La place de l'amitié dans l'amour

18/09/2015 à 13:55

Bio77

Type :
Messages : 12
Membre depuis : 01/01/1970
Bonjour à toutes et tous
Je suis en couple depuis 6 ans avec ma copine, nous avons toujours eu une relation très fusionnelle, très proche, on passait énormément de temps ensemble.
Depuis 2 mois, nous sommes quelque peu en tension car ma copine a décidé de changer son mode de vie sans vraiment me mettre au courant, c'est-à-dire profiter bien plus de ses ami(e)s, chose que je comprends totalement.
La chose qui me gêne le plus, c'est que dans ce changement, un ancien collègue à elle est devenu en très peu de temps ce qu'elle me dit un meilleur ami ou un même un frère. La conséquence est qu'elle passe son temps avec son téléphone à discuter à ce garçon (que je connais d'ailleurs), à rigoler par message, à s'envoyer des photos, à se dire bonne nuit ...
Nous avons déjà discuté longuement de cette situation, avec des gueulantes, des larmes car le doute s'était installé en moi.
Ce que j'ai le plus de mal à comprendre c'est pourquoi elle n'a pas discuté avec moi de cette volonté de changement de vie, de ce rapprochement avec ce garçon, j'ai du la "subir" et rester dans mon incompréhension.

Que cela peut-il signifier ? Elle me soutient que c'est de l'amitié.
Comment réagir face à cela ? J'ai du mal à gérer cette situation, elle me promet qu'elle va se calmer avec son téléphone quand on est à deux, mais si c'est pour le prendre dès qu'elle est toute seule, à quoi ça sert ?

Merci pour vos réponses
18/09/2015 à 16:53

Parvati

Type :
Messages : 743
Membre depuis : 01/01/1970

Six ans de vie commune, c'est autant d'atteintes au désir et la magie. Les femmes comme les hommes peuvent avoir envie de vibrer différemment, de rêver, de fantasmer. D'après ce que vous me dites, c'est le cas de votre compagne. Qu'elle ait envie de changer de mode de vie va dans ce sens : besoin de remédier à une forme de lassitude. La raison pour laquelle elle ne vous en a pas parlé avant me semble évidente : regardez ce que ça génère. Pas envie de vous faire souffrir, pas envie que vous le lui interdisiez. Besoin de ne pas avoir à en référer à vous (c'est à dire besoin d'espace, de ne pas être que votre compagne, mais un être autonome). Elle en a assez du fusionnel avec vous et elle semble en train d'en rechercher ailleurs... Mais dans cet ailleurs, elle a l'impression d'exister alors que dans son couple, elle se sent enfermée (d'où l'envie de "sortir", sans vous).

 

Mon conseil : surtout ne pas faire de scène, parce que si vous devenez le "conjoint prise de tête", elle ira très vite se consoler dans les bras de son ami et vous lui semblerez terne côté de la nouveauté. Par contre, exigez de sa part de la discrétion : ce n'est pas vraiment respectueux qu'elle rende cette relation manifeste à vos yeux, d'autant que vous n'êtes pas dupe ;  vous en percevez très bien les versants érotiques. Qu'elle les nie peut être perçu comme une insulte à votre intelligence comme à votre sensibilité. À moins qu'elle se refuse à l'admettre elle-même, ce qui me surprendrait mais bon. Peu importe : ce qui compte, c'est que ça vous gêne, que ça vous rend anxieux et jaloux. Donc, pour que vous alliez mieux, qu'elle apprenne à faire preuve d'une extrême discrétion. Si elle correspond avec cet homme derrière votre dos, franchement, on s'en fiche : vous ne pouvez pas lui empêcher de contacter qui elle veut et vous n'allez pas vous rendre malade à surveiller ses échanges. 

 

Bon, à côté de ça, comment ça se passe entre vous ? Côté coeur et côté sensualité, il y a peut-être des choses à faire, non ? Ça peut vous sembler injuste, mais face à un rival potentiel, il va falloir reconquérir votre belle, la séduire à nouveau, rompre avec la routine. Et ne pensez pas sexe, ce n'est pas avec ça que vous la garderez : pensez qualité de présence, intérêt, rires, amusement, tendresse, caresses, bisous, faites-la danser si elle aime, soirée romantique improvisée, fleurs, petits sms coquins... 

