les angoisses

01/06/2013 à 18:21

bouclette

Type : Femme
Messages : 632
Membre depuis : 13/03/2013
Les angoisses font elles parties de la dépression?
Y a t il une différence entre angoisses du soir du matin de la journée? Moi perso c quasi que le soir
et ca se manifeste par l'impresion d'étouffée et parfois qd je m'endors je crois que je vais mourir.
Mais ça n'arrive jamais c'est donc bien la preuve que ce sont des angoisses lol
01/06/2013 à 21:13

Ambre

Type :
Messages : 3001
Membre depuis : 01/01/1970
Oui ce sont des angoisses très caractéristiques : le soir, sensation d'étouffer, de ne plus pouvoir se réveiller le Lendemain... Je ne sais pas si c'est propre à la dépression.... Par contre il existe des moments particulièrement pénibles dans notre vie ou on ressent ce genre d'angoisse. Moi ça m'est arrivé... Et probablement a d'autres personnes ici sur ce forum.
02/06/2013 à 07:26

bouclette

Type : Femme
Messages : 632
Membre depuis : 13/03/2013
Ah ben oui c'est exactement cela, tu parles en connaissance de cause!
Aujourd'hui ca ne t'arrive plus?
Donc c'est prometteur pour moi.
Cela caractérise qq chose de particulier cet état?
02/06/2013 à 12:44

Fiona

Type : Femme
Messages : 451
Membre depuis : 12/09/2012
L'angoisse ne fait pas partie de la dépression peut être dans certains cas, je ne suis pas psychiatre ou psychologue. Il y a plusieurs causes soit un enfant hypersensible à son environnement, ou les parents hyperprotecteurs, l'éducation...

Ce que tu décris ce sont des signes cliniques d'une angoisse, gorge nouée avec sensation d'étouffement et dans les cas les plus poussées crise de tachycardie sinusale...En ce qui me concerne j'ai déjà eu ces signes cliniques, l'atmosphère dans laquelle je vivais avec le PN entrainait une peur du lendemain...

Il faut que tu consultes un spécialiste pour travailler sur la cause de tes angoisses
02/06/2013 à 14:20

bouclette

Type : Femme
Messages : 632
Membre depuis : 13/03/2013
lol ben je suis en train de divoorcer d un pn
02/06/2013 à 19:10

Fiona

Type : Femme
Messages : 451
Membre depuis : 12/09/2012

bouclette a dit : 

lol ben je suis en train de divoorcer d un pn

 Cherche pas, tu as trouvé ta réponse. Est ce que tu suis une personne, c'est important de livrer ses angoisses, c'est ce que je faisais et comme il était psychanalyste, je lui livrais tous mes rêves. L'ex PN m'a hanté pendant quelques nuits, je revivais les évènements passés, ça devenait un cauchemard

02/06/2013 à 20:53

bouclette

Type : Femme
Messages : 632
Membre depuis : 13/03/2013
je suis suivie par ine psy ms on parle pas des reves, j ai l impression d etre en plein cauchemmard alors la il fait le malheureux et c dur pr moi de ne pas craquer pr chercher a le reconforter lol
03/06/2013 à 18:38

Fiona

Type : Femme
Messages : 451
Membre depuis : 12/09/2012

bouclette a dit : 

je suis suivie par ine psy ms on parle pas des reves, j ai l impression d etre en plein cauchemmard alors la il fait le malheureux et c dur pr moi de ne pas craquer pr chercher a le reconforter lol

 Je suis passée par là et le pire je lui trouvais toujours des excuses, à un moment j'avais tellement pitié de lui ... J'ai eu la chance d'avoir un psychologue psychanalyste et expert judiciaire, j'ai assuré mes arrières...Est ce que tu as déjà raconté ton histoire ? Si ce n'est pas fait, je te recommande le faire dès que tu auras plus de temps. Chacun viendra t'apporter son expérience avec son PN, ou émettre des avis...

