Une rencontre, une métamorphose.

24/11/2014 à 00:07

pakun

Type :
Messages : 15
Membre depuis : 01/01/1970
Bonjour à toutes et à tous,

Je ne savais pas vraiment dans quelle catégorie poster ce message... C'est assez compliqué me semble-t-il. Si je me suis trompé, veuillez m'excuser Embarassed

Je suis tombé sur votre site en cherchant des réponses certains questionnements. Après avoir lu quelques sujets, j'ai beaucoup aimé la mentalité et l'ambiance de ce forum. Les membres sont matures et respectueux, et ils ne jugent pas, j'ai toujours eu l'angoisse d'être jugé... Embarassed 
Je me permets donc de vous raconter mon "histoire" en espérant qu'elle vous intéresse, que vous pourrez me donner des pistes sur le chemin qu'elle devrait prendre, et en espérant que je suis au bon endroit tout simplement. Laughing

Parenthèse sur moi, et... mon ressenti mal-être.
Donc commençons Smile Je suis un jeune homme (ou pas tout à fait Innocent) de 22 ans, je n'ai jamais été en couple, ni amoureux... Je n'ai pas une vie sociale épanouie...(à vrai dire elle est quasiment inexistante) Cela dit, j'ai toujours été apprécié grâce à ma gentillesse (peut être ma seule qualité... Embarassed), je n'ai juste jamais réussi à me faire d'amis, seulement quelques connaissances qui vont, viennent et que je ne revois plus. Je n'arrive pas à me rapprocher des gens, bien que je le désire... Je pense que j'ai simplement peur de me livrer. 

Pour ce qui est de mon enfance, ma vie, il me semble que j'ai toujours tout eu pour être heureux, bien que je ne garde pas ou peu de souvenir de ces temps là. Mais je n'ai jamais pu atteindre ce bonheur, quand je pense à ma vie je ne vois pas une once bonheur. Je ne me sens à ma place nulle part, je suis né comme ça et je sais que ça ne changera pas. Quand j'avais 18 ans, j'ai fait un séjour dans une clinique à cause d'une dépression, cela n'a servi à rien, je suis sorti rien n'avait changé j'étais juste abruti par les médicaments. C'est pour cela que je ne suis jamais retourné voir un psy.

Je suis perdu, en stase depuis près de 3 ans (si ce n'est depuis ma naissance), je veux avancer. Sortir de cette constante remise en question de tout et de rien sans aboutissements. Sortir de cette errance qui me retient à ce carrefour de ma vie, cette croisée des chemins. J'aimerai en choisir un et le suivre, peu m'importe que ce soit le bon ou le mauvais, simplement avancer. J'aimerai goûter à la vie, la prendre comme une bénédiction plutôt qu'une malédiction. Trouver une raison de vivre, un but. Je ne changerai pas, mais j'aimerai changer ma vision des choses. 

Fin de la parenthèse psycho, j'espère que vous n'avez pas encore décroché Tongue Out

Dernièrement (ça fait déjà plus de 2 mois), j'ai rencontré une jeune femme. Sur son lieu de travail, à savoir à la caisse d'un supermarché. Je cherchais une caisse et quand je l'ai vue... et bien je suis allé à sa caisse... Laughing Plus sérieusement je ne sais pas si je dois croire au coup de foudre, mais s'il existe bel et bien, c'est ce que j'ai ressenti à ce moment là.  Elle est jolie, certainement très jolie, mais la beauté est subjective, et ce n'est pas ce qui m'a attiré en premier chez elle, à vrai dire je ne sais même pas ce qui m'a attiré chez elle, j'ai beau y penser je n'arrive pas à mettre un mot dessus. J'aimerai dire que c'est l'aura qu'elle dégageait, mais je ne veux pas paraître flou. Embarassed

Je vais régulièrement à sa caisse, espérant à chaque fois dire quelque chose de plus que "bonjour" "au revoir" "bonne soirée"... Mais comme je l'ai expliqué plus haut, mes interactions sociales étant pauvres, je ne peux rien dire. De plus, quand j'arrive devant elle, je bous, je sens mon visage brûler (j'espère au moins qu'il ne devient pas rouge) et je tremble... Chaque jour cela empire, il y a quelque jours, j'ai eu le droit à l'épisode le plus brutal.Je balbutiais en la saluant. J'ai eu du mal à rangé certaines choses dans un sac, et je lui ai tendu la carte rapidement pour éviter de lui montrer ces mains tremblantes... Mais lorsque j'ai tapé le code elle a souri l'air amusée, j'étais mal à ce moment là. 

Et donc depuis que je l'ai rencontrée, j'attend impatiemment le jour des courses et je les fais plus souvent que jamais... Elle est un peu comme le rai de lumière qui me donne envie d'avancer dernièrement, j'ai même commencé de gros changements depuis que je l'ai rencontrée... J'ai perdu du poids, j'envisage de reprendre des études plus "convenables" (étant donné que j'avais choisi un chemin compliqué...) 

