Perdue

26/08/2014 à 19:59

LAmourEtmoi

Type :
Messages : 5
Membre depuis : 01/01/1970
Bonjour Brigitte,

Comme de nombreuses personnes ici, je vous suis depuis quelques années à la radio et pour la première fois je me lance afin de vous demander conseil ou au moins un regard extérieur, objectif et bienveillant concernant ma situation.

J'ai rencontré mon ex ami en décembre 2012 via Facebook. Je vivais alors une relation difficile avec une personne qui a fini par partir de chez moi, pour mon plus grand bien.

Mon ex ami et moi avons donc vécu une relation à distance (900 km) dès le départ en nous voyant quelques jours une fois par mois environ.

Nous étions très proches au début de notre relation, nous envoyions beaucoup de sms (trop probablement) et nous nous appelions très souvent d'autant que mon ami ne travaillait pas à l'époque et que je travaille chez moi. Nous rêvions d'habiter ensemble, d'enfants, nous étions très amoureux.

Malheureusement, très amoureuse, j'ai très vite voulu contrôler les choses et je suis très vite aussi devenue très jalouse. Mon ex ami étant une personne très sociable (c'est pour cela que je l'aime aussi), j'ai fait en sorte qu'il s'éloigne de ses amies. Ceci a certainement eu pour effet de l'étouffer et à deux reprises il a flirté avec deux filles différentes, sans que cela n'aille jamais très loin. J'ai pardonné car je l'aimais très fort et étais consciente de ma responsabilité dans ces écarts, d'autant que mon ex ami n'avait apparemment jamais eu un tel comportement auparavant.

Les tensions se sont progressivement accumulées, mes doutes aussi, je fouillais partout, c'était devenu obsessionnel. A partir d'un détail je fabriquais le pire des scénarios, imaginais le pire, les mensonges, la trahison, cela n'avait aucun sens, je me rendais malade et rendais malade mon ex ami qui tentait de me rassurer puis qui a refusé de le faire. Les crises sont devenues quotidiennes.

Mon ex ami a voulu me quitter plusieurs fois, j'ai tenté de le convaincre qu'il fallait qu'on communique plus pour le retenir. Il avait des sentiments pour moi et a essayé.

Notre année et demie de relation a donc été marquée par la passion, l'amour, les rêves, puis très vite par la peur de le perdre, ma jalousie, les doutes, les mensonges, l'étouffement, la "trahison", la distance mais aussi l'absence de travail et de reconnaissance pour mon ex ami, de grosses difficultés financières pour moi, beaucoup de stress lié à une situation matérielle très dure et dont je ne parviens ps à sortir et enfin par le décès subi du frère de mon ex ami à 32 ans tué par un chauffard.

Le 6 juillet, alors que nous étions a priori séparés mais que nous passions malgré tout un week-end prévu de longue date ensemble, tout se passait très bien (en apparence) mais mon ex ami m'a dit qu'il ne pouvait plus continuer, qu'il ne savait plus s'il m'aimait, qu'il fallait qu'on se sépare, qu'on verrait si dans quelques mois on se manquerait. Il pensait encore avoir des sentiments pour moi, mais pas assez forts pour continuer, qu'il était déçu de la façon dont les choses avaient tourné, très déçu par notre relation par rapport à ce qu'elle était au départ, joyeuse, amoureuse, admirative...

Pendant un mois j'ai pris sur moi, j'ai accepté la rupture, ne l'ai pas contacté. Et puis un matin, mon ex ami m'a appelée. Je n'ai pas entendu l'appel, j'ai envoyé un texto : "un appel à 7h37 ?" Il m'a répondu que oui, il voulait prendre des nouvelles, mais que c'était une mauvaise idée. J'ai fini par l'avoir au téléphone et alors l'espoir a renaît en moi... Je prenais conscience que je l'aimais encore, qu'il me manquait.

Nous avons dès lors été davantage en contact l'un avec l'autre, je lui ai fait part de mon amour et du fait qu'il me manquait, bref, j'ai complètement craqué jusqu'à lui proposer qu'on se voie chez lui quelques jours.

Il a fini par accepter.