05/06/2013 à 11:12

bouclette

Type : Femme
Messages : 632
Membre depuis : 13/03/2013
lol mais je veux bien entendre les témoignages d'ailleurs ier à la cinq il y avait une émission dessus j'ai bien reconnu mon futur ex
Il est mme venu me voir pr me dire qu'il avait regardé l 'emission et qu'il ne se reconnaissait pas du tt mais ce qui ùm'inquiète c q ds l'émission l'avenir des enfants est vraiment triste!
par contre j'ai compris qq chose c que il fallait avancer et ne plus se laisser freiner par ce qu il peut dire ou faire et ne pas rester sa victime c'est si on arrive à rester de marbre par rapport à ce qu'il fait qu'on gagne et que les enfants s'en sortiront!
05/06/2013 à 17:36

Fiona

Type : Femme
Messages : 451
Membre depuis : 12/09/2012

bouclette a dit : 

lol mais je veux bien entendre les témoignages d'ailleurs ier à la cinq il y avait une émission dessus j'ai bien reconnu mon futur ex
Il est mme venu me voir pr me dire qu'il avait regardé l 'emission et qu'il ne se reconnaissait pas du tt mais ce qui ùm'inquiète c q ds l'émission l'avenir des enfants est vraiment triste!
par contre j'ai compris qq chose c que il fallait avancer et ne plus se laisser freiner par ce qu il peut dire ou faire et ne pas rester sa victime c'est si on arrive à rester de marbre par rapport à ce qu'il fait qu'on gagne et que les enfants s'en sortiront!

 Quand tu leur dit leur 4 vérité en face ce que j'ai fais, je lui ai démontré à quel point il était manipulateur et pervers. Il a nié. Un malade ne reconnait jamais qu'il a un problème surtout avec un égo démesuré chez mon ex. Et ce qu'il a fait avec ses ex, je me souviens de la phrase du psy lorsque je lui parlais des ex de l'ex, il m'a dit, la question ne se pose même pas, ce qu'il a fait avec vous, il l'a fait avec les autres. L'ex urkrainienne il l'a qualifié de ... soit disant elle avait des cornes et son baratin habituel. Aucune femme ne trouvait grâce à ses yeux, elles avaient toutes des défauts... Il a cru qu'une lui avait enfanté derrière le dos... ça créait en lui une psychose, il a fallut qu'il demande à l'ex quel âge le gamin avait...Avec moi chantage test de grossesse, heureusement qu'il s'est avéré négatif, en ce moment le gamin serait devenir "un objet" pour faire pression sur l'autre

05/06/2013 à 18:19

lilies

Type : Femme
Messages : 430
Membre depuis : 13/09/2012
les angoisses ,vaste sujet , j'ai connu aussi mais c'était dans une autre vie ,cela peut etre terriblement handicapant ,moi j'étais tellement angoissé que je somatisais ,bref, j'avais un client psychiatre qui m'avait filé des benzos cela m'a fait du bien puis ,il a voulu m'expliquer l'origine de mes angoisses, pour la faire courte quand tu sens une angoisse arrivée tu dois l'accepter,la recueillir , l'observer

bref ca m'a saoulé ,la semaine d'apres j'enoyais tout boulé, dans une scéance avec une de mes collègues du genre olé olé Embarassed

en tout cas bon courage à toi
05/06/2013 à 21:28

bouclette

Type : Femme
Messages : 632
Membre depuis : 13/03/2013
ah oui c ca il nie!
oui les angoisses c terrible mais je commence a les gerer dc suis contente comme tu dis je les accepte au debut je croayais vraiment uqe j etais en train de mourir a chaque fois mais au vu du nb de fois ou ca m est arrive je suis tjrs ka dc finalement jze n ai rien a craindre d elle mm si elles st desagreables
12/06/2013 à 14:20