Que me conseillez vous? Pensez vous que je fais une fixation, voir une obsession sans fondements? Pensez vous qu'il est temps d'arrêter le massacre? Foot in Mouth N'est-ce pas chimérique de ma part d'attendre après elle? Et n'est-ce pas égoïste d'espérer changer grâce à elle?
Que dois-je faire pour simplement lui parler? Frown

J'espère vraiment que je ne suis pas totalement hors-sujet... Et je remercie ce forum de m'avoir permis de coucher ces... "confessions", ça fait un bien fou, même si ce n'est que la surface Embarassed

Merci. Pakun 

24/11/2014 à 12:59

Ambre

Type :
Messages : 3001
Membre depuis : 01/01/1970
Bonjour, bienvenue. Vous écrivez bien !!!

Le  : "je suis un jeune homme (ou pas tout à fait)" m'intrigue un peu... Expliquez-moi....

Et en ce qui concerne votre rencontre, pensez-vous qu'elle vous ait remarqué un tant soit peu ? Vous sourit-elle lorsqu'elle vous voit ?
24/11/2014 à 16:48

pakun

Type :
Messages : 15
Membre depuis : 01/01/1970
Bonjour Ambre, merci de votre accueil et de votre réponse.

C'est la première fois que l'on me complimente sur mon écriture, je vous remercie. Innocent 

Pour ce qui est du "pas tout à fait" cela veut dire plusieurs choses. Dans le contexte qui suit, je pense que vous l'aurez compris, cela se réfère à... ma virginité... En plus de ça, je vis toujours chez ma mère dont je dépends, je n'ai pas encore mis le pied dans la "vie active" (seulement deux orteils), et plusieurs autre chose qui me font défaut, particulièrement le manque de confiance. Tout ça m'emmène à ne pas me considérer totalement comme un Homme ni m'affirmer en tant qu'Homme, mais plutôt comme un enfant encore en transition. 

En ce qui concerne ma rencontre,  il est certain qu'elle m'ait remarqué. Cela dit en bien ou en mal, je n'en sais rien... Je ne suis pas expérimenté pour déceler les "signes"... Peut être me trouve-t-elle agaçant, peut être attend-elle que je me lance, peut être est-elle simplement indifférente... Dernièrement, j'ai du retourner faire une deuxième fois quelques achats dans la même journée. Elle m'a dit "Rebonjour", elle m'a donc remarqué,( n'est ce pas?) Frown
Pour ce qui est du sourire, pas toujours... Parfois lorsqu'une aide extérieure (un client amusant, ou un code barre qui ne fonctionne pas) me permet de me détendre et de sourire, elle sourit. En revanche lorsque je me mets une pression monstrueuse en me demandant ce que je dois dire ou faire (et au final rester passif) et que je me renferme complètement, il ne me semble pas la voir sourire... A part un sourire, pas forcément sincère, d'employé à client, au moment de partir.
Peut être avez vous des conseils pour m'aider à voir, plus ou moins clairement, les attitudes permettant de comprendre ce que je lui évoque? Ou bien ce n'est pas quelque chose que l'on peut théoriser Embarassed, quelque chose que l'on comprend au feeling ou avec de l'expérience...

J'espère ne pas m'être égaré du sujet, j'ai peut être tendance à partir dans toutes les directions. Embarassed

25/11/2014 à 16:38

Davy22

Type :
Messages : 909
Membre depuis : 01/01/1970
Bonjour Pakun,

C'est vrai que c'est une jolie histoire avec beaucoup de sensibilité...c'est d’ailleurs certainement votre force et votre faiblesse, surement de nature hypersensible. Ça vous permet de ressentir et créer des choses que la plus-part des gens ne toucherons jamais, à contrario, vous êtes plus enclin à la dépression et à la difficulté d'entretenir des relations sociales.

Cela vous fait peur d'aller vers les autres, car vous ne connaissez pas beaucoup les autres en faite...Ce sera surement une difficulté que vous allez avoir toute votre vie, mais cela peut devenir gérable en vous 'forçant' à aller voir les autres...Petit à petit vous rendrez bien compte que les gens ne sont pas des monstres, et ça deviendra un peu plus facile.

Pour cette fille, je suis sur que vous avez pensé à des stratagèmes plus compliqué les uns que les autres pour l'aborder, ce qui quelque part met en vous la barre très haut, assez inadapté finalement avec votre simple approche d'aller vers l'autre...Essayer donc de rationaliser en cherchant une méthode simple...dite luis simplement "Que j'aimerai boire un café avec vous...". Dite luis en fin de journée, avec un peu de chance, elle dira peut être oui. Si elle peut pas et qu'elle est intéressé par vous, elle trouvera je pensse d'elle même une autre option.
25/11/2014 à 21:57

pakun

Type :
Messages : 15
Membre depuis : 01/01/1970
Bonjour Davy22, merci pour votre réponse et merci de vous intéresser à mon cas. Smile Vous m'avez plutôt bien cerné il me semble. Embarassed

Il est vrai que cette hypersensibilité est ma plus grande faiblesse, mon plus gros obstacle. Ce n'est pas, dans l'état actuel, une force. C'est un trait de ma personnalité, une partie de moi que j'évite ,parfois consciemment parfois inconsciemment, de laisser transparaître... Je garde tout pour moi, tout en moi, je n'extériorise pas toutes ces choses malgré le fait que ce soit mauvais, et que je le sache... Embarassed  J'ai d'ailleurs quelques frayeurs et quelques interrogations par rapport à ça, mais ça ne mérite pas d'attention pour le moment. J'ai du chemin à parcourir avant de me pencher dessus Wink

