love conseil : demande d'explications

17/08/2015 à 17:00

alice

Type :
Messages : 549
Membre depuis : 01/01/1970
Bonjour Brigitte

Afin de ne pas disperser le post "infidélité", je me permet de remettre ici le love conseil que vous avez exposé :

Pourquoi est-ce si douloureux d’être trompé ?
Là encore, la douleur n’est pas la même pour tous. Plus la personne est vulnérable et dépendante dans sa relation, plus la souffrance est intense puisque justement le couple est un support pour améliorer son estime de soi. Ces personnes n’existent qu’à travers le regard de l’autre et si ce dernier a été voir ailleurs, elles se sentent dévalorisées, plus à la hauteur. La découverte de l’adultère peut également ouvrir des blessures antérieures. Notamment des manques d’amour parentaux ou des préférences pour un autre enfant qu’eux. Enfin, les personnes qui ont été victimes peuvent vivre la situation adultère à nouveau en victimes et ne pas parvenir à s’en sortir. Et puis bien sûr quand l’infidélité a été commise avec un intime, cela renforce la souffrance puisque à l’infidélité s’ajoute le sentiment de trahison. De son meilleur ami ou pire d’un membre de sa famille. Le pire étant souvent lorsque l’adultère est commis avec le père ou la mère du partenaire. Mais quand il y a eu une infection après, c’est aussi plus douloureux. De même lorsqu’on découvre que notre partenaire a fait ce qu’il nous a toujours refusé ; que ce soit sexuellement ou pas. Par exemple, un séjour dans un lieu où l’on rêvait d’aller avec lui…
 
Comment expliquer cette douleur si le couple n'existe plus ? ce que je veux dire c'est que beaucoup de couples ne font que cohabiter ou tout ce qui caractéristique le couple n'existe plus ou bien l'un d'entre eux se sent tel un meuble supplémentaire ? vous dites que ces personnes n'existent qu'à travers le regard de l'autre mais la plupart du temps ces couples ne se regardent même plus.
Pourquoi cette douleur puisque dans beaucoup de cas dinfidélité, avant d'en arriver là, la sirène d'alarme a été tirée parfois à plusieurs reprises sans que quoi que ce soit ne change ?

merci


18/08/2015 à 13:20

Parvati

Type :
Messages : 743
Membre depuis : 01/01/1970
Je me permets d'apporter mon petit grain de sel en attendant la réponse de Brigitte : narcissisme et possessivité...

- narcissisme : mis en lumière, notamment, par le fait de tenir à savoir ce que "l'autre" a de plus que soi...
- possessivité : comme le gamin qui lorsqu'un copain se saisit de son jouet le moins prisé décide tout à coup que non, c'est son préféré... Jusqu'à ce que l'autre s'en désintéresse.

On a tendance à vanter l'amour comme étant le ciment du couple. Très souvent, au bout d'un temps plus ou moins long, ne reste qu'une fadasse habitude assaisonnée de possessivité et de désirs narcissiques... A la limite, s'il y avait vraiment de l'amour, l'infidélité ferait moins mal...


18/08/2015 à 16:15

alice

Type :
Messages : 549
Membre depuis : 01/01/1970
en conclusion, si je comprend bien, le (la) trompée a plus mal pour lui (elle) même que mal par peur de perdre son ou sa conjoint(e), même si dans certains cas, pas tous, ce conjoint a déjà été perdu
18/08/2015 à 16:31

Parvati

Type :
Messages : 743
Membre depuis : 01/01/1970

alice a dit : 

en conclusion, si je comprend bien, le (la) trompée a plus mal pour lui (elle) même que mal par peur de perdre son ou sa conjoint(e), même si dans certains cas, pas tous, ce conjoint a déjà été perdu

 Je pense, oui. Et puis, il y a aussi ceux qui, de par la routine, ne voyaient plus l'autre, et qui subitement à l'occasion d'une infidélité, se rendent compte qu'il/elle est désirable (puisque désirée par un tiers). Ils redécouvrent leur sentiment amoureux, leur attachement, la peur de perdre (qui en plus de l'atteinte narcissique provoque une souffrance). 

18/08/2015 à 17:05

MysteriousMans

Type :
Messages : 288
Membre depuis : 01/01/1970

Parvati a dit : 

Je me permets d'apporter mon petit grain de sel en attendant la réponse de Brigitte : narcissisme et possessivité...

- narcissisme : mis en lumière, notamment, par le fait de tenir à savoir ce que "l'autre" a de plus que soi...
- possessivité : comme le gamin qui lorsqu'un copain se saisit de son jouet le moins prisé décide tout à coup que non, c'est son préféré... Jusqu'à ce que l'autre s'en désintéresse.

On a tendance à vanter l'amour comme étant le ciment du couple. Très souvent, au bout d'un temps plus ou moins long, ne reste qu'une fadasse habitude assaisonnée de possessivité et de désirs narcissiques... A la limite, s'il y avait vraiment de l'amour, l'infidélité ferait moins mal...


 Bonsoir Mesdames,

J'aime assez vos questions et réponses, et j'ai, juste envie de dire que je suis complètement d'accord...

