Par où commencer …. ?

15/03/2014 à 21:09

lost

Type :
Messages : 7
Membre depuis : 01/01/1970

Je vais juste être directe et faire court… Je suis mariée. Il y a plus d’un an, j’ai rencontré un autre homme avec qui j’ai entamé une relation.

Le souci …? Je suis tombée amoureuse (malgré moi) et, je souhaiterais aujourd’hui passer à autre chose.

Laissez-moi vous expliquer.

 

Cet homme, je l’ai rencontré au moment où ma vie de couple partait complètement à la dérive.
Il a été d’abord un ami et un confident. Contre toute attente, j’ai eu envie de jouer la séduction et il y a été très réceptif. Rapidement, nous nous sommes provoqués et, ce qui devait arriver … arriva !

 

Une vraie complicité est née mais au fil du temps, je me suis de plus en plus accroché alors que lui prenait de plus en plus ses distances. Nous en avons discuté et m’a expliqué fait qu’il ne souhaitait pas s’investir à ce stade. Vu sa dernière histoire de couple et ma situation, c’était compréhensible.

 

Quelques mois plus tard, je lui ai parlé de mes sentiments. Il m’a répondu qu’il ne ressentait pas la même chose. Dévastée, je décide d’y mettre un terme. Nous avons donc gardés le contact.

 

Quelques mois après, une dispute monumentale avec mon mari, j’ai besoin d’en parler et on se rapproche de nouveau. On reste sur ce mode, je me sépare de mon mari quelques temps.  Lui, garde toujours autant ses distances. Enervée, je décide une seconde fois d’y mettre un terme. Plus de contact pendant 1 mois.

 

Et puis, je décide le recontacter pour crever l’abcès. On s’excuse l’un et l’autre. On se parle mais sans plus, juste pour prendre des nouvelles.

 

Les fêtes de fin d’année se terminent, avec la nouvelle année, c’est l’occasion de se reparler.

On se revoit et là, il m’annonce qu’il a rencontré quelqu’un.

Là, je suis anéantie, il me console et, ce qui devait arriver … arriva !

 

Entre-temps, je décide de revenir avec mon mari.

On continue malgré tout à se parler, je le trouve même plus entreprenant qu’avant.

 

On se revoit peu de temps après.  On passe une très bonne soirée (et, puis connaissez la suite). Mon côté "chieuse" reprend le dessus, directement je lui demande où il en est avec sa copine. Il me répond qu’il a emménagé avec elle, il a des sentiments et est convaincu que c’est du sérieux.

 

Là, doublement ANEANTIE et énervée, je lui parle de ce que je ressens et surtout le fait que je n’arrive pas  à comprendre ce qu’il attend de moi.

Sa réponse est tout aussi incompréhensible. Il se sent bien avec moi, qu’il n’est pas encore prêt à y mettre un terme et que je ne saurai pas lui apporter la stabilité dont il a besoin, contrairement à ELLE.

RE … je prends la décision d’y mettre un terme et lui « je n’y crois pas, c’est plus fort que nous ».

 

Voilà en gros ma petite histoire.

Je tourne en rond, pourquoi je n’arrive pas à le quitter une fois pour toute ? J'aimerai avoir vos avis, conseils et astuces.

15/03/2014 à 22:20

Cathy

Type :
Messages : 1204
Membre depuis : 01/01/1970
Une histoire compliquée, ce qui me choque ici, c'est qu'à aucun moment tu ne dis que tu l'aimes ou tu ne parles d'amour ... Je pense que tu t'es accrochée à lui parce que vous avez une complicité, vous vous entendez bien et sans doute que vous partagez des moments câlins très agréables. Tu aimes ça, et question stabilité il a pas tout à fait tort, tu navigues entre ton mari et lui, sans trop savoir lequel choisir. Désolée si c'est choquant pour toi, mais je ne vois pas d'autre manière de le dire. 
Tu aimes qu'il soit là pour toi, mais tu ne supporte pas de le partager, alors que tu admets facilement que lui s'accommode de n'être que "le second", et que même ébranlé, ton mariage passe avant cette relation. Et visiblement, au départ c'était établit que c'était sans attaches et sans sentiments, c'est toi qui a changé les règles, lui n'a pas dévié de sa logique ...
16/03/2014 à 06:04

FranckP

Type : Homme
Messages : 687
Membre depuis : 13/09/2012
En effet et c'est sans doute son côté inaccessible et totalement acquis qui te le rend si "irrésistible"...
D'autre part cette situation crée un lien trés aphrodisiaque évidemment donc tu ne peux te passer de cette drogue à bien des égards .
16/03/2014 à 16:45

Ambre

Type :
Messages : 3001
Membre depuis : 01/01/1970
Bonjour,

A ce que je lis, vous n'êtes absolument pas en phase concernant votre relation... Alors à quoi bon ? Vous semblez "accro" mais lui pas du tout ou alors juste pour "tirer un coup". Désolée d'être brutale mais c'est ce que je pense. Respectez-vous un peu. Et lâchez l'affaire.

