Le narcissisme détruit la vie.

13/11/2013 à 08:32

romg78005

Type :
Messages : 45
Membre depuis : 01/01/1970

C'est une réelle prise de conscience, et je dirai même plus, que c'est un véritable bouleversement psychologique que je vis depuis quelques jours. J'ai compris que j'étais devenu narcissique et surtout comment je l'étais devenu.


Mon narcissisme me donnait toujours raison quoiqu'il en soit, ne me faisait régler aucun problème de fond dans mon couple ou avec les gens en général, ne me faisait plus avoir de discussions censées avec les gens que je n'écoutais plus car ils avaient des opinions que je concidérai bidons, je me prenais la tête et j'hurlais dès que je sentais qu'il y avait la moindre contradiction avec mon point de vue, je me faisais une montagne d'un tout petit rien, mes amis ne m'appelaient plus, mon père de moins en moins, à un moment je n'allais plus du tout vers le fils de la femme avec qui je voulais faire ma vie, je l'avais pris en grippe et il m'iritait dès qu'il ouvrait la bouche, j'avais toujours une excuse bidon, je m'enfermais dans quelques petits mensonges pour esquiver une vérité flagrante qui ne me plaisait pas, je me trouvais toujours une bonne raison sans écouter les arguments en face,j'occultais même certaines vérités pour mieux me cacher, je lui reprochai toujours quelque chose pour essayer d'avoir raison au final... Tout ce petit manège inconscient à pris le pas sur la réalité de la vie, la vraie. Je l'ai même une fois attrapé violemment par le pull pour lui faire entendre quelque chose, j'ai vu la peur dans ses yeux et bien je ne me le suis jamais pardonné et je ne me le pardonnerai jamais. Voilà ou cela m'a mené...

Je suis devenu narcissique, à force de non dits, de choses que je gardais en moi, à force de vouloir donner un avis sur tout pour me sentir accepter, intéressant, aimé. A force de rentrer en conflit avec les gens à chaque discussion, je n'écoutais plus vraiment les gens car je pensais qu'il n'y avait que moi qui avais raison. Alors oui effectivement j'avais raison dans mon raisonnement, mais sans écouter je n'ai fait qu'entendre les autres. Donc depuis un bon moment déjà presque toute discussion était devenue nulle de sens. Ma femme n'osait pas me parler car j'étais devenu trop agressif, donc elle se renfermait. Et moi voyant que ça n'allait pas de son côté et bien ça me mettait encore plus sous pression au fond de moi quand elle me répondait que tout allait bien... Je lui reprochais de ne pas me parler, mais c'était normal, elle était devant un mur au idées préconçues qui l'entendait mais ne l'écoutait plus. Je ne prenais pas en compte ses arguments que je démontais toujours un à un, car j'avais raison, enfin j'avais ma raison surtout.

Maintenant j'ai aussi pris conscience de la cause de cet état et ce qui m'y a amené. Alors aujourd'hui je peux dire que j'ai réellement changé. Chose que je n'ai jamais fait auparavant sauf me remettre un petit peu en question sur un sujet de discorde. Je ne pourrai jamais taper une femme, ou lui faire de mal volontairement mais je me suis aperçu que j'en ai tué une, psychologiquement et ça je m'en voudrai toute ma vie aussi, surtout elle. Rien ne pourra remplacer tout nos instants perdus et toute cette vie foutu en l'air. Enfin bref nous étions dans un cercle vicieux que je ne percevais pas car nous n'avions aucun ami en commun, nos familles étaient loin de nous, et donc personne ne pouvait faire le tampon pour me faire prendre conscience de ma déviance.

J'ai enfin compris depuis quelques jours, tout ce que je ne comprenais pas, ou plutôt ce que je cherchais à ne pas vouloir comprendre. J'ai compris comment j'ai ruiné petit à petit la femme que je pensais être la femme de ma vie. J'ai compris comment j'ai éteint la flemme qu'elle entretenait au fond d'elle avec tant d'espoir de fonder une famille avec moi et que j'éteignais à grands coups de seaux d'eau glacée. J'ai compris que rien ne vaut le bonheur des autres pour faire le sien, et non pas chercher son bonheur auprès des autres en faisant n'importe quoi pour se sentir aimé. J'ai compris que crier et s'énerver ne changeait rien aux discussions et qu'il faut relativiser toutes ses émotions et ses sentiments. Chercher des excuses pour nier une vérité n'est pas non plus une bonne chose! Je relativise tout, je prends le temps d'analyser, je ne m'énerve plus pour un rien, j'écoute parler les gens sans leur couper la parole pour leur faire avaler mon point de vue. Depuis j'appelle tout mes amis et ma famille pour leur dire combien je les aime, que je tiens à eux, qu'il peuvent à nouveau compter sur le Jérôme qu'ils ont toujours connu avant, bref je revis. Et chose importante tout le monde me soutient, me dit que le plus dur est fait, qu'il faut tenir bon. C'est un travail de toutes les minutes dans toutes les situations et ça me fait plaisir de les voir ou de les entendre sourire au téléphone. Quel bonheur!
Je fais un gros travail sur moi en ce moment et mardi matin j'ai eu un premier déclic sur ma personnalité. Je suis en train de changer du tout au tout ma façon d'aborder les choses, la vie, la famille et les amis. Mais vraiment!!! Je resterai avec ma personnalité profonde et bien ancrée mais la connerie en moins. Je m'apercois de tout ce que j'ai perdu, de tout le mal que j'ai fait inconsciemment et surtout de tout le temps perdu à être plus que borné et ne voir que ce que j'avais envie de voir.


