...) et ton regard qui sera toujours plus dégoûté par sa déchéance. Et votre relation n'aura rien de valorisant pour toi (tu te juges déjà faible, déraisonnable).

 

C'est ce "terriblement amoureuse" qu'il faudrait que tu interroges. Un besoin de "sauver" cet homme ? De le "soigner" ? De te sacrifier ? (parce que tu assimilerais amour à sacrifice ?), de la materner comme un enfant dont on se sent responsable ? 

 

Il est adulte. Il est responsable de ses actes. Personne ne peut sauver un alcoolique à part lui-même. En revenant vers lui, tu lui montres (sans le vouloir) que tu acceptes son état et ses maltraitances et que donc, il peut continuer...

Fais gaffe et pense un peu à toi Wink

06/05/2015 à 11:11

melusinefee

Type :
Messages : 1010
Membre depuis : 01/01/1970
Il y a des groupes d'entraide pour les proches d'alcooliques : les associations Al-Anon. Regarde s'il y en a un pas trop loin de chez toi. Tu y trouveras peut-être des réponses.
06/05/2015 à 23:07

Emeraude

Type :
Messages : 22
Membre depuis : 01/01/1970
Merci de vos réponses et commentaires.
Vous êtes de l'avis général de mes amis(es). C'est une évidence.
J'ai cherché des solutions que je lui ai proposées mais il ne veut pas en entendre parler.
Je ne peux ni veux pas accepter ma dépendance de son mal qui le ronge - non
Cet homme n'est pas fait pour moi, j'ai malheureusement vécu pas mal de soucis avant de le rencontrer, et de façon réfléchie, je sais qu'il faut que je ne le revois plus.
Aujourd'hui, j'ai réussi a ignoré ses messages, cela a été très dur pour moi.
Je souhaite, je veux me retrouver forte face à cette situation qui me ronge.
Vous avez posé des mots qui résonnent fort pour moi... merci à vous.

Et les malades alcooliques sont de grands manipulateurs....
Attention, gare à toi... il va te tirer vers le bas. Mais tu le dis déjà, tu ne te reconnais plus.....
Je ressens cette manipulation, elle me fait peur ! effectivement, je ne pensais pas qu'on puisse me manipuler, j'ai pourtant un caractère assez affirmé, c'est pour cela que je ne me reconnais plus vraiment.

C'est ce "terriblement amoureuse" qu'il faudrait que tu interroges. Un besoin de "sauver" cet homme ? De le "soigner" ? De te sacrifier ? (parce que tu assimilerais amour à sacrifice ?), de la materner comme un enfant dont on se sent responsable ? 
Je sais, je sais on m'a déjà fait cette remarque... cela vous semble évident, moi je ne l'avais pas vu.

Il y a des groupes d'entraide pour les proches d'alcooliques : les associations Al-Anon.
Merci de ce conseil.

 

07/05/2015 à 06:54

Parvati

Type :
Messages : 743
Membre depuis : 01/01/1970
Bon courage Émeraude. Kiss
07/05/2015 à 17:12

Barbamama

Type :
Messages : 189
Membre depuis : 01/01/1970

Parvati a dit : 

Bon courage Émeraude. Kiss

 Oui, bon courage et donnes nous des nouvelles...

Bisous

07/05/2015 à 17:59

Emeraude

Type :
Messages : 22
Membre depuis : 01/01/1970

Barbamama a dit : 

Parvati a dit : 

Bon courage Émeraude. Kiss

 Oui, bon courage et donnes nous des nouvelles...

Bisous

 Merci à vous deux.

Je ne manquerai pas de vous donner des nouvelles. Pour l'instant je suis toujours séparée - je sais que le week-end s'annonce difficile... on fera le bilan lundi.

10/05/2015 à 16:48

Mister-sebm

Type :
Messages : 20
Membre depuis : 01/01/1970
Touché...

barbamama, bravo et merci pour ce témoignage et ton courage

emeraude, je me joins a l'avis de parvati qui a mon sens à tout dit


courage, je te souhaite de tenir
10/05/2015 à 17:36

Emeraude

Type :
Messages : 22
Membre depuis : 01/01/1970

Mister-sebm a dit : 

Touché...

barbamama, bravo et merci pour ce témoignage et ton courage

emeraude, je me joins a l'avis de parvati qui a mon sens à tout dit


courage, je te souhaite de tenir

 merci...
pour l'instant je tiens,  je tiens.
Je ne cache pas que c'est difficile mais je tiens...

10/05/2015 à 18:08

Barbamama

Type :
Messages : 189
Membre depuis : 01/01/1970

Emeraude a dit : 

Mister-sebm a dit : 

Touché...

barbamama, bravo et merci pour ce témoignage et ton courage

emeraude, je me joins a l'avis de parvati qui a mon sens à tout dit


courage, je te souhaite de tenir

 merci...
pour l'instant je tiens,  je tiens.
Je ne cache pas que c'est difficile mais je tiens...

 
Bravo Emeraude ! Continue !!

Entoure toi et fais toi aider, c'est difficile seule..

17/05/2015 à 08:09

Emeraude

Type :
Messages : 22
Membre depuis : 01/01/1970
Les jours passent et je n'ai pas fléchi malgré les sms et même les appels "au secours", les menaces de suicide, les déclarations d'amour fou. Cela n'a plus le même effet sur moi.
Je ne vous cache pas que c'est dur mais je sais qu'il faut que je tienne pour mon futur, ma santé, ma famille.
Merci a vous.
17/05/2015 à 09:56

Evelyne

Type :
Messages : 193
Membre depuis : 01/01/1970
Barbamama,

Tu es passé par des choses terriblement traumatisantes et douloureuses, et il est normal que tu n'était pas présente tu étais occupée à surmonter tout cela.
Ton mari a pu se sentir exclu, mais d'après ce que tu racontes de ton  histoire l'alcool était visiblement déjà bien présent dans sa vie
quand tu l'as rencontré. C’est donc injuste de sa part de te rendre responsable de son addiction.

Je connais bien le problème, dans mon entourage certaines personnes souffrent d'alcoolisme, et c'est très dur pour l'entourage, la femme, les enfants... Avoir des conversations sensées avec la personne addicte est svt difficile.

Il faut qu'il prenne conscience de son problème et envisage de se faire soigner, de tenter un sevrage (même si j'imagine cela doit être très long et difficile).
Car à long terme sa santé va se dégrader, son comportement aussi, les finances vont aussi s'en ressentir (l'alcool ça finit par coûter très cher à la longue...)

C’est à toi de savoir quel est ton seuil de tolérance pour toi et tes enfants.

Si tu pourras encore attendre une amélioration ou si tu préfères en rester là.

Mais saches que tu n'est pas responsable de son addiction.
Je suis sûre que la présence de tes enfants t'aident à tenir le coup. Tu es forte, tu as déjà affronté bien des coups durs, tu affronteras cette situation il n'y a pas de doute!