Le droit à la sexualité pour les handicapés

06/05/2014 à 18:26

Brigitte

Type : Femme
Messages : 1251
Membre depuis : 15/09/2012
Je vous laisse découvrir mon dernier billet d'humeur à ce propos. Je connais quelqu'un qui sera ravie Wink

N'hésitez pas à commenter et à partager bien sur.

http://www.brigittelahaie.fr/m/imagearticles/view/le-droit-a-une-sexualite-pour-les-personnes-handicapees

06/05/2014 à 20:35

CheyN

Type :
Messages : 279
Membre depuis : 01/01/1970
C'est chose faite. Smile
07/05/2014 à 05:46

melusinefee

Type :
Messages : 1010
Membre depuis : 01/01/1970

CheyN a dit : 

C'est chose faite. Smile

 Fait aussi ... Mais comme je trouve qu'il est plus intéressant de poster ces commenaires sur le forum car cela permet la discussion, je commente aussi ici:

Il est temps de s'engager pour la reconnaissance des assistants sexuels ... Sujet encore totalement tabou en France mais qui existe dans d'autres pays.
 

07/05/2014 à 20:29

wsophie64

Type :
Messages : 54
Membre depuis : 01/01/1970

melusinefee a dit : 

CheyN a dit : 

C'est chose faite. Smile

 Fait aussi ... Mais comme je trouve qu'il est plus intéressant de poster ces commenaires sur le forum car cela permet la discussion, je commente aussi ici:

Il est temps de s'engager pour la reconnaissance des assistants sexuels ... Sujet encore totalement tabou en France mais qui existe dans d'autres pays.
 

 bien répondus pour les assistants sexuels en plus en france on donne des droit aux handicapés par des lois sans donnais les moyen de les appliqués bravos !!!!!!!! les politiques  

08/05/2014 à 05:22

tequierolibertad

Type :
Messages : 36
Membre depuis : 01/01/1970
je suis toujours un peu mal à l'aise avec ce sujet dans le sens ou dans le cas précis de la sexualité pour les handicapés on ne distingue pas deux choses. La sexualité normal, qui consiste à trouver un partenaire comme tout à chacun et pour cela de luter contre les préjugé, les discriminations, l'isolation dans une situation de handicap.
Lorsque l'on commence à parler d'assistants sexuelle, et ne plus appeler les choses par leur vrai non, c'est tout simplement de la prostitution mais le mot fait tellement peur que l'on préfère lui donner un ton plus mondain.
Je ne distingue pas si facilement dans ce cas l'assistance sexuelle des handicapés physique, mentaux des personnes tout simplement frustré ou en trouble dans leur sexualité.
Peut etre suis je complètement à coté de la plaque mais à force de mettre de jolie nouveau sur tout, on fini par ne plus savoir de quoi on parle.
Droit à une sexualité pour tous mais priorité aux handicapés sur les asociaux, les célibataires égaré sur les bons pères de famille...

08/05/2014 à 05:57

melusinefee

Type :
Messages : 1010
Membre depuis : 01/01/1970

tequierolibertad a dit : 

je suis toujours un peu mal à l'aise avec ce sujet dans le sens ou dans le cas précis de la sexualité pour les handicapés on ne distingue pas deux choses. La sexualité normal, qui consiste à trouver un partenaire comme tout à chacun et pour cela de luter contre les préjugé, les discriminations, l'isolation dans une situation de handicap.
Lorsque l'on commence à parler d'assistants sexuelle, et ne plus appeler les choses par leur vrai non, c'est tout simplement de la prostitution mais le mot fait tellement peur que l'on préfère lui donner un ton plus mondain.
Je ne distingue pas si facilement dans ce cas l'assistance sexuelle des handicapés physique, mentaux des personnes tout simplement frustré ou en trouble dans leur sexualité.
Peut etre suis je complètement à coté de la plaque mais à force de mettre de jolie nouveau sur tout, on fini par ne plus savoir de quoi on parle.
Droit à une sexualité pour tous mais priorité aux handicapés sur les asociaux, les célibataires égaré sur les bons pères de famille...

