Le célibat et cette grande sensation de solitude

12/02/2015 à 14:58

Cyriltd

Type :
Messages : 352
Membre depuis : 01/01/1970
Salut à tous,


Cela fait plus de 5 ans que je suis célibataire, et cela commence à me peser.

La raison ? J'ai peur de la gente féminine et, surtout, du désir amoureux car je n'ai jamais pu faire ressortir mon instinct animal (à cause de l'éducation). J'ai beau me ruiner en développement personnel, je ne me sens jamais prêt à sauter le pas...pire, je n'arrive pas à "programmer" ce déclic qui me permettrait de sauter le pas.

Que faire ?

Merci d'avance
12/02/2015 à 21:21

MysteriousMans

Type :
Messages : 288
Membre depuis : 01/01/1970
Bonsoir,

Pourquoi avoir peur de la gente Féminine? Peur de ne pas être à la hauteur? d'être assez viril? Suffisamment à la hauteur de leurs exigences?
D'abord: Nul n'est parfait! Et bien souvent dans les premiers échanges, ces souvent les petits défauts, imperfections qui nous charment autant sinon plus que les qualités de la personnes et avec le temps, on fini par détester tous ces petits défauts justement qui nous plaisaient tant! Ainsi va l'amour.
Il y'a attirance souvent d'une personne contraire, différente de nous, la personne peut te compléter si tu te sens justement pas en confiance sur tes capacités de...ça se trouve c'est l'autre personne qui va te donner cette confiance en toi pour grandir et passer un cap.
Ensuite: Qui ne tente rien n'a rien!
Enfin Tu n'as rien à perdre a essayer et si celle que tu trouves n'es pas la bonne: no stress!!! y'en a pleins d'autre des célibataires!
Il ne faut pas te mettre de pression inutile, rester naturel, et parfois ne pas exposer ses exigences tout de suite.
JE m'explique, bonjour, cela fait 5 ans que je suis célibataire, je recherche une vrai relation, durable me mettre en couple, avoir des enfants etc...
Chaque choses en son temps! Rien ne presse!!! Ne fait pas peur à la première venue en lui déballant tout ton programme, ton projet de vie et tes angoisses, laisse venir, peux être en étant juste ami, tu pourras déjà voir si vous avez de réels points d'affinités et ou si vous avez envie d'engager une relation de couple (chacun chez soi pendant quelques mois voir + et ensuite le moment venu, si la situation continue d'évoluer, là oui vous pouvez faire ensemble un plan plus moyen long terme.
Voilà, Bon courage, J’espère t'avoir aidé un tout petit peu avec ces quelques conseils!
MysteriousMans
13/02/2015 à 09:43

Cyriltd

Type :
Messages : 352
Membre depuis : 01/01/1970
Lors des Ateliers Câlins, je dois aller de l'avant si je veux avoir la partenaire que je veux pour les différents exercices et les 3 câlins. C'est un bon entrainement pour oser faire, voir "programmer" le 1ier pas.

Mais, dans les faits, ce n'est pas si facile.
*D'abord, il y a la perte de temps dans le délais que je prends pour faire mon choix, ce qui fait que la partenaire souhaitée est choisi par un autre
*Puis, il y a le cas où je me retrouve considéré comme n'étant pas le partenaire souhaité, mais juste en remplacement de l'autre déjà pris, ce qui me refroidit pas mal
*Enfin, il m'arrive d'essuyer des refus, et ça fait beaucoup de mal à mon petit cœur

Heureusement, il me reste toujours la petite dernière, dont personne ne veut (car on est en parité parfaite). Mais bon, j'en garde un goût amer.
13/02/2015 à 12:16

alice

Type :
Messages : 549
Membre depuis : 01/01/1970

Cyriltd a dit : 

Lors des Ateliers Câlins, je dois aller de l'avant si je veux avoir la partenaire que je veux pour les différents exercices et les 3 câlins. C'est un bon entrainement pour oser faire, voir "programmer" le 1ier pas.

