Que faire ?

29/12/2013 à 18:06

florette

Type :
Messages : 12
Membre depuis : 01/01/1970

Bonjour,

Je suis nouvelle sur ce forum et je suis face à un dilemne qui me mine au quotidien.

Cela fait plus de 10 ans que je suis avec mon compagnon, nous sommes mariés et avons un enfant.
Le soucis c'est que je n'ai plus aucun désir pour lui et j'envisage très sérieusement la séparation.

Pour essayer de faire court, je sais d'où vient ce manque de désir. Nous nous sommes rencontrés très jeunes (1ere histoire pour tous les 2), et nous sommes en quelque sorte devenus adultes ensemble.
L'amour était au rendez-vous et naturellement, nous nous sommes concentrés sur le fait de construire notre vie (études, 1er boulot, être propriétaire, mariage, bébé).

Sauf que nous n'avons jamais pris le temps ou plutôt, en ce qui me concerne, je n'ai jamais pris le temps de savoir ce que je t'attendais de l'autre et la manière dont je concevais le couple.
Plus on avançait dans les projets, moins je me sentais bien dans ma vie de couple. Mon compagnon était devenu très critique à mon égard avec des mots très durs, des insultes, de nombreuses disputes dont j'étais systématiquement la fautive, rien de ce que je faisais n'était bien, il a même dépassé la limite jusqu'à se montrer violent à plusieurs reprises.

Il y a 9 mois, je suis partie mais je suis revenue car il était à la limite du suicide (mais je crois que j'avais aussi peur de la solitude, de devoir tout reconstruire, ..).

J'ai beaucoup d'affection et de tendresse, pour lui mais j'ai l'impression que je ne le vois plus comme un amant (juste comme un père, un mari, un ami et un colocataire).
J'ai dû mal à accepter ses marques d'affection, ses caresses et je ferme toutes les portes à un possible acte sexuel.

Il semble avoir changé et je veux bien y croire et, je pense vouloir retenter notre histoire mais, le soucis, comme je vous l'ai dit plus haut, je n'ai plus aucun désir pour lui.

Mes questions :
- est ce que je dois rester avec lui ?
- est-ce qu'on peut vivre une relation sans sexe ?
- est-ce que le désir peut revenir un jour et comment (enfin, pour le moment, j'avoue ne pas être prête à lui offrir mon corps) ?
- ou, est-ce que je dois avoir le courage de partir et de fire face à toutes mes peurs et difficultés évidentes que je vais rencontrer ?


J'ai essayé de faire court

29/12/2013 à 20:00

FranckP

Type : Homme
Messages : 687
Membre depuis : 13/09/2012
Tentez la thérapie de couple ..
Les séparations c'est bien joli mais souvent ça ne regle que temporairement ce q'on renouvèlera plus tard avec quelqu'un d'autre .
Je crois de plus en plus avec l'expérience qu'il existe une sorte de principe épidémique .
Certes , je réponds celà car je suis une fois de plus dans ce processus et je trouve qu'on se sépare souvent avant d'avoir tenté la bonne démarche , je trouve même affolant l'accélération du phénomène !
29/12/2013 à 21:14

FranckP

Type : Homme
Messages : 687
Membre depuis : 13/09/2012
Je viens d'extraire cette conclusion du texte de Brigitte sur le sujet  "quand faut-il se séparer ?"
Inouï comme ça me parle par rapport à ce que je vis en ce moment et surtout ce que je pense en général depuis bien longtemps !

En revanche, les disputes répétitives, le manque de rapports sexuels, un désaccord important ne sont pas forcément de bonnes raisons pour se quitter. En revanche, ce sont des crises à dépasser en toute conscience.

La conscience est la qualité de l’adulte mature.

Bravo bravissimo !!!
29/12/2013 à 22:17

florette

Type :
Messages : 12
Membre depuis : 01/01/1970

Bjr FranckP,

Merci beaucoup pour tes réponses.

