Les nouvelles envies des femmes

30/01/2015 à 16:45

excelsior

Type :
Messages : 2
Membre depuis : 01/01/1970
Je ne sais pas si je suis dans la bonne section mais on verra, allons-y

Je suis perdu et j'ai l'impression quand je discute avec d'autres hommes que je ne suis pas le seul, le constat que je fais c'est qu'en quelques années les envies des femmes ont changé très très vite. Je ne suis pas sûr que les envies des hommes ont tellement évoluées elles et je suis encore moins sûr que les hommes se sont bien adaptés à ce soudain changement

Il y a 20 ans déjà on ne parlait pas de plaisir féminin, le clitoris c'était uniquement un terme médical et on est passé en quelques années à une société qui ne parle que de ça, plaisir féminin, orgasme féminin, épanouissement de la femme, alors c'est encore tout nouveau la preuve en est le mystère encore entier que sont les femmes fontaines et toutes les questions et spéculations qui vont avec (toutes les femmes le peuvent-elles, le plaisir est-il plus grand pour ces femmes etc ...)

Bref je trouve normal que les femmes exigent elles aussi du plaisir, ça fait 30 000 ans que l'homme prend du plaisir sans jamais s'être demandé si la femme en prend.
Que les choses changent me parait normal, mais les choses sont si soudaines, c'est déroutant et cette demande légitime mais exponentiellement grandissante de plaisirs chez la femme s'accompagne de grands changements dans les demandes féminines. C'est terminé le romantisme, les hommes romantiques n'ont plus de succès (il y a toujours des femmes adeptes Ok mais très peu), les femmes veulent maintenant un homme qui montre par son attitude et son assurance qu'il peut leur donner du plaisir, qu'il a de l'expérience, qu'il sait comment y faire, et c'est pour ça les matchos tirent parfaitement profit de cette nouvelle époque. Alors devons-nous tous devenir matchos pour trouver notre dame ?

Je provoque un peu je sais, mais gentiment, c'est pour dire à quel point c'est compliqué, on entend souvent le malaise masculin à ce sujet là, les femmes se sont vite adaptées à leurs nouvelles envies, les hommes se sont-ils adaptés en conséquence ..... pas si sûr quand je parle avec des amis, moi je ne me suis clairement pas adapté ...
30/01/2015 à 17:50

guko84

Type :
Messages : 2732
Membre depuis : 01/01/1970
Les Femmes est compliquè, Non ...
Certaines femme on pris l'attitude des hommes pour trouver leur partenaire. Elles s'affirment plus ..
Dans ce sens là, elles sont égal a vous perdez pied face elle ..
"on entend souvent le malaise masculin à ce sujet là"    C'est dire ..
Pour ma part, je les apprécie bien plus actuellement
31/01/2015 à 07:41

alice

Type :
Messages : 549
Membre depuis : 01/01/1970

excelsior a dit : 

Je ne sais pas si je suis dans la bonne section mais on verra, allons-y

Je suis perdu et j'ai l'impression quand je discute avec d'autres hommes que je ne suis pas le seul, le constat que je fais c'est qu'en quelques années les envies des femmes ont changé très très vite. Je ne suis pas sûr que les envies des hommes ont tellement évoluées elles et je suis encore moins sûr que les hommes se sont bien adaptés à ce soudain changement

Il y a 20 ans déjà on ne parlait pas de plaisir féminin, le clitoris c'était uniquement un terme médical et on est passé en quelques années à une société qui ne parle que de ça, plaisir féminin, orgasme féminin, épanouissement de la femme, alors c'est encore tout nouveau la preuve en est le mystère encore entier que sont les femmes fontaines et toutes les questions et spéculations qui vont avec (toutes les femmes le peuvent-elles, le plaisir est-il plus grand pour ces femmes etc ...)

Bref je trouve normal que les femmes exigent elles aussi du plaisir, ça fait 30 000 ans que l'homme prend du plaisir sans jamais s'être demandé si la femme en prend.
Que les choses changent me parait normal, mais les choses sont si soudaines, c'est déroutant et cette demande légitime mais exponentiellement grandissante de plaisirs chez la femme s'accompagne de grands changements dans les demandes féminines. C'est terminé le romantisme, les hommes romantiques n'ont plus de succès (il y a toujours des femmes adeptes Ok mais très peu), les femmes veulent maintenant un homme qui montre par son attitude et son assurance qu'il peut leur donner du plaisir, qu'il a de l'expérience, qu'il sait comment y faire, et c'est pour ça les matchos tirent parfaitement profit de cette nouvelle époque. Alors devons-nous tous devenir matchos pour trouver notre dame ?