On ne regarde plus son ou sa conjointe, on s'en désintéresse et l'autre laisse faire, donc le tout s'étiole obligatoirement, tout est déjà sur la fin, mais aucun des deux ne veux être celui qui tranche, qui arrête une relation qui n'en est déjà plus une...au moment où il y'a infidélité, cela est vécu comme une "trahison", alors que l'autre a prévenu, la sonnette d'alarme a déjà été tiré, mais l'autre, persuadé d'être l'exclusive, l'irremplaçable, se sent trahit et veut tout savoir de l'autre (mais à quoi bon?) ce n'est pas cela l'important mais qu'est ce que j'ai fait ou pas fait pour que cette infidélité se produise et j'ajouterai que dois je faire pour que cela ne se reproduise plus et redevenir l'unique objet de désir de mon ma partenaire???

Mais comme cela implique
1: de se remettre en question
2 de fouiller ses failles, ses faiblesses et son passé...
3: d'entamer un vrai travail sur soi pour ne pas reproduire les même schéma qui n'ont pas marchés précédemment...

Bref, les trois quart du temps, on se contente de taper une grosse crise, de se réconcilier un temps sur l'oreiller et de croire que depuis qu'on refait l'amour (par devoir/obligation conjugale) tout est rentré dans l'ordre car on fait tout ce qui faut...ce n'est pas aussi simple...et tout ne se change pas en s'améliorant en deux coups de cuillère à pot ni baguette magique...si il n'y a pas une vraie volonté, une vraie motivation, une vraie énergie...c'est mort! ça retombe comme un soufflet et hop rebelote...

Et aujourd'hui je me retrouve dans une impasse, la même qu'hier, la même qu'avant hier...c'est usant...vraiment...

Enfin, croire consciemment ou non que l'autre nous appartient à vie, comme un jouet ou un objet et qu'en plus on a rien à faire pour qu'il nous aime nous désire toujours (car implicitement la sécurité du couple et du mariage l'inclus) c'est un leurre, si on se laisse aller, si on ne fait pas attention ni à soi ni à l'autre, sans dialogue, sans partage, sans passions ou centre d'intérêts communs, sans désir, sans amour et sans amusements (sexuels ou non) bref sans intimité réelle, sans écoute sans jugement, sans envie d'avancer avec l'autre, faire des projets qui nous boost le matin quand on se lève, si on accepte la routine avec défaitisme comme encore une journée banale...c'est mort!

Pour ne pas conclure sur une note pessimiste, je dirai heureusement qu'il y'a aussi des cadeaux de la vie, comme des personnes que l'ont croise ici en virtuel et/ou dans la vie de tous les jours qui nous renvoient une image positive, valorisante de nous même avec des compliments sincères et avec une joie une énergie positives énorme. J'ai eu cette chance par deux fois la semaine dernière et je peux vous dire que quand on reçoit cela d'une personne inconnue (ou d'un(e) ami(e), cela nous donne une bouffée d'oxygène et on se dit intérieurement "tout n'est pas perdu!" Après il ne tiens qu'à nous de se donner le courage nécessaire pour briser ce cercle qui nous enferme inexorablement et nous affaiblit de jour en jour alors que la vie et si belle et que le bonheur peut à nouveau revenir si on sait se rendre disponible et le saisir au vol...pour une nuit magique ou de longues années...


18/08/2015 à 17:30

alice

Type :
Messages : 549
Membre depuis : 01/01/1970

Parvati a dit : 

alice a dit : 

en conclusion, si je comprend bien, le (la) trompée a plus mal pour lui (elle) même que mal par peur de perdre son ou sa conjoint(e), même si dans certains cas, pas tous, ce conjoint a déjà été perdu

 Je pense, oui. Et puis, il y a aussi ceux qui, de par la routine, ne voyaient plus l'autre, et qui subitement à l'occasion d'une infidélité, se rendent compte qu'il/elle est désirable (puisque désirée par un tiers). Ils redécouvrent leur sentiment amoureux, leur attachement, la peur de perdre (qui en plus de l'atteinte narcissique provoque une souffrance). 

 Mais le naturel revient souvent un jour ou l'autre

18/08/2015 à 17:39

alice

Type :
Messages : 549
Membre depuis : 01/01/1970

MysteriousMans a dit : 

Parvati a dit : 

Je me permets d'apporter mon petit grain de sel en attendant la réponse de Brigitte : narcissisme et possessivité...

- narcissisme : mis en lumière, notamment, par le fait de tenir à savoir ce que "l'autre" a de plus que soi...
- possessivité : comme le gamin qui lorsqu'un copain se saisit de son jouet le moins prisé décide tout à coup que non, c'est son préféré... Jusqu'à ce que l'autre s'en désintéresse.

On a tendance à vanter l'amour comme étant le ciment du couple. Très souvent, au bout d'un temps plus ou moins long, ne reste qu'une fadasse habitude assaisonnée de possessivité et de désirs narcissiques... A la limite, s'il y avait vraiment de l'amour, l'infidélité ferait moins mal...


 Bonsoir Mesdames,

J'aime assez vos questions et réponses, et j'ai, juste envie de dire que je suis complètement d'accord...