En clair, n'accusez pas, ne faites pas de reproches, dites simplement ce qui vous fait mal, posez vos limites (exigence de discrétion respectueuse), dites-lui que vous comprenez son besoin d'indépendance et que ça vous fait plaisir de la voir plus gaie... et sortez votre costume de super conquérant, surprenez-la !!! C'est peut-être même ça qu'elle attend, raison pour laquelle elle titille, l'air de rien, votre jalousie... Il n'a qu'à bien se tenir, le bellâtre ! Il ne sait pas qu'en face, il y a Super Lover Man !!! Et que vous savez mieux que lui ce qui peut la faire craquer, en plus ! 

 

Et puis, pensez vous aussi à avoir des activités rien que pour vous, qu'elle sente que vous ne lui êtes pas acquis. Parce qu'un homme qui se lamente à la maison parce que sa belle est sortie et qui râle quand elle rentre, puis reprend des airs de chien battu, ça n'a rien d'excitant. 

 

Si vous réussissez à recréer de la complicité joyeuse entre vous, ça lui passera. C'est un cap à franchir, une étape dans votre vie de couple. C'est là que l'amour se renouvelle, mûrit, prend d'autres couleurs. Ou alors meurt (ça dépend de ce qui vous lie aujourd'hui, des projets que vous avez). Je vous souhaite de trouver ensemble des manières de redevenir amoureux et de vous sentir bien tous les deux.

21/09/2015 à 09:08

Bio77

Type :
Messages : 12
Membre depuis : 01/01/1970

J’adhère entièrement à votre réponse. Pour me montrer plus explicite, je vais y apporter quelques précisions.

Je ne lui ai jamais interdit de faire ce qu’elle veut, elle est partie de nombreuses fois en vacances sans moi par exemple.

Mais justement, ce changement, elle m’explique qu’elle veut le faire avec moi,  mais sans vraiment m’en parler, du coup je l'ai mal vécu, je n'ai pas compris.

Anxieux et jaloux sont les mots justes, surtout anxieux. Pour faire simple, le réel problème dans l’histoire, c’est le téléphone, les réseaux sociaux … Elle passe énormément de temps dessus, à un point que je me sens inutile, dans le lit avant de dormir par exemple alors que je suis à côté à rien faire, à attendre même. Au début, j'ai essayé de passer devant mais arrivé à un moment, j'ai perdu une certaine motivation et j'essaie de lui faire comprendre pourtant que ça coupe tout moyen de communication.
J'essaie de la faire réagir à ce sujet, que cette obsession du téléphone est un frein à la vie de couple mais ce n'est pas facile, elle n'arrive pas à le comprendre.


Je ne le prends pas comme un rival, j’ai pleinement confiance en elle. Côté cœur, ça va, je fais tout pour ne pas faire de scène, câlin, bisous, petit mot, petit cadeau, je fais mon maximum pour me montrer présent et amoureux.

Je ne cherche pas que sexe justement, je sais qu’elle n’a pas une libido débordante, cependant quand nous le faisons tout va très bien.

Je me suis longuement dévoilé à ce sujet en essayant au maximum de faire des reproches, j’ai appuyé surtout sur le fait que je vivais mal cette situation, au point d’en avoir peur, d’être tendu. Elle attend de moi en effet plus de câlins, de bisous, que je fais tout simplement naturellement par amour pour elle.

Pour les activités, je suis pas mal pris par le sport, 3 soirs par semaine et 1 après-midi le week-end. Après il y a le boulot, c’est pour cela que quand je suis avec elle, j’aimerais avoir pleinement sa présence.

Et dès que nous le pouvons, nous faisons des sorties ensembles (car elle travaille le week-end en job étudiant) 

 

C’est que je cherche à faire et c’est ce que je lui ai expliqué, qu’il fallait que l’on retrouve notre complicité. C’est un cap que je veux franchir avec elle.

Merci de votre réponse en tout cas très claire et très objective. Je peux dire que cela m’a aidé.