Mais, dans les faits, ce n'est pas si facile.
*D'abord, il y a la perte de temps dans le délais que je prends pour faire mon choix, ce qui fait que la partenaire souhaitée est choisi par un autre
*Puis, il y a le cas où je me retrouve considéré comme n'étant pas le partenaire souhaité, mais juste en remplacement de l'autre déjà pris, ce qui me refroidit pas mal
*Enfin, il m'arrive d'essuyer des refus, et ça fait beaucoup de mal à mon petit cœur

Heureusement, il me reste toujours la petite dernière, dont personne ne veut (car on est en parité parfaite). Mais bon, j'en garde un goût amer.

 Tu ne peux pas reprocher aux autres ce que tu fais toi même

13/02/2015 à 14:18

Cyriltd

Type :
Messages : 352
Membre depuis : 01/01/1970

alice a dit : 

Cyriltd a dit : 

Lors des Ateliers Câlins, je dois aller de l'avant si je veux avoir la partenaire que je veux pour les différents exercices et les 3 câlins. C'est un bon entrainement pour oser faire, voir "programmer" le 1ier pas.

Mais, dans les faits, ce n'est pas si facile.
*D'abord, il y a la perte de temps dans le délais que je prends pour faire mon choix, ce qui fait que la partenaire souhaitée est choisi par un autre
*Puis, il y a le cas où je me retrouve considéré comme n'étant pas le partenaire souhaité, mais juste en remplacement de l'autre déjà pris, ce qui me refroidit pas mal
*Enfin, il m'arrive d'essuyer des refus, et ça fait beaucoup de mal à mon petit cœur

Heureusement, il me reste toujours la petite dernière, dont personne ne veut (car on est en parité parfaite). Mais bon, j'en garde un goût amer.

 Tu ne peux pas reprocher aux autres ce que tu fais toi même

 
Est-ce que je reproche quoi que se soit aux autres ? Non. Ce que je dit, c'est que je n'arrive pas à avoir les partenaires que je veux et que, lorsque je me prends un refus ou un "oui par défaut", ça me blesse.

Je serai mieux quand, au moins pour un atelier, j'aurai du les partenaires que je souhaite, sans me retrouver avec un refus ou un choix par défaut.

13/02/2015 à 14:46

alice

Type :
Messages : 549
Membre depuis : 01/01/1970
Tu parles de cette femme que personne ne veut ( toi y compris) et que c'est un choix par défaut. Tu agis comme les autres ni plus ni moins.

Dans la vie on ne peut pas plaire a tout le monde, c'est ainsi, personne n'y peut rien. Ce n'est pas la fin du monde.
Visiblement tu ressens certains malaises en toi (cf ton autre post) peut être que cela est perçu par les autres ce qui ne les engage pas a venir vers toi.
13/02/2015 à 15:04

Cyriltd

Type :
Messages : 352
Membre depuis : 01/01/1970
Je ne veux surtout pas être un choix par défaut, parce qu'être un choix signifie que tu ne vaux pas plus que ça, que tu n'intéresses personne.
13/02/2015 à 15:04

Cyriltd

Type :
Messages : 352
Membre depuis : 01/01/1970
Je ne veux surtout pas être un choix par défaut, parce qu'être un choix signifie que tu ne vaux pas plus que ça, que tu n'intéresses personne.
13/02/2015 à 15:04

Cyriltd

Type :
Messages : 352
Membre depuis : 01/01/1970
Je ne veux surtout pas être un choix par défaut, parce qu'être un choix signifie que tu ne vaux pas plus que ça, que tu n'intéresses personne.
14/02/2015 à 10:14

melusinefee

Type :
Messages : 1010
Membre depuis : 01/01/1970

Cyriltd a dit : 

Je ne veux surtout pas être un choix par défaut, parce qu'être un choix signifie que tu ne vaux pas plus que ça, que tu n'intéresses personne.

 Et pourquoi as-tu souvent l'impression d'être un choix par défaut ? As-tu déjà pensé que dans ces groupes il y a peut-être des personnes pour qui tu es LE PREMIER CHOIX, mais que toi ces personnes ne t'intéressent pas et qu'elles n'osent pas aller vers toi de peur d'être rejetées?

Tout le monde a, à des degrés plus ou moins forts, les mêmes peurs du rejet ! Ne t'enferme pas dans cette peur ...