Je pense m'être résigné à devoir souffrir de cette difficulté ou devrais-je dire cette "incapacité" à entretenir des relations sociales, ou même les comprendre... Il est vrai que je doive me forcer alors que c'est quelque chose que j'ai toujours fui, sans vraiment m'en rendre compte. Actuellement mon état d'esprit ne me permet pas de prendre les devant, et faire un premier pas dans ce sens... Cela dit, dans ma passivité absolue, j'espère chaque jour recevoir des nouvelles de certaines personne que j'ai, en quelque sorte, repoussé. J'espère recevoir une invitation comme il y a quelques mois, et essayer cette fois de rattraper ce train en marche, de lever mes fesses de ce banc de solitude que je maudis et que je méprise... (je m'emporte un peu Embarassed j'éprouve une certaine amertume envers moi même et mes erreurs... mes regrets... Embarassed
 

Concernant mon approche, vous avez tout à fait raison. Il me semble que pas un jour ne se passe sans que j'envisage un scénario tiré de choses que je vois, que je lis, ou de mon esprit tordu particulier Laughing. En revanche votre approche est vraiment trop directe pour moi. Je rêverai de pouvoir me présenter devant elle et lui dire une phrase simple, et directe comme la votre, mais pour le moment je ne pense pas supporter la pression. Je me démonterai aussitôt, si par chance j'arrivais à achever la phrase. Cela dit je vais y réfléchir, j'ai des courses à faire demain... Le hasard fait qu'elle travaille le mercredi Embarassed Si des ailes me poussent dans la nuit, et qu'il n'y a aucun client susceptible de m'entendre, je tenterai peut être d'être direct. Cependant je ne vous promets rien et bien que je vous dise qu'il est possible (mais peu probable) que je tente une telle approche, je suis certain que je n'y arriverai pas Cry 


PS : J'ai l'impression d'être constamment en train de me plaindre et de tourner en rond, n'hésitez pas à me reprendre si mes réponses ne sont pas constructives. Embarassed Je ne me vexerai pas Tongue Out
26/11/2014 à 08:36

Davy22

Type :
Messages : 909
Membre depuis : 01/01/1970
Puisque vous le demandez si gentiment je vais donc me permettre de vous reprendre Tongue Out

Vous êtes en effet trop négatif sur votre "hypersensibilité", et cela est surement du a un fait sociétale que vous avez du rencontrer dans votre petite enfance. Nos sociétés, bien qu'elles évoluent dans le bon sens sur ces questions, n'ont pas l'habitude de gérer la "différence". Depuis tout petit, de la crèche à l'éducation national, les parents aussi eux même, essaye de nous cantonner dans une standardisation des comportements. Cela provoque évidement des échecs sur certaine personnalité comme la votre "hypersensible" et/ou "précoce". Vous êtes trop négatif dans le sens où vous supportez sur vous même l'échec de la société. Je ne vous blâme pas pour autant, car c'est ce qu'on appelle du conditionnement et ce n'est pas facile de lutter contre ça.

Heureusement néanmoins, notre société prend conscience de cela, petit à petit et on fini par s'adapter à ce type de comportement. Il est important que vous preniez conscience que ce n'est pas "les autres" qui vous définisse mais VOUS qui devez vous définir. Quant vous dites que c'est une "incapacité", quelque chose de "tordu" vous faite ce qu'on appelle de l'autoréalisation des prophéties. Il est donc important pour vous de casser cela pour avancer. Si vous vous percevez de manière négative, les autres vont vous percevoir ainsi et vous risquer encore de vivre un échec.

Pour la méthode directe, vous êtes déjà anxieux rien que d'y penser, donc n'y penser pas trop Wink Il existe la règle des trois secondes, où vous ne vous autorisez que trois secondes pour aborder une fille et y penser. Moins vous mettrez de temps à prendre la décision d’aller en direction d’une fille, moins l’anxiété et la peur aura le temps de s’emparer de vous.  Prendre les devants sur la réaction de votre cerveau en court-circuitant les liaisons entraînant un blocage. Vous ne lui laissez tout simplement pas le temps de générer chez vous un état psychologique et physiologique négatif.

C'est vraiment un apprentissage à faire sur votre cerveau, refondre les schéma synaptique que vous vous êtes construit au fur et à mesure de votre vie, pour les raisons négatives évoqué plus haut. Plus vous aller vous forcer à aller vers l'autre, plus vous aller modeler une forme de pensée différente qui vas vous sortir de la prison que vous avez fini par vous mettre vous même.

Cette fille c'est peut être un challenge trop énorme au stade où vous êtes, il aurai fallu vous entraînez d'abord avant sur des filles insignifiante pour vous. Mais bon, on ne passe pas devant la femme de sa vie tous les jours Laughing
26/11/2014 à 16:26