Je te rejoins sur certains points dans la mesure où nous avons commencé il y a plusieurs mois déjà une thérapie de couple.
Mais, à mon sens, cela me permet de me poser des questions et ne me donne pas de réponses.

D'aute part, je crois sincèrement à l'engagement du mariage et, c'est la raison pour laquelle c'est aussi difficile d'entrevoir une séparation (j'ose même pas parler de divorce).

J'ai souffert de son attitude et ses colères pendant plusieurs années. Et, j'ai peur qu'en restant et du fait de mon absence de désir pour lui, cela entraine d'autres frustrations et qu'on rentre de nouveau dans un schéma que j'ai déjà connu et que je ne veux plus.

De plus, durant ces quelques semaines de séparation, j'ai été très fortement attirée par un autre et j'ai été à 2 doigts de passer à l'acte avec cet autre homme.
Je n'ai plus de désir pour mon mari mais ma libido est toujours aussi présente.

Je rejoins tes principes ... mais je n'ai aucune idée de "la bonne démarche" à suivre.

29/12/2013 à 22:42

Isanybody

Type : Homme
Messages : 958
Membre depuis : 12/09/2012
Bonjour Florette,

La thérapie de couple a débuté il y a plusieurs mois.
Par deux fois tu sites que ton mari est devenu agressif, de mauvaise humeur voir violent.
La thérapie de couple n'a t-elle pas permis de soulever ce fait et son origine ?

Toi cela t'a permis de te poser des questions, les réponses n'arrivent pas toujours de suite, parfois ça met du temps.
Et ton mari, des questions il s'en pose aussi ou reste t-il le même ?

J'ai le sentiment que ton éducation fait que le mariage est un symbole sacré auquel il ne faut pas toucher.
C'est peut être cela qui te bloque pour avancer ?

je rajoute ce lien musicale de Camille "pour que l'amour me quitte"
https://www.youtube.com/watch?v=k34Srol30xA
30/12/2013 à 00:08

florette

Type :
Messages : 12
Membre depuis : 01/01/1970
Bonsoir Isanibody,

La thérapie de couple était à son initiative suite à un grosse dispute que nous avons eu il y a 1 an.
Je pense qu'il a fait un énorme travail sur lui pour trouver les raisons de cette colère. J'entends quand il m'explique qu'il n'avait pas confiance en lui, qu'il avait peur de me perdre ou qu'il avait peur de ne pas arriver mais pour moi, cela n'explique pas ses actes.

Effectivement, je me suis posé mille et une questions, je m'en pose encore aujourd'hui.
Pour les réponses, je crois que je n'en ai pas. Ou plutôt, j'ai peur de certaines réponses.
Peut-être que j'ai juste envie de connaître quelqu'un d'autre, peut-être que je pense que mon mari n'est pas suffisamment bien pour moi, que je peux trouver mieux (physiquement, socialement) ... j'ai honte de dire ça. Ce côté matérialiste ne me ressemble pas du tout.
J'ai récemment été convoitée par un autre homme, peut-être que je suis encore dans cet esprit où j'ai envie d'être convoitée, être séduite et séduire, peut-être que je ne suis pas faite pour des relations longues et que j'ai simplement besoin de nouveautés, d'histoires intenses. Je ne sais.

Comme tu peux le constater, je me pose beaucoup de questions et je m'y perds.

Mon mari se pose aussi des questions mais lui, il a des réponses : j'aime ma femme et je suis prêt à faire ce qu'il faut pour que mon mariage fonctionne (sauf accepter une séparation, même temporaire).
C'est simple.

