Plastie du frein, après l'opération?

01/08/2016 à 16:14

nini69

Type :
Messages : 1
Membre depuis : 01/01/1970
Bonjour à tous!

Je voulais poser une question à Brigitte et à toute personne qui pourra aussi m'éclairer sur la question.

Il y a un mois de cela, lors d'un rapport avec mon épouse, que je qualifierais de "fougueux", mon frein de verge a partiellement rompu. C'est très impressionnant, car le pénis en érection est un organe très vascularisé, et de ce fait, cela a beaucoup saigné.

J'ai pris rendez-vous au service urologie d'un bon hôpital lyonnais et à la suite de ce rendez vous, le chirurgien m'a opéré sous anesthésie locale afin de me recoudre le frein. (6 Points de Suture).

Le médécin a indiqué une pommade cicatrisante et surtout 3 semaines d'abstinence.

Je revoie mon urologue 25 jours plus tard pour une visite de contrôle et après m'avoir ausculté, il a constaté une bonne cicatrisation, je lui ai dit que cela ne me gênait pas à l'érection. Bref, je repars de là avec une autorisation de reprendre les rapports.

Une heure après, ma femme me dit de rappliquer vite car sa période d'ovulation commence et que l'on peut essayer de concrétiser notre désir d'enfant.

Et à cet instant, je ressens une gêne, ce qui fait que la pénétration n'est pas complète, une bonne moitié je dirais.

Un peu déçu, je me dis qu'il faudra un peu de temps pour que l'élasticité soit comme auparavant. Ma femme, infirmière me rassure en me disant que la cicatrisation bien que belle n'est pas encore terminée et qu'au niveau de la cicatrice, la peau n'est pas encore bien épaisse et qu'il faut être patient, ça va revenir.

Deux jours plus tard, en pleine ovulation, on remet ça! et même constat, pénétration à moitié et inquiétude, 2 petites gouttes de sang dans le lit. Pas de déchirure ni de nouvelle rupture généralisée, mais une petite élongation au niveau de la cicatrice.

J'ai deux questions, et oui, tout vient en même temps!

La première concernant la cicatrice? Est-ce normal qu'il y ait un gêne même si j'ai le feu vert du chirurgien pour reprendre les rapports? Et si oui, devons nous attendre la prochaine ovulation pour reprendre dans des conditions normales?

la deuxième : une éjaculation lors d'une pénétration à moitié est-elle gênante pour une fécondation?

Je reconnais que mon cas est atypique et espère néanmoins avoir des réponses à mes interrogation qui touchent l'intime. Je ne savais pas à quel point ce sujet pouvait me préoccuper à ce point là.