Il m'avait pourtant dit qu'il pensait que c'était trop tôt, qu'il fallait qu'on attende de voir si on allait se manquer. J'avoue lui avoir un peu forcé la main en prétextant qu'il fallait profiter des bons moments ensemble. En réalité j'avais besoin de le voir, de me rassurer, il me manquait terriblement et je ne voulais pas le perdre.

Ces quelques jours se sont très bien passés : tendresse, câlins, désir, rires, échange, etc. mais aussi crises de jalousie...

Mon ex ami a donc fini par me dire que finalement on en était au même point, que les mêmes choses posaient problème, qu'il ne savait pas s'il m'aimait encore, qu'il pensait ne plus être amoureux, qu'il fallait qu'on vive notre vie chacun de notre côté et que peut-être dans trois mois (encore) on se manquerait.

Je sais moi aussi qu'il est trop tôt pour retenter une relation avec mon ex ami. Il n'est pas prêt, moi non plus, mais j'ai peur que ses sentiments, épuisés, ne reviennent pas si je suis loin de lui. J'ai peur qu'il m'oublie, qu'il rencontre qqn d'autre. J'ai peur qu'il ne voie plus jamais en moi la femme qu'il trouvait si pétillante, si excitante, qui lui donnait envie de tellement de choses comme d'avoir des enfants pour la première fois de sa vie. Je l'ai terriblement déçue, et je ne sais pas si je pourrais le reséduire un jour.

C'est la première fois qu'une rupture me fait autant de peine car j'aime beaucoup cet homme malgré ses "défauts". J'aime ses défauts en réalité, mais ils me font peur et je n'arrive pas à contrôler mes réactions de peur.

J'ai du mal à comprendre le décalage entre le comportement de mon ex ami qui, quand je viens le voir, m'embrasse, me prend la main (il me dit alors que ça ne veut pas dire qu'il m'aime follement), me dit que ma peau et mon corps lui ont manqué, me fait de tendres câlins le matin, vient se blottir dans mes bras quand il se lève, m'écrit des sms pour me commenter son nouveau travail, et ce discours sur son désamour. Je le sens bien quand il est avec moi. Il est tendre, attentionné et me désire...

J'ai décidé de nouveau de ne plus le contacter, mais c'est dur. J'ai encore accès à tous ces réseaux sociaux sur lesquels on peut tout savoir, tout voir, et je n'arrive pas à m'empêcher de les consulter.

Je sais que je devrais m'occuper de moi, prendre soin de moi, mais j'ai tellement peur de le perdre définitivement. Je consule une psy depuis des années. Je connais mes failles, mon manque de confiance en moi, le pourquoi de mes crises de jalousie, et pourtant, quand j'aime vraiment, je fais tout pour faire fuir l'autre en ayant un comportement horrible. Sauf qu'aujourd'hui, l'homme que j'aime est vraiment parti et j'ai réussi à vraiment tout détruire.

Pardon pour ce pavé un peu confus et répétitif.

Je ne sais pas quoi faire, je ne sais pas quoi penser sur le discours de mon ex ami, je ne sais pas comment agir.

Merci d'avance pour votre réponse.

M.

27/08/2014 à 06:34

boris35

Type :
Messages : 27
Membre depuis : 01/01/1970
Il va falloir prendre sur toi car ça ne marchera jamais tant que tu continueras ton espionnage, tes crises de jalousie...
Il aurait aimé voir des changements de ce coté là mais il y en a pas...
Dis toi bien que oui tu le perdras ( si ce n'est pas déjà fait ) si tu n'arrêtes pas ta jalousie maladive...
Comment faire? Si il revient c'est bien la preuve qu'il t aime vraiment donc faudra pour de bon lui faire confiance je pense... Et en toi aussi
car si il t aime c'est que tu as des qualités...

