tout pour me plaire et pourtant...

01/02/2015 à 22:39

tulipe74

Type :
Messages : 2
Membre depuis : 01/01/1970
bonjour
je viens sur ce forum car je ne sais pas trop a qui m adresser
voila je viens d avoir 40 ans, j'ai eu jusque là pas mal de relations , mais très peu ont debouchées sur quelque chose de constructif a long terme
je n'ai eu que 3 ou 4 histoires vraiment sérieuses (ou j étais disons amoureuse) , assez courtes (entre 8 mois et max 3 ans)
casiment jamais vécue en couple  (a part quand j étais jeune) malgré mon  "apparent" désir  de construire un couple solide et avoir des enfants..
j ai consacré  la 1ere partie de ma vie à ma carrière de danseuse chorégraphe( ou je me suis régalée donc sans aucun regret) , disons que jusqu'a 35 ans ma passion m autosuffisait , ma vie était remplie, si j avais un compagnon c'était bien, sinon je n avais pas de manque spécial
donc vers 35 ans, l horloge biologique sonnant , l envie de me poser plus sérieusement, 
mais … ce n'est pas quand on le decide que les choses arrivent forcement.. 
mauvaise expérience je tombe sur un pervers narcissique, qui change de face des le 1er mois ou je tombe enceinte (ceci étant voulu au départ par nous 2 ) bref cet homme a tenté de me " détruire " , heureusement meme si ce fut très très douloureux j 'ai pu "me sauver" mais au prix douloureux d un avortement ( qui malheureusement n 'était pas le 1er pour moi)
bref , je me relève tant bien que mal de cette expérience, a 37 je rencontre un autre homme , mais au bout de 2 ans de relation il ne veut tirs pas s'engager , ni construire… donc malgré le fait que je l'aime, je le quitte ;
Je me relève tant bien que mal, en toutes ces histoires , des mecs de passages , des "pansements" peut être,  et puis il y a 4 mois je rencontre un  homme qui veut s'engager, et le prouve par ses actions , meme si on est different nous avons des valeurs et projets commun (famille, enfant, nature, calme, valeurs humaines…) et surtout bcp d humour entre nous 
le souci , c'est que bin c'est la 1ere fois que je suis en couple et que je n'ai pas énormément de libido , d habitude c est plutôt l inverse
je suis inquiète , me pose pas mal de question. Pourquoi quand il s agit d'hommes avec qui finalement il n'y a aucun avenir possible , bin je me " lâche" sans problème , et là un mec bien , je bloque … POURQUOI ?
pouvez vous m aider a avancer , car je tiens a cet homme ..
autre élément important, ma mère s'est suicidée quand j avais 17 ans, d ou ma "difficulté" aujourd hui d être moi meme mère a mon tour, ma mère étant de l'ancienne génération, était femme au foyer, plutôt "soumise" a mon père, bien que j ai le souvenir d'une maman plutôt heureuse
je lui en ai bcp voulu de son geste , de son "abandon"
aujourd hui j'ai bcp avancé grâce à ma psy, mais surtout grâce a la spiritualité boudhiste et la méditation, et je suis plus en paix avec moi meme 
voila en gros , le contexte et mon histoire , peut être , y a t il une explication à ce que je vis ?? j aimerai être épanouie sexuellement avec cet homme car j ai envie de construire avec lui … merci de m avoir lue, et merci pour votre aide , bonne soirée
01/02/2015 à 23:21

camille43

Type :
Messages : 4
Membre depuis : 01/01/1970
Et dans ton comportement de tout les jours es tu la même qu'avec les autres?

C'est peut être la peur de te dévoiler telle que tu es ..
02/02/2015 à 16:00

Foxey

Type :
Messages : 50
Membre depuis : 01/01/1970

Salut !

Bon, je suis peut-être pas hyper bien placée pour donner des conseils... Tout ce que je peux te dire, c'est qu'il m'est arrivé la même chose avec mon chéri. Avant lui je suis sortie avec un homme très manipulateur (voire PN mais bon c'est une pathologie donc ce serait sans doute exagéré), et quand je l'ai quitté et que j'ai rencontré l'homme de ma vie (oui c'est mignon), ça m'a complètement bloquée !! J'ai mis quelques mois à comprendre mais en fait j'avais peur de retomber de haut, de fonder des espoirs en ce qu'il me disait, de faire des projets qui n'aboutiraient jamais... Et de souffrir à nouveau.