pakun

Type :
Messages : 15
Membre depuis : 01/01/1970
Bonjour Davy22, merci encore pour votre réponse très intéressante! Smile   J'ai une question, certainement stupide, mais quel est le côté positif ce cette "hypersensibilité"? Je ne suis sûrement pas objectif là-dessus, du fait de mon inexpérience et de mon manque de sagesse... Mais je n'arrive pas à voir quelle force on peut en tirer.    Comment casser cette image de moi-même? J'ai toujours pensé que la personne la plus dure à satisfaire, contenter, impressionner c'était soi-même. Il est extrêmement difficile de s'apprécier, de reconnaître ses qualités plus que ses défauts, et ne pas se juger... J'ai déjà essayé de me regarder dans le miroir en pensant des "bonnes"choses sur moi, mais c'est une tâche ardue... J'ai du mal à me regarder plus de quelques secondes sans mépriser la personne en face de moi. C'est très certainement là le point de départ de mon changement, mais comment puis je passer ce cap? J'en ai toujours voulu à certaines personnes de m'avoir, "dénigré", "écrasé","cassé", mais la personne qui me fait le plus de mal c'est moi-même. C'est un cercle vicieux... Je me hais parce que je ne me respecte pas, je ne me respecte pas parce que je me hais. Comment casser ceci?    J'aime bien le terme "prison", cela reflète parfaitement ma pensée. Il y a quelque années j'ai écris un texte, une composition (je suis'étais, il fût un jour, musicien et chanteur... ou du moins je le croyais. J'ai baissé les bras) où j'exprimais en quelque sorte ce ressenti. Je me suis emmuré dans une forteresse afin de me protéger de l'extérieur, mais cette "protection" m'a plutôt isolé du monde et est devenue une prison.   Oui ce challenge est insurmontable dans mon état, mais j'aimerai vraiment faire des efforts... Surmonter l'insurmontable... Je ne pourrai qu'en sortir grandi, que ça aboutisse sur un échec ou un réussite Smile. Seulement si j'ai la force de franchir ce premier pas.   A part ça, aujourd'hui je suis donc retourné "faire mes courses", j'ai été surpris de la trouver les cheveux détachésSurprised. Elle était plus séduisante encoreEmbarassed. Je me suis dit que c'était peut être l'occasion de lui faire un compliment... Je me le suis dit, je n'en ai pas fait autant avec elle. J'aurais tellement aimé avoir assez de confiance pour simplement lui dire que ça lui allait bien Frown Même sans rien attendre, juste un compliment gratuit et sincère. Embarassed Je suis donc passé, le traditionnel "au revoir, bonne journée" je lui réponds la même chose, je pense avoir souris, je n'en suis même pas sur... (Comme si à ce moment je n'avais plus de terminaisons nerveuses sur le visage...) Au moment de partir je me suis retourné une dernière fois pour lui souhaiter bon courage. Mais ça aurait du être plus spontané, elle était déjà passée à l'autre client. Elle m'a remercié, puis je suis parti poussant mon caddie tout en me maudissant... Je sentais des larmes monter, je me désespérais, et je me sentais comme humilié, honteux... Cry [Pour l'histoire, en rangeant mes courses ma sacoche s'est cassée et s'est vidée. Mon portefeuille, mon portable, mes lunettes de soleil, mes clefs... Tout par terre, le sol trempé par la pluie. A quelques centimètres d'une bouché d'égouts. Ouf! Comme si c'était lié... Foot in Mouth]
27/11/2014 à 09:45

Davy22

Type :
Messages : 909
Membre depuis : 01/01/1970
Y'a jamais de question stupide, y'a que ceux qui s'en pose jamais qui sont stupide Tongue Out

Alors l'hypersensibilité, quels en sont les coté positifs...L’hypersensibilité ne peut pas vraiment être générique, ce n'est pas un moule ou tous les hypersensible se ressemble, c'est d'ailleurs pas sexué ou attaché à un age. Un adulte peut devenir hypersensible suite à un événement vécu par exemple. Je peu prendre l'exemple d'un aveugle qui vas développer une hypersensibilité avec son ouïe. Donc on peut en effet dire qu'on est hypersensible dans un domaine en particulier au détriment d'un autre.

Néanmoins on peut faire quelque généralité sur l’hypersensibilité, il est courant de voir qu'un hypersensible développe mieux les qualités d'empathie et de compassion...quelle est assez indissociable de l'intuition, d'une importante disposition à ressentir, puis dans l'expression des sentiments. Un hypersensible ne doit pas gérer ses émotions mais plutôt apprendre à vivre avec. De découvrir les richesses qu'elle peuvent apporter et de la considérer comme un trésor à partager. La sensibilité, ça rime avec humanité et en cela ça peut être source de joie, de créativité...et même de bonheur Wink

Donc faut pas s'enfermer, car elle nous fait peur, pas la regarder dans le miroir en se disant je suis un monstre, je vois et je ressent des choses que les autres ne comprenne pas, ça sert à rien, je veux contenir cette hypersensibilité. Vous pourriez plutôt vous dire, c'est cool, je vais pouvoir montrer aux autres des choses qu'ils ne voyent pas, les aider...Musicien, chanteur, c'est en effet une hypersensibilité particulière que l'on transmet sous forme de joie à d'autres et cela vous remplie. Certain, en effet, vont vous dire, que c'est pas un métier, blabla, d'oublier cela. A vous de trouver un compromis entre ce que vous êtes et les réalités matériel du quotidien. Dans tous les cas, ça ne sert à rien d'essayer d'étouffer votre talent, vous ne ferez que d'aller à contre courant avec vous même.

En acceptant cela, vous allez finir par vous aimer, par le regard de l'autre qui vous remerciera d'avoir su lui partager ce que vous aviez au fond de votre coeur...C'est comme cela qu'on finis pas construire un amour propre, indispensable pour bien vivre avec nos semblables.

