Perdre les hommes que l'on aime : une fatalité ???

28/02/2014 à 18:41

dany300

Type :
Messages : 46
Membre depuis : 01/01/1970

Coucou, me revoilà...

Et oui, de nouveau seule...

35 ans de vie de couple...quand les enfants sont élevés et partis et que la routine s'installe, qu'on a l'impression de ne plus être une femme mais un élément de la maison, pourquoi ne pas revivre une nouvelle belle histoire d'amour...

la rencontre a lieu, elle a duré deux ans, puis ce monsieur a eu peur de perdre sa sécurité pour sa passion et il est parti sans se retourner...

au bout de deux ans, je rencontre un être exceptionnel, (qui sait si le forum R.M.C. n'y est pas pour quelque chose), deux ans de bonheur intense, pour lui comme pour moi, il n'était pas libre, partagé entre son foyer et son amour pour moi...à plusieurs reprises nous avons essayé de rompre sans y arriver ni l'un ni l'autre jusqu'au moment où il a vu que mon amour était de plus en plus présent, fort et demandeur, même si je ne lui ai jamais demandé de faire un choix entre sa famille et moi, il a pris la décision de la rupture, définitive et sans retour, il y a 10 jours (moi je n'ai jamais réussi).

Le premier me quittait car il ne m'aimait pas assez, le deuxième me dit "je te quitte parce que je t'aime trop et ne peut pas te donner tout ce que tu mérites" "tu restes l'amour de ma vie, une femme merveilleuse que je n'oublierai jamais et que j'aime pour la vie"...

 

A chaque rupture, la douleur est toujours aussi grande, je suis trop sentimentale, je donne tout quand j'aime et j'ai du mal à comprendre que ces messieurs ne se rendent pas compte des dégâts qu'ils font dans la gente féminine.

J'espère avoir des réponses de vous mesdames mais aussi de vous messieurs...juste votre sentiment, pas de jugement...

01/03/2014 à 04:32

dany300

Type :
Messages : 46
Membre depuis : 01/01/1970

dany300 a dit : 

Coucou, me revoilà...

Et oui, de nouveau seule...

35 ans de vie de couple...quand les enfants sont élevés et partis et que la routine s'installe, qu'on a l'impression de ne plus être une femme mais un élément de la maison, pourquoi ne pas revivre une nouvelle belle histoire d'amour...

la rencontre a lieu, elle a duré deux ans, puis ce monsieur a eu peur de perdre sa sécurité pour sa passion et il est parti sans se retourner...

deux ans plus tard, je rencontre un être exceptionnel, (qui sait si le forum R.M.C. n'y est pas pour quelque chose), deux ans de bonheur intense, pour lui comme pour moi, il n'était pas libre, partagé entre son foyer et son amour pour moi...à plusieurs reprises nous avons essayé de rompre sans y arriver ni l'un ni l'autre jusqu'au moment où il a vu que mon amour était de plus en plus présent, fort et demandeur, même si je ne lui ai jamais demandé de faire un choix entre sa famille et moi, il a pris la décision de la rupture, définitive et sans retour, il y a 10 jours (moi je n'ai jamais réussi).

Le premier me quittait car il ne m'aimait pas assez, le deuxième me dit "je te quitte parce que je t'aime trop et ne peut pas te donner tout ce que tu mérites" "tu restes l'amour de ma vie, une femme merveilleuse que je n'oublierai jamais et que j'aime pour la vie"...

 

A chaque rupture, la douleur est toujours aussi grande, je suis trop sentimentale, je donne tout quand j'aime et j'ai du mal à comprendre que ces messieurs ne se rendent pas compte des dégâts qu'ils font dans la gente féminine.

J'espère avoir des réponses de vous mesdames mais aussi de vous messieurs...juste votre sentiment, pas de jugement...

 

01/03/2014 à 04:54

larno

Type :
Messages : 265
Membre depuis : 01/01/1970
Bonjour

S agissait il dans les deux cas d hommes mariés ?
le deuxième oui mais le premier ?

L'homme marié va le plus souvent préférer son confort familial. Très honnetement je ne sais pas vraiment pourquoi mais c est un fait statistique. Et de toute façon savoir pourquoi ne changera rien sauf peut être à se dire qu il faut fuir les hommes mariés.

Pour la fatalité on dit souvent que les rencontres ne sont jamais des hasards : ton "carma" serait donc de ne rencontrer que des hommes qui t aiment à la folie mais qui sont effrayés ???? Effrayés par quoi, par qui ?
Pour le premier sa passion, pour le deuxième sa famille, leur as tu mis la pression pour qu ils les abandonnent pour toi ?
Pour ces deux histoires très fortes, la rupture arrive au bout de deux ans....les deux fameuses années d euphorie pour un nouveau couple.....