Quelques mois plus tard, je lui ai parlé de mes sentiments. Il m’a répondu qu’il ne ressentait pas la même chose. Dévastée, je décide d’y mettre un terme. Nous avons donc gardés le contact.

La phrase en rose...
16/03/2014 à 17:31

nicolas84rmc

Type : Homme
Messages : 1006
Membre depuis : 13/09/2012
Je ne suis pas là pour juger. Il y a juste une chose qui m'interpelle. Votre incompréhension quand il dit "qu'elle lui apporte de la stabilité" quand vous même avait une certaine instabilité entre lui et votre mari. Comme si chacun apportait quelque chose de différent aussi non ?
19/03/2014 à 12:56

lost

Type :
Messages : 7
Membre depuis : 01/01/1970

Cathy a dit : 

Une histoire compliquée, ce qui me choque ici, c'est qu'à aucun moment tu ne dis que tu l'aimes ou tu ne parles d'amour ... Je pense que tu t'es accrochée à lui parce que vous avez une complicité, vous vous entendez bien et sans doute que vous partagez des moments câlins très agréables. Tu aimes ça, et question stabilité il a pas tout à fait tort, tu navigues entre ton mari et lui, sans trop savoir lequel choisir. Désolée si c'est choquant pour toi, mais je ne vois pas d'autre manière de le dire. 
Tu aimes qu'il soit là pour toi, mais tu ne supporte pas de le partager, alors que tu admets facilement que lui s'accommode de n'être que "le second", et que même ébranlé, ton mariage passe avant cette relation. Et visiblement, au départ c'était établit que c'était sans attaches et sans sentiments, c'est toi qui a changé les règles, lui n'a pas dévié de sa logique ...

Oui, effectivement,  à aucun moment,  je n’écris que je l’aime. Je préfère parler de « mes sentiments pour lui », ce qui me permet d’être un peu moins à nue.

En fait, il n’a jamais été question de choisir entre lui et mon mari. La seule question que je me posais à l’époque, c’était de savoir comment j’allais faire pour quitter mon mari.
Quand j’ai rencontré cet homme,  ma décision de partir était déjà prise et j’entamais mes démarches.

 

C’est au moment où je suis effectivement parti que les choses se sont compliquées.  Je pense que naturellement, il s’attendait  à que ce se soit acté, simple, définitif. Mais, ça a été tout le contraire.

Pourquoi ?

Quand j’ai annoncé à mon mari ma décision de partir, il ne s’est pas du tout remis en cause ? Pour lui, je le quittais pour un autre homme. Sachant ce que je vivais, j’ai pensé qu’il avait peut-être raison. Du coup, j’ai commencé à me poser des questions sur ce que cet homme représentait pour moi, ce que je ressentais pour lui. Et, c’est à ce moment que je me suis rendu compte de mes sentiments.

Il y avait un peu de vrai. J’ai paniqué,  et je n’assumais pas de faire partie de ces femmes qui cassent leur mariage pour une relation extra-conjugale.  Je me suis mise à douter de ma décision, j’ai perdu toute confiance et assurance dans le choix que j’avais fait.  Désormais, j’avais  l’impression de partir juste parce que je voulais être libre pour cet homme. Donc, si vraiment c’était le cas, il fallait que je sache ce qu’il ressentait pour moi. Je pense que plus je le questionnais, plus il prenait ses distances et plus je m’accrochais.

 

Ce que je vis mal, ce n’est pas tant le fait d’être la seconde, c’est que la situation n’est pas claire et que j’ai en permanence l’impression d’être dans l’attente, dans l’espoir.
Si la décision de rompre venait de lui. Certes, je le vivrai très mal pendant un temps mais, je pourrais passer à autre chose. J’arrêterai enfin de me poser des questions.

 

19/03/2014 à 13:02

lost

Type :
Messages : 7
Membre depuis : 01/01/1970

FranckP a dit : 

En effet et c'est sans doute son côté inaccessible et totalement acquis qui te le rend si "irrésistible"...
D'autre part cette situation crée un lien trés aphrodisiaque évidemment donc tu ne peux te passer de cette drogue à bien des égards .