On ne regarde plus son ou sa conjointe, on s'en désintéresse et l'autre laisse faire, donc le tout s'étiole obligatoirement, tout est déjà sur la fin, mais aucun des deux ne veux être celui qui tranche, qui arrête une relation qui n'en est déjà plus une...au moment où il y'a infidélité, cela est vécu comme une "trahison", alors que l'autre a prévenu, la sonnette d'alarme a déjà été tiré, mais l'autre, persuadé d'être l'exclusive, l'irremplaçable, se sent trahit et veut tout savoir de l'autre (mais à quoi bon?) ce n'est pas cela l'important mais qu'est ce que j'ai fait ou pas fait pour que cette infidélité se produise et j'ajouterai que dois je faire pour que cela ne se reproduise plus et redevenir l'unique objet de désir de mon ma partenaire???

Mais comme cela implique
1: de se remettre en question
2 de fouiller ses failles, ses faiblesses et son passé...
3: d'entamer un vrai travail sur soi pour ne pas reproduire les même schéma qui n'ont pas marchés précédemment...

Bref, les trois quart du temps, on se contente de taper une grosse crise, de se réconcilier un temps sur l'oreiller et de croire que depuis qu'on refait l'amour (par devoir/obligation conjugale) tout est rentré dans l'ordre car on fait tout ce qui faut...ce n'est pas aussi simple...et tout ne se change pas en s'améliorant en deux coups de cuillère à pot ni baguette magique...si il n'y a pas une vraie volonté, une vraie motivation, une vraie énergie...c'est mort! ça retombe comme un soufflet et hop rebelote...

Et aujourd'hui je me retrouve dans une impasse, la même qu'hier, la même qu'avant hier...c'est usant...vraiment...

Enfin, croire consciemment ou non que l'autre nous appartient à vie, comme un jouet ou un objet et qu'en plus on a rien à faire pour qu'il nous aime nous désire toujours (car implicitement la sécurité du couple et du mariage l'inclus) c'est un leurre, si on se laisse aller, si on ne fait pas attention ni à soi ni à l'autre, sans dialogue, sans partage, sans passions ou centre d'intérêts communs, sans désir, sans amour et sans amusements (sexuels ou non) bref sans intimité réelle, sans écoute sans jugement, sans envie d'avancer avec l'autre, faire des projets qui nous boost le matin quand on se lève, si on accepte la routine avec défaitisme comme encore une journée banale...c'est mort!

Pour ne pas conclure sur une note pessimiste, je dirai heureusement qu'il y'a aussi des cadeaux de la vie, comme des personnes que l'ont croise ici en virtuel et/ou dans la vie de tous les jours qui nous renvoient une image positive, valorisante de nous même avec des compliments sincères et avec une joie une énergie positives énorme. J'ai eu cette chance par deux fois la semaine dernière et je peux vous dire que quand on reçoit cela d'une personne inconnue (ou d'un(e) ami(e), cela nous donne une bouffée d'oxygène et on se dit intérieurement "tout n'est pas perdu!" Après il ne tiens qu'à nous de se donner le courage nécessaire pour briser ce cercle qui nous enferme inexorablement et nous affaiblit de jour en jour alors que la vie et si belle et que le bonheur peut à nouveau revenir si on sait se rendre disponible et le saisir au vol...pour une nuit magique ou de longues années...


Oui je me souviens avoir lu ton histoire il y a quelque temps.

 Il est toujours compliqué de se remettre en question et bien plus simple de rejeter la faute sur l'autre ou les autres.

Comme quoi cela confirme bien ce que je pense, le manque de regard, d'estime de l'autre touche énormément l'estime de nous et entraine un manque de confiance qui peuvent petit à petit entrainer l'extinction de l'homme ou la femme.

Pourquoi ne pas partir et se donner le chance de rencontrer une personne qui nous donnera ces bouffées d'oxygnène si vitales ?

18/08/2015 à 17:58

MysteriousMans

Type :
Messages : 288
Membre depuis : 01/01/1970

alice a dit : 

MysteriousMans a dit : 

Parvati a dit : 

Je me permets d'apporter mon petit grain de sel en attendant la réponse de Brigitte : narcissisme et possessivité...

- narcissisme : mis en lumière, notamment, par le fait de tenir à savoir ce que "l'autre" a de plus que soi...
- possessivité : comme le gamin qui lorsqu'un copain se saisit de son jouet le moins prisé décide tout à coup que non, c'est son préféré... Jusqu'à ce que l'autre s'en désintéresse.

On a tendance à vanter l'amour comme étant le ciment du couple. Très souvent, au bout d'un temps plus ou moins long, ne reste qu'une fadasse habitude assaisonnée de possessivité et de désirs narcissiques... A la limite, s'il y avait vraiment de l'amour, l'infidélité ferait moins mal...


 Bonsoir Mesdames,

J'aime assez vos questions et réponses, et j'ai, juste envie de dire que je suis complètement d'accord...