14/02/2015 à 11:05

Cyriltd

Type :
Messages : 352
Membre depuis : 01/01/1970

melusinefee a dit : 

Cyriltd a dit : 

Je ne veux surtout pas être un choix par défaut, parce qu'être un choix signifie que tu ne vaux pas plus que ça, que tu n'intéresses personne.

 Et pourquoi as-tu souvent l'impression d'être un choix par défaut ? As-tu déjà pensé que dans ces groupes il y a peut-être des personnes pour qui tu es LE PREMIER CHOIX, mais que toi ces personnes ne t'intéressent pas et qu'elles n'osent pas aller vers toi de peur d'être rejetées?

Tout le monde a, à des degrés plus ou moins forts, les mêmes peurs du rejet ! Ne t'enferme pas dans cette peur ...

 
Sauf que, en attendant, ces femmes pour qui je suis peut-être le 1ier choix prennent à un autre partenaire homme. Les faits sont là et, n'étant pas dans leur tête, je ne peux pas le deviner.

Et, tout cela n'est qu'exercices, avec des garde-fous (règles de bienveillance,...), une sorte d'épée de Damocles (ou une sorte de main qui pousse vers l'avant pour ne pas se débiner) et avec, de toutes façons, en cas de vrai coup dur, la co-organisatrice qui peut pallier.

 Mais, en dehors de ces ateliers, les résultats sont là: la solitude, l'incapacité à foncer,... Je n'ai pas la force "animal" qui pourrai me permettre d'avancer, et surtout de ne plus avoir peur de la gente féminine & du désir.

14/02/2015 à 11:18

melusinefee

Type :
Messages : 1010
Membre depuis : 01/01/1970

Cyriltd a dit : 

 

Sauf que, en attendant, ces femmes pour qui je suis peut-être le 1ier choix prennent à un autre partenaire homme. Les faits sont là et, n'étant pas dans leur tête, je ne peux pas le deviner.

Et, tout cela n'est qu'exercices, avec des garde-fous (règles de bienveillance,...), une sorte d'épée de Damocles (ou une sorte de main qui pousse vers l'avant pour ne pas se débiner) et avec, de toutes façons, en cas de vrai coup dur, la co-organisatrice qui peut pallier.

 Mais, en dehors de ces ateliers, les résultats sont là: la solitude, l'incapacité à foncer,... Je n'ai pas la force "animal" qui pourrai me permettre d'avancer, et surtout de ne plus avoir peur de la gente féminine & du désir.

 ...ou attendent que tu fasses le premier pas vers elles ? ... tout aussi inhibées que toi ! Ou alors ce sont celles que tu ne vois pas...car tu les perçois comme 2nd choix (c'est ce que Alice te disait) ! Essaye de changer de lunettes et de perspective.
Une chose est sûre : quand on se sous-estime en permanence comme tu le fais, on s'enferme dans un cercle vicieux qui fait que inconsciemment on fait des choix qui vont renforcer cette sous-estime au lieu de nous aider à en sortir.  En gros, tu es tellement persuadé que tu ne vaux rien, que tu n'as pas la force ... etc, etc., que tu agis de manière à ce que rien ne change. Tu souffres, mais ta souffrance t'est en même temps tellement familière que tu as du mal à la quitter.
A te lire, on se demande C'est presque à se demander si tu tires profit de ces ateliers pour avancer dans la confiance en toi ou si tu les utilises pour te prouver le contraire. Je le répète, tout cela est sûrement inconscient.
Mais si tu veux un jour changer quelque chose, arrête de te complaire dans le syndrôme de Caliméro !

14/02/2015 à 11:25

Cyriltd

Type :
Messages : 352
Membre depuis : 01/01/1970

melusinefee a dit : 

Cyriltd a dit : 

 

Sauf que, en attendant, ces femmes pour qui je suis peut-être le 1ier choix prennent à un autre partenaire homme. Les faits sont là et, n'étant pas dans leur tête, je ne peux pas le deviner.

Et, tout cela n'est qu'exercices, avec des garde-fous (règles de bienveillance,...), une sorte d'épée de Damocles (ou une sorte de main qui pousse vers l'avant pour ne pas se débiner) et avec, de toutes façons, en cas de vrai coup dur, la co-organisatrice qui peut pallier.

