un zeste de citron

22/10/2013 à 19:09

Nathy91

Type :
Messages : 60
Membre depuis : 01/01/1970

Un Zeste de citron

 

Comme le dit la chanson, sauf que ce n’était pas un zeste mais un geste bien pire encore

Lorsque celui qui devait me protéger a volé mon innocence, mon âme et mon corps.

Longtemps, j’ai cru être la coupable alors que j’étais la victime

Jamais elles ne se refermeront ces blessures gênant ma vie intime.

Les larmes salées qui ont coulé, et que j’ai dû ravaler, étant sans défense.

Pour moi il est désormais important de clamer la souffrance de mon enfance

Mais il est temps de faire éclater la vérité qui fait peur et qui fait mal

J’aurai mis des années pour enfin dénoncer ce que m’a fait ce mâle.

Pour arriver aujourd’hui à en parler, il fallait que cela éclate, sorte de ma bouche.

Plus jamais il ne pourra salir ma couche, mon corps, plus besoin de longues douches

Pour évacuer et effacer son odeur sur ma peau d’enfant, je suis devenue grande.

Il n’est plus là, il est parti en fumée, mais ce souvenir me hante encore.

Comme une boule géante qui me fait avoir des remords

De m’être tue si longtemps, d’avoir pensé en misérable coupable

C’est inimaginable, que ce sentiment d’impuissance soit si palpable.

J’ai besoin de savoir si ses faits étaient connus, je me demande pourquoi moi ?

Comment ai-je pu continuer d’avancer avec ce terrible secret au plus profond de moi ?

Ce toit, cet endroit qui devait être mon refuge était ma prison, sans confessions possibles.

Sans personne pour me secourir, pour ouvrir les yeux et faire tout éclater cet explosif.

A ce jour, j’attends encore le moment de poser la question à ma mère, connaitre sa réaction.

Cet homme qui soit disant était mon père, cet être méprisable que tous avaient en admiration.

Mon fils ne comprend pas pourquoi je n’aime pas parler de lui, il est trop petit pour comprendre.

Parfois il me fait passer pour un monstre sans cœur et froid, ce n’est pas toujours simple à entendre.

Je sais que je ne suis pas la seule dans ce cas, qu’en parler aidera les victimes à se libérer de ce fardeau.

C’est bien loin d’être facile, mais il le faut pour aider et protéger les prochaines victimes, c’est presque un cadeau

Qu’il faut leur faire pour qu’elles ne connaissent pas ces choses horribles et inadmissibles.

Se battre pour que tout cela s’arrête et ne soit plus jamais possible pour vous, pour elles,

Ces victimes de l’ombre qui souffrent, et parfois mettent fin à leur existence pour stopper leur souffrance.

Avoir le droit d’avoir une véritable enfance, dans la douceur et l’amour innocent et naturel.

Tout cela n’est pas totalement inaccessible ou surnaturel.

Oser en parler, mettre des mots sur ces maux, c’est déjà avancer

Je compte sur vous, faites-vous entendre, sans pour autant vous dévoiler.

 

                                                                                                              Nathy

22/10/2013 à 20:16

Ambre

Type :
Messages : 3001
Membre depuis : 01/01/1970
Merci pour ce texte.
23/10/2013 à 05:37

Montagnardd

Type :
Messages : 3889
Membre depuis : 01/01/1970

Nathy91 a dit : 

Un Zeste de citron

 

Comme le dit la chanson, sauf que ce n’était pas un zeste mais un geste bien pire encore

Lorsque celui qui devait me protéger a volé mon innocence, mon âme et mon corps.

Longtemps, j’ai cru être la coupable alors que j’étais la victime

Jamais elles ne se refermeront ces blessures gênant ma vie intime.

Les larmes salées qui ont coulé, et que j’ai dû ravaler, étant sans défense.

Pour moi il est désormais important de clamer la souffrance de mon enfance

Mais il est temps de faire éclater la vérité qui fait peur et qui fait mal

J’aurai mis des années pour enfin dénoncer ce que m’a fait ce mâle.

Pour arriver aujourd’hui à en parler, il fallait que cela éclate, sorte de ma bouche.

Plus jamais il ne pourra salir ma couche, mon corps, plus besoin de longues douches

Pour évacuer et effacer son odeur sur ma peau d’enfant, je suis devenue grande.

Il n’est plus là, il est parti en fumée, mais ce souvenir me hante encore.

Comme une boule géante qui me fait avoir des remords

De m’être tue si longtemps, d’avoir pensé en misérable coupable

C’est inimaginable, que ce sentiment d’impuissance soit si palpable.