Ce ne sont que qlqs remarques pour essayer de te poser des questions.
01/03/2014 à 06:11

FranckP

Type : Homme
Messages : 687
Membre depuis : 13/09/2012
Malheureusement un homme (ou une femme) marié n'est pas du tout dans la même énergie , c'est juste le plaisir pour le plaisir , y compris le plaisir d'aimer différemment évidemment ...
A partir du moment où on met les pieds dans cette situation l'issue est toujours la même à chaque fois , tout le monde le sait mais tout le monde imagine que ce sera différent pour soi !
J'ai moi-même un jour été l'amant amoureux d'une femme mariée et la même issue pour moi , pas de raison !
Pourquoi choisir quelqu'un de non dispo ? là est la vraie question Innocent
01/03/2014 à 09:59

Isanybody

Type : Homme
Messages : 965
Membre depuis : 12/09/2012

dany300 a dit : 

j'ai du mal à comprendre que ces messieurs ne se rendent pas compte des dégâts qu'ils font dans la gente féminine.

 
"Ces messieurs" est ce les messieurs en général, les hommes mariés en général ou juste ces deux messieurs ?

Ok, les sentiments ne se commandent pas mais comme l'ont soulevé Larno et FranckP, pourquoi envers des hommes mariés ?

01/03/2014 à 11:33

dany300

Type :
Messages : 46
Membre depuis : 01/01/1970

Non, je ne choisis pas systématiquement les hommes mariés, je choisis l'amour tout simplement.

Et quand il nous tombe dessus, on ne se pose pas de questions.

 

Pour le premier, après 35 ans de mariage, une vie qui me semblait terne et sans attrait, j'ai vécu une vraie passion. J'ai tout de suite su qu'il était marié comme lui savait que je l'étais. Nous avions des goûts communs. Malgré mon travail et mon foyer, nous passions énormément de temps ensemble. Au bout d'un an et demi, il m'a annoncé que nous allions nous installés ensemble et il m'a tout fait quitté, mon foyer, ma maison. J'avais pris un appartement. Deux mois plus tard, il m'a emmenée en week-end, nous avons vécu deux jours exceptionnels, le soir du deuxième jour il m'a ramenée chez moi et m'a dit le plus calmement du monde "c'est fini". J'ai mis du temps à comprendre. Par la suite j'ai appris de la bouche même de sa femme qu'il y avait un "contrat" entre eux, "tu es libre, tu fais ce que tu veux, mais tu restes à la maison". Pourtant il a voulu rompre ce contrat, mais il a compris très vite qu'avec moi, ce serait une vie à deux, et que les petites sorties et les week-ends seul, ce serait fini. Il a choisi la liberté...et la sécurité.

 

Pour le second, il n'était pas prévu que la rencontre purement amicale du début tourne en relation amoureuse.

Une personne rencontrée sur un forum de discussion (ça pourrait être le forum R.M.C. de l'époque), je vais rendre visite à un membre de ma famille en Bretagne et il se rend compte qu'il habite la même ville. Trop heureux de cette opportunité, il me demande de me rencontrer pour un déjeuner. Il faut dire que nous échangions depuis 6 mois par mail et par téléphone très régulièrement, très souvent et nous avions vraiment l'impression de nous connaître, moi tout de lui et lui tout de moi et des souffrances que j'avais rencontrées et dans lesquelles il m'avait beaucoup soutenue.

Pour moi ce n'était qu'une rencontre amicale, un bon déjeuner, deux vieux amis qui se retrouvent et qui ont plein de choses à se raconter. Nous nous quittons deux heures après heureux, et sans autres projets (enfin c'est ce que je croyais).

 

Suite à ce déjeuner, il envahit mon téléphone de textos, demande à me revoir...je refuse à plusieurs reprises puis j'accepte un verre et n'étant là que pour une semaine, j'accepte qu'il me reconduise à la gare. Avant mon départ il me plaquera un baiser sur la bouche.

Oui je connaissais tout de sa vie, oui je savais qu'il n'était pas libre, oui j'ai accepté ce baiser même s'il m'a surprise mais pour moi il n'était pas question d'aller plus loin. J'étais séduite, flattée, mais pas amoureuse.

Ce n'était qu'une relation amico-amoureuse, j'allais dans la région tous les deux mois environ et nous nous retrouvions toujours avec beaucoup de plaisir. Jusqu'au jour où il m'a annoncé qu'il m'aimait, qu'en fait il avait eu un coup de foudre dès notre première rencontre. Il m'a entraînée dans un tourbillon amoureux que je n'ai pas repoussé sachant que jamais je ne lui demanderais plus.

 

Mais au bout d'un an, j'ai senti que mes sentiments évoluaient, que je ne supportais plus qu'il me parle de sa vie avec sa famille, de sa femme, de ses enfants, de ses vacances, qu'il regarde sa montre quand nous étions ensemble.

Il savait que jamais je ne lui demanderais de faire un choix, je voulais le voir heureux et je savais que sans sa famille il ne le serait pas même avec moi.