 

Au final je me suis laissée aller et maintenant on a une jolie petite fille de 2 mois :) 

 

Tout ça pour dire que tu as peut-être tout simplement peur... Peut-être ! Qu'est ce que tu en pense ?

02/02/2015 à 22:17

tulipe74

Type :
Messages : 2
Membre depuis : 01/01/1970
bonsoir
oui effectivement j ai surement de la peur ( plus ou moins consciente)
et puis peut être faut que je me pose moins de question, et comme tu dis se laisser aller … Mais pas évident , je bloque un peu
merci pour tes conseils ;) en tout cas ton histoire me donne espoir ...
02/02/2015 à 22:55

Foxey

Type :
Messages : 50
Membre depuis : 01/01/1970

Bonsoir !

C'est normal que tu n'arrive pas encore à te laisser aller, mais en voyant tous les jours son envie de s'engager avec toi (ce que tu attends depuis longtemps), ça finira par venir ! Essaye d'y penser le moins possible et de te dire que tu es juste en train de passer un bon moment quand c'est le cas. C'est dommage de se poser des questions quand on passe un bon moment :) Au lieu d'en profiter tout simplement, et si jamais avec lui ça ne va nulle part finalement, tu aura au moins profité de ça.

 

C'est pas une recette miracle mais pour moi ça a fonctionné !

03/02/2015 à 09:04

alice

Type :
Messages : 549
Membre depuis : 01/01/1970

tulipe74 a dit : 

bonjour
je viens sur ce forum car je ne sais pas trop a qui m adresser
voila je viens d avoir 40 ans, j'ai eu jusque là pas mal de relations , mais très peu ont debouchées sur quelque chose de constructif a long terme
je n'ai eu que 3 ou 4 histoires vraiment sérieuses (ou j étais disons amoureuse) , assez courtes (entre 8 mois et max 3 ans)
casiment jamais vécue en couple  (a part quand j étais jeune) malgré mon  "apparent" désir  de construire un couple solide et avoir des enfants..
j ai consacré  la 1ere partie de ma vie à ma carrière de danseuse chorégraphe( ou je me suis régalée donc sans aucun regret) , disons que jusqu'a 35 ans ma passion m autosuffisait , ma vie était remplie, si j avais un compagnon c'était bien, sinon je n avais pas de manque spécial
donc vers 35 ans, l horloge biologique sonnant , l envie de me poser plus sérieusement, 
mais … ce n'est pas quand on le decide que les choses arrivent forcement.. 
mauvaise expérience je tombe sur un pervers narcissique, qui change de face des le 1er mois ou je tombe enceinte (ceci étant voulu au départ par nous 2 ) bref cet homme a tenté de me " détruire " , heureusement meme si ce fut très très douloureux j 'ai pu "me sauver" mais au prix douloureux d un avortement ( qui malheureusement n 'était pas le 1er pour moi)
bref , je me relève tant bien que mal de cette expérience, a 37 je rencontre un autre homme , mais au bout de 2 ans de relation il ne veut tirs pas s'engager , ni construire… donc malgré le fait que je l'aime, je le quitte ;
Je me relève tant bien que mal, en toutes ces histoires , des mecs de passages , des "pansements" peut être,  et puis il y a 4 mois je rencontre un  homme qui veut s'engager, et le prouve par ses actions , meme si on est different nous avons des valeurs et projets commun (famille, enfant, nature, calme, valeurs humaines…) et surtout bcp d humour entre nous 
le souci , c'est que bin c'est la 1ere fois que je suis en couple et que je n'ai pas énormément de libido , d habitude c est plutôt l inverse
je suis inquiète , me pose pas mal de question. Pourquoi quand il s agit d'hommes avec qui finalement il n'y a aucun avenir possible , bin je me " lâche" sans problème , et là un mec bien , je bloque … POURQUOI ?
pouvez vous m aider a avancer , car je tiens a cet homme ..
autre élément important, ma mère s'est suicidée quand j avais 17 ans, d ou ma "difficulté" aujourd hui d être moi meme mère a mon tour, ma mère étant de l'ancienne génération, était femme au foyer, plutôt "soumise" a mon père, bien que j ai le souvenir d'une maman plutôt heureuse
je lui en ai bcp voulu de son geste , de son "abandon"
aujourd hui j'ai bcp avancé grâce à ma psy, mais surtout grâce a la spiritualité boudhiste et la méditation, et je suis plus en paix avec moi meme 
voila en gros , le contexte et mon histoire , peut être , y a t il une explication à ce que je vis ?? j aimerai être épanouie sexuellement avec cet homme car j ai envie de construire avec lui … merci de m avoir lue, et merci pour votre aide , bonne soirée

 la peur d'une autre déception ? 
la peur de l'abandon ?
Es-tu encore suivie par ta psy ? Si oui, il faudrait en parler avec elle