J’ai besoin de savoir si ses faits étaient connus, je me demande pourquoi moi ?

Comment ai-je pu continuer d’avancer avec ce terrible secret au plus profond de moi ?

Ce toit, cet endroit qui devait être mon refuge était ma prison, sans confessions possibles.

Sans personne pour me secourir, pour ouvrir les yeux et faire tout éclater cet explosif.

A ce jour, j’attends encore le moment de poser la question à ma mère, connaitre sa réaction.

Cet homme qui soit disant était mon père, cet être méprisable que tous avaient en admiration.

Mon fils ne comprend pas pourquoi je n’aime pas parler de lui, il est trop petit pour comprendre.

Parfois il me fait passer pour un monstre sans cœur et froid, ce n’est pas toujours simple à entendre.

Je sais que je ne suis pas la seule dans ce cas, qu’en parler aidera les victimes à se libérer de ce fardeau.

C’est bien loin d’être facile, mais il le faut pour aider et protéger les prochaines victimes, c’est presque un cadeau

Qu’il faut leur faire pour qu’elles ne connaissent pas ces choses horribles et inadmissibles.

Se battre pour que tout cela s’arrête et ne soit plus jamais possible pour vous, pour elles,

Ces victimes de l’ombre qui souffrent, et parfois mettent fin à leur existence pour stopper leur souffrance.

Avoir le droit d’avoir une véritable enfance, dans la douceur et l’amour innocent et naturel.

Tout cela n’est pas totalement inaccessible ou surnaturel.

Oser en parler, mettre des mots sur ces maux, c’est déjà avancer

Je compte sur vous, faites-vous entendre, sans pour autant vous dévoiler.

 

                                                                                                              Nathy

 belle écriture, brave nathy

23/10/2013 à 16:58

Nathy91

Type :
Messages : 60
Membre depuis : 01/01/1970
Merci
je l'ai poster aussi sur le site officiel
je connais un violeur
25/01/2014 à 21:03

Nathy91

Type :
Messages : 60
Membre depuis : 01/01/1970
Pour annoncer ce que mon père m'a fait subir à ma mère
je lui ai fait lire ce texte.
elle m'a regardé et m'a demandé c'est quoi
je lui ai répondu c'est ce qui m'est arrivé

sa réaction a été assez déstabilisante " pourquoi tu ne m'en a pas parlé avant, j'aurai pu avoir une meilleur vie."
Il la trompait , lui manquait de respect la battait elle et ses enfants  elle avait là déjà bien assez de raisons  pour le quitter, mais elle n'en a rien fait.

elle a du mal a s'en remettre mais a rejeter la faute de ses malheurs sur moi
elle oublie que la victime c'est moi pas elle.

25/01/2014 à 22:33

crinou

Type :
Messages : 2202
Membre depuis : 01/01/1970

Nathy91 a dit : 

Pour annoncer ce que mon père m'a fait subir à ma mère
je lui ai fait lire ce texte.
elle m'a regardé et m'a demandé c'est quoi
je lui ai répondu c'est ce qui m'est arrivé

sa réaction a été assez déstabilisante " pourquoi tu ne m'en a pas parlé avant, j'aurai pu avoir une meilleur vie."
Il la trompait , lui manquait de respect la battait elle et ses enfants  elle avait là déjà bien assez de raisons  pour le quitter, mais elle n'en a rien fait.

elle a du mal a s'en remettre mais a rejeter la faute de ses malheurs sur moi
elle oublie que la victime c'est moi pas elle.

 Nathy je suis triste pour toi !!
Quand on pense que ce genres d'actes existent encore je suis désolé. Comment peut on faire subir à une femme qu'on aime, ce manque de respect ....
Nathy, je compatis, je ne sais pas quoi dire d'autre..... je te soutiens de tout mon être!!

26/01/2014 à 11:33

Nathy91

Type :
Messages : 60
Membre depuis : 01/01/1970
Merci Crinou pour tes mots ,
même si jamais ils n'effaceront mes maux
J'ai longuement médité sur ce que j'ai subi
et je suis heureuse aujourd'hui
De pouvoir en parler sans honte,
je peux désormais contrer les obstacles 
que la vie mettra sur mon chemin,
et tout cela n'est pas un miracle
j'ai la chance d'avoir une force de caractère
et surtout la chance d'avoir trouvé de la stabilité
en étant avec l'homme qui partage ma vie depuis 27 ans.

Mon père était un monstre, et maintenant plus jamais ma mère parlera de lui à mes enfants en le béatifiant.
Elle sait ce qu'il était pour tous, loin de l'image de l'homme honorable en surface.
Et rien que ça c'est déjà un premier pas.

