Une violence ordinaire...

13/04/2015 à 11:09

Parvati

Type :
Messages : 743
Membre depuis : 01/01/1970
Le billet d'humeur de Brigitte fait suite à un procès pour violences conjugales, où la victime était un homme et sa femme, le bourreau. Osez dénoncer la violence dont vous êtes l'objet, quel que soit votre sexe ou votre orientation sexuelle.
13/04/2015 à 13:03

alice

Type :
Messages : 549
Membre depuis : 01/01/1970
La violence conjugale dont la victime est un homme est encore plus tabou que si la victime est une femme.
Il y a encore peu, j'ai lu un commentaire sur un site de réseau sociaux, l'ami d'un ami disant ques les femmes victimes devaient être bien c... de rester dans ces conditions. SAUF QUE, il faut avoir connu cet enfer pour comprendre.

Mon ancien conjoint disait : il faut faire peur pour te faire respecter.
Il y a peu, j'ai enfin réussi à lui répondre : ducon, la peur n'apporte que la haine et en aucun cas le respect
13/04/2015 à 13:32

guko84

Type :
Messages : 2732
Membre depuis : 01/01/1970

alice a dit : 

La violence conjugale dont la victime est un homme est encore plus tabou que si la victime est une femme.
Il y a encore peu, j'ai lu un commentaire sur un site de réseau sociaux, l'ami d'un ami disant ques les femmes victimes devaient être bien c... de rester dans ces conditions. SAUF QUE, il faut avoir connu cet enfer pour comprendre.

Mon ancien conjoint disait : il faut faire peur pour te faire respecter. (Malade)
Il y a peu, j'ai enfin réussi à lui répondre : ducon, la peur n'apporte que la haine et en aucun cas le respect . Tout as fait ...
Le respect est un échange ..

 

14/04/2015 à 06:38

Coquintendre

Type :
Messages : 880
Membre depuis : 01/01/1970
si des femmes ou des hommes victimes de violences passent par la,

tout simplement, je les prends dans mes bras et leurs fais des bisous amicaux.


03/05/2015 à 09:44

isaaa

Type :
Messages : 9
Membre depuis : 01/01/1970
il faut être se mettre à la place des femmes qui subissent des violences...et pourquoi elles subissent sans rien dire...il y a des réponses que seules elles savent....perso j en ai subit...et je n'ai rien dit..cela n aurait servi à rien sauf d'aggraver encore plus les choses...il faut parler avec votre conjoint violent et savoir pourquoi on vous maltraite..quand cela est possible évidemment et que votre vie n'est pas en danger
21/05/2015 à 18:56

florestan

Type : Homme
Messages : 2974
Membre depuis : 13/09/2012

isaaa a dit : 

il faut être se mettre à la place des femmes qui subissent des violences...et pourquoi elles subissent sans rien dire...il y a des réponses que seules elles savent....perso j en ai subit...et je n'ai rien dit..cela n aurait servi à rien sauf d'aggraver encore plus les choses...il faut parler avec votre conjoint violent et savoir pourquoi on vous maltraite..quand cela est possible évidemment et que votre vie n'est pas en danger

 Euh discuté avec un homme qui te frappe? pour demander quoi !!! spt chérie moins fort? non il faut porter plainte direct des la première violence

24/05/2015 à 09:05

alice

Type :
Messages : 549
Membre depuis : 01/01/1970

florestan a dit : 

isaaa a dit : 

il faut être se mettre à la place des femmes qui subissent des violences...et pourquoi elles subissent sans rien dire...il y a des réponses que seules elles savent....perso j en ai subit...et je n'ai rien dit..cela n aurait servi à rien sauf d'aggraver encore plus les choses...il faut parler avec votre conjoint violent et savoir pourquoi on vous maltraite..quand cela est possible évidemment et que votre vie n'est pas en danger

 Euh discuté avec un homme qui te frappe? pour demander quoi !!! spt chérie moins fort? non il faut porter plainte direct des la première violence

 Je confirme, tenter de parler avec ce genre de personnage ne sert strictement à rien, sauf à s'épuiser sois même.

Quelques années après ma séparation, je savais que certains "hommes de lois", ma famille, mes amis me reconnaissaient comme victime toutefois, je ne voulais qu'une chose, et cela me hantait, que cet homme me reconnaisse comme étant sa victime.
J'en ai parlé avec un travailleur social qui m'a expliqué que je n'aurais jamais cette reconnaissance.
J'ai fini par abandonner cette idée , cela n'a pas été simple, mais je me sens beaucoup mieux.