Et oui, je te confirme, le mariage est sacré pour moi.
30/12/2013 à 00:26

chibitetsuo

Type : Homme
Messages : 768
Membre depuis : 24/09/2012
moi j'ais arreter les réponses lol.

je crois qu'il n'y a de solution pour personne tout es une question de bol ou pas.

y'a pas de solution miracle. 

les gens vont vienne continue arrete essaye se plante recommence avec ou pas la bonne personne.

pose toi juste la question de savoir si tu veux mourir avec lui. 

si tel n'es pas la réponse que tu attend alors oui tu veux voir ce qu'il y a ailleur.

c'est d'ailleur un probleme hyper commun...un seul amour fait qu'a un moment de ta vie tu te demande si il y a pas autre chose apres.

la conscience de la limite de la vie fait qu'on se pose plein de question.

bonne chance en tout cas. moi j'ais laisser tomber le couple ça n'apporte que des désillusion. si c'est pour passé sa vie à se coller des ulceres parce qu'il y en as toujours un qui flanche qui ne sais pas qui hésite se paume , se retrouve. 

apres il y a des gens qui vivent tres bien à l'unisson mais je pense qu'ils ont une sacrés force de caractere et avant tout on la vrais capacité de se remettre en question.
30/12/2013 à 06:49

FranckP

Type : Homme
Messages : 687
Membre depuis : 13/09/2012
Alors laissons les négatifs ensemble et surtout ne les mélangeons pas avec les positifs , merci ! 

-- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- --

Florette , tes questions je les connais par coeur et c'est normal que tu te les poses , la vie en couple n'est pas simple mais ce que je peux te garantir c'est que quelque soit la personne avec qui tu tentes cette aventure , il arrivera un moment où la part qui te gène ou te handicape dans ta relation (qu'elle vienne de toi ou de l'autre) te fera te poser les mêmes questions sur l'avenir de ce couple !

Les débuts sont magnifiques , on est portés par le bien-être , tout est léger et on se sent bien comme jamais ...
Le temps avance , le couple se construit .
On construit , on défait , on refait , les mêmes problèmes ressurgissent , puis on se ré-apaise , puis on se re-blesse , etc etc .......................
Un jour on en a ras le bol et les turpitudes commencent , on ne voit plus que les soucis , le pesant , les défauts , etc etc ..
Le coeur s'emballe pour un(e) autre , ça remet tout en question et on a envie de recommencer l'état premier !!

Je crois que là , c'est l'état d'esprit , le caractère profond de la personne qui va faire la différence car il y a les "batisseurs" et les "aventuriers" ...

-Ton mari est un batisseur qui coûte que coûte veut consolider et sait que ça sera un travail à faire à 2 , il ne veut pas lacher , en tant que femme ça devrait te rassurer peut-être .
-Toi Florette , tu es sans doute plus "aventurière" et comme toutes les femmes , tu as du mal à effacer les mauvais souvenirs , tu ne vois que ça et projette déjà les futurs conflits , donc tu te dis j'ai envie de revivre la période géniale du début et avec lui ce n'est plus possible , ben ouais mais avec tout le monde aussi sauf que parfois il existe la seconde lune de miel , j'en suis certain ...

Je n'aime plus du tout notre société contemporaine , nous sommes manipulés à tous points de vue et tout est devenu marchand , je suis effaré de voir que les couples aujourd'hui ne tiennent pas plus de 4/5 ans ches les jeunes !!

Il y a sans doute une grande reflexion à mener sur ce sujet car je crains que nous ne courrions tous aprés des chimères ...

Florette , pose toi juste une question essentielle ; quel serait ton ressenti si ton mari que tu vois batailler avait un gros coup dur le mettant en danger , au fond de toi que ressentirais-tu ?

Suivant ta réponse tu sauras un peu mieux qui il est réèllement pour toi .

En tout cas bravo à toi d'avoir commencé ce travail personnel et bravo à vous 2 pour la thérapie de couple , au moins vous essayez VOUS !!