Cette fille, c'est peut être une démarche inconsciente de votre part pour déjà mettre en application tout cela Wink


27/11/2014 à 09:54

Nephilim

Type :
Messages : 2
Membre depuis : 01/01/1970
Bonjour Pacun, 

On s'est croisé déjà, je vais donc me permettre de te tutoyer. C'est un très joli récit, plein de qualités et très structuré pour quelqu'un qui se dit atteint de dépression et enfermé dans une prison. Je crois au contraire que tu n'es pas enfermé, tu es juste en manque de confiance pour OSER. C'est là ta seule faiblesse. Tu te laisses submerger par tes émotions, que tu as du mal à canaliser, elles vont te dominer et finir pas t'empêcher d'agir. C'est flagrant dans ton histoire avec cette jeune fille. Elle n'est pas insensible à ton charme, elle le montre en ayant fait des changements dans sa coiffure, peut être un maquillage différent. De petits détails mais qui peuvent être encourageants. 

Tu as raison, la personne la plus difficile à satisfaire est soi-même. Il y a un moyen pour ça, essaie de te voir comme si tu voyais quelqu'un pour la première fois, être très détaché, et tu verras plus objectivement tes qualités et pas seulement tes défauts. Ce n'est qu'un début, mais ça peut t'aider à sortir de ta coquille. T'aider à respirer au lieu d'être en position fœtale comme tu sembles l'être en permanence. 

Pour gérer ton hypersensibilité, essaie de prendre une grande inspiration avant de te lancer. Souvent ça vient d'un réflexe inconscient de partir en apnée, ensuite on arrive en état de suffocation, et pour finir on se transforme en poisson hors de l'eau .. Respire en grand coup et dis toi que les autres ne sont pas si différents de toi, eux aussi ont leurs angoisses qu'ils ont dû surmonter, si eux y sont parvenus, tu peux le faire aussi. Et tu es assez lucide pour le faire. Ne t'excuse pas d'exister, vis ta vie, c'est mieux !!
27/11/2014 à 16:09

pakun

Type :
Messages : 15
Membre depuis : 01/01/1970
Bonjour Davy et Nephilim, merci encore pour vos conseils. Smile

On peut bien sûr se tutoyer Nephilim, après tout on s'est croisé autour d'un Mojito Tongue Out

J'ai l'impression de ne pas saisir complètement ce que vous essayez de me faire comprendre, ou peut être ai-je du mal à l'accepter et feins donc l'incompréhension... Mais de ce que j'en retire, c'est un travail de longue haleine. J'ai peut être cru et un peu trop espéré qu'il y avait une solution miracle, une voie plus facile et accessible, plus rapide également. J'espérais qu'un simple déclic, un simple événement pouvait entraîner un effet boule de neige et me permettre de sortir du stade larvaire ou de ma chrysalide pour être plus élégant... Le titre même de ce sujet est un peu trop ambitieux semble-t-il.Embarassed 

Je vais tenter de continuer sur ma lancée, essayer d'approfondir ces changements, qui sont légers comparé à ceux qui m'attendent. Je pense qu'il me faut d'abord voir ces choses avec plus de maturité, mon regard est encore enfantin... J'espère juste que je ne passerai pas à côté de certaines choses, le temps de comprendre et surmonter l'essentiel, en particulier à côté de cette rencontre. Embarassed

En ce qui concerne la coiffure, je ne pense pas que ce soit lié, ça fait déjà un moment que je lui "rends visite" et je n'ai rien fait de particulier pouvant déclencher ce changement. Si elle l'avait fait plus tôt ou si j'avais engagé une conversation récemment j'aurais pu y croire (avec beaucoup de réserves Laughing)... Mais là il est certain que je n'en suis pas en partie responsable, pas même de 0.001% Foot in MouthRécemment j'ai uniquement perdu mes moyens devant elle. Frown J'espère (très égoïstement) que ce n'est pas par rapport a quelqu'un d'autre Embarassed  Si tu disais ça seulement pour m'encourager ou me remonter le moral, je te remercie et je suis désolé de l'avoir pris avec autant de pessimisme. Embarassed
27/11/2014 à 19:25

Nephilim

Type :
Messages : 2
Membre depuis : 01/01/1970
Pour être plus simple, et surtout plus direct. Tu es loin d'être bête, juste à te lire ici on prend plaisir à lire ce que tu écris, malgré tes excuses permanentes à croire que tu ennuies par ton récit. Donc si nous ici le pensons, tu dois bien t'imaginer que ceux autour de toi prendraient le même plaisir. Tu dois effectivement sortir de ta chrysalide, mais il n'y a pas de recette miracle, il faut se pousser et se faire violence. 

Pour ta rencontre c'est la même chose, tu dois oser aller plus loin qu'un bonjour et un au revoir. Elle semble amusée par ta maladresse et c'est le moment d'engager la conversation, dire que aujourd'hui tu fais tout tomber, quel maladroit, ce matin tu n'es pas bien réveillé … Une banalité, qu'importe, ça permet d'ouvrir le dialogue et aller là où tu aimerais. Savoir à quelle heure elle finit pour aller boire un verre par exemple. Regarde la dans les yeux en lui souriant et vois si elle répond à ton sourire. Ce sont des petits détails qui te montreront si elle est encline à poursuivre plus votre échange. 