23/06/2015 à 15:11

JosKay

Type :
Messages : 105
Membre depuis : 01/01/1970
Moi je n en ai jamais parlé à quique ce soit,
à quoi bon?
Il faut dire que je suis mal située pour être entendue!
C'était toujours pour des bêtises,
pour un mot dit trop franchement,
pour une tonalité de voix pas acceptable,
pour lui tenir tête,
enfin....
il y avait toujours une raison.
"Je vais te refaire ton éducation!"
jusqu'au jour ou à mon tour,
j' ai osé!


J en pleure de vous faire ce récit.


Je ne supporterais plus un homme qui lève sa main sur une femme.
Comme c'est minable!
24/06/2015 à 08:01

laetitia63

Type :
Messages : 68
Membre depuis : 01/01/1970
Je suis de tout coeur avec toi, je suis choquée encore de toute cette violence sous toutes ses formes qui sont à dénoncées....
24/06/2015 à 16:19

JosKay

Type :
Messages : 105
Membre depuis : 01/01/1970
Merci Laetitia
Wink
27/06/2015 à 07:30

robt

Type :
Messages : 269
Membre depuis : 01/01/1970
Bonjour Joskay, il est bon de dénoncer ces hommes violents,  aucune raison n'est valable pour justifier qu'ils bâtent des femmes, ce sont des hommes souvent lâches et qui n'ont aucune autorité en dehors du foyer et qui ce venges sur leur femme, il sont pervers et ce défoules avec cette violence, il ne faut pas que vous, les femmes, culpabilisiez vous n’êtes responsable de rien, courage et portez plainte cotre eux. Ils méritent souvent la prison.     
06/07/2015 à 21:20

JosKay

Type :
Messages : 105
Membre depuis : 01/01/1970
plus facile à rêver de le faire
que de le faire vraiment
07/07/2015 à 05:15

robt

Type :
Messages : 269
Membre depuis : 01/01/1970

JosKay a dit : 

plus facile à rêver de le faire
que de le faire vraiment

 Je comprend, les femmes ne sont pas assez protégées et conseillées et surtout soutenus par la police et l'administration.  

29/08/2015 à 13:42

JosKay

Type :
Messages : 105
Membre depuis : 01/01/1970
il y a la violence physique mais aussi la verbale qui ronge de l interieur,c est un mal persistant...

c
03/10/2015 à 08:58

florestan

Type : Homme
Messages : 2974
Membre depuis : 13/09/2012

JosKay a dit : 

il y a la violence physique mais aussi la verbale qui ronge de l interieur,c est un mal persistant...

c

 Bonjour JosKay.
Sache qu'il y a des structures pour les femmes malmené par la vie comme par leur conjoint.
que la violence sois physique ou psychologique, tu a le droit de te faire aidez.
Il suffit que tu contact une associations de femmes battu et elle t'aiderons.
Je travail avec la ministre chargé des droits des femmes, sache que se combat et long et parfois duloureux, mais a la fin de cette très longue étape tu retrouvera le bien être et la tranquillité, ton équilibre et important cela commence par prendre le taureau par les cornes et de te battre.
Une femme n'est ni un objet ni une chose, donc on dispose.
Une femme et un être humain qui à le droit aux même respect que celui des hommes.
Bonne chance et bonne route dans ton combat.
Bise

04/10/2015 à 11:59

alice

Type :
Messages : 549
Membre depuis : 01/01/1970

florestan a dit : 

JosKay a dit : 

il y a la violence physique mais aussi la verbale qui ronge de l interieur,c est un mal persistant...

c

 Bonjour JosKay.
Sache qu'il y a des structures pour les femmes malmené par la vie comme par leur conjoint.
que la violence sois physique ou psychologique, tu a le droit de te faire aidez.
Il suffit que tu contact une associations de femmes battu et elle t'aiderons.
Je travail avec la ministre chargé des droits des femmes, sache que se combat et long et parfois duloureux, mais a la fin de cette très longue étape tu retrouvera le bien être et la tranquillité, ton équilibre et important cela commence par prendre le taureau par les cornes et de te battre.
Une femme n'est ni un objet ni une chose, donc on dispose.
Une femme et un être humain qui à le droit aux même respect que celui des hommes.
Bonne chance et bonne route dans ton combat.
Bise