Un peu de provoc': et même si on appelait ces personnes des "prostituées", où serait le problème? A partir du moment, où les personnes qui exercent ce métier le font par choix? La désignation "assistant sexuel" permet justement de donner à ce métier la respectabilité qui lui est due. 

Juste pour info, un article sur le sujet: http://www.20minutes.fr/societe/1125213-20130325-assistant-sexuel-quoi-juste

et pour compléter le lien vers un autre thème du forum ouvert ces derniers jours :
http://www.brigittelahaie.fr/forum/topic/suggestions-wiki-de-l-amour.htm


08/05/2014 à 07:48

tequierolibertad

Type :
Messages : 36
Membre depuis : 01/01/1970

melusinefee a dit : 

tequierolibertad a dit : 

je suis toujours un peu mal à l'aise avec ce sujet dans le sens ou dans le cas précis de la sexualité pour les handicapés on ne distingue pas deux choses. La sexualité normal, qui consiste à trouver un partenaire comme tout à chacun et pour cela de luter contre les préjugé, les discriminations, l'isolation dans une situation de handicap.
Lorsque l'on commence à parler d'assistants sexuelle, et ne plus appeler les choses par leur vrai non, c'est tout simplement de la prostitution mais le mot fait tellement peur que l'on préfère lui donner un ton plus mondain.
Je ne distingue pas si facilement dans ce cas l'assistance sexuelle des handicapés physique, mentaux des personnes tout simplement frustré ou en trouble dans leur sexualité.
Peut etre suis je complètement à coté de la plaque mais à force de mettre de jolie nouveau sur tout, on fini par ne plus savoir de quoi on parle.
Droit à une sexualité pour tous mais priorité aux handicapés sur les asociaux, les célibataires égaré sur les bons pères de famille...

Un peu de provoc': et même si on appelait ces personnes des "prostituées", où serait le problème? A partir du moment, où les personnes qui exercent ce métier le font par choix? La désignation "assistant sexuel" permet justement de donner à ce métier la respectabilité qui lui est due. 

Juste pour info, un article sur le sujet: http://www.20minutes.fr/societe/1125213-20130325-assistant-sexuel-quoi-juste

et pour compléter le lien vers un autre thème du forum ouvert ces derniers jours :
http://www.brigittelahaie.fr/forum/topic/suggestions-wiki-de-l-amour.htm


 bonjour,

pas vraiment de provoc mais un certain fatalisme vis a vis de la gangrène qui pollue nos esprits et notre vocabulaire en inventant de nouveaux mots pour se débarrasser à bon compte du trouble morale et moralisateur des précédants.
On ne peut avancer sur un débat ouvert et sain sur le thème de la prostitution comme de la place de la sexualité sur la place publique (je parle pas ici de l’exhibitionnisme vous l'aurez compris j'espère) alors on s'échappe par la petite porte et on invente "assistant sexuel".
Parlons sérieusement, ca fait quoi un assistant sexuel?
La prostitution rend t'elle un service d’intérêt publique? comment concilier cela avec un statut garantissant droit et protection. Répondre au débat sur cette utilité ou non avec celui du débat "morale" de "vendre" son corps.

Parlez de donner une respectabilité en donnant ce titre d'assistant sexuel c'est donc enfoncer le clou en assumant une non respectabilité pour celles que nous appelions alors prostitués, c'est un choix, mais il faut l'assumer du coup.
C'est bien "assistant sexuel" parce que au fond, on ne sait pas encore bien ce que c'est, ca choque pas la ménagère, non pardons, femme au foyer et on peut continuer à faire semblant de débattre, je dirais se masturber moralement et intellectuellement, onanisme social et culturel de notre temps.