On ne regarde plus son ou sa conjointe, on s'en désintéresse et l'autre laisse faire, donc le tout s'étiole obligatoirement, tout est déjà sur la fin, mais aucun des deux ne veux être celui qui tranche, qui arrête une relation qui n'en est déjà plus une...au moment où il y'a infidélité, cela est vécu comme une "trahison", alors que l'autre a prévenu, la sonnette d'alarme a déjà été tiré, mais l'autre, persuadé d'être l'exclusive, l'irremplaçable, se sent trahit et veut tout savoir de l'autre (mais à quoi bon?) ce n'est pas cela l'important mais qu'est ce que j'ai fait ou pas fait pour que cette infidélité se produise et j'ajouterai que dois je faire pour que cela ne se reproduise plus et redevenir l'unique objet de désir de mon ma partenaire???

Mais comme cela implique
1: de se remettre en question
2 de fouiller ses failles, ses faiblesses et son passé...
3: d'entamer un vrai travail sur soi pour ne pas reproduire les même schéma qui n'ont pas marchés précédemment...

Bref, les trois quart du temps, on se contente de taper une grosse crise, de se réconcilier un temps sur l'oreiller et de croire que depuis qu'on refait l'amour (par devoir/obligation conjugale) tout est rentré dans l'ordre car on fait tout ce qui faut...ce n'est pas aussi simple...et tout ne se change pas en s'améliorant en deux coups de cuillère à pot ni baguette magique...si il n'y a pas une vraie volonté, une vraie motivation, une vraie énergie...c'est mort! ça retombe comme un soufflet et hop rebelote...

Et aujourd'hui je me retrouve dans une impasse, la même qu'hier, la même qu'avant hier...c'est usant...vraiment...

Enfin, croire consciemment ou non que l'autre nous appartient à vie, comme un jouet ou un objet et qu'en plus on a rien à faire pour qu'il nous aime nous désire toujours (car implicitement la sécurité du couple et du mariage l'inclus) c'est un leurre, si on se laisse aller, si on ne fait pas attention ni à soi ni à l'autre, sans dialogue, sans partage, sans passions ou centre d'intérêts communs, sans désir, sans amour et sans amusements (sexuels ou non) bref sans intimité réelle, sans écoute sans jugement, sans envie d'avancer avec l'autre, faire des projets qui nous boost le matin quand on se lève, si on accepte la routine avec défaitisme comme encore une journée banale...c'est mort!

Pour ne pas conclure sur une note pessimiste, je dirai heureusement qu'il y'a aussi des cadeaux de la vie, comme des personnes que l'ont croise ici en virtuel et/ou dans la vie de tous les jours qui nous renvoient une image positive, valorisante de nous même avec des compliments sincères et avec une joie une énergie positives énorme. J'ai eu cette chance par deux fois la semaine dernière et je peux vous dire que quand on reçoit cela d'une personne inconnue (ou d'un(e) ami(e), cela nous donne une bouffée d'oxygène et on se dit intérieurement "tout n'est pas perdu!" Après il ne tiens qu'à nous de se donner le courage nécessaire pour briser ce cercle qui nous enferme inexorablement et nous affaiblit de jour en jour alors que la vie et si belle et que le bonheur peut à nouveau revenir si on sait se rendre disponible et le saisir au vol...pour une nuit magique ou de longues années...


Oui je me souviens avoir lu ton histoire il y a quelque temps.

 Il est toujours compliqué de se remettre en question et bien plus simple de rejeter la faute sur l'autre ou les autres.

Comme quoi cela confirme bien ce que je pense, le manque de regard, d'estime de l'autre touche énormément l'estime de nous et entraine un manque de confiance qui peuvent petit à petit entrainer l'extinction de l'homme ou la femme.

Pourquoi ne pas partir et se donner le chance de rencontrer une personne qui nous donnera ces bouffées d'oxygnène si vitales ?

 
C'est en réflexions car pour moi il s'agit pas seulement de quitter mais d’entamer une procédure de divorce...

Et là Il faut que je prenne conseil auprès de professionnels...avant de faire des erreurs...lourdes de conséquences...

18/08/2015 à 18:10

Evelyne

Type :
Messages : 193
Membre depuis : 01/01/1970
Parfois certains hommes ne voient plus les efforts que l'on fait pour eux.

J'ai vécu une histoire assez édifiante,
malgré les années et le temps je fais tjs en sorte d'entretenir la Flamme
qd je suis avec qqn car j'aime le feu de la passion...

Mon homme de l'époque ne m'écoutais parfois
même plus quand je lui parlais,
il restais parfois assez indifférent.

Un jour, j'avais un RDV près de chez lui et sortant
je m'arrête chez un libraire. Habillée d'une jupe, d'une veste et de talons dans
lesquels il m'avait déjà vue...

Je flane dans le magasin quand qqn me tape sur l'épaule
je me retourne, et je tombe sur mon mec.
Il a l'air aussi surpris que moi!!

Il m'explique qu'il a vu une femme RAVISSANTE au loin,
et qu'il ne m'avait pas reconnue. Ravi il me dit qu'après 3ans, c'est la preuve
que je suis toujours à son goût. Flatteur, oui mais....

Il faut que mon mec me perçoive comme une inconnue pour m'apprécier....