 Seulement voilà, en pratique les choses sont tout autre.
En pratique, très peu de places, si ce n'est aucunes dans les foyers qui accueillent en urgence. Alors que faire ? on va porter plainte. Le policier ou le gendarme très gentil prend notre plainte et nous dit de nous y tenir jusqu'au bout car les juges n'apprécient pas les femmes qui font machine arrière. il nous souhaite un bon courage et s'il y a besoin de quoi que ce soit, ils sont là. Sauf que, la personne victime doit rentrer seule chez elle, chez son bourreau la peur au ventre qu'il apprenne ce qu'elle a fait et là, elle se sent très seule, non protégée sachant pertinemment ce qui se passera s'il venait à savoir.
il ne faut pas oublier non plus que la victime a subit un lavage de cerveau tout aussi destructeur que la violence physique. Elle n'est plus que l'ombre d'elle même se sous estimant pensant que tout est de sa faute.

Il y en a des choses à dire, ici ce serait trop long.
Tu sais à partir du moment où l'on va voir la police, on se sent soulagée car on a pu en parler. Mais une fois sorti, on se sent très seules et paniquées à l'idée qu'on a enfin déclaré la guerre à celui qui nous la fait depuis tant d'années. Le courage sera t il assez grand ? beaucoup baissent les bras car justement à force de lavage de cerveau, ce courage elles ne l'ont plus.

pour te donner un exemple, j'ai commencé à réaliser l'ampleur de la violence que jai vécu seulement un an après ma fuite.


26/11/2016 à 19:30

colette4745

Type : Femme
Messages : 52
Membre depuis : 15/11/2016
bonsoir
 c 'est vrai que cela est difficile de prendre une décision qd on as ce lavage de cerveau
je l aie subit moi meme pendant 11a caché de tous ,,,, a part mes enfants qui voyaient,,, et victimes eux aussi de voir leur mère maltraitée
la solution pour moi a été de prendre mes enfants ,,, de partir en cachette,,,, j avais été soutenu par la mairie ou j habite qui m avait trouvé un logement et heureusement que tu as fui
  jaie pu guerir au bout de huit ans avec un dégout de la gente masculine,,,,l écriture m'as permis de réaliser aussi l ampleur de la manipulation en remettant toute l histoire a plat 
le fait d en parler librement dénote qmm une certaine guérison puisque ont peut le verbaliser ,, mais les cicatrices et les bleus à l' ame subsistent et parfois reviennent dans certaines circonstances de vie
 une fragilité très présente ,,,, enfin pour ma part c ' est ainsi 
mon ami actuel a été très a mon écoute ,avec une patience d' ange ,, cela n as pas été facile pour lui ,,, il reste des blocages au fond de soi
 l ' essentiel je pense  est de pouvoir l exprimer,,,, libérer  la parole
et c'est bien d en parler ici  avoir ce soutien ,,,
 il me semble que j avais raconté mon histoire il y a quelques années
bon courage, bonne soiree colette clem
01/12/2016 à 09:16

jaaz

Type : Homme
Messages : 270
Membre depuis : 22/03/2015

colette4745 a dit :

bonsoir
 c 'est vrai que cela est difficile de prendre une décision qd on as ce lavage de cerveau
je l aie subit moi meme pendant 11a caché de tous ,,,, a part mes enfants qui voyaient,,, et victimes eux aussi de voir leur mère maltraitée
la solution pour moi a été de prendre mes enfants ,,, de partir en cachette,,,, j avais été soutenu par la mairie ou j habite qui m avait trouvé un logement et heureusement que tu as fui
  jaie pu guerir au bout de huit ans avec un dégout de la gente masculine,,,,l écriture m'as permis de réaliser aussi l ampleur de la manipulation en remettant toute l histoire a plat 
le fait d en parler librement dénote qmm une certaine guérison puisque ont peut le verbaliser ,, mais les cicatrices et les bleus à l' ame subsistent et parfois reviennent dans certaines circonstances de vie
 une fragilité très présente ,,,, enfin pour ma part c ' est ainsi 
mon ami actuel a été très a mon écoute ,avec une patience d' ange ,, cela n as pas été facile pour lui ,,, il reste des blocages au fond de soi
 l ' essentiel je pense  est de pouvoir l exprimer,,,, libérer  la parole
et c'est bien d en parler ici  avoir ce soutien ,,,
 il me semble que j avais raconté mon histoire il y a quelques années
bon courage, bonne soiree colette clem Oui Colette il faut parler libérer tout ce qui peut nuire en nous au quotidien. Après 11 ans je pense que le traumatisme était énorme même si tu te sens mieux maintenant, il reste toujours des séquelles. La violence conjugale dans les deux sens ne devrait pas exister.
01/12/2016 à 13:14

coq1

Type : Homme
Messages : 202
Membre depuis : 23/08/2015
Une interrogation me turlupine a ce sujet...