Maintenant , tu as peut-être déjà depassé le point de non retour, beh il faudra ne pas faire les mm erreurs avec le prochain..
27/08/2014 à 07:57

boris35

Type :
Messages : 27
Membre depuis : 01/01/1970
et en mm temps, le fait de flirter avec d autres ne peut pas non plus te mettre en confiance...
Je suis sévère envers toi ( j avais pas bien lu le debut ) , vous avez vos tords tous les deux et peut être tu n es vraiment pas faite pour les relations à distance... :)
27/08/2014 à 09:16

LAmourEtmoi

Type :
Messages : 5
Membre depuis : 01/01/1970
Bonjour Boris et merci pour tes réponses.

A vrai dire, à distance ou pas, je suis maladivement jalouse. Je l'ai été avec mon ex mais aussi avec tous les autres. Dès que j'aime, j'ai peur de perdre et j'essaie de tout contrôler, jusqu'à rendre l'autre dingue et le faire fuir par mon comportement.

Je m'en veux d'agir ainsi, mais je n'arrive pas à le contrôler. Je savais qu'en revoyant mon ex il y a quelques jours je ne devrais surtout pas faire ça, et pourtant j'ai recommencé en prenant le risque de le perdre définitivement.

Je sais aussi que désormais, son silence sera plus long voire définitif car il m'avait prévenu que c'était trop tôt pour se revoir et je pense qu'il ne commettra pas de nouveau l'erreur qu'on retombe dans cette impasse où on se voit et on est proches, mais où les problèmes sont toujours présents.

J'ai peur qu'il m'oublie, qu'il soit conforté dans l'idée qu'il n'est plus amoureux de moi en ne me voyant pas, en n'étant pas en contact avec moi, qu'il m'oublie et passe à autre chose.

Je suis impuissante et sais que je ne peux malheureusement plus rien faire que d'avancer de mon côté, pour moi avant tout. C'est très dur ce sentiment de gâchis et d'impuissance.


27/08/2014 à 11:40

FranckP

Type : Homme
Messages : 687
Membre depuis : 13/09/2012
Ah oui c'est sans doute trés dur je le comprends et j'ai pu l'observer chez mon ex-femme pendant 20 ans , elle en souffrait évidemment mais c'était plus fort qu'elle et elle savait que c'était catastrophique .
Elle m'en faisait baver avec cette chape étouffante autour de moi et un jour je l'ai vraiment tellement prise en grip que je me suis enfui avec une autre !
Cette autre n'était pas ma meilleure idée je l'avoue mais il y a eu un sauve qui peut chez moi , je ne voyais plus d'autre solution je ne m'appartenais plus et j'ai bondi sur une occasion pour REVIVRE ...
Parfois j'ai pensé retourner avec elle pour retrouver mon foyer et ma vie de famille , ma maison etc mais rien que de repenser à cette ambiance je n'ai jamais pu .
Même 10 ans plus tard si je la croise je ressens encore cette sensation de contrôle et ce regard noir de colère .
Même aujourd'hui dans les difficultés financières et parfois amoureuses je ne pourrai pas non plus .

Ce qui est bizarre chez toi c'est que tu choisis en plus une relation à distance déjà trés difficile à supporter en étant cool mais avec la jalousie dont tu souffres c'est carrément hara-kiri ton truc !
Il faut vraiment que tu prennes confiance en toi car tout part de là je pense et j'imagine que tu es trés jolie avec bcp d'hommes qui te charment , je me trompe ?
27/08/2014 à 12:08

LAmourEtmoi

Type :
Messages : 5
Membre depuis : 01/01/1970
Bonjour Franck,

En réalité, à distance ou pas, c'est la même chose. Mes relations amoureuses sont souvent à distance car Internet, l'ordinateur sont mon lien avec l'extérieur étant donné que je travaille à la maison. Du coup c'est plus facile pour moi de faire des rencontres par ce biais et je ne choisis pas le lieu de vie de mes amoureux. Souvent ils sont loin, c'est vrai.

Il est vrai aussi que souvent le fait de voir plus fréquemment mon partenaire, d'être en contact physique avec lui ou ne serait-ce que de voir son regard quand le doute me prenait, aurait suffi à me rassurer. Mais le problème de fond est toujours là, je ne devrais même pas avoir besoin d'être rassurée.