 Mais, en dehors de ces ateliers, les résultats sont là: la solitude, l'incapacité à foncer,... Je n'ai pas la force "animal" qui pourrai me permettre d'avancer, et surtout de ne plus avoir peur de la gente féminine & du désir.

 ...ou attendent que tu fasses le premier pas vers elles ? ... tout aussi inhibées que toi ! Ou alors ce sont celles que tu ne vois pas...car tu les perçois comme 2nd choix (c'est ce que Alice te disait) ! Essaye de changer de lunettes et de perspective.
Une chose est sûre : quand on se sous-estime en permanence comme tu le fais, on s'enferme dans un cercle vicieux qui fait que inconsciemment on fait des choix qui vont renforcer cette sous-estime au lieu de nous aider à en sortir.  En gros, tu es tellement persuadé que tu ne vaux rien, que tu n'as pas la force ... etc, etc., que tu agis de manière à ce que rien ne change. Tu souffres, mais ta souffrance t'est en même temps tellement familière que tu as du mal à la quitter.
A te lire, on se demande C'est presque à se demander si tu tires profit de ces ateliers pour avancer dans la confiance en toi ou si tu les utilises pour te prouver le contraire. Je le répète, tout cela est sûrement inconscient.
Mais si tu veux un jour changer quelque chose, arrête de te complaire dans le syndrôme de Caliméro !

 Je ne suis pas en train de me complaire. J'essaye de comprendre ce qui ne va pas, et comment m'en sortir. Durant mes ateliers, je me force pour en sortir.

14/02/2015 à 12:20

melusinefee

Type :
Messages : 1010
Membre depuis : 01/01/1970

Cyriltd a dit : 


Mais si tu veux un jour changer quelque chose, arrête de te complaire dans le syndrôme de Caliméro !

 Je ne suis pas en train de me complaire. J'essaye de comprendre ce qui ne va pas, et comment m'en sortir. Durant mes ateliers, je me force pour en sortir.

 OK, très bien ! Mais commence par changer de discours ... remplace les "je ne suis pas ceci, je ne suis pas cela... donc je serai toujours mal aimé" par des affirmations positives. Tu as sûrement beaucoup de qualités ... apprends à apprécier tes qualités, à t'aimer toi-même pour ce que tu es ... au lieu de te répéter que si tu avais d'autres qualités tout irait bien.

Je viens de relire ton premier message où tu dis ne pas pouvoir "programmer le déclic"... je ne pense pas que ce soit "programmable". Toutes les affirmations de tes messages sont rédigées au négatif. Tu dis investir beaucoup dans le développement personnel, peut-être n'as tu pas encore trouvé la bonne méthode ou le bon accompagnateur... qui te permettra de sortir de cette spirale négative?



14/02/2015 à 12:50

Cyriltd

Type :
Messages : 352
Membre depuis : 01/01/1970

melusinefee a dit : 

Cyriltd a dit : 


Mais si tu veux un jour changer quelque chose, arrête de te complaire dans le syndrôme de Caliméro !

 Je ne suis pas en train de me complaire. J'essaye de comprendre ce qui ne va pas, et comment m'en sortir. Durant mes ateliers, je me force pour en sortir.

 OK, très bien ! Mais commence par changer de discours ... remplace les "je ne suis pas ceci, je ne suis pas cela... donc je serai toujours mal aimé" par des affirmations positives. Tu as sûrement beaucoup de qualités ... apprends à apprécier tes qualités, à t'aimer toi-même pour ce que tu es ... au lieu de te répéter que si tu avais d'autres qualités tout irait bien.

Je viens de relire ton premier message où tu dis ne pas pouvoir "programmer le déclic"... je ne pense pas que ce soit "programmable". Toutes les affirmations de tes messages sont rédigées au négatif. Tu dis investir beaucoup dans le développement personnel, peut-être n'as tu pas encore trouvé la bonne méthode ou le bon accompagnateur... qui te permettra de sortir de cette spirale négative?



 
En près de 5 ans de développement personnel, et surtout 3 en travail de groupes, j'ai énormément avancé, et je viens de (très) loin, tu ne peux même pas imaginer!

