Une femme sur deux n'a jamais connu l'orgasme

03/01/2016 à 19:07

Arobase

Type :
Messages : 12
Membre depuis : 01/01/1970
Bonjour,

Plus je découvre ce forum plus je le trouve sérieux ... donc je lance cette question :

A la radio j'ai entendu cette affirmation;  qu'une femme sur deux n'aurait jamais connu l'orgasme 

Je ne veux pas demander de témoignage mais simplement avoir une réponse des discutions que vous avez avec d'autres femmes 

Vous qui êtes une femme ; Est-ce que vous pensez que cette affirmation est possible ???
03/01/2016 à 20:27

Madison

Type :
Messages : 246
Membre depuis : 01/01/1970
Bonsoir arobase, oui je pense que cette affirmation peut être juste.... je n'ai jamais posé la question à mes amies (ce ne sont pas des sujets dont on parle), mais selon mon "expérience" je pense que cette affirmation est juste.
Après, qu'appelle t'on orgasme ?
j'ai lu quelques trucs sur internet, et cela dépend de l'entente avec l'autre, de la complicité que l'on a, et de laisser aller.... pour ma part, avec mon ex (on a été en couple pendant environ 26 ans) ça ne m'est jamais arrivé, du moins je ne m'en souviens pas ;
avec mon nouvel amour, je l'ai ressenti ; la relation avec lui est totalement différente de l'autre ; on est très complices, très tactiles, très câlins, très libres dans nos discussions sur le sexe, c'est la 1ère fois pour l'un comme pour l'autre d'avoir tout ça dans une relation, donc les relations sexuelles s'en ressentent (même avec les quelques soucis qu'il rencontre de temps en temps).

Mais comme tu le vois, je n'ai pas d'expérience, donc je ne te suis pas d'un bon secours Cool ; on va voir ce que les filles vont raconter, je pense que tu auras beaucoup d'avis. Et puis par la même occasion ça me permettra d'en connaitre un peu plus sur ce qu'est l'orgasme.
03/01/2016 à 21:40

gabrielle

Type :
Messages : 1477
Membre depuis : 01/01/1970
Bonsoir l'affirmation est juste je me suis mariée très tôt et j'ai pu connaître l'orgasme très tard après 12 ans de mariage...après la naissance de mon 3 ème enfant ...et c'est parce que j'ai fait des recherches après avoir lu dans un magasine un article sur l'orgasme...on avait pas internet à ce moment là...dans mon entourage beaucoup de femmes n'ont pas connues d'orgasme du tout je le sais de source sûre...c'est pour ça aussi qu'il y a beaucoup de femmes qui ne veulent pas de sexe parceque justement elles ne savent pas ce que c'est...
04/01/2016 à 13:47

Arobase

Type :
Messages : 12
Membre depuis : 01/01/1970
Hello,

Pour répondre a ta question Madison bien que je sois pas une femme , ma définition " d'avoir un orgasme " c'est pour moi comparable à la jouissance chez l'homme . L'aboutissement final , l'explosion ... que dis-je le Nirvana ... la jouissance qui vous vide toute l'énergie 

J'imagine que la jouissance d'un homme ne peut se comparer à la jouissance d'une femme dont les subtilités sont innombrables,  mais bon nombre de femmes utilisent néanmoins cet élément puisque c'est précisément vous les femmes qui nous dites ... c'était super tu m'as fais jouir comme une folle

Et puis enfin ! depuis que nous rencontrons de plus en plus de femmes fontaines n'est-ce pas la preuve d'un orgasme qui se rapproche.  

Je ne veux surtout pas attirer la couverture mais au contraire reconnaître le mérite à vous mesdames qui avez construites vous mêmes le chemin vers le fabuleux lâcher prise

Donc , si j'en reste aux premières réponses , quel horrible et injuste hasard fait qu'une femme sur deux nait avec cette impossibilité d'orgasme.

En y réfléchissant bien , les rencontres que nous faisons, nous les hommes , nous font découvrir certaines partenaires qui nous expliquerons qu'elles sont soit clitoridienne , soit vaginale , l'une ou l'autre. Il faudra une plus grande expérience pour se rendre compte que toutes les femmes n'ont pas le même rapport avec le sexe. Il y a les autres !!! les turbo , celles qui restent gravés à vie dans nos mémoires

Il faut avouer que la nature est terriblement impitoyable . Bien sûr une femme qui n'a jamais eu d'orgasme ne sera pas frustrée puisqu'elle ne connaîtra jamais ce qu'elle loupe.  Son plaisir se limitera à une jouissance clitoridienne ou anale... ou encore moins.