Dernier point , je ne te fais pas la morale t'inquiète je serai mal placé car toutes ces turpitudes que tu decris je les ai vécues et fait à la chaine les erreurs que je decris , depuis 10 ans que j'ai pris un virage dans ma vie j'ai vécu comme un aventurier certes et sans doute que j'en avais besoin aprés plus de 20 ans en couple mais ce que je sais aujourd'hui c'est que je suis nettement plus un batisseur au fond de moi et que je ne croise que des aventurières ce qui me fait renouveler systèmatiquement les mêmes chemins malgré tout mes efforts ...
Bon ok j'ai 50 balais , ça aide un peu pour reflechir en se retournant
30/12/2013 à 08:36

Ambre

Type :
Messages : 3001
Membre depuis : 01/01/1970
Bonjour Florette et bienvenue sur le site. J'ai pris beaucoup de plaisir a vous lire car vous écrivez remarquablement bien. Je vais faire court car c'est comme ça que je suis : aller droit au but sans tergiverser. Mais avant je voulais vous dire que j'ai bien lu et ressenti ce qui se passait. Je pense que vous devez le quitter Florette (relisez votre premier post). Ce qu'il vous manque, c'est effectivement du courage. Ce ne sera peut être pas une rupture définitive mais c'est ce que vous avez besoin de vivre aujourd´hui .... Et lui aussi probablement. Bon courage.
30/12/2013 à 09:47

Isanybody

Type : Homme
Messages : 958
Membre depuis : 12/09/2012
Je rejoint la vision générale de FranckP qui consiste à aller au bout de l'histoire, de ne pas tout plaquer sans avoir fait l'effort de remettre les choses dans le bon sens du couple et des deux individualités qui le compose.
D'ailleurs, il me semble que Brigitte "déplore" aussi ce côté je jette au moindre petit problème.

Je reste parfois perplexe avec le "droit au but" de Ambre (fan de l'OM ?) qui sonne comme à la clôture de la réflexion autant pour la personne ayant ouverte le topic que pour les forumeurs intervenants. Je comprend l'attention de bousculer la personne afin de la sortir des mille questions qu'elle se pose sans arriver à s'en extirper.
Mais est ce à nous de dire ce que la personne doit faire ? Notre rôle n'est il pas de donner matière à la personne afin qu'elle énonce elle même ses propres réponses et ce qu'elle décide de faire de sa vie pour avance dans l bon sens ?

Dans le cas de Florette, je suis comme toi Ambre. la lecture du 1er post de Florette est assez clair et éloquente.
Il est possible de reconstruire mais vu comment le couple s'est construit, la base initiale me parait fissurée dès le départ, le couple s'est laissé porter par la vie sans réellement prêter attention aux deux individualités constituant le couple et du couple lui même.
Comme le dis FranckP, s'il y a encore une pointe de sentiment amoureux pour ton mari, ça peut valoir la peine de faire l'effort de repartir à zéro et construire une base plus solide.
Mais je crains que le mal soit apparue depuis trop longtemps, en tous cas pour Florette face aux comportements de son mari. En même temps tu l'as accepté et laisser faire, u as encaissé le plus longtemps possible tant que ce soit "supportable". Maintenant ça ne l'est plus et très difficile d'effacer tout ça.

Florette, en lisant ton dernier commentaire, tu parts déjà défaitiste sur la vie de couple, que ça ne peut pas durer.
Il me semble que tu as encore un travail à faire face à ton idéal de mariage qui au fond de toi va se terminer. C'est donc un échec, cet idéal ne fonctionnant pas, quelques soit les futures relations qui ne peuvent pas à tes yeux être sérieuses et solides et durer et être belles.
30/12/2013 à 11:29

chibitetsuo

Type : Homme
Messages : 768
Membre depuis : 24/09/2012
moi je partage la vision d'ambre et je suis plutot d'accord c'est plus une fin qu'un début.

on le ressent bien dans ton texte que tu y a déja reflechis plus que nous.
30/12/2013 à 12:58

larno

Type :
Messages : 265
Membre depuis : 01/01/1970
Bonjour Florette,

Il est important de trouver et de comprendre le sens que vous donnez ou voulez donner à votre vie à vous (c est a dire pas votre vie de couple mais bien la votre à vous).