Et cesse donc de penser que tu es "enfantin", c'est quoi cette idée encore ? Confiance en toi, respire et pense que tu es loin d'être enfantin, tu es juste en découverte, comme tous les jeunes de ton âge. Tongue Out
27/11/2014 à 21:41

pakun

Type :
Messages : 15
Membre depuis : 01/01/1970
Je vais essayer de me faire violence, de rebondir sur ces maladresses pour engager la conversation. Mais en parler et passer à l'acte c'est tellement différent. Embarassed  Même en me disant que je n'ai rien à perdre et tout à gagner, je n'y arrive pas. Parce qu'il faut dire que dans le pire des cas, je me verrai dans l'obligation de changer de caisse, c'est tout... non? Je perdrai seulement son agréable présence lors de la "douloureuse" Money Mouth, ça me chagrinera un moment, mais rien d'insurmontable... Puis ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort. 
Il faut que je parte faire mes courses avec cet état d'esprit... et les terminer en le gardant. Embarassed

Pour ce qui est de la regarder dans les yeux c'est une chose très corsée aussi... J'ai déjà du mal a regarder une personne lambda dans les yeux. Parfois j'essaie de l'observer quand je suis dans la file, pour observer sa réaction devant les autres clients, chercher son regard, mais dès qu'elle lève la tête dans ma direction instinctivement je me mets à vérifier mon caddie... C'est nerveux Frown Et dans ces moments là les joues me cuisent et les premiers signes de tremblote se font sentirEmbarassed

Je vais essayer de suivre ton conseil, et la semaine prochaine je soutiendrai son regard, et je tenterai un sourire, un sourire très certainement maladroit Embarassed
28/11/2014 à 07:06

melusinefee

Type :
Messages : 1010
Membre depuis : 01/01/1970

pakun a dit : 

Je vais essayer de me faire violence, de rebondir sur ces maladresses pour engager la conversation. Mais en parler et passer à l'acte c'est tellement différent. Embarassed  Même en me disant que je n'ai rien à perdre et tout à gagner, je n'y arrive pas. Parce qu'il faut dire que dans le pire des cas, je me verrai dans l'obligation de changer de caisse, c'est tout... non? Je perdrai seulement son agréable présence lors de la "douloureuse" Money Mouth, ça me chagrinera un moment, mais rien d'insurmontable... Puis ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort. 
Il faut que je parte faire mes courses avec cet état d'esprit... et les terminer en le gardant. Embarassed

Pour ce qui est de la regarder dans les yeux c'est une chose très corsée aussi... J'ai déjà du mal a regarder une personne lambda dans les yeux. Parfois j'essaie de l'observer quand je suis dans la file, pour observer sa réaction devant les autres clients, chercher son regard, mais dès qu'elle lève la tête dans ma direction instinctivement je me mets à vérifier mon caddie... C'est nerveux Frown Et dans ces moments là les joues me cuisent et les premiers signes de tremblote se font sentirEmbarassed

Je vais essayer de suivre ton conseil, et la semaine prochaine je soutiendrai son regard, et je tenterai un sourire, un sourire très certainement maladroit Embarassed

 Rappelle toi cette citation de Lao Tseu: "Même un voyage de 1000 lieues commence toujours par un premier pas"....

28/11/2014 à 17:39

pakun

Type :
Messages : 15
Membre depuis : 01/01/1970

melusinefee a dit : 

 Rappelle toi cette citation de Lao Tseu: "Même un voyage de 1000 lieues commence toujours par un premier pas"....

Bonjour Melusinefee, merci je m'en souviendrai Smile C'est on ne peut plus vrai. J'en ai profité pour lire d'autres citations de ce sage, il y en a de nombreuse à retenir dans mon cas, notamment L'homme qui ne tente rien ne se trompe qu'une fois .  Je penserai à ces deux citations pour me mettre en condition et me motiver, la prochaine fois...

30/11/2014 à 19:04

zitounv

Type : Homme
Messages : 1220
Membre depuis : 28/09/2012

pakun a dit : 

Je vais essayer de me faire violence, de rebondir sur ces maladresses pour engager la conversation. Mais en parler et passer à l'acte c'est tellement différent. Embarassed  Même en me disant que je n'ai rien à perdre et tout à gagner, je n'y arrive pas. Parce qu'il faut dire que dans le pire des cas, je me verrai dans l'obligation de changer de caisse, c'est tout... non? Je perdrai seulement son agréable présence lors de la "douloureuse" Money Mouth, ça me chagrinera un moment, mais rien d'insurmontable... Puis ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort. 
Il faut que je parte faire mes courses avec cet état d'esprit... et les terminer en le gardant. Embarassed

Pour ce qui est de la regarder dans les yeux c'est une chose très corsée aussi... J'ai déjà du mal a regarder une personne lambda dans les yeux. Parfois j'essaie de l'observer quand je suis dans la file, pour observer sa réaction devant les autres clients, chercher son regard, mais dès qu'elle lève la tête dans ma direction instinctivement je me mets à vérifier mon caddie... C'est nerveux Frown Et dans ces moments là les joues me cuisent et les premiers signes de tremblote se font sentirEmbarassed

Je vais essayer de suivre ton conseil, et la semaine prochaine je soutiendrai son regard, et je tenterai un sourire, un sourire très certainement maladroit Embarassed