Je provoque un peu je sais, mais gentiment, c'est pour dire à quel point c'est compliqué, on entend souvent le malaise masculin à ce sujet là, les femmes se sont vite adaptées à leurs nouvelles envies, les hommes se sont-ils adaptés en conséquence ..... pas si sûr quand je parle avec des amis, moi je ne me suis clairement pas adapté ...

 Certains veulent une femme qui a su se libérer dans leur lit mais surtout pas la sainte femme qui se trouve être la mère de leurs enfants. Et quand les autres hommes ont accepté et désir cette libération féminine, ce sont leurs femmes qui le refusent au nom de la moralité (la liberté sexuelle n'étant pas encore arrivé jusqu'à elle)

La libération sexuelle est tout de même apparue dans les années 60 (je n'étais même pas née). Encore aujourd'hui, soit 50 ans après cette fameuse libération, nous nous retrouvons face à des hommes qui continuent à nier ce fameux clito  ou le fait qu'une femme puisse prendre du plaisir seule. Il serait peut être temps d'accepter que pour la femme la sexualité ne se résume pas a procréer.

Nous recherchons seulement un homme qui accepte, partage et respecte cette notion de plaisirs féminins, tout simplement. heureusement certains ont compris. 
Un machos, est aux antipodes de tout ça, petit rappel: un machos est un homme qui se croit supérieur aux femmes et il le montre bien, que  se soit dans la  sexualité ou la vie de tous les jours. Pensez-vous vraiment que ce genre d'homme est capable de penser aux plaisirs de sa partenaire ? Undecided

et je ne comprend pas pourquoi tu dis qu'un romantique ne peut pas donner de plaisirs à sa partenaire, au contraire il serait plus apte de le faire qu'un machos

31/01/2015 à 11:24

guko84

Type :
Messages : 2732
Membre depuis : 01/01/1970

alice a dit : 

excelsior a dit : 

Je ne sais pas si je suis dans la bonne section mais on verra, allons-y

Je suis perdu et j'ai l'impression quand je discute avec d'autres hommes que je ne suis pas le seul, le constat que je fais c'est qu'en quelques années les envies des femmes ont changé très très vite. Je ne suis pas sûr que les envies des hommes ont tellement évoluées elles et je suis encore moins sûr que les hommes se sont bien adaptés à ce soudain changement

Il y a 20 ans déjà on ne parlait pas de plaisir féminin, le clitoris c'était uniquement un terme médical et on est passé en quelques années à une société qui ne parle que de ça, plaisir féminin, orgasme féminin, épanouissement de la femme, alors c'est encore tout nouveau la preuve en est le mystère encore entier que sont les femmes fontaines et toutes les questions et spéculations qui vont avec (toutes les femmes le peuvent-elles, le plaisir est-il plus grand pour ces femmes etc ...)

Bref je trouve normal que les femmes exigent elles aussi du plaisir, ça fait 30 000 ans que l'homme prend du plaisir sans jamais s'être demandé si la femme en prend.
Que les choses changent me parait normal, mais les choses sont si soudaines, c'est déroutant et cette demande légitime mais exponentiellement grandissante de plaisirs chez la femme s'accompagne de grands changements dans les demandes féminines. C'est terminé le romantisme, les hommes romantiques n'ont plus de succès (il y a toujours des femmes adeptes Ok mais très peu), les femmes veulent maintenant un homme qui montre par son attitude et son assurance qu'il peut leur donner du plaisir, qu'il a de l'expérience, qu'il sait comment y faire, et c'est pour ça les matchos tirent parfaitement profit de cette nouvelle époque. Alors devons-nous tous devenir matchos pour trouver notre dame ?

Je provoque un peu je sais, mais gentiment, c'est pour dire à quel point c'est compliqué, on entend souvent le malaise masculin à ce sujet là, les femmes se sont vite adaptées à leurs nouvelles envies, les hommes se sont-ils adaptés en conséquence ..... pas si sûr quand je parle avec des amis, moi je ne me suis clairement pas adapté ...

