Le clitoris : mystère pour les hommes ?

16/02/2013 à 00:29

Manue

Type : Femme
Messages : 393
Membre depuis : 29/01/2013

Oulalaaaaaaaaaa a dit : 

 C'est intéressant, merci pour vos réponses. J'aime bien l'idée d'évoluer dans ces plaisirs, peut-être que je viendrai à une caresse plus affirmée dans l'avenir (sans mauvais jeu de mot) :)

 Assurement ;)
chaque chose en son temps et à son rythme et c très bien,
c est bon d'ouvrir une perspective sur l'avenir de notre sexualité, c'est motivant!!!
belle exploration à toutes !!!!

16/02/2013 à 15:44

zitounv

Type : Homme
Messages : 1220
Membre depuis : 28/09/2012

Oulalaaaaaaaaaa a dit : 

Du bon usage du clitoris Bonjour, J'écoutais un podcast où Brigitte Lahaie expliquait que le massage ne doit pas être confondu avec préliminaires et ne doit pas déraper. Je suis assez d'accord car on ne se détend pas de la même façon si on sait que la suite est courue d'avance. (Même si j'encourage mon ami à me masser en lui disant que "ça attendrit la viande" Ca m'a fait penser à quelque chose que j'ai envie de poster sur ce forum depuis longtemps et qui serait en quelque sorte un guide pratique du clito et surtout des choses à éviter. Bien sur, cela ne concerne que moi et je serais d'ailleurs curieuse d'avoir des retours et de savoir si je suis dans l'universel ou le très personnel. DU BON USAGE DU CLITORIS - Ne pas faire un cuni si on en a pas envie. Dans une vie antérieure, j'avais un copain qui me disait détester ça avec la grimace et tout et tout. Et bien le jour où il a voulu essayer, j'étais trop concentrée sur ses réactions pour que cela me fasse le moindre effet. - Dans mon cas, le clitoris est une petite chose fragile qui ne tolère pas la malaxation musclée type film porno. Je conseille très fortement de garder la langue molle et de ne pas la tendre ni de l'appuyer fort sur le clitoris avec la pointe. C'est douloureux et quand on a peur d'avoir mal, on se raidit, et donc, l'excitation ne tient pas. Il est beaucoup plus agréable de sentir l'enrobement de chaleur et le souffle, une caresse très légère est beaucoup plus efficace à mon goût. Et surtout on en veut plus. Donc, pour les géographes de l'origine du monde, j'encourage la langue molle qui épouse le relief plus qu'elle ne cherche à le modifier. Le clitoris pendant l'excitation a tendance à se durcir et se raidir, et le malaxer à ce moment est très douloureux. Messieurs, je ne sais pas si je suis dans le vrai puisque je ne connais pas vos sensations mais j'imagine que ce serait comme vous taper dans l'érection avec un ballon de foot de façon rapide et répétitive (si on remet les proportions doigt-clito/pénis-ballon de foot). Je ne suis pas sure que cet exemple soit bien choisi mais c'est une image. D'ailleurs, dans le même esprit, un homme qui caresse une femme (doigt ou caresse clitoridienne) pendant qu'il est lui-même stimulé, je pense à la fellation, ne devrait caresser que s'il arrive à continuer à maîtriser la force de ses doigts et leur trajectoire avec la montée du plaisir. Le bourinage intempestif est très désagréable si on sent qu'il n'est pas maîtrisé, et encore une fois cela peut entrâiner un raidissement, négatif en l'occurrence puisque femme raidie, point ne jouit. - Chez moi en tous cas,le coté du clitoris situé vers le vagin est douloureux, ainsi que la petite zone entre le clitoris et le vagin. La maîtrise de la caresse doit tenir compte de cette géographie intime. - Soyez à l'écoute des commentaires de la damoiselle car il est fatigant de répéter toujours les mêmes choses, d'autant plus qu'on a l'impression de vous castrer en vous indiquant la marche à suivre (et qu'on est très vexées si on a l'impression que vous n'y accordez pas d'importance). Demander si c'est bon, comme ça, plutôt comme ça, et surtout écoutez, voire notez, et mettez en pratique. -N'insistez pas sur un cuni qui ne donne rien. Si ça ne monte pas, c'est que ce n'est pas le moment. J'ai du mal à croire qu'un cuni d'une heure soit si efficace, notamment parce qu'il met une heure à faire de l'effet. - Personnellement, un anulingus qui revient côté vagin et clitoris, j'ai du mal. Mais c'est encore une fois peut être très personnel. Un dernier conseil concernant l'utilisation du vibromasseur. On ne caresse pas le clitoris d'une fille en appuyant le bout du vibro contre le clitoris. Mieux vaut utiliser le plat du vibro contre le clito et le vagin et le faire rouler un peu d'une cuisse à l'autre en variant la pression. Encore une fois, point ne sert de broyer, il faut partir à point. C'est peut-être un a priori mais les hommes ont tendance à aimer une caresse plus forte quand ils approchent de la jouissance, je pense à la masturbation ou à la fellation qui devient plus vigoureuse à la fin. Chez moi en tous cas, les caresses ne doivent pas être plus appuyées au fur et à mesure car la limite entre plaisir et douleur dans cette région est très fine. Et quand on se rend compte que le plaisir est devenu douleur, ça casse tout. Pour s'abandonner, je préconise une sorte de geste doux, pas forcément répétitif mais sans changement brutal pour que l'on puisse l'oublier et se laisser porter. Je ne parle pas de pénétration où tous les coups sont permis, je parle vraiment des caresses. Je crois avoir dit l'essentiel de ma vérité sur le clito, en encore une fois je serais très intéressée par d'autres points de vue. A bientôt, Et messieurs, au travail !