Merci pour votre soutien
26/01/2014 à 18:10

zitounv

Type : Homme
Messages : 1220
Membre depuis : 28/09/2012

Montagnardd a dit : 

Nathy91 a dit : 

Un Zeste de citron

 

Comme le dit la chanson, sauf que ce n’était pas un zeste mais un geste bien pire encore

Lorsque celui qui devait me protéger a volé mon innocence, mon âme et mon corps.

Longtemps, j’ai cru être la coupable alors que j’étais la victime

Jamais elles ne se refermeront ces blessures gênant ma vie intime.

Les larmes salées qui ont coulé, et que j’ai dû ravaler, étant sans défense.

Pour moi il est désormais important de clamer la souffrance de mon enfance

Mais il est temps de faire éclater la vérité qui fait peur et qui fait mal

J’aurai mis des années pour enfin dénoncer ce que m’a fait ce mâle.

Pour arriver aujourd’hui à en parler, il fallait que cela éclate, sorte de ma bouche.

Plus jamais il ne pourra salir ma couche, mon corps, plus besoin de longues douches

Pour évacuer et effacer son odeur sur ma peau d’enfant, je suis devenue grande.

Il n’est plus là, il est parti en fumée, mais ce souvenir me hante encore.

Comme une boule géante qui me fait avoir des remords

De m’être tue si longtemps, d’avoir pensé en misérable coupable

C’est inimaginable, que ce sentiment d’impuissance soit si palpable.

J’ai besoin de savoir si ses faits étaient connus, je me demande pourquoi moi ?

Comment ai-je pu continuer d’avancer avec ce terrible secret au plus profond de moi ?

Ce toit, cet endroit qui devait être mon refuge était ma prison, sans confessions possibles.

Sans personne pour me secourir, pour ouvrir les yeux et faire tout éclater cet explosif.

A ce jour, j’attends encore le moment de poser la question à ma mère, connaitre sa réaction.

Cet homme qui soit disant était mon père, cet être méprisable que tous avaient en admiration.

Mon fils ne comprend pas pourquoi je n’aime pas parler de lui, il est trop petit pour comprendre.

Parfois il me fait passer pour un monstre sans cœur et froid, ce n’est pas toujours simple à entendre.

Je sais que je ne suis pas la seule dans ce cas, qu’en parler aidera les victimes à se libérer de ce fardeau.

C’est bien loin d’être facile, mais il le faut pour aider et protéger les prochaines victimes, c’est presque un cadeau

Qu’il faut leur faire pour qu’elles ne connaissent pas ces choses horribles et inadmissibles.

Se battre pour que tout cela s’arrête et ne soit plus jamais possible pour vous, pour elles,

Ces victimes de l’ombre qui souffrent, et parfois mettent fin à leur existence pour stopper leur souffrance.

Avoir le droit d’avoir une véritable enfance, dans la douceur et l’amour innocent et naturel.

Tout cela n’est pas totalement inaccessible ou surnaturel.

Oser en parler, mettre des mots sur ces maux, c’est déjà avancer

Je compte sur vous, faites-vous entendre, sans pour autant vous dévoiler.

 

                                                                                                              Nathy

 belle écriture, brave nathy

 Que tes mots puissent déculpabiliser les victimes!Kiss

26/01/2014 à 18:34

Ambre

Type :
Messages : 3001
Membre depuis : 01/01/1970

Nathy91 a dit : 

Merci Crinou pour tes mots ,
même si jamais ils n'effaceront mes maux
J'ai longuement médité sur ce que j'ai subi
et je suis heureuse aujourd'hui
De pouvoir en parler sans honte,
je peux désormais contrer les obstacles 
que la vie mettra sur mon chemin,
et tout cela n'est pas un miracle
j'ai la chance d'avoir une force de caractère
et surtout la chance d'avoir trouvé de la stabilité
en étant avec l'homme qui partage ma vie depuis 27 ans.

Mon père était un monstre, et maintenant plus jamais ma mère parlera de lui à mes enfants en le béatifiant.
Elle sait ce qu'il était pour tous, loin de l'image de l'homme honorable en surface.
Et rien que ça c'est déjà un premier pas.

Merci pour votre soutien

 Ce que vous dites dans le dernier paragraphe par rapport a votre mere est juste essentiel. Bravo pour votre combat, résilience...

26/01/2014 à 19:00

Nathy91

Type :
Messages : 60
Membre depuis : 01/01/1970
Merci Ambre