 

21/09/2015 à 10:23

melusinefee

Type :
Messages : 1010
Membre depuis : 01/01/1970

Bio77 a dit : 

 Pour faire simple, le réel problème dans l’histoire, c’est le téléphone, les réseaux sociaux … Elle passe énormément de temps dessus, à un point que je me sens inutile, dans le lit avant de dormir par exemple alors que je suis à côté à rien faire, à attendre même. Au début, j'ai essayé de passer devant mais arrivé à un moment, j'ai perdu une certaine motivation et j'essaie de lui faire comprendre pourtant que ça coupe tout moyen de communication.

J'essaie de la faire réagir à ce sujet, que cette obsession du téléphone est un frein à la vie de couple mais ce n'est pas facile, elle n'arrive pas à le comprendre.



 

 Toi, tu ressens cela comme un frein á la vie de couple... peut-être pas elle ? Comment explique-t-elle et comment vit-elle cette obsession du téléphone et des réseaux sociaux ? As-tu déjà essayé de la faire parler là-dessus: sans que ce soit un questionnaire inquisitoire bien sûr. Pourquoi ce besoin ? Qu'est-ce que ça lui apporte de plus? Est-ce qu'elle accepterait que tu fasses pareil? etc...
Parce que cela peut aussi être une sorte d'addiction ... en même temps, une addiction correspond à la compensation d'un manque.

21/09/2015 à 11:21

Evelyne

Type :
Messages : 193
Membre depuis : 01/01/1970

melusinefee a dit : 


 Toi, tu ressens cela comme un frein á la vie de couple... peut-être pas elle ? Comment explique-t-elle et comment vit-elle cette obsession du téléphone et des réseaux sociaux ? As-tu déjà essayé de la faire parler là-dessus: sans que ce soit un questionnaire inquisitoire bien sûr. Pourquoi ce besoin ? Qu'est-ce que ça lui apporte de plus? Est-ce qu'elle accepterait que tu fasses pareil? etc...
Parce que cela peut aussi être une sorte d'addiction ... en même temps, une addiction correspond à la compensation d'un manque.

 Melusinefee a mit le doigt dessus, elle est accro ou addict aux réseaux sociaux et autres moyens de comm
et du coup, le virtuel prend le pas sur votre vie "réelle" ce qui peut provoquer pas mal de dégâts
sur votre vie de couple....

D'une manière générale l'addiction, porte toujours atteinte au conjoint (alcoolisme, dépenses compulsives, addiction sexuelle,
addiction aux jeux vidéo, aux jeux d'argent ou aux réseaux sociaux).

Peut être même davantage qu'à la personne addicte qui souvent, ne se voit pas "excessive"
et qui même si en est consciente cherche rarement à s'en sortir.

21/09/2015 à 12:13

Bio77

Type :
Messages : 12
Membre depuis : 01/01/1970

melusinefee a dit : 

Bio77 a dit : 

 Pour faire simple, le réel problème dans l’histoire, c’est le téléphone, les réseaux sociaux … Elle passe énormément de temps dessus, à un point que je me sens inutile, dans le lit avant de dormir par exemple alors que je suis à côté à rien faire, à attendre même. Au début, j'ai essayé de passer devant mais arrivé à un moment, j'ai perdu une certaine motivation et j'essaie de lui faire comprendre pourtant que ça coupe tout moyen de communication.

J'essaie de la faire réagir à ce sujet, que cette obsession du téléphone est un frein à la vie de couple mais ce n'est pas facile, elle n'arrive pas à le comprendre.



 

 Toi, tu ressens cela comme un frein á la vie de couple... peut-être pas elle ? Comment explique-t-elle et comment vit-elle cette obsession du téléphone et des réseaux sociaux ? As-tu déjà essayé de la faire parler là-dessus: sans que ce soit un questionnaire inquisitoire bien sûr. Pourquoi ce besoin ? Qu'est-ce que ça lui apporte de plus? Est-ce qu'elle accepterait que tu fasses pareil? etc...
Parce que cela peut aussi être une sorte d'addiction ... en même temps, une addiction correspond à la compensation d'un manque.

