Votre regard de libertine

25/08/2014 à 11:57

vinou

Type : Femme
Messages : 2
Membre depuis : 09/05/2013
Bonjour,

je suis en couple depuis 3 ans avec mon copain. Nous avons eu des expériences libertines et apprivoisons ce milieu depuis environ 1 an. Respect, dialogue, confiance, bonnes expériences et petits râtés .... nous avons navigués dans un contexte plutôt sain dans ce milieu, sur ce point ça va. Cependant, j'ai le sentiment de ne pas être "demandeuse" par rapport à mon copain. J'ai l'impression de conserver une "indécision", un "blocage". Le contact féminin est clair pour moi dans le sens où je sais ce que je veux vis à vis de ça et je me sens à l'aise avec cela, c'est clair en moi, mais l'idée qu'un autre homme me pénétre le semble moins. J'ai comme un sentiment de ne pas me lâcher pleinement dans le plaisir et que je maintiens une certaine pudeur face au regard des autres (lorsqu'il y a une approche avec un autre couple sur la piste de danse par exemple) et que je maintiens un état d'esprit peut-être trop "cérébral", comme une appréhension à chaque fois de l'expérience. Comme si je ne parvenais pas à savoir si oui ou non ça me plait au final. Depuis 4 mois nous faisons une pause "libertine" pour que je sois plus au clair avec moi-même vis à vis de ça. Je tiens à préciser que je ne me suis jamais forcée , je sais dire non quand ça le fait pas et qu'avec mon copain nous nous respectons vis à vis de cette expérience que nous partageons. L'un ne se force pas pour l'autre.

Je ne saurai pas dire aujourd'hui à mon copain si je veux ou non continuer dans ce milieu et cette indécision m'agace.

Je voulais donc savoir, si en tant que libertine vous avez évolué avec plus d'évidence dès le départ ou si vous avez évolué plus épisodiquement avec des moments d'indécision aussi . Bref.... quelle est l'approche que vous avez eu et ce qui fait que vous vous sentez aujourd'hui libertine... Peut-être cela pourra t-il m'apporter un + Smile

Merci d'avance.
29/08/2014 à 13:27

Davy22

Type :
Messages : 909
Membre depuis : 01/01/1970
Je suis pas libertinE pour te répondre, mais ton sujet semblait inexorablement s'enfoncer et peut être tu n'aurais pas eu de réponse. Je vais donc essayer de répondre en me posant sur l'exemple de ma femme, bien que nous ne somme pas du tous expert dans ce domaine avec à peine deux expériences...Elle avait aussi des craintes au début et finalement elle c'est lâché bien plus facilement que moi...elle est du genre pudique moi non....et dans les vestiaires c'était la première à poil...elle était plutôt réservé, moi moins, alors qu'elle était la première à faire le tour de toute les salles et mater avec un plaisir certain...

Enfin, en conclusion, elle était complètement dans son élément, chose qu'elle à pourtant pas connue, et n'ayant connue que moi comme homme, pour dire...Alors que moi, qui semble avoir plus d'expérience dans ce genre de chose, j'étais plutôt intimidé et un peu comme toi assez "cérébral"...J'ai finis par me lâcher et avoir des étoiles plein les yeux mais il m'a fallut un petit temps d'adaptation.

Pour te dire, que je ressent ton hésitation, et il y'a certainement un petit quelque chose chez toi qui doit te freiner ou dire "attention" ! Peut être de la timiditer, même si tu te sent pas timide dans la vie de tous les jours Wink Mais cela exprime "une insécurité", qu'est-ce qui te fait peur ? Il faudrait en trouver la cause avant de voir si elle est facilement surmontable.
29/08/2014 à 14:05

vinou

Type : Femme
Messages : 2
Membre depuis : 09/05/2013
Bonjour Davy ,

En effet mon sujet semblait s’enfoncer , peut-être lourdement formulé Smile

Étant inscrite sur ce site, je me suis dit pourquoi pas évoquer le sujet , pour avoir un retour sur la façon dont les filles qui sont dans le milieu libertin s'y sont senties évoluées au travers de leur histoire à elles. Manière d'échanger avec des libertines , mais l'avis de libertins c'est très bien aussi ;)
Ça m'intéresse de connaitre le ressenti de ceux et celles à qui ça interpelle et puis de se parler de nos expériences ça peut être sympa et ramener parfois un peu plus de légèreté pour se poser moins de questions aussi. Il faut pas faire n'importe quoi mais à trop vouloir faire attention ça peut ne pas aider non plus .

En tout cas merci pour ta réponse et de m'avoir fait partager ton expérience à toi .

Virginie
 
29/08/2014 à 14:20

Davy22

Type :
Messages : 909
Membre depuis : 01/01/1970
Quoi c'est tout !! Mais j’étais super motivé pour me lancer dans une super psychanalyse à deux francs six sous Tongue Out 

Nous on à pas eu de mauvaises expérience jusqu'à présent...mais bon vu le nombre aussi...après on à décidé de faire le troisième puis elle est tombé enceinte donc stand by. Mais ça nous a vraiment bien plu :)

On à fait deux sauna plutôt classe, ça luis inspirait pas trop les rencontres sur NetMachin et c'est elle qui à proposé le sauna, elle m'a dit que ça faciliterai avec l'eau, et c’est vrais que c'est beaucoup plus sensuel, elle à eu raison.