En vous lisant on a l impression que vous faite SA thérapie de couple. N oubliez pas que vous n etes pas son médecin.

Enfin, penser aux nombreuses années qui sont devant vous. Prêtes à continuer ainsi ? C est possible. Tout es possible dans la vie. Cela dépend du sens que vous donnez à votre vie.
30/12/2013 à 17:28

Brigitte

Type : Femme
Messages : 1247
Membre depuis : 15/09/2012

larno a dit : 

Bonjour Florette,

Il est important de trouver et de comprendre le sens que vous donnez ou voulez donner à votre vie à vous (c est a dire pas votre vie de couple mais bien la votre à vous).

En vous lisant on a l impression que vous faite SA thérapie de couple. N oubliez pas que vous n etes pas son médecin.

Enfin, penser aux nombreuses années qui sont devant vous. Prêtes à continuer ainsi ? C est possible. Tout es possible dans la vie. Cela dépend du sens que vous donnez à votre vie.

 Belle réponse. Bien évidemment que vous devez penser a vous d'abord. Il me semble que cette séparation, vous la voulez déjà ... Et cette première fois ou vous êtes revenue... Était-ce pour les bonnes raisons ? A vous de choisir - et personne d'autre que vous n'a la réponse. Il suffit aussi de relire ces propres écrits et même si finalement Ambre est un peu directe dans sa façon de présenter ou de dire les choses, je crois qu'au fond son style un peu secouant a du bon. A relire aussi.

06/01/2014 à 12:54

florette

Type :
Messages : 12
Membre depuis : 01/01/1970

Bonjour,

 

Tout d’abord, mes meilleurs vœux à tous.

 

@Chibitetsuo,

En effet, il n’y a pas de solution miracle et à la question de savoir si je veux mourir avec lui, je ne suis pas sûre de pouvoir y répondre dans la mesure où, je ne projette pas du tout dans cette finalité, pour le moment.

 

@FranckP,

Je suis tout à fait d’accord avec toi, naturellement, dans un couple, on arrive à un moment où on se pose des questions. D’ailleurs,  tu as très bien décrit nos caractères et je reconnais tout à fait que j’ai l’âme aventurière et que je peux m’ennuyer rapidement d’une situation.

Une seconde « lune de miel », possible mais je n’en suis pas convaincue.

Pour répondre à ta question, si mon mari avait un gros coup le mettant en danger, j’en serai très affectée et je serai là pour lui comme je l’ai toujours été. Mais, à mon sens, c’est un sentiment normal. Nous sommes ensemble depuis plus de 13 ans et avons un enfant. Pour moi, c’est de l’affection ou …. peut-être un tendre amour mais ce n’est pas suffisant.

 

@Ambre,

J’ai essayé de le quitter (à 2 reprises) et j’ai même pris un studio en location à  quelques minutes de notre appartement. Le but de ma démarche était surtout de prendre du recul, réfléchir pour pouvoir prendre une décision. En résumé, l’idée était de vivre séparément de manière temporaire. Notre thérapeute était elle aussi en phase avec cette solution. J’ai mis 8 mois à le convaincre que c’était la bonne décision pour notre couple. Il a accepté puis a tenu 2 semaines. Je suis revenu parce qu’il ne supportait pas la séparation et en pleine dépression.

 

@Isanybody,

Oui, j’ai encore des sentiments pour mon mari mais, aujourd’hui ces sentiments ne sont pas assez forts pour que je l’envisage comme un amant, mais juste comme un partenaire de vie. La différence est subtile.  Il fait partie de ma vie, il est ma famille et c’est important pour l’équilibre de mon fils. Comme je l’ai dit dans mon 1er post, c’est un ami, un père, un colocataire mais je suis incapable de me donner à lui.