damejessica

Type : Femme
Messages : 3203
Membre depuis : 12/09/2012
L'angoisse quand elle nous traverse, nous transperce même, nous envahi, émotion qui vous rend dans l'incapacité d'agir, lorsque vous manquez d'air, quand cette boule dans votre gorge vous semble prendre toute la place, quand un sac en plastique ne suffit plus à vous aider, quand le mal de ventre vous cloue sur place, quand les larmes viennent mais n'arrivent pas à couler, quand les jours les plus compliquer de votre vie s'approchent, quand même penser à tout le positif ne vous permet pas de sortir de cet état de crise, quand en plus il faut arriver à cacher son mal être, alors on garde le silence, parce qu'un seul mot sortant de votre bouche est devenu trop difficile, quand les mots courent dans votre esprit mais ne sortent pas par le clavier, parce que parfois, on a pas les mots, on a pas les épaules, on se sent misérable, on se sent incapable, et même si l'on sait que ça sert à rien, bah on est mal, mal comme rarement parce que l'on sait que ça va être difficile, parce que quoi que l'on fasse, il va falloir en passer par là...
quand on a tout frotté, astiqué, quand la musique à joué à fond et qu'on a la tête comme une pastèque, quand on a envie de se blottir dans un lit et tout oublier, quand même s'habiller est un effort, quand après une douche on remet son pyjama, quand même le refuge d'un cran de chocolat n'est plus possible, quand un verre d'eau vous refile la nausée que vous aviez plus depuis juste cinq minutes, quand même écrire toute ces choses que l'on ressent ne les fait pas passer, pfiouuuuuu ...
l'air manque, mais on respire malgré tout, mais ça passe pas, il a falloir tenir jusqu'à demain, mais demain, il faudra être en forme, j'ai peur, putain c'que j'ai peur ... j'ai essayé, j'essaie encore, mais ça passe pas, ça monte d'heures en heures, et je suis impuissante, dans ce monde trop grand et trop dur, dans ces étapes trop longues et tortueuses ...
12/06/2013 à 18:46

Fiona

Type : Femme
Messages : 451
Membre depuis : 12/09/2012

damejessica a dit : 

L'angoisse quand elle nous traverse, nous transperce même, nous envahi, émotion qui vous rend dans l'incapacité d'agir, lorsque vous manquez d'air, quand cette boule dans votre gorge vous semble prendre toute la place, quand un sac en plastique ne suffit plus à vous aider, quand le mal de ventre vous cloue sur place, quand les larmes viennent mais n'arrivent pas à couler, quand les jours les plus compliquer de votre vie s'approchent, quand même penser à tout le positif ne vous permet pas de sortir de cet état de crise, quand en plus il faut arriver à cacher son mal être, alors on garde le silence, parce qu'un seul mot sortant de votre bouche est devenu trop difficile, quand les mots courent dans votre esprit mais ne sortent pas par le clavier, parce que parfois, on a pas les mots, on a pas les épaules, on se sent misérable, on se sent incapable, et même si l'on sait que ça sert à rien, bah on est mal, mal comme rarement parce que l'on sait que ça va être difficile, parce que quoi que l'on fasse, il va falloir en passer par là...
quand on a tout frotté, astiqué, quand la musique à joué à fond et qu'on a la tête comme une pastèque, quand on a envie de se blottir dans un lit et tout oublier, quand même s'habiller est un effort, quand après une douche on remet son pyjama, quand même le refuge d'un cran de chocolat n'est plus possible, quand un verre d'eau vous refile la nausée que vous aviez plus depuis juste cinq minutes, quand même écrire toute ces choses que l'on ressent ne les fait pas passer, pfiouuuuuu ...
l'air manque, mais on respire malgré tout, mais ça passe pas, il a falloir tenir jusqu'à demain, mais demain, il faudra être en forme, j'ai peur, putain c'que j'ai peur ... j'ai essayé, j'essaie encore, mais ça passe pas, ça monte d'heures en heures, et je suis impuissante, dans ce monde trop grand et trop dur, dans ces étapes trop longues et tortueuses ...

 DJ c'est un passage obligé, j'ai connu ça heureusement que je n'étais pas marié et encore moins enceinte il aurait compliqué les choses mais je serai devenu mauvaise à mon tour lui rendant coup pour coup. J'ai pris recul par rapport aux évènements, j'ai reconstruit ce qu'il m'avait pris, l'estime de soi retrouvé, la joie de vivre retrouvée et surtout ma liberté.

Je prends les évènements durs et j'en ai traversé comme des épreuves douloureuses mais nécessaire, il faut pas se laisser abattre, en subissant les évènements. J'ai toujours lutté quand j'ai entrepris ma thérapie c'est que je souhaitais aller de l'avant, j'avais pas envie de finir dépressif couché dans un lit avec des tas de cachet à avaler pendant que le connard lui s'amusait avec ses amies et en trouvant un nouveau jouet. Ma fille aussi m'a permise de tenir, je me suis battue pour elle.

Plus tu il te sentiras faible, plus ton ex on profitera, bats toi Dj ne te laisse pas submergé. Certes ça ne te parait long mais pense à ce que tu vas retrouver par la suite, ta liberté vis à vis de cet homme.

12/06/2013 à 19:55

bouclette

Type : Femme
Messages : 632
Membre depuis : 13/03/2013
Qu est ce qui se passe dam jess?