J'ai vécu cela avec une compagne. Avec le recul je me rend bien compte comme sa libido était éteinte. Le sexe pour elle n'était pas un sujet majeur, ni épanouissant plus que cela.  Au début quand on est un homme on se pose des questions sur sa propre sexualité , et avec le respect, on s'éteint à son tour ... on finit par vivre au même rythme.  

C'est dame nature qui nous donne , la santé , la beauté , et le feu au c..   et dire qu'il y en a qui se plaignent  pfffff       Tiens si vous deviez avoir l'intelligence à la place !  Vous l'échangez avec quoi ?? Smile

A vous 


04/01/2016 à 16:04

Alder

Type :
Messages : 85
Membre depuis : 01/01/1970

Pour donner un peu de mon eau au moulin, je dois dire que ma compagne est principalement clitoridienne, et elle a un orgasme après chacun de nos rapports avec l’aide d’un petit joujou.

Le problème de ces joujoux est qu’ils offrent un orgasme rapide et néanmoins efficace, impossible à donner avec la langue par exemple, même si elle apprécie également beaucoup. Je préfèrerais que ma langue soit suffisante

Quant à l’orgasme vaginal, pour l’heure il est inconnu pour elle mais nous cherchons à y remédier.

Il nous est arrivé d’avoir des rapports plus que satisfaisant et là je vois une grande différence  sur sa libido, elle redemande bien plus souvent, quatre soirs de suite avec orgasme, ce qui n’était jamais arrivé jusque-là, au mieux elle voulait bien faire l’amour une à deux fois par semaine.

Ce qui me fait dire qu’une femme qui a des relations ou elle se trouve plus que satisfaite redemande plus souvent des rapports sexuels, encore faut-il ne pas baisser la garde.

Je cherche à lui donner un orgasme vaginal, ce n’est pas simple, plus long plus compliqué mais faisable même si le joujou me met des bâtons dans les roues.

J’ai suivi les conseils d’une amie ici et je dois dire que ça fait son effet, donc je vais continuer dans cette direction.

Je dirais que l’orgasme clitoridien est comparable à l’orgasme d’un homme qui s’adonne à l’onanisme, l’orgasme vaginal est bien plus englobant et plus difficile à avoir aussi et c’est bien de notre faute à nous les hommes qui, même si nous voulons donner du plaisir, ne prenons pas le temps pour donner l’orgasme, ce qui pourtant est primordial dans la libido des femmes

04/01/2016 à 17:47

Evelyne

Type :
Messages : 193
Membre depuis : 01/01/1970
Messieurs à vous lire je vois que la sexualité féminine est une langue étrangère.

C'est effectivement plus compliqué à définir qu'on l'imagine, et ce n'est pas vraiment comparable (je pense) à la sexualité masculine.
L'orgasme clitoridien est de la même intensité que l'orgasme vaginal (pour ma part c'est la cause de cet orgasme qui est différente) mais il est identique pour ma part.
Et les degrés d'intensité varient plutôt en fonction de l'état d'esprit dans lequel on est, de la situation, de l'attirance envers la personne (ils dépendent encore davantage du mental que pour un homme).

Je ne fais pas trop la différence entre plaisir sexuel et orgasme. Je sais que j'ai déjà eu pas mal d'orgasmes dans ma vie (et assez jeune), j'en suis sûre.
Pour le reste je ne peux expliquer les subtilités de la sexualité féminine, nous même on se l'explique mal.




04/01/2016 à 19:33

Madison

Type :
Messages : 246
Membre depuis : 01/01/1970
Merci pour vos messages, c'est intéressant à lire.
04/01/2016 à 20:01

Arobase

Type :
Messages : 12
Membre depuis : 01/01/1970

Evelyne a dit : 


Je ne fais pas trop la différence entre plaisir sexuel et orgasme. Je sais que j'ai déjà eu pas mal d'orgasmes dans ma vie (et assez jeune), j'en suis sûre.

 Bonsoir ,

Comment dire sans être trop provocateur ....  

Disons simplement que nous les hommes, contrairement à vous mesdames, de part le nombre de belles fleurs que nous avons effleurées , savons qu'il y a certaines femmes qui ressentent une véritable différence entre le plaisir sexuel et l'orgasme.