En réalité, c’est là que se pose mon dilemme. Si la relation de couple se limitait à vivre juste bien avec l’autre, dans ce cas je reste avec mon mari.

Mais, ce n’est pas ainsi que ça fonctionne. Et, je me connais suffisamment pour savoir que j’ai besoin et envie de sensualité, séduction, et d’avoir une sexualité épanouie.

J’ai récemment éprouvé tout ça pour une autre personne, et je sais ce dont je suis capable. Je n’ai pas franchi le pas pour 2 raisons : ce n’était pas le bon endroit et lui, sortait d’une relation compliquée et avait besoin de s’engager dans une relation simple et saine.

Je ne pense  pas avoir un idéal du mariage, j’ai fait de nombreuses concessions, de nombreux efforts et j’ai accepté des situations qui étaient juste inacceptables en tant que femme.

 

Quoi qu’il en soit, l’arrivée de cette nouvelle année, m’a aussi fait prendre un peu de recul.

La situation que je vis n’est certe pas extrême mais elle reste difficile malgré tout, tant psychologiquement, que financièrement (vu que j’ai 2 appartements).

J’ai donc décidé de rendre mon studio, me réinstaller chez moi (avec mon mari et mon enfant), m’occuper de moi et m’ouvrir à de nouveaux loisirs et de nouvelles activités. En gros, faire des choses qui vont me faire du bien.


En ce qui concerne l’amour, le désir, le sexe, on verra bien……je n'attends plus rien à ce niveau, pour le moment.


Merci à tous, Merci Brigitte pour votre intervention.

 

06/01/2014 à 17:32

larno

Type :
Messages : 265
Membre depuis : 01/01/1970
Un mari peut il être un "bon" amant pour sa femme ?
Un amant peut il devenir un mari pour son amante et rester un bon amant ?

Une femme peut elle être une amante pour son mari en même temps qu'une mère pour son enfant ?
Une mère peut elle rester une femme pour son mari ? 

On pourrait presque ouvrir un sujet là dessus.
06/01/2014 à 20:36

Ambre

Type :
Messages : 3001
Membre depuis : 01/01/1970

florette a dit : 


En ce qui concerne l’amour, le désir, le sexe, on verra bien……je n'attends plus rien à ce niveau, pour le moment.
Merci à tous, Merci Brigitte pour votre intervention.

 

 ... Comme une flamme qui s'éteint....Frown

17/06/2014 à 03:45

florette

Type :
Messages : 12
Membre depuis : 01/01/1970

… 6 mois après, j’ai de nouveau besoin de vos conseils ….

 

Comme je vous l’avais indiqué dans mon dernier post, je suis revenue vivre avec mon mari, dans notre appartement.

 

Ensemble, nous avons fait des efforts pour améliorer notre couple comme le fait de prendre une baby-sitter pour s’octroyer au moins 1 fois par mois une vraie soirée en tête à tête, ou être plus à l’écoute de l’autre, ou partir en vacances, en week-end.

 

Mis à part quelques moments délicats, les 4/5 premiers mois se sont plutôt bien passés dans l’ensemble avec la joie de voir notre enfant grandir souriant, heureux et équilibré.

 

Il y a environ 1 mois, nous nous sommes même rapprochés et avons couché ensemble (ou presque) à 3 reprises.

 

Alors qu’avant, la question du sexe ne se posait pas, depuis maintenant 2 semaines, nous avons des disputes presque quotidiennes à ce sujet. Tous les soirs, il me sollicite avec insistance et vu que je me refuse à lui, cela entraine des disputes en pleine nuit.

 

J’ai beaucoup de mal à me mettre à sa place mais, il vit cette abstinence forcée de plus en plus mal, au point que ça entraine chez lui des troubles du sommeil. Il se réveille et donc me réveille au milieu de la nuit, et là, pendant 1 heure/2 heure, il me raconte à quel point il se sent mal, que c’est insupportable, invivable. Ensuite vient la partie, où il me fait mille et un reproches, me culpabilisant de cette situation.

