Recevoir un "Je t'aime" me fait mal

15/02/2016 à 00:49

Yitisse

Type :
Messages : 9
Membre depuis : 01/01/1970
Bonsoir,

Pas moyen de retrouver des discussions autour de ce problème, sur le net. C'est toujours dans le sens de celui qui donne ("Ceux qui ne disent pas Je t'aime" etc) et pas de celui qui reçoit. Pourtant c'est juste horrible.
Je suis sortie il y a trois mois et demi d'une relation de 8ans, avec qui j'ai eu deux enfants, qui s'est achevée dans le rabaissement, le harcèlement et la violence. Je n'avais aucune envie de ressentir quoi que ce soit de fort et je ne crois plus du tout aux couples durables et sereins. Je n'en ai jamais vu dans ma famille et mon propre parcours finit encore plus catastrophique que ceux de mes parents.
Je ne sais pas, dans tout cela, ce qui me provoque ce souci, je me chercher 10 000 explications. Mais un coup de foudre m'est tombé dessus à la nouvelle année alors même que l'autre personne ne cherchait pas plus que moi à tomber sous les charmes de quelqu'un. J'ai rien à lui reprocher, il connait la situation dont je sors à peine, il n'a pas envie de me blesser. Mais il a du mal à ne pas me dire ces trois petits mots, du mal à comprendre que ça me fasse si mal.
Je ne supporte pas qu'il me dise je t'aime. Ca me freine et me fait instantanément reculer. Comme nous vivons à des centaines de kilomètres l'un de l'autre, nous nous voyons peu, c'est plus souvent par écrit qu'on communique, alors il ne voit pas mes larmes derrière l'écran. Je lui ai déjà formulé que c'était difficile pour moi de recevoir ça et que ça me faisait paniquer, ou serrer la gorge. Quand je suis face à lui j'essaye de cacher la crispation que ça me provoque, mais la dernière fois, j'en suis venue à lui demander de ne pas le redire de la journée. J'ose pas l'en interdire complètement, je suis terriblement gênée quand je lui dis ça. C'est pas normal, de partout on donnerait beaucoup pour les recevoir et moi je ne sais plus les accueillir avec le sourire. Ca peut même me bloquer toute envie subitement.
Dans tous les cas, je me sens donc très mal et je ne sais plus comment réagir. C'est comme si c'était trop, comme si ça faisait tout déborder, comme si je le laissais signer un contrat de merde en lui permettant de dire ça. Mais je devrais même pas le "lui permettre", il est libre de me le dire, s'il le pense ! Je me souviens quand je lui ai demandé de cesser une journée et qu'il m'a lâché "Employer d'autres phrases ne correspondra pas vraiment à la description de ce que je ressens, mais je peux essayer, si c'est mieux pour toi." c'est à la fois respectueux et révélateur d'une frustration que je lui impose avec mes réactions débiles. J'en ai honte.

Je ne parviens pas à les chasser. Je voudrais ne plus en pleurer, je voudrais les accepter, mais je ne sais pas comment faire. :(
Si vous avez des pistes, s'il vous plaît, donnez-les-moi. J'ai peur de démolir notre couple à cause de ça. Il accepte pour l'instant, mais à la longue ? Ca m'étonnerait beaucoup... Cry
16/02/2016 à 15:53

Brigitte

Type : Femme
Messages : 1247
Membre depuis : 15/09/2012
Et oui nous sommes terriblement conditionné par notre passé. Nous ne cessons de répéter, de chercher des relations qui sont en lien avec ce que nous avons vécu. Ça c’est le quotidien de chacun mais ensuite, il y a les gens qui ont envie de devenir maître de leur vie et non pas esclave de leur destin. Le passé on ne peut pas le changer mais on peut changer son regard sur son passé et donc ensuite voir l’avenir plus positivement. Je ne connais pas grand chose de votre enfance mais j’imagine que ce ne fut pas la sécurité et l’amour. Donc vous avez sans doute été amenée à choisir des partenaires pas très positifs. Mais aujourd’hui vous semblez avoir rencontré quelqu’un de plus positif. Mais au fond de vous, c’est compliqué d’y croire, voire cela vous angoisse et vous fait perdre tout moyen. Parce que c’est quelque chose que vous ne connaissez pas.
Mais prenons un exemple très éloigné de tout ce qui est d’ordre affectif : sauter en parachute, c’est terriblement angoissant mais pourtant le risque de se tuer est faible si on est en compagnie de pros.
Alors, votre ami, est-il fiable ou pas ? Vos craintes sont-elles justifiées ou pas ? Quels sont vos risques ? Voulez-vous rester dans une position de malheureuse en amour ? Voilà autant de pistes que je vous propose de suivre, seule peut-être pas, avec un thérapeute sans doute… 

Brigitte