En effet, pas elle. Elle explique cela simplement parce qu'elle aime bien savoir ce qu'il se passe.
Oui j'ai déjà essayé de la faire parler sur ça, ce besoin elle ne sait pas trop dire, à part qu'elle aime bien savoir et regarde ce qu'il se passe.
Je lui ai dis que c'était devenu une obsession mais elle elle ne le voit pas comme ça.
Je lui ai fais remarqué cette chose justement, si c'était l'inverse, elle me dit que ça ne la gênerait pas mais je sais que c'est faux.

21/09/2015 à 12:16

Bio77

Type :
Messages : 12
Membre depuis : 01/01/1970

Evelyne a dit : 

melusinefee a dit : 


 Toi, tu ressens cela comme un frein á la vie de couple... peut-être pas elle ? Comment explique-t-elle et comment vit-elle cette obsession du téléphone et des réseaux sociaux ? As-tu déjà essayé de la faire parler là-dessus: sans que ce soit un questionnaire inquisitoire bien sûr. Pourquoi ce besoin ? Qu'est-ce que ça lui apporte de plus? Est-ce qu'elle accepterait que tu fasses pareil? etc...
Parce que cela peut aussi être une sorte d'addiction ... en même temps, une addiction correspond à la compensation d'un manque.

 Melusinefee a mit le doigt dessus, elle est accro ou addict aux réseaux sociaux et autres moyens de comm
et du coup, le virtuel prend le pas sur votre vie "réelle" ce qui peut provoquer pas mal de dégâts
sur votre vie de couple....

D'une manière générale l'addiction, porte toujours atteinte au conjoint (alcoolisme, dépenses compulsives, addiction sexuelle,
addiction aux jeux vidéo, aux jeux d'argent ou aux réseaux sociaux).

Peut être même davantage qu'à la personne addicte qui souvent, ne se voit pas "excessive"
et qui même si en est consciente cherche rarement à s'en sortir.

Je suis bien conscient des impacts que cela peut avoir, vu que je suis en plein dedans. Je lui ai donc expliqué les conséquences que ça pouvait avoir et les conséquences que ça avait déjà créé d'ailleurs.
C'est tout à faite cela, elle ne se voit pas excessive et ne remarquait pas que cela jouait sur nous.
Je cherche à la faire réagir en lui rappelant comment nous étions au début, afin de renouer ce lien si fort que nous avions.

21/09/2015 à 18:54

MysteriousMans

Type :
Messages : 288
Membre depuis : 01/01/1970

Parvati a dit : 

Six ans de vie commune, c'est autant d'atteintes au désir et la magie. Les femmes comme les hommes peuvent avoir envie de vibrer différemment, de rêver, de fantasmer. D'après ce que vous me dites, c'est le cas de votre compagne. Qu'elle ait envie de changer de mode de vie va dans ce sens : besoin de remédier à une forme de lassitude. La raison pour laquelle elle ne vous en a pas parlé avant me semble évidente : regardez ce que ça génère. Pas envie de vous faire souffrir, pas envie que vous le lui interdisiez. Besoin de ne pas avoir à en référer à vous (c'est à dire besoin d'espace, de ne pas être que votre compagne, mais un être autonome). Elle en a assez du fusionnel avec vous et elle semble en train d'en rechercher ailleurs... Mais dans cet ailleurs, elle a l'impression d'exister alors que dans son couple, elle se sent enfermée (d'où l'envie de "sortir", sans vous).

 

Mon conseil : surtout ne pas faire de scène, parce que si vous devenez le "conjoint prise de tête", elle ira très vite se consoler dans les bras de son ami et vous lui semblerez terne côté de la nouveauté. Par contre, exigez de sa part de la discrétion : ce n'est pas vraiment respectueux qu'elle rende cette relation manifeste à vos yeux, d'autant que vous n'êtes pas dupe ;  vous en percevez très bien les versants érotiques. Qu'elle les nie peut être perçu comme une insulte à votre intelligence comme à votre sensibilité. À moins qu'elle se refuse à l'admettre elle-même, ce qui me surprendrait mais bon. Peu importe : ce qui compte, c'est que ça vous gêne, que ça vous rend anxieux et jaloux. Donc, pour que vous alliez mieux, qu'elle apprenne à faire preuve d'une extrême discrétion. Si elle correspond avec cet homme derrière votre dos, franchement, on s'en fiche : vous ne pouvez pas lui empêcher de contacter qui elle veut et vous n'allez pas vous rendre malade à surveiller ses échanges. 