C'est , toujours pour certaines,  le plaisir qui monte , comme pour un homme avec le feu d'artifice jouissif à la fin. L'avantage chez vous les femmes , c'est que je genre de séance peut se renouveler toute la nuit ...contrairement aux hommes. 

En résumé , il peut y avoir chez certaines une grande différence entre le plaisir progressif et l'orgasme.

La différence, c'est une douce ou à l'opposé une forte libido.

Je me souviendrais toujours de ma jeunesse ou mon ex me disait toujours que j'étais simple d'esprit de croire que les femmes qu'on regardait dans les films pornos prenaient du plaisir, pour elle , elles simulaient . Qu'il était totalement impossible d'avoir autant de plaisir ( Les nanas se pâmaient )   Je finissais moi-même par la croire 

Puis un jour, la vie m'a fait découvrir une femme " vraiment sensible "  C'est ce jour ou j'ai compris la différence .

04/01/2016 à 23:35

gabrielle

Type :
Messages : 1477
Membre depuis : 01/01/1970
Dans les films pornos oui les femmes simulent c'est normal c'est un film...
Tu as raison Arobase les femmes peuvent jouir toute la nuit elles peuvent enchaîner jouissance sur jouissance...
Pour moi l'orgasme vaginal n'a rien à voir avec l'orgasme clitoridien... avec mon amoureux c'est si intense dès qu'il me pénètre je frissonne sous ses coups de reins des pieds à la tête mon orgasme est si fort si intense que plus j'en ai plus je veux en avoir...

Alder la bien dit, si une femme n'a pas connu l'orgasme ,elle ne veut pas de son homme, elle voit le sexe comme un acte machiste envers elle, un moyen à l'homme d'assouvir son plaisir...ce que je dis alder n'est pas pour ta femme je voulais le préciser,  je connais beaucoup de femmes qui n'ont jamais connues l'orgasme ,elles subissent les assauts de leur maris parce qu'elle se voient obligé...Elles disent si seulement le sexe ça n'existait pas ,s'occuper de son  travail, de la maison ,des enfants et dormir tranquille le soir, se couchant au lit elles se disent pourvu qu'il ne veut pas ce soir...
Longtemps j'ai été l'une d'elles jusqu'à ce que j'aille explorer mon corps c'est là que j'ai compris ce que c'est l'orgasme...
Je confirme que plaisir sexuels et orgasmes n'a rien à voir pour moi en tout cas...


05/01/2016 à 07:45

Alder

Type :
Messages : 85
Membre depuis : 01/01/1970

Evelyne a dit : 

Messieurs à vous lire je vois que la sexualité féminine est une langue étrangère.

C'est effectivement plus compliqué à définir qu'on l'imagine, et ce n'est pas vraiment comparable (je pense) à la sexualité masculine.
L'orgasme clitoridien est de la même intensité que l'orgasme vaginal (pour ma part c'est la cause de cet orgasme qui est différente) mais il est identique pour ma part.
Et les degrés d'intensité varient plutôt en fonction de l'état d'esprit dans lequel on est, de la situation, de l'attirance envers la personne (ils dépendent encore davantage du mental que pour un homme).

Je ne fais pas trop la différence entre plaisir sexuel et orgasme. Je sais que j'ai déjà eu pas mal d'orgasmes dans ma vie (et assez jeune), j'en suis sûre.
Pour le reste je ne peux expliquer les subtilités de la sexualité féminine, nous même on se l'explique mal.




 

Lorsque ma compagne a un orgasme clitoridien, elle a une montée du plaisir, comme nous, et il y a également l’apogée ou tout doit être arrêté sous peine d’avoir mal.

 Elle me dit que c’est électrique et il ne faut surtout pas la toucher pendant vingt secondes environs, tout simplement parce que c’est désagréable.

 Je compare forcement son orgasme au mien, ou les sensations semblent bien similaires, ensuite je ne suis pas dans le corps d’une femme pour en savoir plus sur son ressenti.

Mais il me semble que la plupart des femmes font bien la distinction entre les deux orgasmes qui sont tout aussi bon mais diffèrent....il m'est impossible de le savoir, mais je ne vois pas pourquoi elles mentiraient.