Je vais vous raconter comment est arrivée ma prise de conscience
Elle voulait m'annoncer la rupture finale, je lui ai donc raccroché au nez en lui souhaitant une longue et belle vie car je ne voulais pas l'entendre de sa propre bouche. De là je reste dans l'incompréhension sur le fait qu'elle ne voulait pas me parler de son mal être (dont j'étais en fait la source), donc je ressens le début de mon mal être. J'ai commencé à écrire tout ce qui me sortait des tripes et du coeur, a droite à gauche, des jours et des nuits dans l'espoir de lui envoyé une lettre finale avec toutes mes incompréhensions. J'ai commencé à mettre tout ça en page et j'en étais à une bonne quinzaine de pages bien tassées, et il en reste encore. Mais je ne le mettrais jamais en page maintenant, et je n'ose même pas relire ce que j'ai pu lui écrire, car je me doute du ton et des tournures que j'ai du employer avec tout mon narcissisme. Pendant ce temps et malgré l'écriture, il me reste toujours autant d'incompréhensions pendant 3 semaines. Résultat je ne dormais presque plus, et ne mangeais presque pas, complètement étouffé par cette boule dans le coeur. Puis arrive par la poste un PV à son nom a la maison, je la recontacte pour lui demander ce que j'en fait. Je prends sur moi et nous avons une grosse discussion, de là enfin je comprends que c'est vraiment fini car elle vient d'avoir un coup de foudre. Elle me crie dessus et me balance des vérités dans la gueule, très énervée, ce qui n'est pas du tout son genre, et qu'elle a du faire 3 fois grand max en 7ans (sûrement excédée à ces moments là par mon état d'esprit et ma non ouverture). Je raccroche et là début de ma crise de tristesse, des larmes à longueur de journée et de nuit toujours en me disant qu'elle n'avait pas le droit de me faire ça.

De là je m'inscris sur le forum le 2 novembre pour essayer de comprendre cette situation en ayant des avis. Puis le 5 novembre premier électrochoc. Une nuit ou je ne dormais plus à peine 2h après mêtre couché, je ressors un vieux livre de Charlotte Joko Bech : "Soyez ZEN en donnant un sens à chaque acte à chaque instant". Là quelques lignes suffisent dans la partie "Soufrir", à me faire comprendre qu'il ne faut pas s'énerver pour un rien, qu'il faut prendre et profiter de la vie telle qu'elle nous arrive en relativisant toutes nos émotions et nos sentiments. A ce moment précis, je commence donc à sentir un poids qui s'envole tout de suite de ma poitrine, mais je reste très oppressé et surtout je ne comprends toujours pas.

Puis le 7 novembre deuxième électrochoc je tombe sur un sujet d'une femme avec des mots simples décrivant la pervertion narcissique, ou je me retrouve dans beaucoup de situations. Donc j'entame mes recherches en cherchant les sens exacts et médicaux de certains mots, narcissique, pervers, égocentrique, manipulateur.. De sites en sites j'élargis mes recherches. J'en déduis donc que je ne suis pas pervers mais que je suis narcissique. (Médicalement il faut avoir 5 points sur 9 pour être dans cet état, j'en ai 3 sûrs et 5 en tirant un peu par les cheveux). Mais ce n'est pas grave je cherche encore et plus je lis des avis, des conseils, des histoires, des rapports, plus je me vois et me revois dans le même genre de situation avec celle que je disais aimer jusqu'a la fin de ma vie (mais ce n'est pas de l'amour que de faire vivre ce genre de chose à quelqu'un). Ca y est enfin je comprends toute notre histoire. Ca soulage!!! (Je réitère ma demande, si quelqu'un se reconnait ou reconnait un sujet sur le forum ou cette femme décrit parfaitement le phénomène, j'aimerai la remercier).