 Bonsoir pakun!
entrainnes toi au boulot,(à l'école ?) ,ici,à prendre confiance en toi,à regarder les gens en face! de rougir,ne doit pas t'arrêter ...
ta sensibilité est un atout,prends en conscience...si cette femme est celle de ta vie,tu n'as rien à craindre,sinon,tu auras une expérience...
propose lui ce verre,et de la raccompagner....
bon courage,(lache toi)

03/12/2014 à 17:49

pakun

Type :
Messages : 15
Membre depuis : 01/01/1970
Bonjour Zitounv, et merci Smile C'est vrai que je n'ai rien à perdre, mais ce n'est pas si facile de se faire violence... Frown

Dernièrement je suis retourné deux fois au supermarché, sans la voir... J'étais effrayé à l'idée qu'elle ait arrêté. Aujourd'hui j'y suis retourné, je l'y ai vu, dernière caisse, toujours les cheveux détachés, j'étais tout content. Embarassed Je me suis dépêché de faire mes courses, au point d'en oublier. Je suis arrivé à sa caisse avec la ferme intention de briser le silence que j'ai imposé. J'ai commencé à me décontenancer... Mon cœur s'est emballé, littéralement. Je le sentais cogner ma poitrine, et je ressentais ses pulsations jusque dans mes tympans. L'ami Tremblote m'a honorer de sa présence. J'ai maladroitement renversé quelques paquets de chewing-gum. Ma gorge s'est nouée. Je n'ai donc rien pu faire, rien pu dire. Comme toujours. J'ai même la nette impression que plus j'y vais motivé, sûr de moi, plus je perds mes moyens au moment fatidique... Je n'y arrive pas.
Avant de partir j'ai cherché son regard afin de lui sourire, elle m'a gratifié d'un grand sourire Laughing qui m'a semblé sincère. Peut être que tout n'est pas perdu, si je l'exaspérais elle ne m'offrirait pas son plus beau sourire n'est ce pas? (je m'emballe peut être Embarassed)

Je reviens vous voir totalement désemparé, déçu, las. Désespéré... Je ne peux pas vaincre ces symptômes, particulièrement ceux qui sont physiques, bien qu'ils soient directement liés aux symptômes psychiques... Je tente vainement de réguler ma respiration, mais ça ne me rend pas le contrôle de mon corps. 
Je m'excuse de ne pas avoir suivi tous vos conseils, de ne pas avoir tout donné afin de les appliquer. Je vous remercie encore pour votre aide, que je m'efforce de gâcher... 

Je dois peut être laisser faire le temps, attendre une opportunité, laisser faire le destin... malgré le fait que chaque jour cela me ronge et m'obsède au plus haut point. Je ne pense qu'à ces rares moments, et ces pensées m'affligent et m’abattent, ça devient pénible à supporter Frown.
Je sais que je fais une montagne d'une taupinière... Mais ça me met sincèrement dans cet état.
18/12/2014 à 13:34

Davy22

Type :
Messages : 909
Membre depuis : 01/01/1970
Peut être il y'a un destin Pakun, mais j’espère que c'est celui que l'on écrit et non celui que l'on subit....Souvent tu emploies le mot "d'immature" dans t'es messages...Ce mot est trop rappelé par toi pour qu'il soit anodin. Un mot qui te travailles et que tu exprimes pour mieux le regarder, l'analyser, car il n'est pas de toi mais de "l'autre"...L'immaturité est certainement un mot que tu as entendu chez l'autre et que tu as fini par croire...ce n'est pourtant pas le cas, tu n'es pas immature...

Souvent les gens associe l'immaturité à une forme de pensé qu'il ne comprenne pas, tout simplement. Je pense que tu es incompris car t'as logique de pensée est différente, chose que tu as subit depuis tout petit et qui te mine dorénavant. Cette forme de pensée peut être associé à ton hypersensibilité et qui peut donc être définit pas une capacité intellectuel supérieur. Dans le sens où ton cerveau à un schéma de pensé génétiquement différent de la plupart des gens...Pour en être sur et afin de déterminer si tu n'es pas tout simplement un sur-doué non reconnu, je te conseil vivement de passer un teste de QI (type WIST IV) par un psychologue compétent dans ce domaine. Si tu es diagnostiqué ainsi, tout te paraîtra plus claire.

Peut être ce n'est pas cela, mais je trouve sincèrement que la piste est intéressante au vu de ce que tu écrits, beaucoup de chose tente à penser que tu es un "Zèbre", même si, par conditionnement, tu vas rejeter cette idée...
18/12/2014 à 16:54

Ambre

Type :
Messages : 3001
Membre depuis : 01/01/1970

Davy22 a dit : 

Peut être il y'a un destin Pakun, mais j’espère que c'est celui que l'on écrit et non celui que l'on subit....Souvent tu emploies le mot "d'immature" dans t'es messages...Ce mot est trop rappelé par toi pour qu'il soit anodin. Un mot qui te travailles et que tu exprimes pour mieux le regarder, l'analyser, car il n'est pas de toi mais de "l'autre"...L'immaturité est certainement un mot que tu as entendu chez l'autre et que tu as fini par croire...ce n'est pourtant pas le cas, tu n'es pas immature...