Tu as tout à fait raison Franck. Je suis complètement dépendante du peu de bien-être qu'il m'apporte.
Mais, j'avoue que nos relations sont juste "magiques" et bien plus encore .... ;-) !
Et ça n'aide pas à se désintoxiquer. Bien au contraire.

19/03/2014 à 13:43

lost

Type :
Messages : 7
Membre depuis : 01/01/1970

Ambre a dit : 

Bonjour,

A ce que je lis, vous n'êtes absolument pas en phase concernant votre relation... Alors à quoi bon ? Vous semblez "accro" mais lui pas du tout ou alors juste pour "tirer un coup". Désolée d'être brutale mais c'est ce que je pense. Respectez-vous un peu. Et lâchez l'affaire.

Quelques mois plus tard, je lui ai parlé de mes sentiments. Il m’a répondu qu’il ne ressentait pas la même chose. Dévastée, je décide d’y mettre un terme. Nous avons donc gardés le contact.

La phrase en rose...

Bonjour Ambre,
J'adore votre franchise et je suis convaincue que vous avez TOUT A FAIT RAISON !
J'ai conscience que dans cette relation, je suis complètement seule et qu'au final, on ne partage plus grand chose. Mais, comme je l'expliquais à Cathy, je suis incapable de lâcher l'affaire tant que la décision vient de moi.
Pour le moment, j'essaye juste de résister, de ne pas l'appeler. Je le laisse me contacter. Si ça se trouve, c'est ainsi que se terminera notre histoire :-(

19/03/2014 à 13:52

Ambre

Type :
Messages : 3001
Membre depuis : 01/01/1970
Oui mais çà serait bien de jouer la femme "active"... Un peu... Celle qui prend les décisions et qui s'y tient. Vous ne vous aimerez que plus après çà. Vous méritez mieux.
J'en connais qui sont restés 15 ans comme çà, dans l'attente que quelque chose se passe.... Et dans 15 ans, vous serez comment ? Wink
19/03/2014 à 14:22

melusinefee

Type :
Messages : 1010
Membre depuis : 01/01/1970
Bonjour Lost !

Bien choisi ton pseudo ! Tu me donnes surtout l'impression d'être totalement perdue ... et ton indécision par rapport à cet homme (et aussi par rapport à ton mari) semble être le reflet extérieur (effet de miroir) de ce qui se passe à l'intérieur de toi.

Tu parles beaucoup de cette relation (qui semble tout à fait sans espoir) et seulement tout à fait incidemment de ton couple à la dérive. D'ailleurs, tu quittes ton mari, puis tu reviens... si j'ai bien suivi, tu es encore avec lui maintenant? Et tu en es où de cette relation?  J'ai l'impression que tu refuses de tirer le bilan de ton couple et de sa détérioration et que tu aurais (inconsciemment?) aimé passer d'une relation à une autre, sans pause ni réflexion et sans recentrage sur toi-même. Bon, ça peut fonctionner pour certains, mais là ce n'est visiblement pa le cas. Tu aurais sans doute besoin de te retrouver seule face à face avec toi même pendant un certain temps, pour faire le point. Mais c'est peut-être de cela que tu as peur ?


Et FranckP a raison avec l'Effet "drogue" ... ça colle bien avec le scénario, tu te shootes avec cette nouvelle relation et la prise de tête pour oublier le reste et tu t'y accroches parce que sans cela tu vas te retrouver seule face à propre problématique.
26/03/2014 à 16:32

lost

Type :
Messages : 7
Membre depuis : 01/01/1970

melusinefee a dit : 

Bonjour Lost !

Bien choisi ton pseudo ! Tu me donnes surtout l'impression d'être totalement perdue ... et ton indécision par rapport à cet homme (et aussi par rapport à ton mari) semble être le reflet extérieur (effet de miroir) de ce qui se passe à l'intérieur de toi.

Tu parles beaucoup de cette relation (qui semble tout à fait sans espoir) et seulement tout à fait incidemment de ton couple à la dérive. D'ailleurs, tu quittes ton mari, puis tu reviens... si j'ai bien suivi, tu es encore avec lui maintenant? Et tu en es où de cette relation?  J'ai l'impression que tu refuses de tirer le bilan de ton couple et de sa détérioration et que tu aurais (inconsciemment?) aimé passer d'une relation à une autre, sans pause ni réflexion et sans recentrage sur toi-même. Bon, ça peut fonctionner pour certains, mais là ce n'est visiblement pa le cas. Tu aurais sans doute besoin de te retrouver seule face à face avec toi même pendant un certain temps, pour faire le point. Mais c'est peut-être de cela que tu as peur ?