Formidable! alors que j'ai toujours fait en sorte de le surprendre
de le faire rêver.
J'ai réussi à le faire rêver qd il ne pensait pas que c'était moi! Quelle hypocrisie de la part de certains hommes.... (remettez-vous en question aussi messieurs car qd un autre saura aimer votre bien le précieux, il est souvent trop tard pour se réveiller)

Dans l'extrême, ça peut vraiment tourner au ridicule;

Si il faut aller s'exiler qq mois et revenir par surprise pour plaire à l'homme de sa vie,
moi je laisse tomber, l'Amour est quelque chose de magnifique mais si on doit se gâcher la vie
pour garder qqn ça n'en vaut pas la peine!
Souffrir de son indifférence, puis finalement être de nouveau dans ses faveurs, et de nouveau l'indifférence....ET STOP

Toute cette énergie pour recréer une alchimie pour en arriver là!
18/08/2015 à 19:09

alice

Type :
Messages : 549
Membre depuis : 01/01/1970

Evelyne a dit : 

Parfois certains hommes ne voient plus les efforts que l'on fait pour eux.

J'ai vécu une histoire assez édifiante,
malgré les années et le temps je fais tjs en sorte d'entretenir la Flamme
qd je suis avec qqn car j'aime le feu de la passion...

Mon homme de l'époque ne m'écoutais parfois
même plus quand je lui parlais,
il restais parfois assez indifférent.

Un jour, j'avais un RDV près de chez lui et sortant
je m'arrête chez un libraire. Habillée d'une jupe, d'une veste et de talons dans
lesquels il m'avait déjà vue...

Je flane dans le magasin quand qqn me tape sur l'épaule
je me retourne, et je tombe sur mon mec.
Il a l'air aussi surpris que moi!!

Il m'explique qu'il a vu une femme RAVISSANTE au loin,
et qu'il ne m'avait pas reconnue. Ravi il me dit qu'après 3ans, c'est la preuve
que je suis toujours à son goût. Flatteur, oui mais....

Il faut que mon mec me perçoive comme une inconnue pour m'apprécier....

Formidable! alors que j'ai toujours fait en sorte de le surprendre
de le faire rêver.
J'ai réussi à le faire rêver qd il ne pensait pas que c'était moi! Quelle hypocrisie de la part de certains hommes.... (remettez-vous en question aussi messieurs car qd un autre saura aimer votre bien le précieux, il est souvent trop tard pour se réveiller)

Dans l'extrême, ça peut vraiment tourner au ridicule;

Si il faut aller s'exiler qq mois et revenir par surprise pour plaire à l'homme de sa vie,
moi je laisse tomber, l'Amour est quelque chose de magnifique mais si on doit se gâcher la vie
pour garder qqn ça n'en vaut pas la peine!
Souffrir de son indifférence, puis finalement être de nouveau dans ses faveurs, et de nouveau l'indifférence....ET STOP

Toute cette énergie pour recréer une alchimie pour en arriver là!

 Sauf que certains ou certaines ne font plus rien pour tenter de séduire.
Combien de fois j'ai vu des couples se déchirer à la vue de tout le monde sans aucunes discrétions.
Parfois je m'arrète et je regarde les gens autour de moi, je regarde comment  ils/elles sont habillé(e)s,s'ils /elles prennent soin d'eux, comment ils/elles s'expriment, se comportent..... et ensuite je regarde leur main et je vois une alliance (bon, les non mariés trichent lol). Par moment le constat est surprenant et je me dis "quel gachis"

18/08/2015 à 19:10

alice

Type :
Messages : 549
Membre depuis : 01/01/1970

MysteriousMans a dit : 

alice a dit : 

MysteriousMans a dit : 

Parvati a dit : 

Je me permets d'apporter mon petit grain de sel en attendant la réponse de Brigitte : narcissisme et possessivité...

- narcissisme : mis en lumière, notamment, par le fait de tenir à savoir ce que "l'autre" a de plus que soi...
- possessivité : comme le gamin qui lorsqu'un copain se saisit de son jouet le moins prisé décide tout à coup que non, c'est son préféré... Jusqu'à ce que l'autre s'en désintéresse.

On a tendance à vanter l'amour comme étant le ciment du couple. Très souvent, au bout d'un temps plus ou moins long, ne reste qu'une fadasse habitude assaisonnée de possessivité et de désirs narcissiques... A la limite, s'il y avait vraiment de l'amour, l'infidélité ferait moins mal...


 Bonsoir Mesdames,

J'aime assez vos questions et réponses, et j'ai, juste envie de dire que je suis complètement d'accord...

On ne regarde plus son ou sa conjointe, on s'en désintéresse et l'autre laisse faire, donc le tout s'étiole obligatoirement, tout est déjà sur la fin, mais aucun des deux ne veux être celui qui tranche, qui arrête une relation qui n'en est déjà plus une...au moment où il y'a infidélité, cela est vécu comme une "trahison", alors que l'autre a prévenu, la sonnette d'alarme a déjà été tiré, mais l'autre, persuadé d'être l'exclusive, l'irremplaçable, se sent trahit et veut tout savoir de l'autre (mais à quoi bon?) ce n'est pas cela l'important mais qu'est ce que j'ai fait ou pas fait pour que cette infidélité se produise et j'ajouterai que dois je faire pour que cela ne se reproduise plus et redevenir l'unique objet de désir de mon ma partenaire???