 Certains veulent une femme qui a su se libérer dans leur lit mais surtout pas la sainte femme qui se trouve être la mère de leurs enfants. Et quand les autres hommes ont accepté et désir cette libération féminine, ce sont leurs femmes qui le refusent au nom de la moralité (la liberté sexuelle n'étant pas encore arrivé jusqu'à elle)

La libération sexuelle est tout de même apparue dans les années 60 (je n'étais même pas née). Encore aujourd'hui, soit 50 ans après cette fameuse libération, nous nous retrouvons face à des hommes qui continuent à nier ce fameux clito  ou le fait qu'une femme puisse prendre du plaisir seule. Il serait peut être temps d'accepter que pour la femme la sexualité ne se résume pas a procréer.

Nous recherchons seulement un homme qui accepte, partage et respecte cette notion de plaisirs féminins, tout simplement. heureusement certains ont compris. 
Un machos, est aux antipodes de tout ça, petit rappel: un machos est un homme qui se croit supérieur aux femmes et il le montre bien, que  se soit dans la  sexualité ou la vie de tous les jours. Pensez-vous vraiment que ce genre d'homme est capable de penser aux plaisirs de sa partenaire ? Undecided

et je ne comprend pas pourquoi tu dis qu'un romantique ne peut pas donner de plaisirs à sa partenaire, au contraire il serait plus apte de le faire qu'un machos

 Très belle description .. mais une femme libre cela ne veux pas dire uniquement "sexuellement" .. comme certain homme le pense.
Un machos, il lui faut une voiture, un téléphone, le foot ... et et bien après une femme .. la femme est un service ..

21/03/2015 à 07:28

louane

Type : Femme
Messages : 54
Membre depuis : 29/06/2013

Bonjour excelsior 


 le plaisir féminin a été libéré depuis quelques temps mais c'est vrai qu'encore aujourd'hui beaucoup d'hommes ne veulent pas voir ce plaisir.  le "problème" c'est qu'on parle beaucoup de plaisir féminin mais en même temps dans la réalité les femmes ne sont pas si libérées que ça. les femmes sont contentes dans la majorité je pense qu'on puisse parler de leur plaisir autant que celui des hommes, mais c'est plus un sentiment de légitimité pour moi,  le fait qu'on reconnaisse leur existence en tant qu'individu "égal" de l'homme.  puisque n'oublions pas que certaines lois ne sont pas aussi vieilles que ça, avoir un compte séparé pour le couple ça fait à peu près 40 ans, le droit à l'avortement aussi, etc.  et que prises sous le pouvoir des hommes, elles ont de plus en plus un "statut" au même titre que l'homme, reconnaisons qu'il y a encore beaucoup de progrés à faire comme par exemple, l'égalité dans les salaires pour un même travail.  et la femme, contrairement à l'homme, a toujours l'impression (et pas qu'une !) qu'elle doit se justifier pour exister. qu'elle doit prouver quelque chose pour qu'on la reconnaisse. 

 revenons au sujet sur le plaisir féminin :) même si pour moi tout est lié. 

les machos sont des hommes qui sentent et veulent être supérieur à la femme, mais ce n'est pas parce-qu'on est macho qu'on est des bêtes de sexe, et même si au début ils peuvent attirer par leur "pouvoir", leur assurance, ce n'est pas forcément ce que les femmes recherchent par la suite.  



le malaise dont tu parles excelsior, c'est que certains hommes se sentent plus fragilisés dans leur sexualité face à une demande qui leur semble "agressive" et face à laquelle ils ne sentiraient pas à la hauteur. alors qu'"avant" ça semblait plus facile en étant face à une femme qui n'exprimait pas ou peu son plaisir, vous êtiez plus à l'aise dans votre sexualité. ce qui met mal l'aise c'est que ce "pouvoir" que vous aviez vous ne l'avez plus ou moins puisque la femme décide plus aujourd'hui, voir revendique comme tu dis et du coup certains hommes se sentent dépossédés et donc fragilisés. 