Quand mes sentiments sont devenus ingérables j'ai essayé de le quitter à quatre reprises mais quand ce n'était pas lui, c'était moi qui revenait jusqu'au moment où il s'est aperçu que tous les deux nous allions dans le mur, que notre souffrance était telle qu'elle devenait insupportable pour lui comme pou moi. C'est lui qui a pris la décision de rompre de façon ferme et définitive mais tellement douloureuse. Ce fût un déchirement pour lui comme pour moi, sa dernière lettre, qu'il m'a écrite il y a 10 jours environ, est une véritable déclaration d'amour.

 

La vie est cruelle, mais son bonheur passe avant le mien, je ne peux pas imaginer une seconde faire passer ma vie avant la sienne, je l'aime trop pour ça.

Ma peur est qu'il ne retrouve jamais le bonheur dans un couple qui ne fonctionne plus depuis tant d'années, j'ai essayé de mon côté avec mon mari, mais quand l'amour est mort, il est bien mort.

 

Je sais qu'il va très mal, qu'il est en thérapie, je sais que je vais mal mais je fais ma thérapie seule.

Je pense que l'amour, le vrai n'est pas pour moi et j'ai perdu toute confiance. 

01/03/2014 à 13:51

FranckP

Type : Homme
Messages : 687
Membre depuis : 13/09/2012

dany300 a dit : 

Non, je ne choisis pas systématiquement les hommes mariés, je choisis l'amour tout simplement.

Et quand il nous tombe dessus, on ne se pose pas de questions.

 ....................................................

Je pense que l'amour, le vrai n'est pas pour moi et j'ai perdu toute confiance. 

 Et bien ces deux phrases résument trés bien ce que j'ai voulu dire .

Ton inconscient décide d'une part de construire les amours sur des bases perdues d'avance et d'autre part tu penses que l'amour vrai n'est pas pour toi ...

Lequel ?   le normal vrai avec une personne libre ?

Reflechis à ça et tu auras un début de réponse ..

01/03/2014 à 14:17

dany300

Type :
Messages : 46
Membre depuis : 01/01/1970
Non Franck, c'est un résumé qui n'est pas la réalité...je reconnais que pour ma première relation, je n'ai pas été assez vigilente, j'aurais dû en effet partir en courant...mais pour la seconde rien n' était prémédité...nous nous sommes piégés nous-mêmes...en recherche de tendresse tous les deux...j'ai freiné tant que j'ai pu...je me disais on s'apporte tout ce qui nous manque mais comme il n'y a pas d'amour, juste une attirance, on ne risque rien...nous nous sommes trop approchés du feu et nous nous sommes brûlés...
02/03/2014 à 14:43

melusinefee

Type :
Messages : 1010
Membre depuis : 01/01/1970

dany300 a dit : 

Non Franck, c'est un résumé qui n'est pas la réalité...je reconnais que pour ma première relation, je n'ai pas été assez vigilente, j'aurais dû en effet partir en courant...mais pour la seconde rien n' était prémédité...nous nous sommes piégés nous-mêmes...en recherche de tendresse tous les deux...j'ai freiné tant que j'ai pu...je me disais on s'apporte tout ce qui nous manque mais comme il n'y a pas d'amour, juste une attirance, on ne risque rien...nous nous sommes trop approchés du feu et nous nous sommes brûlés...

 Ta première relation t'a aidé à faire le pas pour mettre fin à une relation insatisfaisante.
Ta 2e relation est une belle et triste histoire, car sans le vouloir (sans préméditation comme tu le dis si bien), tu as trouvé l'amour. Malheusement, un amour impossible. Ce sont peut-être ceux dont on le plus de mal à se remettre.
Mais de là à en conclure que l'amour, le vrai, n'est pas pas pour toi???? C'est très défaitiste!
Laisse faire la vie et reprends confiance, sinon effectivement tes craintes finiront pas se concrétiser.

02/03/2014 à 22:52

dany300

Type :
Messages : 46
Membre depuis : 01/01/1970

melusinefee a dit : 

dany300 a dit : 

Non Franck, c'est un résumé qui n'est pas la réalité...je reconnais que pour ma première relation, je n'ai pas été assez vigilente, j'aurais dû en effet partir en courant...mais pour la seconde rien n' était prémédité...nous nous sommes piégés nous-mêmes...en recherche de tendresse tous les deux...j'ai freiné tant que j'ai pu...je me disais on s'apporte tout ce qui nous manque mais comme il n'y a pas d'amour, juste une attirance, on ne risque rien...nous nous sommes trop approchés du feu et nous nous sommes brûlés...

 Ta première relation t'a aidé à faire le pas pour mettre fin à une relation insatisfaisante.
Ta 2e relation est une belle et triste histoire, car sans le vouloir (sans préméditation comme tu le dis si bien), tu as trouvé l'amour. Malheusement, un amour impossible. Ce sont peut-être ceux dont on le plus de mal à se remettre.
Mais de là à en conclure que l'amour, le vrai, n'est pas pas pour toi???? C'est très défaitiste!
Laisse faire la vie et reprends confiance, sinon effectivement tes craintes finiront pas se concrétiser.

 oui ton analyse est juste et je m'y retrouve...je vais en effet essayer de retrouver confiance et laisser faire le destin...merci