Le travail est déjà commencé, et va être long, car comme dirait Cathy: "Le danger dans cette fulgurance, c'est le recul." Alors depuis pour ne pas lacher le morceau, j'appelle toute ma famille, mes amis, mes potes, mes copains pour leur expliquer mon changement, leur dire que je les aime, que je tiens à eux, que je serais toujours là, sans jugement, qu'il faut profiter de la vie. Et je vous assure quel bonheur de les entendre heureux au bout du fil. Je leur raconte que j'ai compris ce que j'étais devenu, que je prends à nouveau la vie comme elle vient, je profite du temps présent, de l'instant présent, je relativise tout ce qui m'arrive et je dis à tout les gens que j'aime que je les aime au lieu de paraître comme un roc pour me grandir. On à tous des sentiments et il faut les laisser s'exprimer comme ils arrivent plutôt que de tout garder, se frustrer, se renfermer et faire sa tête de con pour une broutille au départ et croire que c'est comme ça qu'on devient un homme. C'est comme ça qu'on devient con oui!!! Ce qui est fait est fait et s'énerver ne résolvera jamais le problème. Je n'ai plus cette boule dans la poitrine que j'avais régulièrement et constamment depuis bientôt 2mois, j'ai le coeur vraiment palpitant depuis quelques jours.
Je continue tout les jours à recontacter tout mon répertoire téléphonique, et ca me rend heureux de les entendre m'encourager et me dire que le plus dur est fait, je les entends souriant au bout du fil et j'apprécie vraiment ces moments.
J'ai donc retrouvé le sourire naturel depuis quelques jours et je me retrouve comme je me suis laissé à 30ans, toujours plein d'envies et toujours prêt à croquer la vie à pleines dents et surtout vivre chaque instant présent de la plus belle façon avec les gens que j'aime!!!


Et maintenant pour finir, si vous saviez tout ce que je suis prêt à faire et à sacrifier pour retrouver cette femme, et lui rendre non pas une fois mais des millions de fois à chaque minute qui passe et jusqu'à la fin de nos jours, tout ce qu'elle m'a donné!!!

Merci à tous et j'espère à mon tour pouvoir au moins aider une personne avec ce témoignage, qui vaut ce qui vaut, mais qui est bien réel. Je reste ouvert si certains ou certaines d'entre vous veulent encore en discuter en privé.

13/11/2013 à 09:06

Elisa

Type : Femme
Messages : 1497
Membre depuis : 13/09/2012

romg78005 a dit : 


Et maintenant pour finir, si vous saviez tout ce que je suis prêt à faire et à sacrifier pour retrouver cette femme, et lui rendre non pas une fois mais des millions de fois à chaque minute qui passe et jusqu'à la fin de nos jours, tout ce qu'elle m'a donné!!!

Merci à tous et j'espère à mon tour pouvoir au moins aider une personne avec ce témoignage, qui vaut ce qui vaut, mais qui est bien réel. Je reste ouvert si certains ou certaines d'entre vous veulent encore en discuter en privé.

 Tu dis plus haut qu'elle a eu un coup de foudre pour quelqu'un d'autre, serais tu prêt à la laisser vivre ce nouvel amour pour qu'elle soit heureuse, enfin ?

Parce que jusqu'à présent tu fais ton méa culpa, ( bravo au passage) à la seule fin de la récupérer.... pour ton bonheur à toi, alors que tu as laissé passer ta chance déjà.

13/11/2013 à 09:37

damejessica

Type : Femme
Messages : 3203
Membre depuis : 12/09/2012
bonjour
tu as découvert ton narcissisme, c'est une bonne chose pour travailler sur toi et comprendre ce qu'il c'est passé, mais elle ... face à ton narcissisme, elle a adopté un comportement, des attitudes, des peurs, des inquiétudes, et elle a cette image de toi que quoi que tu face, tu ne pourras lui enlever ...

Aujourd'hui, la violence de ses réactions vis à vis de toi, c'est quelque part l'indépendance qu'elle réussi à avoir, c'est sa reconstruction, parce qu'après une vie de couple difficile, il faut se reconstruire, je vais sans doute te paraître très négative, mais honnêtement, je ne pense pas à un retour de sa part, comme le dit élisa, pourquoi ne pas la laisser vivre son bonheur ?