Je suis surtout confronté à un lourd sentiment de solitude, que les refus & les "par défaut" de mes ateliers aggravent. Mais, malgré tout, je pense qu'il vaut mieux cela, quitte à en souffrir, plutôt que de rester à vivoter seul & essayer de m’endurcir (c'est ce que je voulais avant).


Quand j'ai emménagé dans mon propre "chez moi" il y a un peu plus d'1 an, je pensais que cela allait tout faciliter...mais ce n'est pas le cas.

Après avoir, pendant plus de 20 ans, rejeté tout le monde, j'essaie de reconditionner mes neurones pour être dans l' "aller vers". Et, honnêtement, ce n'est pas chose facile!

15/02/2015 à 16:40

MysteriousMans

Type :
Messages : 288
Membre depuis : 01/01/1970

melusinefee a dit : 

Cyriltd a dit : 

Je ne veux surtout pas être un choix par défaut, parce qu'être un choix signifie que tu ne vaux pas plus que ça, que tu n'intéresses personne.

 Et pourquoi as-tu souvent l'impression d'être un choix par défaut ? As-tu déjà pensé que dans ces groupes il y a peut-être des personnes pour qui tu es LE PREMIER CHOIX, mais que toi ces personnes ne t'intéressent pas et qu'elles n'osent pas aller vers toi de peur d'être rejetées?

Tout le monde a, à des degrés plus ou moins forts, les mêmes peurs du rejet ! Ne t'enferme pas dans cette peur ...

 Pas Faux!

;

15/02/2015 à 16:52

MysteriousMans

Type :
Messages : 288
Membre depuis : 01/01/1970

melusinefee a dit : 

Cyriltd a dit : 

 

Sauf que, en attendant, ces femmes pour qui je suis peut-être le 1ier choix prennent à un autre partenaire homme. Les faits sont là et, n'étant pas dans leur tête, je ne peux pas le deviner.

Et, tout cela n'est qu'exercices, avec des garde-fous (règles de bienveillance,...), une sorte d'épée de Damocles (ou une sorte de main qui pousse vers l'avant pour ne pas se débiner) et avec, de toutes façons, en cas de vrai coup dur, la co-organisatrice qui peut pallier.

 Mais, en dehors de ces ateliers, les résultats sont là: la solitude, l'incapacité à foncer,... Je n'ai pas la force "animal" qui pourrai me permettre d'avancer, et surtout de ne plus avoir peur de la gente féminine & du désir.

 ...ou attendent que tu fasses le premier pas vers elles ? ... tout aussi inhibées que toi ! Ou alors ce sont celles que tu ne vois pas...car tu les perçois comme 2nd choix (c'est ce que Alice te disait) ! Essaye de changer de lunettes et de perspective.
Une chose est sûre : quand on se sous-estime en permanence comme tu le fais, on s'enferme dans un cercle vicieux qui fait que inconsciemment on fait des choix qui vont renforcer cette sous-estime au lieu de nous aider à en sortir.  En gros, tu es tellement persuadé que tu ne vaux rien, que tu n'as pas la force ... etc, etc., que tu agis de manière à ce que rien ne change. Tu souffres, mais ta souffrance t'est en même temps tellement familière que tu as du mal à la quitter.
A te lire, on se demande C'est presque à se demander si tu tires profit de ces ateliers pour avancer dans la confiance en toi ou si tu les utilises pour te prouver le contraire. Je le répète, tout cela est sûrement inconscient.
Mais si tu veux un jour changer quelque chose, arrête de te complaire dans le syndrôme de Caliméro !

 Très bonne analyse,

Effectivement, familier à ses peurs, c'est son univers, comme un autiste dans sa bulle.

Même les ateliers câlins...au bout de trois ans, je pense que si tu y retourne c'est parce que maintenant tu y es familier, voir accroc. 

Et qu'il faudrait te servir de cette expérience pour tenter des approches, même d'aborder une personne dans la rue pour commencer (il faut bien un début) si tu attends tout le temps que l'autre fasse le premier pas et que celle qui te plaît ne le fait pas, cela te conforte dans ton jugement négatif et rabaissant de toi même, alors que si tu tentes et qu'elle accepte, tu seras déjà aux anges...ne laisse pas quelqu'un d'autres faire ce que tu veux à ta place...