 

A plusieurs reprises, je lui ai expliqué les raisons de mon refus, que je suis incapable de me donner à lui et lui donner accès à mon intimité. Même si j’ai pardonné, mes blessures ne se sont pas encore cicatrisées, ce qui me bloque complètement. Mais, je crois qu’il ne l’intègre pas.

 

Nous sommes aujourd’hui dans un cercle vicieux : plus je me refuse à lui, plus sa frustration augmente, plus son désir augmente, il devient plus demandeur, nerveux, aigri, critique et vexant et plus je me refuse.

 

Je suis fatiguée, déprimée et je commence vraiment à regretter d’être revenu.

 

J'ai besoin de vos conseils pour sortir de cette impasse.

17/06/2014 à 04:12

larno

Type :
Messages : 265
Membre depuis : 01/01/1970
Bonjour

essayer de faire la liste des liens hors matériel que vous avez avec lui, ou qu'il vous reste si vous préférez.
Je pense que vous devriez trouver ce que vous devez faire.

Et n oubliez pas : pensez a vous. Quel sens à votre vie à vous ?
25/07/2014 à 10:35

loulou66

Type :
Messages : 64
Membre depuis : 01/01/1970

florette a dit : 

… 6 mois après, j’ai de nouveau besoin de vos conseils ….

 

Comme je vous l’avais indiqué dans mon dernier post, je suis revenue vivre avec mon mari, dans notre appartement.

 

Ensemble, nous avons fait des efforts pour améliorer notre couple comme le fait de prendre une baby-sitter pour s’octroyer au moins 1 fois par mois une vraie soirée en tête à tête, ou être plus à l’écoute de l’autre, ou partir en vacances, en week-end.

 

Mis à part quelques moments délicats, les 4/5 premiers mois se sont plutôt bien passés dans l’ensemble avec la joie de voir notre enfant grandir souriant, heureux et équilibré.

 

Il y a environ 1 mois, nous nous sommes même rapprochés et avons couché ensemble (ou presque) à 3 reprises.

 

Alors qu’avant, la question du sexe ne se posait pas, depuis maintenant 2 semaines, nous avons des disputes presque quotidiennes à ce sujet. Tous les soirs, il me sollicite avec insistance et vu que je me refuse à lui, cela entraine des disputes en pleine nuit.

 

J’ai beaucoup de mal à me mettre à sa place mais, il vit cette abstinence forcée de plus en plus mal, au point que ça entraine chez lui des troubles du sommeil. Il se réveille et donc me réveille au milieu de la nuit, et là, pendant 1 heure/2 heure, il me raconte à quel point il se sent mal, que c’est insupportable, invivable. Ensuite vient la partie, où il me fait mille et un reproches, me culpabilisant de cette situation.

 

A plusieurs reprises, je lui ai expliqué les raisons de mon refus, que je suis incapable de me donner à lui et lui donner accès à mon intimité. Même si j’ai pardonné, mes blessures ne se sont pas encore cicatrisées, ce qui me bloque complètement. Mais, je crois qu’il ne l’intègre pas.

 

Nous sommes aujourd’hui dans un cercle vicieux : plus je me refuse à lui, plus sa frustration augmente, plus son désir augmente, il devient plus demandeur, nerveux, aigri, critique et vexant et plus je me refuse.

 

Je suis fatiguée, déprimée et je commence vraiment à regretter d’être revenu.

 

J'ai besoin de vos conseils pour sortir de cette impasse.

 Bonjour, 

Visiblement ce retour ne réussi à aucun de vous...Il faut aussi penser à vous et ne pas revenir à chaque fois parce que LUI le vit mal...
Là, malgré mon peu d'expérience, j'ai plutôt l'impression que vous vous détruisez mutuellement...