Souvent les gens associe l'immaturité à une forme de pensé qu'il ne comprenne pas, tout simplement. Je pense que tu es incompris car t'as logique de pensée est différente, chose que tu as subit depuis tout petit et qui te mine dorénavant. Cette forme de pensée peut être associé à ton hypersensibilité et qui peut donc être définit pas une capacité intellectuel supérieur. Dans le sens où ton cerveau à un schéma de pensé génétiquement différent de la plupart des gens...Pour en être sur et afin de déterminer si tu n'es pas tout simplement un sur-doué non reconnu, je te conseil vivement de passer un teste de QI (type WIST IV) par un psychologue compétent dans ce domaine. Si tu es diagnostiqué ainsi, tout te paraîtra plus claire.

Peut être ce n'est pas cela, mais je trouve sincèrement que la piste est intéressante au vu de ce que tu écrits, beaucoup de chose tente à penser que tu es un "Zèbre", même si, par conditionnement, tu vas rejeter cette idée...

C'est ce que je pense aussi....Et quand on SAIT, qu'on se CONNAIT mieux, quel bonheur. Lire le bouquin de Jeanne SIAUD-FACHIN : "adulte surdoué, trop intelligent pour être heureux". Je viens de le terminer Tongue Out

20/12/2014 à 20:59

pakun

Type :
Messages : 15
Membre depuis : 01/01/1970
Bonjour, merci encore de vos réponses. Embarassed

Concernant l'immaturité, je ne sais pas trop... C'est simplement l'impression que j'ai. Une chose est sûre, je n'ai pas une vie d'adulte, et j'ai des pensées ou des réactions parfois enfantines. En soit ce n'est pas forcément un signe d'immaturité, mais je ne peux pas m'empêcher de penser autrement. Embarassed

J'ai conscience que ma logique est différente des autres personnes, on me le "reproche" souvent. Parfois je vais faire une certaine chose d'une certaine manière, qui me paraîtra logique, alors que toutes les autres personnes autour de moi le feront différemment et me diront "pourquoi tu fais comme ça?". (Un exemple peut être un peu bête... il m'arrive, en famille, de faire un certain jeu avec des cartes et lorsque je prend le paquet de carte, je le fais pivoter pour pouvoir prendre la carte dans le bon sens, alors que tout le monde prend la carte dans le bon sens sans faire pivoter le paquet... ça m'a valu des "bizarre". Autre chose, peut être anodine, j'inverse mes couverts, je suis incapable de prendre une fourchette à gauche et un couteau à droite, ça m'a valu des "c'est pas comme ça qu'on mange".)
Je veux bien vous rejoindre sur cette pensée différente, mais je ne suis certainement pas "supérieur" à la moyenne intellectuellement, sinon j'aurais une situation radicalement différente, je suppose... 

Mon problème est différent je pense. Pour être honnête, lorsque j'ai fait une dépression et que j'ai été hospitalisé, la psychiatre a effleuré "l'autisme" avec mes parents, en expliquant que si j'avais consulté plus tôt j'aurais eu un suivi. C'est quelque chose que je n'ai jamais abordé avec personne, ici la virtualité de cette conversation me permet de me livrer sans en avoir honte, mais c'est quelque chose qui m’effraie... Je ne souhaite pas vivre ce rejet durant toute mon existence... Et donc si c'est "génétique", je me demande ce que je peux espérer, à quoi je peux aspirer...

Par rapport à ce test, comment puis je trouver un psychologue compétent dans ce domaine? Et n'est il pas mieux de laisser planer le doute? Si j'apprend que c'est bel est bien mon cas, comment vais-je réagir... En revanche, si j'apprend que je ne le suis pas, quelles questions vais-je bien pouvoir me poser... Je me pose peut être trop de question... à nouveau.

Ce livre à l'air extrêmement intéressant, merci beaucoup! Je suis parti cette après-midi pour l'acheter, il n'y était pas. J'en ai profité pour passer à un certaine caisse, Embarassed ça faisait longtemps... C'est toujours le même bol d'air frais d'apprécier ce sourire. Innocent Puis quand l'euphorie retombe... Mon désespoir empire Foot in Mouth Je me demande en ce moment si ce n'est pas nocif de m'obstiner à ce point... C'est à double tranchant, je ressens d'agréables sensations et des sentiments chaleureux pendant quelques minutes, puis la réalité me ramène à ma condition de ver de terre... (j'ai tendance à exagérer, mais c'est léger.)
Bref, fin de la parenthèse "illusion amoureuse à sens unique" Laughing. Je vais acheter ce livre demain, il me tarde de le commencer. L'avantage des fêtes, ouvert le dimanche Wink
21/12/2014 à 18:58

Ambre

Type :
Messages : 3001
Membre depuis : 01/01/1970
Bonsoir Pakun, je suis encore plus persuadée que vous êtes un "zèbre" après la lecture de ce dernier post. Essayez de trouver un psychologue ou thérapeute près de chez vous (les pages jaunes) et sensibilisé à la surdouance ou la précocité. Déjà informez-vous sur ce que c'est ; lisez des témoignages, allez sur des forums... Vous verrez, vous n'êtes pas tout seul. Apprendre à vous connaitre et reconnaitre vous fera un très grand bien... Déjà... Puis ensuite, vous aurez "moins peur" avec les autres.
Faites-moi confiance.
C'est une bonne idée d'acheter le livre mais ne vous arrêtez pas là.
A très bientôt.