pourquoi telle femme ou tel homme subit des violences ? Souvent pendant x annees dans l horrible souffrances des coups et du silence ?

il y a certainement des raisons qui m echappent Pour que ces pauvres victimes restent avec leurs bourreaux....

pouvez vous m eclairer , car je vois que certain temoignages ,ici, de victimes.

vous en remerciant.

l ange
01/12/2016 à 17:59

colette4745

Type : Femme
Messages : 52
Membre depuis : 15/11/2016
cc coq1
avec le recul  je pense il y peut etre une grande culpabilité vis a vis du regard des autres ,de l entourage ,,de la famille ,
de la honte importante,,,,,généralement les personnes subissant ont une caractère ,joyeux , ouvert ,généreux,,,ce que l autre en face ne possède pas .DONC ENVIEUX JALOUX,,,, le seul moyen de la déposséder de ses qualités est de l ' avilir.
ce qui dénote une mentalité perverse ,méchante,,, sans emphatie.
VIENS SE RAJOUTER
 les conditions de vie ,,,, matérielles ,,,etc
pour ma part cela a empiré quand j aie pris ma retraite administrative en 92 suite a un accident professionnel que je n aie pas pu gérer a l époque,,,,complètement largée  par l équipe de travail(((((( POUR FAIRE VITE travaillant dans une creche départementale en temps qu' auxiliaire de puériculture j' avais en charge un bébé de 4mois pas bien et ont me l avais confié ,,car ont comptait sur moi pour qu' il le redevienne épaulée par la psy ,, malheureusement son 1er jour de creche il a fait une mort subite du nourisson  jaie pu reanimer un peu  l enfant parti  a l hôpital avec les pompiers respirant et son cœur battant
mais decedé dans le camion ,,,arrivé un vendredi soir ,,, le lundi matin j étais au meme poste dans la meme piece avec le berceau vide ,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,
donc ensuite pas épaulé du tout ni par les collègues ni association s occupant des personnes le subissant  ni le departement du val de marne,,, ni mon mari ,,, ni famille,,,vraiment seule ))))))
donc le fait  d etre si mal j aie demandé cette retraite et décidé avec mon mari de partir en province en faisant construire
 mais voila les soucis financiers ont pas du tt arrangé  car salaire de moitié
donc escalade de reproches,,,et de tout ce qui s ensuit ,,,,devenu encore plus mauvais ,,car quelque part je gérais qmm bcp de choses malgré tout
ex/ ne voulais pas réparer une 2eme voiture pour aller a la gare et se rendre à son travail
 m obligait a me lever a 5h du matin pour l 'emmener et aller le rechercher le soir vers19h30  
voila une forme de punition ,,, n'ayant pas eue le courage de refuser mon envie d arreter de travailler donc je payais
enfin a ce jour c'est de cette façon que je le vois
enfin bref il y a tjr des conséquences a nos actes qu ils soit conscients ou inconscients
 mais en géneral les"""" bourreaux"""savent très bien ce qu ''ils font c est la victime qui s en rends après coup   
comme le décris isaa
je pense qu' ont espère tjr que la personne change ,,, moi mon ex mari refusait de se faire soigner ,,,,,
et ont reste peut etre aussi pour se sentir dans un confort matériel surtout qd il y a des enfants mais c'est une grosse erreur
 lorsque nous en prenons conscience,,,, le déclic""" les choses se font d elles meme
mais ce qui implique aussi un long cheminement intellectuel car ont est seule ,,cachant a tt le monde sauf les enfants bien sur qui ne peuvent pas aider qd ils sont jeunes  ,,, mon ex mari a fais plus attention qd mes enfants sont devenus ados car s' impliquaient
qd voyaient les choses 
voila je sais pas si j aie pu apporter quelques éclairages mais il y a une question dans tout ca qui relève  de notre inconscient tout en étant conscient ,,et ce n 'est pas une question d etre une """"" carpette sans caractère""""" ou de tout accepter par faiblesse,,, peut etre pour certains aussi par peur incontrolable,,,,, car jaie pu remarquer que lorsque ont en as pas peur,,,,,,,, se rebiffe c est encore pire ,,,,,,,,,,,