Mais comme cela implique
1: de se remettre en question
2 de fouiller ses failles, ses faiblesses et son passé...
3: d'entamer un vrai travail sur soi pour ne pas reproduire les même schéma qui n'ont pas marchés précédemment...

Bref, les trois quart du temps, on se contente de taper une grosse crise, de se réconcilier un temps sur l'oreiller et de croire que depuis qu'on refait l'amour (par devoir/obligation conjugale) tout est rentré dans l'ordre car on fait tout ce qui faut...ce n'est pas aussi simple...et tout ne se change pas en s'améliorant en deux coups de cuillère à pot ni baguette magique...si il n'y a pas une vraie volonté, une vraie motivation, une vraie énergie...c'est mort! ça retombe comme un soufflet et hop rebelote...

Et aujourd'hui je me retrouve dans une impasse, la même qu'hier, la même qu'avant hier...c'est usant...vraiment...

Enfin, croire consciemment ou non que l'autre nous appartient à vie, comme un jouet ou un objet et qu'en plus on a rien à faire pour qu'il nous aime nous désire toujours (car implicitement la sécurité du couple et du mariage l'inclus) c'est un leurre, si on se laisse aller, si on ne fait pas attention ni à soi ni à l'autre, sans dialogue, sans partage, sans passions ou centre d'intérêts communs, sans désir, sans amour et sans amusements (sexuels ou non) bref sans intimité réelle, sans écoute sans jugement, sans envie d'avancer avec l'autre, faire des projets qui nous boost le matin quand on se lève, si on accepte la routine avec défaitisme comme encore une journée banale...c'est mort!

Pour ne pas conclure sur une note pessimiste, je dirai heureusement qu'il y'a aussi des cadeaux de la vie, comme des personnes que l'ont croise ici en virtuel et/ou dans la vie de tous les jours qui nous renvoient une image positive, valorisante de nous même avec des compliments sincères et avec une joie une énergie positives énorme. J'ai eu cette chance par deux fois la semaine dernière et je peux vous dire que quand on reçoit cela d'une personne inconnue (ou d'un(e) ami(e), cela nous donne une bouffée d'oxygène et on se dit intérieurement "tout n'est pas perdu!" Après il ne tiens qu'à nous de se donner le courage nécessaire pour briser ce cercle qui nous enferme inexorablement et nous affaiblit de jour en jour alors que la vie et si belle et que le bonheur peut à nouveau revenir si on sait se rendre disponible et le saisir au vol...pour une nuit magique ou de longues années...


Oui je me souviens avoir lu ton histoire il y a quelque temps.

 Il est toujours compliqué de se remettre en question et bien plus simple de rejeter la faute sur l'autre ou les autres.

Comme quoi cela confirme bien ce que je pense, le manque de regard, d'estime de l'autre touche énormément l'estime de nous et entraine un manque de confiance qui peuvent petit à petit entrainer l'extinction de l'homme ou la femme.

Pourquoi ne pas partir et se donner le chance de rencontrer une personne qui nous donnera ces bouffées d'oxygnène si vitales ?

 
C'est en réflexions car pour moi il s'agit pas seulement de quitter mais d’entamer une procédure de divorce...

Et là Il faut que je prenne conseil auprès de professionnels...avant de faire des erreurs...lourdes de conséquences...

 Des fois on devrait pouvoir évaluer le divorce en même temps que le coût du  mariage. Mais dans ce cas, ce serait vraiment triste

19/08/2015 à 17:31

MysteriousMans

Type :
Messages : 288
Membre depuis : 01/01/1970

alice a dit : 

MysteriousMans a dit : 

alice a dit : 

MysteriousMans a dit : 

Parvati a dit : 

Je me permets d'apporter mon petit grain de sel en attendant la réponse de Brigitte : narcissisme et possessivité...

- narcissisme : mis en lumière, notamment, par le fait de tenir à savoir ce que "l'autre" a de plus que soi...
- possessivité : comme le gamin qui lorsqu'un copain se saisit de son jouet le moins prisé décide tout à coup que non, c'est son préféré... Jusqu'à ce que l'autre s'en désintéresse.

On a tendance à vanter l'amour comme étant le ciment du couple. Très souvent, au bout d'un temps plus ou moins long, ne reste qu'une fadasse habitude assaisonnée de possessivité et de désirs narcissiques... A la limite, s'il y avait vraiment de l'amour, l'infidélité ferait moins mal...


 Bonsoir Mesdames,

J'aime assez vos questions et réponses, et j'ai, juste envie de dire que je suis complètement d'accord...

On ne regarde plus son ou sa conjointe, on s'en désintéresse et l'autre laisse faire, donc le tout s'étiole obligatoirement, tout est déjà sur la fin, mais aucun des deux ne veux être celui qui tranche, qui arrête une relation qui n'en est déjà plus une...au moment où il y'a infidélité, cela est vécu comme une "trahison", alors que l'autre a prévenu, la sonnette d'alarme a déjà été tiré, mais l'autre, persuadé d'être l'exclusive, l'irremplaçable, se sent trahit et veut tout savoir de l'autre (mais à quoi bon?) ce n'est pas cela l'important mais qu'est ce que j'ai fait ou pas fait pour que cette infidélité se produise et j'ajouterai que dois je faire pour que cela ne se reproduise plus et redevenir l'unique objet de désir de mon ma partenaire???