Et FranckP a raison avec l'Effet "drogue" ... ça colle bien avec le scénario, tu te shootes avec cette nouvelle relation et la prise de tête pour oublier le reste et tu t'y accroches parce que sans cela tu vas te retrouver seule face à propre problématique.

 Oui, j'étais complètement perdue.
Depuis, j'ai pris un peu de recul sur ma vie et je pense que j'y vois un peu plus clair désormais.

Pour répondre à tes questions ... oui, je suis toujours avec mon mari. Nous essayons de reconstruire notre vie de "couple amoureux". Je ne suis pas vraiment convaincue qu'on y parviendra mais, cela ne me coûte rien d'essayer.

Je me rends compte que, contrairement à ce que je pensais, je n'étais pas prête à le quitter. Mon infidélité m'a beaucoup pertubée, j'ai perdu de vue les vraies blessures pour lesquelles je voulais partir. Quelque part, je suis toujours persuadée que la séparation est la solution et que nous sommes arrivés au bout de notre histoire mais, c'est une décision à prendre à 2 (tout comme la décision de se marier d'ailleurs). 

Toutefois, je te rassure sur le fait que mon but n'était pas de passer d'une relation à une autre. Je suis tombée amoureuse, je me suis laissée prendre au jeu et être dépassée par les évenènements et mes sentiments. 

Mon amant, je l'aime encore. Mais, ses qualités m'ont séduites mais ses défauts m'ont presque "détruites" (j'exagère un peu mais je n'ai pas trouvé d'autres mots sur le moment, en plus ça rime ... !). Plus sérieusement, je me rends compe qu'il est un peu immature, qu'il n'est pas à la hauteur de mon mari sur beaucoup de points et surtout, que l'infidélité semble être quelque chose de récurrent dans sa vie.

26/03/2014 à 16:59

melusinefee

Type :
Messages : 1010
Membre depuis : 01/01/1970
En effet, tu sembles avoir fait un peu le tri; c'est plus clair par rapport aux autres messages.

C'est bien de vouloir essayer de continuer avec ton mari. Soit vous parviendrez à construire quelque chose de différent sur de nouvelles bases, soit ce sera effectivement une séparation. Je vous souhaite d'arriver á prendre cette décision à deux, c'est assez rare ! Quant à ton amant, c'est bien, tu es objective sur ce qu'il représente et au moins tu n'idéalises pas.
26/03/2014 à 19:13

lost

Type :
Messages : 7
Membre depuis : 01/01/1970

melusinefee a dit : 

En effet, tu sembles avoir fait un peu le tri; c'est plus clair par rapport aux autres messages.

C'est bien de vouloir essayer de continuer avec ton mari. Soit vous parviendrez à construire quelque chose de différent sur de nouvelles bases, soit ce sera effectivement une séparation. Je vous souhaite d'arriver á prendre cette décision à deux, c'est assez rare ! Quant à ton amant, c'est bien, tu es objective sur ce qu'il représente et au moins tu n'idéalises pas.

J'ai consulté dernièrement un psychothérapeute/sexologue. Il a vraiment été à l'écoute et m'a en quelque sorte poussé à dire tout haut ce que je pensais des attitudes de mon amant/mari, les qualités et défauts, ce que j'ai pu ressentir réellement à certains moments, ce que je pensais de moi.

Il m'a posé 3 questions très simples :
- pour moi, qu'elles sont les qualités de l'homme/mari idéal ?
- entre mon mari et mon amant, lequel s'y rapproche le plus ?
- pourquoi ?

Selon lui, mon attachement à mon amant est certes passionnel, mais complètement artificiel conditionné par mon déséquilibre affectif. Je suis connue pour être quelqu'un d'assez orgueilleux et "dure" et là, j'accepte des choses qu'en temps normal je n'aurais pas laisser passer. Je lui ai donné beaucoup, j'ai pris d'énormes risques pour lui. Et, lui aucun. Ne serait-ce que se livrer et me parler de ses sentiments pour moi. Même ça, il n'a rien voulu lâcher.

Avec mon mari, c'est surtout l'affection et l'engagement qui m'attachent à lui aujourd'hui. Je ne le vois plus comme un amant, ni même comme un confident, complice ou un ami de délire. Notre couple est simple, basique, sérieux. Je crois qu'il ne me plait plus et par le passé, il m'a vraiment blessé. Pour autant, il n'a pas hésité à se remettre en question, changer, mettre son amour-propre de côté pour notre mariage. Il est plus investi, me laisse plus de place dans notre couple, respecte mes choix et décisions, et surtout me laisse m'exprimer et m'écoute.
S'il n'y avait que ça, ce serait parfait.
Mais ça ne suffit plus ...  !