 bonjour  oulala!
comme dit montagnard:chacun(e) réagit diffèrement selon le moment!
pour le massage:l'objectif: n'était pas des préliminaires,mais détendre ,relaxer ma partenaire!
mais quand la détente du corps arrive;tout peut arriver!!sans  parler de jouissance,mais un grand plaisir
merci pour ton expérience perso!


07/07/2015 à 14:57

Kalrak

Type :
Messages : 70
Membre depuis : 01/01/1970

 Petit UP

Bah oui que c’est un mystère ce p’tit bout de clito.

Pas une femme n’a le même, ou plutôt les mêmes sensations.

Bien que j’arrive à donner du plaisir à toutes celle qui en ont reçu de ma part, pas une seule n’est grimpée aux rideaux. Elles me disent tout de même que c’était très bien et préfèrent nettement la pénétration pour les sensations qu’elle procure.

N’empêche qu’elles réclament quand même ma p’tite langue sur leur petit bout…

 

Oui c’est un mystère parce qu’elles ne donnent pas facilement le mode d’emplois qui est diffèrent pour chacune

16/07/2015 à 15:31

laetitia63

Type :
Messages : 68
Membre depuis : 01/01/1970
J'ai envie de te repondre que c'est comme les fellations....aucun hommes n'est Smilepareils non plus...
16/07/2015 à 21:24

MysteriousMans

Type :
Messages : 288
Membre depuis : 01/01/1970

laetitia63 a dit : 

J'ai envie de te repondre que c'est comme les fellations....aucun hommes n'est Smilepareils non plus...

 Oui sans oublier que certains femmes n aiment pas faire des fellations ni recevoir de cunni...et on l oublie mais certains hommes non plus...
Il faut connaitre son corps, ses sensations explorees en solo et ensuote la decouverte du corps de son/sa partenaire. Comme chacun(e) est different(e) il s agit d adapter le rythme, la caresse, la dexterite des doigts de la langue...a chacun(e) Donc mystere pas tant dans le fonctionnement plutot dans comment aprehende ma partenaire cette delicate attention...avec envie?impatience?indifference ou avec craintes voir degout...C est ca le plus difficile...d une personne a l autre...le lacher prise est aussi primordial. 

14/10/2016 à 09:45

guko84

Type : Homme
Messages : 2732
Membre depuis : 26/10/2013
Le clitoris, c'est plaisir de le caresser avec la langue (un cuni) et de sentir (dans le vrais sens du terme) la femme qui monte dans le désir jusqu'a la jouissance ..