03/02/2015 à 20:54

Brigitte

Type : Femme
Messages : 1256
Membre depuis : 15/09/2012

tulipe74 a dit : 

bonjour
je viens sur ce forum car je ne sais pas trop a qui m adresser
voila je viens d avoir 40 ans, j'ai eu jusque là pas mal de relations , mais très peu ont debouchées sur quelque chose de constructif a long terme
je n'ai eu que 3 ou 4 histoires vraiment sérieuses (ou j étais disons amoureuse) , assez courtes (entre 8 mois et max 3 ans)
casiment jamais vécue en couple  (a part quand j étais jeune) malgré mon  "apparent" désir  de construire un couple solide et avoir des enfants..
j ai consacré  la 1ere partie de ma vie à ma carrière de danseuse chorégraphe( ou je me suis régalée donc sans aucun regret) , disons que jusqu'a 35 ans ma passion m autosuffisait , ma vie était remplie, si j avais un compagnon c'était bien, sinon je n avais pas de manque spécial
donc vers 35 ans, l horloge biologique sonnant , l envie de me poser plus sérieusement, 
mais … ce n'est pas quand on le decide que les choses arrivent forcement.. 
mauvaise expérience je tombe sur un pervers narcissique, qui change de face des le 1er mois ou je tombe enceinte (ceci étant voulu au départ par nous 2 ) bref cet homme a tenté de me " détruire " , heureusement meme si ce fut très très douloureux j 'ai pu "me sauver" mais au prix douloureux d un avortement ( qui malheureusement n 'était pas le 1er pour moi)
bref , je me relève tant bien que mal de cette expérience, a 37 je rencontre un autre homme , mais au bout de 2 ans de relation il ne veut tirs pas s'engager , ni construire… donc malgré le fait que je l'aime, je le quitte ;
Je me relève tant bien que mal, en toutes ces histoires , des mecs de passages , des "pansements" peut être,  et puis il y a 4 mois je rencontre un  homme qui veut s'engager, et le prouve par ses actions , meme si on est different nous avons des valeurs et projets commun (famille, enfant, nature, calme, valeurs humaines…) et surtout bcp d humour entre nous 
le souci , c'est que bin c'est la 1ere fois que je suis en couple et que je n'ai pas énormément de libido , d habitude c est plutôt l inverse
je suis inquiète , me pose pas mal de question. Pourquoi quand il s agit d'hommes avec qui finalement il n'y a aucun avenir possible , bin je me " lâche" sans problème , et là un mec bien , je bloque … POURQUOI ?
pouvez vous m aider a avancer , car je tiens a cet homme ..
autre élément important, ma mère s'est suicidée quand j avais 17 ans, d ou ma "difficulté" aujourd hui d être moi meme mère a mon tour, ma mère étant de l'ancienne génération, était femme au foyer, plutôt "soumise" a mon père, bien que j ai le souvenir d'une maman plutôt heureuse
je lui en ai bcp voulu de son geste , de son "abandon"
aujourd hui j'ai bcp avancé grâce à ma psy, mais surtout grâce a la spiritualité boudhiste et la méditation, et je suis plus en paix avec moi meme 
voila en gros , le contexte et mon histoire , peut être , y a t il une explication à ce que je vis ?? j aimerai être épanouie sexuellement avec cet homme car j ai envie de construire avec lui … merci de m avoir lue, et merci pour votre aide , bonne soirée

 Bonsoir,

Si vous êtes en thérapie, tout doucement vous allez mieux comprendre votre parcours; il y a sûrement un peu de colère vis à vis de votre mère. Mais surtout je crois que votre rapport au corps est intéressant. en effet j’ai remarqué que chez les danseuses de haut niveau, il y a une sorte de rejet de la féminité pour donner à son corps une dimension phallique, somme toute assez éloignée de la mère au sens symbolique du terme. mais il faudrait comprendre aussi votre relation à votre père pour pouvoir en dire plus en tout cas, vous voulez mener votre vie toute seule, une réaction qui vous a sans doute aidée après le suicide de votre mère mais qui aujourd’hui vous bloque puisqu’il s’agit d’oser faire confiance à quelqu’un d’autre et de se reposer sur lui au lieu de continuer à se dresser verticalement telle une danseuse sur ses pointes...