Mais comme cela implique
1: de se remettre en question
2 de fouiller ses failles, ses faiblesses et son passé...
3: d'entamer un vrai travail sur soi pour ne pas reproduire les même schéma qui n'ont pas marchés précédemment...

Bref, les trois quart du temps, on se contente de taper une grosse crise, de se réconcilier un temps sur l'oreiller et de croire que depuis qu'on refait l'amour (par devoir/obligation conjugale) tout est rentré dans l'ordre car on fait tout ce qui faut...ce n'est pas aussi simple...et tout ne se change pas en s'améliorant en deux coups de cuillère à pot ni baguette magique...si il n'y a pas une vraie volonté, une vraie motivation, une vraie énergie...c'est mort! ça retombe comme un soufflet et hop rebelote...

Et aujourd'hui je me retrouve dans une impasse, la même qu'hier, la même qu'avant hier...c'est usant...vraiment...

Enfin, croire consciemment ou non que l'autre nous appartient à vie, comme un jouet ou un objet et qu'en plus on a rien à faire pour qu'il nous aime nous désire toujours (car implicitement la sécurité du couple et du mariage l'inclus) c'est un leurre, si on se laisse aller, si on ne fait pas attention ni à soi ni à l'autre, sans dialogue, sans partage, sans passions ou centre d'intérêts communs, sans désir, sans amour et sans amusements (sexuels ou non) bref sans intimité réelle, sans écoute sans jugement, sans envie d'avancer avec l'autre, faire des projets qui nous boost le matin quand on se lève, si on accepte la routine avec défaitisme comme encore une journée banale...c'est mort!

Pour ne pas conclure sur une note pessimiste, je dirai heureusement qu'il y'a aussi des cadeaux de la vie, comme des personnes que l'ont croise ici en virtuel et/ou dans la vie de tous les jours qui nous renvoient une image positive, valorisante de nous même avec des compliments sincères et avec une joie une énergie positives énorme. J'ai eu cette chance par deux fois la semaine dernière et je peux vous dire que quand on reçoit cela d'une personne inconnue (ou d'un(e) ami(e), cela nous donne une bouffée d'oxygène et on se dit intérieurement "tout n'est pas perdu!" Après il ne tiens qu'à nous de se donner le courage nécessaire pour briser ce cercle qui nous enferme inexorablement et nous affaiblit de jour en jour alors que la vie et si belle et que le bonheur peut à nouveau revenir si on sait se rendre disponible et le saisir au vol...pour une nuit magique ou de longues années...


Oui je me souviens avoir lu ton histoire il y a quelque temps.

 Il est toujours compliqué de se remettre en question et bien plus simple de rejeter la faute sur l'autre ou les autres.

Comme quoi cela confirme bien ce que je pense, le manque de regard, d'estime de l'autre touche énormément l'estime de nous et entraine un manque de confiance qui peuvent petit à petit entrainer l'extinction de l'homme ou la femme.

Pourquoi ne pas partir et se donner le chance de rencontrer une personne qui nous donnera ces bouffées d'oxygnène si vitales ?

 
C'est en réflexions car pour moi il s'agit pas seulement de quitter mais d’entamer une procédure de divorce...

Et là Il faut que je prenne conseil auprès de professionnels...avant de faire des erreurs...lourdes de conséquences...

 Des fois on devrait pouvoir évaluer le divorce en même temps que le coût du  mariage. Mais dans ce cas, ce serait vraiment triste

 
Oui c est triste d y penser deja...

Le cout du mariage?

En argent ou en annees gachees?

Je ne regrette pas de m etre marie...mais juste d en arriver la dans cette impasse et d etre finalement impuissant a faire evoluer notre couple comme il devrait "naturellement" etre c est a dire en "osmose" "epanouit" sur la meme longueur d ondes "solide" face aux aleas de la vie et "authentique" non pas "fragile" et "simulacre" mais bon...

19/08/2015 à 17:53

alice

Type :
Messages : 549
Membre depuis : 01/01/1970
"que d'années gâchées", c'est ce que je me suis dis il y a quelques années suite à ma séparation. J'ai cogité là dessus quelques temps.
Puis un jour je me suis dis :
- verrais-tu la vie comme tu la vois aujourd'hui si tu ne les avais pas vécues ?
- Saurais-tu aujourd'hui ce que tu veux et ne veux plus si tu n'avais pas  vécu ces épreuves ?
- et puis il y a mes enfants que je n'aurais pas eu. J'en aurais peut être mais pas eux

ma situation de couple était différente de la tienne puisque j'ai, ainsi que mes enfants, vécu des années de violence psychologique, le genre de violence qui nous mène tout doucement à une mort intérieure.
Bien sûr, je me serais bien passée, ainsi que mes enfants, de toutes ces épreuves, mais au lieu de me morfondre une fois la séparation, faite j'ai pris le parti de ne regarder que ce qui me permettrait de continuer à avancer.