souvent j'entends dire de ces hommes qu'ils préféreraient une femme plus romantique ou plus soumise, c'est à dire qui les rassure sur leur pouvoir de séduction ou sexuel, sentir qu'ils ont leurs places de protecteur aussi, surtout que les hommes ont cet instinct de chasse et que là on dirait qu'on est plus face à des Artémis qu'à des blanche neige, ce qui les gêne. mais je dirais aussi que les hommes ont toujours eu "peur" de ce pouvoir en général (je ne connais pas toutes le cultures dans le monde)et que c'est pour ça que les machos existent, beaucoup en ont encore plus peur aujourd'hui quand elles expriment leurs besoins , leurs désirs ouvertement.  mais il y a aussi derrière tout ça, une demande de reconnaissance , même si c'est maladroit ou trop agressif parfois.  


mais je te rassure toutes les femmes ne sont pas en demande de performances sexuelles tout le temps, beaucoup demandent de la tendresse et du sexe. une complicité à deux.  tout dépend ce qu'elle recherche, une demande d'expérience parce-qu'il "faut" tout expérimenter par conditionnement de la société et que ça fait bien d'avoir tout fait ou presque. ou une demande de relations épanouissantes sentimentalement et sexuellement. ce qui est une généralité il me semble. 

moi ce que je n'aime pas  en tant que femme c'est surtout qu'on a l'impression qu'être libre sexuellement c'est avoir tout testé, d'avoir un plaisir clitoridien, ou vaginal mais surtout d'avoir un orgasme, de savoir où est notre point G,d'avoir le sex toy gros, petit, noir, blanc, tordu, multi fonction comme un robot ménager,  de prendre obligatoirement son pied à chaque fois qu'on pratique la sodomie, de tester le libertinage, de maîtriser parfaitement la fellation, de tester le sado masochisme gentil façon 50 nuances ...  d'être une madonna qui se masturbe devant l'écran pour montrer qu'on assure sexuellement, pour moi c'est tout sauf la liberté. ( je suis une femme qui me sent à l'aise avec la sexualité je précise ). et beaucoup d'hommes profitent aussi de cette surenchère pour faire tester à leurs femmes plein de choses alors qu'elles n'en ont pas forcément envie.  





21/03/2015 à 08:43

Parvati

Type :
Messages : 743
Membre depuis : 01/01/1970

louane a dit : 


moi ce que je n'aime pas  en tant que femme c'est surtout qu'on a l'impression qu'être libre sexuellement c'est avoir tout testé, d'avoir un plaisir clitoridien, ou vaginal mais surtout d'avoir un orgasme, de savoir où est notre point G,d'avoir le sex toy gros, petit, noir, blanc, tordu, multi fonction comme un robot ménager,  de prendre obligatoirement son pied à chaque fois qu'on pratique la sodomie, de tester le libertinage, de maîtriser parfaitement la fellation, de tester le sado masochisme gentil façon 50 nuances ...  d'être une madonna qui se masturbe devant l'écran pour montrer qu'on assure sexuellement, pour moi c'est tout sauf la liberté. ( je suis une femme qui me sent à l'aise avec la sexualité je précise ). et beaucoup d'hommes profitent aussi de cette surenchère pour faire tester à leurs femmes plein de choses alors qu'elles n'en ont pas forcément envie.





 Sentiment partagé.

A part ça, je pense que nous sommes à une époque charnière. Les rôles ont été chamboulés, il faut réinventer de nouvelles manières d'être ensemble.

Malheureusement, certaines femmes sont égoïstes en ce sens qu'elles aiment bien penser que pour les hommes, notamment en matière de sexualité, tout est simple. Elles revendiquent leur droit au plaisir sans pour autant faire preuve vis à vis de leur partenaire de la compréhension et de l'intérêt qu'elles veulent qu'on leur manifeste. Néanmoins, je trouve qu'aujourd'hui, d'une manière générale, ça évolue tranquillement dans le bon sens, parce que les hommes aussi commencent à parler de leurs doutes, de leurs craintes, de leurs soucis, et que donc, on peut en tant que femmes en prendre conscience. Le but, c'est finalement de devenir complices ;-)

Gageons qu'avec encore un peu de temps, on arrivera à mieux s'accepter et se comprendre.