ça n'a rien avoir avec le côté animal, c'est juste du bon sens.

Au pire tu essuieras un refus, deux, trois, dix...cinquante??? On s'en fout c'est quand tu aura réussi à transgresser cette peur intestine et à te dépasser, et que tu auras enfin un Oui spontané de l'autre que ta confiance recommencera à exister...

Il faut apprendre à marcher avant de courir et il faut apprendre à tomber, à se faire mal, pour enfin se relever et marcher fièrement droit devant soit sans avoir peur de ce que l'autre ou l'avenir nous réserve.

La confiance en soi c'est jamais gagné et même pour moi qui suit quelqu'un d'assuré, qui sait prendre la parole en public etc...comme tous j'ai des gros moments de solitudes (sinon je ne serai pas inscrit là) de doute, de pensées négatives, de mésestimes voir de désamour de soi...ça m'arrive aussi.

Rien n'est irréversible, rien n'est définitif, ce n'est pas parce que tu as échoué hier qu'aujourd'hui tu ne réussiras pas!!! donc casse ce cercle malheureux qui t'enferme dans cette spirale de l'échec et soit l'artisan de ta vie et de ta réussite amoureuse!

Dis toi bien un truc: Si tu ne le fais pas pour toi même, personne le feras pour toi et ç'est une vérité!!!

Bouscule le destin, secoue toi, tu as déjà fais ce cheminement avec les ateliers câlins, c'est très bien, maintenant continue, passe à autre chose: la vie réelle.

Courage!

Mysterious Mans



15/02/2015 à 17:10

Ambre

Type :
Messages : 3001
Membre depuis : 01/01/1970
Bonjour Cyril,

J'ai juste envie de te dire çà :

... Quand on est bien avec soi-même, on ne se sent jamais seul

... Aimes-toi d'abord pour que les autres t'aiment

De quoi as-tu peur en fait ? Parce que tu as une trouille bleue de l'autre, de la rencontre, de l'acte sexuel ?
15/02/2015 à 22:12

Cyriltd

Type :
Messages : 352
Membre depuis : 01/01/1970

D'abord, cela ne fait que 3 mois que je fais des Ateliers Câlins, à raison de 1 par mois, je n'ai donc pas tant que ça l'habitude d'aller me chercher une partenaire à câliner.

Avant d'aller plus loin, je souhaite préciser une petite chose datant d'hier soir: j'ai fait ma 1iere Grande Soirée Câlins, où on a plus d’autonomie. J'ai essuyé un refus mais, comme il s'agissait d'une proposition de câlin émanant de moi-même, j'ai considéré ce refus comme "une non-envie et tant pis pour elle". Je n'avais pas la pression de la concurrence, vu que chacun faisait ce qu'il voulait, et pour le plus grand plaisir de celle qui accepta ma proposition. On verra lors de l'Atelier de mercredi prochain, ce que cela donnera.

Pour répondre à Ambre: oui j'ai la peur de l'autre quand il n'y a pas le cadre bienveillant d'une soirée câlins ou d'un week-end de coaching. Qu'est-ce qui m'assure que l'autre est bienveillante ? Qu'est-ce qui va me prouver que l'autre n'est pas malveillante ? La solution de facilité serait d'essayer d'aller plus loin avec les partenaires qui me plaisent le plus & qui font parties des adhérentes (je suis sûr de les revoir), mais il y a une telle différence d'âge...

L'acte sexuel ? Je n'y pense pas encore. Le manque de tendresse et de présence à mes côtés sont primordiaux, d'autant plus que j'ai encore du mal à accepter le désir amoureux dont la "violence" m'agresse...quand elle a lieu (chose rare).

De plus, je tiens rappeler ce que j'ai écrit plus tôt:
"Après avoir, pendant plus de 20 ans, rejeté tout le monde, j'essaie de reconditionner mes neurones pour être dans l' "aller vers"".
J'ai tellement rejeté par peur de la malveillance que je me suis forgé une carapace pleine de pics...braqués vers l'extérieur.
16/02/2015 à 08:34

alexandre

Type :
Messages : 625
Membre depuis : 01/01/1970
Vaut mieux essuyer un échec que rien du tout non?
Pense tu que cet atelier câlin te convient?