L'histoire est différente mais en fin de compte la conclusion peut être identique.
Il ne faut pas regarder une vie commune qui nous a privé d'oxygène, ainsi que la séparation comme étant un échec mais plutôt comme une épreuve de la vie qui nous permet de continuer à avancer. Et quand on finit par laisser tout cela derrière nous sans pour autant l'oublier, on reprend espoir d'une vie nous ressemblant et la bouffée d'oxygène n'en est que meilleure.

19/08/2015 à 17:53

Parvati

Type :
Messages : 743
Membre depuis : 01/01/1970

MysteriousMans a dit : 


Le cout du mariage?

En argent ou en annees gachees?

Je ne regrette pas de m etre marie...mais juste d en arriver la dans cette impasse et d etre finalement impuissant a faire evoluer notre couple comme il devrait "naturellement" etre c est a dire en "osmose" "epanouit" sur la meme longueur d ondes "solide" face aux aleas de la vie et "authentique" non pas "fragile" et "simulacre" mais bon...

 Je pense que nous avons tort de considérer cela comme un échec. Ce n'est le cas que parce qu'on nous a appris que le mariage, c'était pour toujours... Quand c'était vraiment "pour toujours", les gens n'étaient pas forcément heureux et épanouis en couple (et ils en attendaient beaucoup moins sur le plan affectif et sexuel que nous, de la part de leur conjoint !).

 

L'impasse signe parfois simplement le fait que les deux personnes qui se sont unies ont évolué différemment, à tel point qu'elles n'ont plus vraiment de projets en commun, ni d'envies de partage. 13 ans de mariage suivis d'un divorce, ça veut dire plein de belles choses vécues et construites pendant toutes ces années. Parler d'échec revient à réduire l'ensemble à sa seule issue, c'est dommage.

On apprécie davantage cela quand, après une rupture, on reconstruit avec quelqu'un d'autre, qui correspond mieux à qui l'ont est aujourd'hui. Alors, on est content d'avoir divorcé. Parce que sinon, on ne goûterait pas aux trésors que l'on a découverts depuis...


Un couple épanoui et en osmose sur le long cours, c'est tout sauf "naturel". La nature ne pousse pas à la monogamie exclusive (pas plus qu'heureuse)... Smile

 

 

 

 

19/08/2015 à 19:05

MysteriousMans

Type :
Messages : 288
Membre depuis : 01/01/1970

Parvati a dit : 

MysteriousMans a dit : 


Le cout du mariage?

En argent ou en annees gachees?

Je ne regrette pas de m etre marie...mais juste d en arriver la dans cette impasse et d etre finalement impuissant a faire evoluer notre couple comme il devrait "naturellement" etre c est a dire en "osmose" "epanouit" sur la meme longueur d ondes "solide" face aux aleas de la vie et "authentique" non pas "fragile" et "simulacre" mais bon...

 Je pense que nous avons tort de considérer cela comme un échec. Ce n'est le cas que parce qu'on nous a appris que le mariage, c'était pour toujours... Quand c'était vraiment "pour toujours", les gens n'étaient pas forcément heureux et épanouis en couple (et ils en attendaient beaucoup moins sur le plan affectif et sexuel que nous, de la part de leur conjoint !).

 

L'impasse signe parfois simplement le fait que les deux personnes qui se sont unies ont évolué différemment, à tel point qu'elles n'ont plus vraiment de projets en commun, ni d'envies de partage. 13 ans de mariage suivis d'un divorce, ça veut dire plein de belles choses vécues et construites pendant toutes ces années. Parler d'échec revient à réduire l'ensemble à sa seule issue, c'est dommage.

On apprécie davantage cela quand, après une rupture, on reconstruit avec quelqu'un d'autre, qui correspond mieux à qui l'ont est aujourd'hui. Alors, on est content d'avoir divorcé. Parce que sinon, on ne goûterait pas aux trésors que l'on a découverts depuis...


Un couple épanoui et en osmose sur le long cours, c'est tout sauf "naturel". La nature ne pousse pas à la monogamie exclusive (pas plus qu'heureuse)... Smile

 

 

 Merci Parvati...

Je pense la meme chose...car en etant objectif...hors mariage et hors enfants... si je ne raisonnai qu uniquement a l echelle de mon couple...ce dernier n aurait sans doute pas durer 15-16 ans mais aurait eclate au bout de 4-5 ans...

Heureusement que le facteur engagement/fidelite du mariage la responsabilite d etre devenus parents a aider a tenir le tout quelques belles annees de plus...
Mais la je ne m y retrouve plus...j espere que ce n est qu une passage un gros coup de blues mais j en doute au vu de mes escapades qui ne me laisse aucun remords mais au contraire qui m ouvrent les yeux et me donnent envie de recommencer egoistement pour un peu de bien-etre sexuel mais bien au dela car je ne fais pas que....avec mes coquines...on discute...on s ecoute...on lache prise et on profite du moment present quand on a la chance d en avoir ensemble...on a pas honte de nos corps nus...tout se fait dans la simplicite avec naturel a l ecoute des desirs et envies de l autre...