Une femme libérée, c'est pour moi une femme qui peut assumer ses envies et ses non-envies, qui ose dire oui et qui sait dire non, qui ne se sent pas contrainte à adopter tel type de sexualité parce que c'est "la norme". Bref, qui ne se sent pas obligée d'exister pas en tant que "femme" (ahhh, l'imaaaage de la femme, c'te plaie !), mais qui peut être reconnue en tant qu'individu, riche de toutes ses singularités... Smile

21/03/2015 à 11:03

louane

Type : Femme
Messages : 54
Membre depuis : 29/06/2013

Parvati a dit : 

l

Malheureusement, certaines femmes sont égoïstes en ce sens qu'elles aiment bien penser que pour les hommes, notamment en matière de sexualité, tout est simple. Elles revendiquent leur droit au plaisir sans pour autant faire preuve vis à vis de leur partenaire de la compréhension et de l'intérêt qu'elles veulent qu'on leur manifeste. Néanmoins, je trouve qu'aujourd'hui, d'une manière générale, ça évolue tranquillement dans le bon sens, parce que les hommes aussi commencent à parler de leurs doutes, de leurs craintes, de leurs soucis, et que donc, on peut en tant que femmes en prendre conscience. Le but, c'est finalement de devenir complices ;-)

Gageons qu'avec encore un peu de temps, on arrivera à mieux s'accepter et se comprendre.

Une femme libérée, c'est pour moi une femme qui peut assumer ses envies et ses non-envies, qui ose dire oui et qui sait dire non, qui ne se sent pas contrainte à adopter tel type de sexualité parce que c'est "la norme". Bref, qui ne se sent pas obligée d'exister pas en tant que "femme" (ahhh, l'imaaaage de la femme, c'te plaie !), mais qui peut être reconnue en tant qu'individu, riche de toutes ses singularités... Smile

 
quelques femmes libérées selon ce que je mets dans cette "idée"  ,-  j'espère qu'excelsior ne m'en voudra pas de faire hors sujets, quoique...- 

patti smith 



Mata Hari 




joséphine baker

et tout plein d'autres, 

je suis de ton avis sur ta définition d'une femme libérée même si on est sexué et reconnaître la femme comme un individu avant de la voir comme une image de la femme, je crois qu'on en est encore loin. 

ceci dit, est ce que la liberté est une obligation ? selon les cultures, les pays, la liberté n'a évidemment pas le même sens. dans nos pays , on nous vend du bonheur, on nous faire croire que ( ça me fait penser à une chanson) mais est ce qu'on est obligé ? ça n'amène pas forcément le bonheur d'être super épanouie sexuellement, je crois pas. ce qui rend heureux c'est d'être bien avec les autres, en harmonie. c'est plutôt ça le but pour moi. 
je discutais avec un ami qui me parlait de ses craintes, soucis comme tu dis, et pourtant avant c'était un gros macho ( ce qu'il donnait à voir en tout cas )  mais déstabilisé par les femmes, il se sentait fragilisé. et j'ai été suprise de voir le changement chez lui. 

je crois au changement mais ça vient de l'éducation. 









21/03/2015 à 17:59

guko84

Type :
Messages : 2732
Membre depuis : 01/01/1970

louane a dit : 

Parvati a dit : 

l

Malheureusement, certaines femmes sont égoïstes en ce sens qu'elles aiment bien penser que pour les hommes, notamment en matière de sexualité, tout est simple. Elles revendiquent leur droit au plaisir sans pour autant faire preuve vis à vis de leur partenaire de la compréhension et de l'intérêt qu'elles veulent qu'on leur manifeste. Néanmoins, je trouve qu'aujourd'hui, d'une manière générale, ça évolue tranquillement dans le bon sens, parce que les hommes aussi commencent à parler de leurs doutes, de leurs craintes, de leurs soucis, et que donc, on peut en tant que femmes en prendre conscience. Le but, c'est finalement de devenir complices ;-)

Gageons qu'avec encore un peu de temps, on arrivera à mieux s'accepter et se comprendre.