Et oui je suis jolie et courtisée, mais "ça ne sert à rien" car je ne me trouve pas jolie et je doute fortement d'être aimable... Mon regard sur moi-même est à l'opposé de celui des hommes sur moi.
27/08/2014 à 13:06

Davy22

Type :
Messages : 894
Membre depuis : 01/01/1970

LAmourEtmoi a dit : 

Et oui je suis jolie et courtisée, mais "ça ne sert à rien" car je ne me trouve pas jolie et je doute fortement d'être aimable... Mon regard sur moi-même est à l'opposé de celui des hommes sur moi.

 



On peut avoir une photo pour juger par nous même ? Au pire on te diras si tu as raison ou non  Laughing
28/08/2014 à 18:20

LAmourEtmoi

Type :
Messages : 5
Membre depuis : 01/01/1970
Ce n'est pas le but de ma démarche ici. Merci.
29/08/2014 à 09:44

Davy22

Type :
Messages : 894
Membre depuis : 01/01/1970
Je plaisantais évidemment Wink

La jalousie vaste sujet, mais si vous consultez ce n’est pas un moindre mal...souvent c'est lié à la peur d'être abandonné, chose vécu dans l'enfance. Avoir un  "un comportement horrible" avec luis, c’est prendre les devants dans la séparation, comme cela c’est vous qui prenez la décision de l'abandonner et non l'inverse. Une forme de protection sur vous même, mais évidement pathologique qui vous empêche d'être heureuse.

Quand à luis, il à des sentiments probablement pour vous mais cela est bien trop lourd à vivre au quotidien, d'où ses distances. Tant que vous n'êtes pas guéri difficile de construire quelque chose.
29/08/2014 à 15:40

LAmourEtmoi

Type :
Messages : 5
Membre depuis : 01/01/1970
Oui, je sais que je dois régler ce problème si je veux être bien un jour dans ma vie avant même d'être heureuse avec quelqu'un.

La séparation avait été très dure en juillet mais j'avais réussi à être plus ferme, à décider d'essayer de prendre les choses en main, de changer, de me donner les moyens d'y arriver en faisant du sport, en évitant soigneusement tous les réseaux sociaux pour ne pas me faire du mal.

Depuis l'appel de mon ex, j'ai repris espoir et je consulte de manière obsessionnelle ces réseaux plusieurs fois par jour. Et forcément, ce que je peux y trouver me fait toujours du mal même si pour l'instant c'est totalement anodin. Mais le simple fait d'avoir accès à la vie de mon ex sans plus en faire partie est douloureux.

J'aimerais être capable de me détacher de cela, mais comme c'est le seul lien qu'il me reste avec mon ex, je m'y attache comme à un rocher. Je sais que c'est absurde et que cela m'empêche d'avancer mais actuellement je suis dans une phase où la peur domine. J'ai peur de le perdre car je sens que je l'ai perdu et qu'il m'a échappé. Je suis témoin indirectement qu'il continue à vivre sans moi, que je ne fais plus partie de sa vie et je suis impuissante.

J'aimerais me défaire de cette dépendance et j'en veux à mon ex de m'avoir recontactée en connaissant mes sentiments et d'avoir accepté qu'on se voie. Je m'en veux tout autant de m'être mise dans cette situation. Non seulement je suis de retour à la case départ mais je crois que j'ai même régressé car je suis pour l'instant incapable de me bouger. J'ai réussi à le faire avant car je crois que j'espérais qu'en le faisant mon ex finirait par voir que j'essayais de changer. Hélas je lui ai prouvé que rien n'avait évolué en un mois et demi et mon comportement a dû le conforter dans sa décision. Je suis d'autant plus désespérée et triste aujourd'hui que j'ai le sentiment d'avoir grillé ma dernière carte.
30/11/2014 à 12:12

Barbamama

Type :
Messages : 189
Membre depuis : 01/01/1970

Et oui je suis jolie et courtisée, mais "ça ne sert à rien" car je ne me trouve pas jolie et je doute fortement d'être aimable... Mon regard sur moi-même est à l'opposé de celui des hommes sur moi.

Je pense que la réponse à tes soucis est dans cette phrase.
A travailler avec ton thérapeute.
Bon courage.
Amicalement.