 

05/01/2016 à 08:51

Arobase

Type :
Messages : 12
Membre depuis : 01/01/1970

Alder a dit : 

 


Mais il me semble que la plupart des femmes font bien la distinction entre les deux orgasmes qui sont tout aussi bon mais diffèrent....il m'est impossible de le savoir, mais je ne vois pas pourquoi elles mentiraient.

 

 Il n'est pas question de mensonge , mais une femme ne peut pas parler de ce qu'elle n'a jamais connue 

La femme la mieux placée pour parler d'orgasme c'est seulement celle qui a toutes les prédispositions pour expliquer toutes les nuances...

Pour être plus direct et plus clair dans mon propos, il faut poser la question à celles qui ont la chance de pouvoir jouir de façon à la fois , vaginale ou clitoridienne, ou anale , et j'ajouterais qui est aussi femme fontaine.

Nous les hommes , en fonction de nos expériences, nous pouvons affirmer que toutes les femmes ne sont pas égaux face à nature sur ces points.

Certaines sont limités, d'autres au contraire ont plus de chance et profite si je puis dire.

Ce n'est pas une critique c'est comme ça . La même chose se produit chez les hommes qui pour certains sont froids, d'autres chauds ...




05/01/2016 à 10:16

Evelyne

Type :
Messages : 193
Membre depuis : 01/01/1970

Alder a dit : 


Mais il me semble que la plupart des femmes font bien la distinction entre les deux orgasmes qui sont tout aussi bon mais diffèrent....il m'est impossible de le savoir, mais je ne vois pas pourquoi elles mentiraient.

 

 Puisque l'avis de la plupart des femmes que tu as connues vaut mieux que celui d'inconnues et est une règle absolue ...

Je ne vois rien à ajouter. Mon avis n'a pas d'intérêt donc!
Je pensais que sur ce forum l'expérience de chacun était valable, il faut croire que pas pour tout le monde.

06/01/2016 à 18:49

vanessa-luciano

Type : Femme
Messages : 24
Membre depuis : 28/08/2012

Arobase a dit : 

Bonjour,

Plus je découvre ce forum plus je le trouve sérieux ... donc je lance cette question :

A la radio j'ai entendu cette affirmation;  qu'une femme sur deux n'aurait jamais connu l'orgasme 

Je ne veux pas demander de témoignage mais simplement avoir une réponse des discutions que vous avez avec d'autres femmes 

Vous qui êtes une femme ; Est-ce que vous pensez que cette affirmation est possible ???

Bonjour à tous,

Cette affirmation me trouble et je suis certaine que c'est un peu excessif. Je pense que beaucoup de femmes aujourd'hui ont connu l'orgasme, du moins les plus jeunes, car notre société est aujourd'hui réellement dans une quête de performance. "Je n'ai jamais joui, je ne me sens pas femme", c'est ce que j'entends lors de mes consultations...

 

Alors elles cherchent toutes à connaître ce fameux orgasme qui fait "mouiller, crier et vibrer".

À celles qui veulent jouir, je leur explique en premier lieu ce qui se passe d'un point de vue physiologique lorsqu'arrive l'orgasme : chez l'homme, il y a une éjaculation et des contractions musculaires rythmiques des muscles du périnée. Chez la femme, il y a une rétractation du clitoris et des contractions rythmiques périnéales et vaginales. En ce qui concerne sa durée, on parle d'une moyenne de 6 secondes pour l'hommes et 20 secondes pour la femme. 

 

Après cette brève présentation "technique", quel est le ressenti ? C'est là que tout se complique ! Toutes les femmes jouissent différemment, du moins le ressentent de façon différente… Et vous ne me contredirez pas si je vous dis que les qualificatifs pour décrire l'orgasme sont nombreux ! 

 

Alors vrai ou faux ? Peut-on affirmer qu'aujourd'hui une femme sur deux n'a jamais connu cette jouissance extrême ? À l'occasion de la journée de l'orgasme le 21 décembre dernier, j'ai lu une étude sur ce sujet affirmant que 8 Françaises sur 10 (79 %) admettent avoir connu ou connaître des difficultés pour jouir. Ces chiffres me paraissent plus convaincants.

 

Effectivement, l'atteinte de l'orgasme chez la femme est complexe. Il faut une certaine capacité à lâcher prise et une connaissance de soi imparable (égocentration sensorielle) et ce n'est pas à la portée de toutes. Certaines ont du mal à se laisser aller en raison de :

- l'éducation répressive qu'elles ont reçue

- des fausses idées sur la sexualité

- un viol ou attouchements sexuels, la liste est non-exhaustive...