08/05/2014 à 08:05

wsophie64

Type :
Messages : 54
Membre depuis : 01/01/1970
Bonjour

il y as une différence dans ces pays qui accepte aussi bien la prostitution et les assistants sexuel

sur ce que j'ai put lire les assistants sexuel on une formation sur l'handicape dans ces pays

maintenant  si on légalisais ces deux professions il y aurais peut être moins de dérive
08/05/2014 à 08:09

melusinefee

Type :
Messages : 1010
Membre depuis : 01/01/1970

wsophie64 a dit : 

Bonjour

il y as une différence dans ces pays qui accepte aussi bien la prostitution et les assistants sexuel

sur ce que j'ai put lire les assistants sexuel on une formation sur l'handicape dans ces pays

maintenant  si on légalisais ces deux professions il y aurais peut être moins de dérive

 Et on peut rêver ... peut-être que la création d'un vrai statut d'assistant sexuel pourrait être une première étape de reconnaissance de la prostitution. Attention: je parle de prostitution librement pratiquée. Pas de l'exploitation et du proxénetisme qui doivent être combattus.

08/05/2014 à 08:11

melusinefee

Type :
Messages : 1010
Membre depuis : 01/01/1970

tequierolibertad a dit : 


Parlons sérieusement, ca fait quoi un assistant sexuel?

 C'est assez bien expliqué dans l'article avec l'exemple de la Suisse!

08/05/2014 à 08:33

tequierolibertad

Type :
Messages : 36
Membre depuis : 01/01/1970

melusinefee a dit : 

tequierolibertad a dit : 


Parlons sérieusement, ca fait quoi un assistant sexuel?

 C'est assez bien expliqué dans l'article avec l'exemple de la Suisse!

 C'est bien ce dont je parle, entre autre, actes sexuels contre rémunération en plus d'autres aspects comme rompre l'isolement et de redonner une estime de soi.
Qui veut rappeler la définition de la prostitution et sur les effets secondaires?

comme le dit wsophie64, c'est bien souvent les pays qui ont déjà assimiler la prostitution qui ont aussi assumé le statut d'assistant sexuel.

J'ai du mal avec le concept de première étape dans la mesure où nous parlons plus sémantique que du sujet lui même.

Je vais du coup me forcer à la provoc,
Ici on ne réserverait les services d'assistants sexuels qu'a un certain type de personne, attitré "Handicapé", dont je suppose la carte de handicap sera exigée comme pour sa place de parking en quelque sorte. Reste à définir quel degré de handicap, quel type comme pour la pension d'invalidité car là encore, entre un simple aveugle et un paraplégique, il y a priorité et "tolérance" à respecter.
On peut du coup dévier sur désigner le débat sur une discrimination positive d'une certaine catégorie de handicapé.
J'attends le débat à l'assemblé sur paraplégique ok, par contre le gars alité pendant 6 mois suite à une chutte au ski non! J'attends surtout la une de Charlie hebdo au lendemain de se prometteur débat publique!!!

08/05/2014 à 08:44

melusinefee

Type :
Messages : 1010
Membre depuis : 01/01/1970

tequierolibertad a dit : 


Ici on ne réserverait les services d'assistants sexuels qu'a un certain type de personne, attitré "Handicapé", dont je suppose la carte de handicap sera exigée comme pour sa place de parking en quelque sorte. Reste à définir quel degré de handicap, quel type comme pour la pension d'invalidité car là encore, entre un simple aveugle et un paraplégique, il y a priorité et "tolérance" à respecter.
On peut du coup dévier sur désigner le débat sur une discrimination positive d'une certaine catégorie de handicapé.

OK, mais c'est un autre débat ... là on arrive déjà dans le détail !

J'attends le débat à l'assemblé sur paraplégique ok, par contre le gars alité pendant 6 mois suite à une chutte au ski non!

Quand le débat sera arrivé à ce niveau, c'est qu'on aurait déjà franchi de sacrés étapes ...!!

J'attends surtout la une de Charlie hebdo au lendemain de se prometteur débat publique!!!

Moi aussi Smile