Je suis moi aussi curieux de ton expérience et des autres aussi, bonne idée Wink


30/08/2014 à 06:27

Patynet

Type :
Messages : 45
Membre depuis : 01/01/1970
J'ai découvert le libertinage à 20 ans avec mon petit copain de l'époque , j'ai bien aimé il m'offrait à d'autres hommes les yeux bandés dans un club trés select de la capitale et parfois on jouait aussi avec d'autres couples , je découvrais ma sexualité et j'ai toujours été un peu aventurière donc ça m'amusait et me donnait beaucoup de plaisir .
Ensuite j'ai voulu le faire avec mon mari mais il était trop jaloux donc une seule expérience et c'était fini , j'ai oublié pendant presque 20 ans mais il me trompait sans vergogne je m'en suis rendu compte alors que j'aurai aimé partager des jeux sexuels avec lui ça m'a tellement enervée avec plein d'autres problèmes qu'on a fini par ne plus se supporter et divorcer .
Aprés j'ai eu ma vie de femme célibataire et maman donc pas facile de concilier avec un autre homme , ma période du n'importe quoi j'avais des aventures courtes une vie délurée avec des copines comme moi et des grandes fêtes une vie marrante dont je me suis lassée , j'avais aussi un ami amant qui m'emmenait en club et ensuite un autre pareil , puis mon homme actuel aussi.
J'ai toujours eu des hommes qui m'ont entrainé dans le libertinage , j'aime bien ça mais plus aujourd'hui car c'est devenu moche et juste de la consommation de sexe sans plus aucun charme , j'avais une fiche couple et une fiche femme seule mais on a tout enlevé , j'aimerai encore m'amuser parfois dans des soirées privées mais difficile d'en trouver des biens toutes donc je ne suis pas étonnée que tu te poses ces questions Vinou
j'aimerai continuer et en  même temps j'ai envie de tout arrêter , c'est mon homme qui organise tout mais il en a marre aussi et me demande de le faire mais je n'ai pas la patience de discuter avec des inconnus qui sont souvent menteurs , le milieu libertin est spécial il faut beaucoup sortir et avoir des amis sinon tu passes tes soirées à l'écart c'est assez fermé finalement et il y a des clans , bref c'est dommage!!
30/08/2014 à 08:12

larno

Type :
Messages : 265
Membre depuis : 01/01/1970
Bonjour
Je me permet de poster bien que je ne sois pas une femme.
Ne confondons pas libertins et échangistes tel que vous les décrivez ci dessus : un gd supermarché du sexe ou on s échange pour s échanger. Et pour le coup, on peut en effet ne pas avoir envie de continuer à être considérer comme un objet prêté pour un moment.
Concernant l'évolution des envies, je rapporte ce que j'ai constaté chez une amie. Elle libertine depuis deux ans, à sa demande donc pas forcé par qui que ce soit. Elle avait énormément de barrière au début et se fixait des limites à ne pas dépasser.
Puis elle a arrêté de considérer qu'elle était un objet et progressivement s est lâchée pour vivre ses envies, pour elle, très égoïstement. Grand bien lui a fait : aujourd'hui elle sait ce qu elle aime, ce qu elle veut et n utilise plus le mot limite puisqu'elle ne fait que suivre ses envies qui peuvent etre tres différentes d une fois sur l autre.
Une remarque perso, observées en sa compagnie : les plus belles expérience sont rarement préméditées.
30/08/2014 à 16:29

guko84

Type :
Messages : 2732
Membre depuis : 01/01/1970

Patynet a dit : 

J'ai découvert le libertinage à 20 ans avec mon petit copain de l'époque , j'ai bien aimé il m'offrait à d'autres hommes les yeux bandés dans un club trés select de la capitale et parfois on jouait aussi avec d'autres couples , je découvrais ma sexualité et j'ai toujours été un peu aventurière donc ça m'amusait et me donnait beaucoup de plaisir .
Ensuite j'ai voulu le faire avec mon mari mais il était trop jaloux donc une seule expérience et c'était fini , j'ai oublié pendant presque 20 ans mais il me trompait sans vergogne je m'en suis rendu compte alors que j'aurai aimé partager des jeux sexuels avec lui ça m'a tellement enervée avec plein d'autres problèmes qu'on a fini par ne plus se supporter et divorcer .
Aprés j'ai eu ma vie de femme célibataire et maman donc pas facile de concilier avec un autre homme , ma période du n'importe quoi j'avais des aventures courtes une vie délurée avec des copines comme moi et des grandes fêtes une vie marrante dont je me suis lassée , j'avais aussi un ami amant qui m'emmenait en club et ensuite un autre pareil , puis mon homme actuel aussi.
J'ai toujours eu des hommes qui m'ont entrainé dans le libertinage , j'aime bien ça mais plus aujourd'hui car c'est devenu moche et juste de la consommation de sexe sans plus aucun charme , j'avais une fiche couple et une fiche femme seule mais on a tout enlevé , j'aimerai encore m'amuser parfois dans des soirées privées mais difficile d'en trouver des biens toutes donc je ne suis pas étonnée que tu te poses ces questions Vinou
j'aimerai continuer et en  même temps j'ai envie de tout arrêter , c'est mon homme qui organise tout mais il en a marre aussi et me demande de le faire mais je n'ai pas la patience de discuter avec des inconnus qui sont souvent menteurs , le milieu libertin est spécial il faut beaucoup sortir et avoir des amis sinon tu passes tes soirées à l'écart c'est assez fermé finalement et il y a des clans , bref c'est dommage!!

 CC cela fait du bien de voir un tel rapport sur notre milieux .. très bien décrit ..
Les soirée privées délicat .. une seule personne peu casser la soirée ..en club on ce tournent vers d'autre personnes ..et le jeux continue
Pour notre part, nous sortons toujours autant .. sans pour autant avoir des clans .. toujours l'envie de rencontrer, cotoyer de nouvelles personnes ... Mais le moindre écart d'un Homme (c'est un kilnex)
Variée vos sortir .. tel dans notre Capitale (le Cap) après-midi  Mousse (libertine) ..