Ou au contraire sont trop vigilantes pendant l'acte (caractère obsessionnel) parce qu'elles sont dans le culte de la performance (elles aussi).

 

Mais est-ce que l'acte sexuel n'est QUE l'atteinte de l'orgasme ? 

 

Je ne crois pas. Et c'est en général quand on arrête de courir désespérément après quelque chose que l'on finit par l'attraper...

06/01/2016 à 19:10

Arobase

Type :
Messages : 12
Membre depuis : 01/01/1970

vanessa-luciano a dit : 

Arobase a dit : 

Bonjour,

Plus je découvre ce forum plus je le trouve sérieux ... donc je lance cette question :

A la radio j'ai entendu cette affirmation;  qu'une femme sur deux n'aurait jamais connu l'orgasme 

Je ne veux pas demander de témoignage mais simplement avoir une réponse des discutions que vous avez avec d'autres femmes 

Vous qui êtes une femme ; Est-ce que vous pensez que cette affirmation est possible ???

Bonjour à tous,


Alors vrai ou faux ? Peut-on affirmer qu'aujourd'hui une femme sur deux n'a jamais connu cette jouissance extrême ?
A l'occasion de la journée de l'orgasme le 21 décembre dernier, j'ai lu une étude sur ce sujet affirmant que 8 françaises sur 10 (79 %) admettent avoir connu ou connaitre des difficultés pour jouir. Ces chiffres me paraissent plus convaincant.


 Bonsoir ,

Merci pour ces explications .

C'est terrifiant ces chiffres !

D'ou cette lutte acharnée des laboratoires à mettre les premiers sur le marché " le viagra pour femmes "  Si ça marche un jour ce sera le Jakpot pour eux.

06/01/2016 à 21:39

gabrielle

Type :
Messages : 1477
Membre depuis : 01/01/1970
Bonsoir 
On parle des françaises ...je ne suis pas française et dans notre culture c'est tabou de parler de sexe ...si vous demandez  à une des femmes de mon origine ce que c'est l'orgasme elle ne saura pas elle ne connaît même pas ce mot... bien sûr je ne parle pas de la nouvelle génération c'est différent...avec internet ou les copains copines on sait ce que c'est...
Les femmes de mon âge celles qui ne savent pas lire  le français pour lire ici ou là ,sont dans l'ignorance totale...
Mon amie me disait qu'elle était tranquille le soir  quand son mari partait en déplacement qu'elle ne voulait...
Pourquoi parce qu'elle n'a pas connue l'orgasme...
Comme vous dites vanessa j'ai explorée mon corps mais en cachette de mon mari parceque chez nous c'est mal d'en parler et encore moins se caresser toute seule j'ai appris à mon corps ce qu'il ne savait pas et je suis pleinement épanouie...
Du coup je n'ai pas besoin de viagra pour femmes Wink


06/01/2016 à 22:05

Madison

Type :
Messages : 246
Membre depuis : 01/01/1970
Pour ma part, je ne cours pas après l'orgasme, l'important est de ressentir plein de choses pendant l'acte, des frissons, le coeur et la respiration qui s'accélèrent, la chaleur des corps, les regards intenses, les sourires, les mots doux, tout est réuni pour se faire du bien, pour avoir du plaisir, alors y a t'il orgasme ou pas ? je m'en fiche puisque tout ce qui est important est réuni ! Cool
07/01/2016 à 05:56

Arobase

Type :
Messages : 12
Membre depuis : 01/01/1970
Bonjour,

Même si nos expériences d'homme peuvent nous permettre de savoir que les femmes sont différentes comme comparer le jour et la nuit ... lorsque je découvre les chiffres de ces pourcentages je tombe de ma chaise.

Je tombe de ma chaise parce que je transpose dans la relation de couple ... et c'est un homme qui vous parle , je ne me place plus dans la peau d'une femme . Je comprends mieux les difficultés des hommes dans leur propre couple .

Un homme sans vouloir généraliser reste globalement très branché avec le sexe . on dit de lui qu'il à un sexe à la place du cerveau ... c'est vous dire le niveau de frustration. D'un autre côté, j'imagine les efforts de la femme qui aime son mari mais qui n'a pas cette libido 

Est-ce l'explication d'une explosion de l'intérêt d'une femme pour l'homosexualité ?