Cet article à pu être écrit par beaucoup de personnes, tu peux le remonter si tu le souhaites ...

enfin, je souhaite te dire que c'est bien que tu avances, que tu changes, mais fais le pour toi, pour ton avenir, pas pour elle, parce qu'aujourd'hui, elle est heureuse ailleurs ... et sinon, je souhaite réellement pour toi que maintenant que tu as compris toutes ses choses tu puisses continuer ton cheminement et là, tu pourras être heureux :)

bon courage
13/11/2013 à 11:51

Fiona

Type : Femme
Messages : 451
Membre depuis : 12/09/2012
C'est la première fois que je lis le témoignage d'un narcissique prêt à prendre les choses en main pour changer. J'ai été victime d'un PN
13/11/2013 à 12:06

romg78005

Type :
Messages : 45
Membre depuis : 01/01/1970

Fiona a dit : 

C'est la première fois que je lis le témoignage d'un narcissique prêt à prendre les choses en main pour changer. J'ai été victime d'un PN

 Il suffit d'avoir un déclic au bon moment et d'être fort mentalement pour se confronter à la dure réalité qu'on à mis en place inconsciemment tout au long d'une période. Ensuite il faut vraiment vouloir s'en sortir et être porté par un élan. Le mien est de rendre heureux les gens, comme je l'ai toujours fait auparavant, leur apporter joie et bonne humeur avec mon humour. Et dans mon cas je t'assure que je n'ai jamais été aussi heureux, j'ai enfin pris conscience du mot Vie.

13/11/2013 à 12:44

melusinefee

Type :
Messages : 1010
Membre depuis : 01/01/1970

romg78005 a dit : 

Fiona a dit : 

C'est la première fois que je lis le témoignage d'un narcissique prêt à prendre les choses en main pour changer. J'ai été victime d'un PN

 Il suffit d'avoir un déclic au bon moment et d'être fort mentalement pour se confronter à la dure réalité qu'on à mis en place inconsciemment tout au long d'une période. Ensuite il faut vraiment vouloir s'en sortir et être porté par un élan. Le mien est de rendre heureux les gens, comme je l'ai toujours fait auparavant, leur apporter joie et bonne humeur avec mon humour. Et dans mon cas je t'assure que je n'ai jamais été aussi heureux, j'ai enfin pris conscience du mot Vie.

 Bravo pour cette magnifique prise de conscience. Maintenant, il va falloir être fort pour poursuivre sur cette voie !
Bon courage, le jeu en vaut la chandelle Laughing

13/11/2013 à 17:27

romg78005

Type :
Messages : 45
Membre depuis : 01/01/1970

melusinefee a dit : 

romg78005 a dit : 

Fiona a dit : 

C'est la première fois que je lis le témoignage d'un narcissique prêt à prendre les choses en main pour changer. J'ai été victime d'un PN

 Il suffit d'avoir un déclic au bon moment et d'être fort mentalement pour se confronter à la dure réalité qu'on à mis en place inconsciemment tout au long d'une période. Ensuite il faut vraiment vouloir s'en sortir et être porté par un élan. Le mien est de rendre heureux les gens, comme je l'ai toujours fait auparavant, leur apporter joie et bonne humeur avec mon humour. Et dans mon cas je t'assure que je n'ai jamais été aussi heureux, j'ai enfin pris conscience du mot Vie.

 Bravo pour cette magnifique prise de conscience. Maintenant, il va falloir être fort pour poursuivre sur cette voie !
Bon courage, le jeu en vaut la chandelle Laughing

 Merci la fée ;) Dites moi vous ne seriez pas de Vendée par hasard?

09/01/2014 à 10:43

clemence4745

Type : Femme
Messages : 702
Membre depuis : 18/04/2013
avec un peu de retard
 cest une beau temoignage , sincère, honnete
reconnaitre son comportement,  la souffrance qui a ete faite a soi meme et aux autres
 il faut encore approfondir  a savoir ,,,, pourquoi
 la cause doit etre enfoui au fond de soi avec des tonnes de valises dessus ,,, justement pour ne plus y penser et eviter de culpabiliser ,,, mais voila l inconscient la petite voie interieure est tjr là pour nous le rappeler
 mais le fait de faire ressurgir cet etat d esprit et de vouloir l eradiquer , est une emotion sympa qu il faut comprendre pour  attenuer le remord , mais je pense que malheureusement il faudra vivre avec ,,,, et essayer d etre heureux malgré tt s en donner le s moyens ce que je vous souhaite de tt mon coeur;
 jaie vecue moi meme avec mon ex mari pendant 11a dans ce  profil de situation.   j aie pardonné sinon cest invivable et un gros travail sur soi , pourquoi a un moment donné on accepte cette situation
en tt cas bravo pour votre analyse qui est tres juste  et reflete bien le soucis posé la realité d un comportement comme celui que vous avez eu
 continuer a avancer grandir sur une voie bien plus belle et plus valorisante pour tous ,,,, bon courage  clem