le serpent, le scorpion et le poison

29/02/2016 à 18:51

alice

Type :
Messages : 549
Membre depuis : 01/01/1970
Je ne sais par où commencer mon post puisque j'aimerais parler d'une transformation qui opère petit à petit en moi. Par moment, je sens qu'elle monte d'un coup mais c'est assez lent puisque je prend le temps de bien comprendre, pour bien me comprendre.
Un ami (Kiss) a mis un message qui m'a beaucoup touchée car quelque part, il résume une grande partie de ma vie. Ce message est le suivant :


"je n'ai jamais été mordu par un serpent ou par un scorpion. Mais j'ai déjà senti dans ma chair le poison maléfique de la méchanceté humaine"

je lui ais alors dit que j'étais d'accord avec ce message, mais je changerais une phrase :

"j'ai été mordue par un serpent, piquée par un scorpion. J'ai déjà senti dans ma chair le poison maléfique de la méchanceté humaine".

Au fur est à mesure des épisodes de ma vie, j'ai cette sensation que la véritable alice sort petit à petit de sa coquille, blindant son coeur et n'hésitant plus un seul instant à sortir les griffes dès qu'elle se sent "en danger". Quand je parle de danger, je parle de chaque instant où je pourrais avoir mal, quelle que soit la situation. Je ne parle pas d'agression de ma part mais plutôt de défense.

"j'ai été mordue par un serpent" se remettre de la violence conjugale est très dure, elle met plusieurs années à se guérir. Les briques commencent à s'entasser autour du coeur.

"j'ai été piquée par un scorpion" l'histoire passionnelle que j'ai vécu m'a beaucoup apportée, m'a permis de briser quelques briques que le serpent avait construit autour de mon coeur. Mais cette piqure a eu un retour très douloureux. D'autres briques sont apparues. Je ne suis pas la seule que cela a touché. Une des dernières phrases que cet homme, qui a marqué mon coeur et mon corps au fer rouge, m'a dit est que lui même en est devenu moins humain.

"j'ai déjà senti dans ma chair le poison maléfique de la méchanceté humaine", oui il m'arrive de la ressentir, mais mon coeur se bat pour que les quelques briques qui l'entourent ne tiennent pas prisonnier ce poison. Je le réserve uniquement en moyen de défense.

Aujourd'hui, malgré la fatigue, les déceptions, je souris à la vie, je veux avancer, être heureuse. Mais pour éviter qu'un autre serpent ne vienne me mordre, un autre scorpion ne vienne me piquer et parce que le poison de la méchanceté humaine est douloureux, je sais que ce sera moi avant quiconque.

Je n'attend pas particulièrement de réponses à ce post, je pense que j'avais juste besoin de poser les mots.
01/03/2016 à 12:27

MysteriousMans

Type :
Messages : 288
Membre depuis : 01/01/1970

alice a dit : 

Je ne sais par où commencer mon post puisque j'aimerais parler d'une transformation qui opère petit à petit en moi. Par moment, je sens qu'elle monte d'un coup mais c'est assez lent puisque je prend le temps de bien comprendre, pour bien me comprendre.
Un ami (Kiss) a mis un message qui m'a beaucoup touchée car quelque part, il résume une grande partie de ma vie. Ce message est le suivant :


"je n'ai jamais été mordu par un serpent ou par un scorpion. Mais j'ai déjà senti dans ma chair le poison maléfique de la méchanceté humaine"

je lui ais alors dit que j'étais d'accord avec ce message, mais je changerais une phrase :

"j'ai été mordue par un serpent, piquée par un scorpion. J'ai déjà senti dans ma chair le poison maléfique de la méchanceté humaine".

Au fur est à mesure des épisodes de ma vie, j'ai cette sensation que la véritable alice sort petit à petit de sa coquille, blindant son coeur et n'hésitant plus un seul instant à sortir les griffes dès qu'elle se sent "en danger". Quand je parle de danger, je parle de chaque instant où je pourrais avoir mal, quelle que soit la situation. Je ne parle pas d'agression de ma part mais plutôt de défense.

"j'ai été mordue par un serpent" se remettre de la violence conjugale est très dure, elle met plusieurs années à se guérir. Les briques commencent à s'entasser autour du coeur.

"j'ai été piquée par un scorpion" l'histoire passionnelle que j'ai vécu m'a beaucoup apportée, m'a permis de briser quelques briques que le serpent avait construit autour de mon coeur. Mais cette piqure a eu un retour très douloureux. D'autres briques sont apparues. Je ne suis pas la seule que cela a touché. Une des dernières phrases que cet homme, qui a marqué mon coeur et mon corps au fer rouge, m'a dit est que lui même en est devenu moins humain.

"j'ai déjà senti dans ma chair le poison maléfique de la méchanceté humaine", oui il m'arrive de la ressentir, mais mon coeur se bat pour que les quelques briques qui l'entourent ne tiennent pas prisonnier ce poison. Je le réserve uniquement en moyen de défense.

Aujourd'hui, malgré la fatigue, les déceptions, je souris à la vie, je veux avancer, être heureuse. Mais pour éviter qu'un autre serpent ne vienne me mordre, un autre scorpion ne vienne me piquer et parce que le poison de la méchanceté humaine est douloureux, je sais que ce sera moi avant quiconque.

Je n'attend pas particulièrement de réponses à ce post, je pense que j'avais juste besoin de poser les mots.

 
Bonjour Alice,

Ce post est très bien écrit, explicite pour ceux et celles qui ont vécu et qui ont déjà un parcours de vie et quelques cicatrices.

Toute relation suivie, qu'elle soit amicale, parentale, professionnelle ou amoureuse, conduit à une lutte des pouvoirs, à une influence plus ou moins forte, parfois insidueuse et lente et toxique comme un poison...parfois plus brutale et mordante conflictuelle comme une morsure de Serpent.

Inutile de dire que face à toutes ses situations qui nous agressent et nous blesse de maniere sourde et durable...on y perd facilement sa joie de vivre, sa confiance aux relations sociales en general et en soi en dernier lieu.

Que reste t il alors? Le repli? L enfermement? L absence de lien? Oui pour se proteger et se retrouver  en securite au calme dans son cocon, se retrouver seul avec soi meme et petit à petit se reconstruire...

Et ensuite, une fois qu on a digerer toutes ces epreuves, ces blessures d ames, narcissiques, psychologiques, physiques (prise ou perte de poids) on peut comprendre et apprendre de nos faiblesses, erreurs et de toutes les situations subies auxquelles on a pas eu d autres choix que de les subir sans avoir la force de les affronter, ni les clefs pour en sortir...

Enfin, plus fort, reconstruit, mieux armes, blindes, on repart à la conquête de soi de sa liberte et du monde...

En gardant une voix interieur qui nous chuchote: je ne veux plus jamais subir cela, je ne me laisserai plus faire ni dicter ce que je dois dire vivre ou choisir...je suis maitre de ma vie de mes choix de mon destin...

Voilà,

Bon courage...

01/03/2016 à 18:37

alice

Type :
Messages : 549
Membre depuis : 01/01/1970
Smile