Une femme libérée, c'est pour moi une femme qui peut assumer ses envies et ses non-envies, qui ose dire oui et qui sait dire non, qui ne se sent pas contrainte à adopter tel type de sexualité parce que c'est "la norme". Bref, qui ne se sent pas obligée d'exister pas en tant que "femme" (ahhh, l'imaaaage de la femme, c'te plaie !), mais qui peut être reconnue en tant qu'individu, riche de toutes ses singularités... Smile

 
quelques femmes libérées selon ce que je mets dans cette "idée"  ,-  j'espère qu'excelsior ne m'en voudra pas de faire hors sujets, quoique...- 

patti smith 



Mata Hari 




joséphine baker

et tout plein d'autres, 

je suis de ton avis sur ta définition d'une femme libérée même si on est sexué et reconnaître la femme comme un individu avant de la voir comme une image de la femme, je crois qu'on en est encore loin. 

ceci dit, est ce que la liberté est une obligation ? selon les cultures, les pays, la liberté n'a évidemment pas le même sens. dans nos pays , on nous vend du bonheur, on nous faire croire que ( ça me fait penser à une chanson) mais est ce qu'on est obligé ? ça n'amène pas forcément le bonheur d'être super épanouie sexuellement, je crois pas. ce qui rend heureux c'est d'être bien avec les autres, en harmonie. c'est plutôt ça le but pour moi. 
je discutais avec un ami qui me parlait de ses craintes, soucis comme tu dis, et pourtant avant c'était un gros macho ( ce qu'il donnait à voir en tout cas )  mais déstabilisé par les femmes, il se sentait fragilisé. et j'ai été suprise de voir le changement chez lui. 

je crois au changement mais ça vient de l'éducation. 

 J'aime voir la Femme libre ...
Dans Liberté, Egalité, Fraternité ... les deux premiers sont a revoir au sujet de la Femme dans notre pays .. Quand l'on vois comme ce comportent nos Politique, nos Dirigeant a l'Assemblée Nationnale lors qu'une Femme parle.
C'est a ce moment là que l'on vois la différence en Instruction et Intélligence. 

22/03/2015 à 09:15

Parvati

Type :
Messages : 743
Membre depuis : 01/01/1970

louane a dit : 


ceci dit, est ce que la liberté est une obligation ? selon les cultures, les pays, la liberté n'a évidemment pas le même sens. dans nos pays , on nous vend du bonheur, on nous faire croire que ( ça me fait penser à une chanson) mais est ce qu'on est obligé ? ça n'amène pas forcément le bonheur d'être super épanouie sexuellement, je crois pas. ce qui rend heureux c'est d'être bien avec les autres, en harmonie. c'est plutôt ça le but pour moi.

 Être libre, c'est aussi avoir le droit de se choisir des contraintes... C'est justement l'inverse que d'avoir une masse de personnes qui se conformeraient toutes à un modèle (même s'il se veut un modèle de liberté)  Tongue Out

Si je veux devenir nonne, ça me regarde. Si je veux être libertine, ça me regarde. Si je veux être mère de 10 enfants, ça me regarde. Si je veux être chauffeur poids-lourd, ça me regarde. Si je veux être ministre, aussi ! Et pourquoi pas ensuite me reclasser en chanteuse punk-rock ? 

Je suis libre quand à un moment donné de ma vie, j'effectue des choix en accord avec mon ressenti, mes envies. Je les assume. Et demain, je peux prendre une orientation totalement différente.

22/03/2015 à 10:42

guko84

Type :
Messages : 2732
Membre depuis : 01/01/1970

Parvati a dit : 

louane a dit : 


ceci dit, est ce que la liberté est une obligation ? selon les cultures, les pays, la liberté n'a évidemment pas le même sens. dans nos pays , on nous vend du bonheur, on nous faire croire que ( ça me fait penser à une chanson) mais est ce qu'on est obligé ? ça n'amène pas forcément le bonheur d'être super épanouie sexuellement, je crois pas. ce qui rend heureux c'est d'être bien avec les autres, en harmonie. c'est plutôt ça le but pour moi.

 Être libre, c'est aussi avoir le droit de se choisir des contraintes... C'est justement l'inverse que d'avoir une masse de personnes qui se conformeraient toutes à un modèle (même s'il se veut un modèle de liberté)  Tongue Out

Si je veux devenir nonne, ça me regarde. Si je veux être libertine, ça me regarde. Si je veux être mère de 10 enfants, ça me regarde. Si je veux être chauffeur poids-lourd, ça me regarde. Si je veux être ministre, aussi ! Et pourquoi pas ensuite me reclasser en chanteuse punk-rock ? 

Je suis libre quand à un moment donné de ma vie, j'effectue des choix en accord avec mon ressenti, mes envies. Je les assume. Et demain, je peux prendre une orientation totalement différente.

 Très belle description ... beaucoup le voudrais .. et sont contrainte a reste ce qu'elle sont ..