 

Bon, à côté de ça, comment ça se passe entre vous ? Côté coeur et côté sensualité, il y a peut-être des choses à faire, non ? Ça peut vous sembler injuste, mais face à un rival potentiel, il va falloir reconquérir votre belle, la séduire à nouveau, rompre avec la routine. Et ne pensez pas sexe, ce n'est pas avec ça que vous la garderez : pensez qualité de présence, intérêt, rires, amusement, tendresse, caresses, bisous, faites-la danser si elle aime, soirée romantique improvisée, fleurs, petits sms coquins... 

En clair, n'accusez pas, ne faites pas de reproches, dites simplement ce qui vous fait mal, posez vos limites (exigence de discrétion respectueuse), dites-lui que vous comprenez son besoin d'indépendance et que ça vous fait plaisir de la voir plus gaie... et sortez votre costume de super conquérant, surprenez-la !!! C'est peut-être même ça qu'elle attend, raison pour laquelle elle titille, l'air de rien, votre jalousie... Il n'a qu'à bien se tenir, le bellâtre ! Il ne sait pas qu'en face, il y a Super Lover Man !!! Et que vous savez mieux que lui ce qui peut la faire craquer, en plus ! 

 

Et puis, pensez vous aussi à avoir des activités rien que pour vous, qu'elle sente que vous ne lui êtes pas acquis. Parce qu'un homme qui se lamente à la maison parce que sa belle est sortie et qui râle quand elle rentre, puis reprend des airs de chien battu, ça n'a rien d'excitant. 

 

Si vous réussissez à recréer de la complicité joyeuse entre vous, ça lui passera. C'est un cap à franchir, une étape dans votre vie de couple. C'est là que l'amour se renouvelle, mûrit, prend d'autres couleurs. Ou alors meurt (ça dépend de ce qui vous lie aujourd'hui, des projets que vous avez). Je vous souhaite de trouver ensemble des manières de redevenir amoureux et de vous sentir bien tous les deux.

 
Bonsoir,

Personnellement Chere Parvarti: j'adore votre maniere d'ecrire...

Voila, c'est dit!

Sur ce...

Belle soiree!

:)

18/11/2015 à 08:23

Bio77

Type :
Messages : 12
Membre depuis : 01/01/1970
Bonjour,

Je relance un peu le sujet pour vous tenir un peu au courant de ma situation. Alors après plusieurs coups de gueules pendant 3 mois, nous avons su faire des efforts chacun de notre côté, ce n'est pas facile tous les jours mais bon. 
Ma copine est moins avec son téléphone et moi ça m'aide à ne plus faire de réflexions par rapport à ça.

Je reviens également dans ce sujet car pour moi, il reste encore un sujet important à régler mais que je n'arrive pas à faire comprendre à ma copine. Je suis gêné par le fait qu'elle parle tous les jours avec un garçon même si ce n'est que son meilleur ami. Je lui exposé mon problème et je me justifie en disant que je n'arriverais jamais à accepter leur relation par rapport à ce qu'ils ont fait pendant 5 mois (je précise elle ne m'a pas trompé)
Elle, se justifie par rapport au fait qu'elle a une peur bleue de perdre ses ami(e)s et c'est pour ça qu'elle se sent obligée de leur parler tous les jours, elle fait ça également avec des copines. Mais moi le problème vient du garçon car que j'ai mes raisons.

Comment réagir par rapport à ça ? Pour moi dans une vie de couple, il y a des priorités à avoir, mais elle vit tous les jours avec moi et ses ami(e)s, et donc je ne me sens pas du tout comme sa priorité mais je me sens plutôt partagé.

Est-ce que je suis vieux jeu ? Je précise que j'ai 24 ans.

Merci
18/11/2015 à 08:40

melusinefee

Type :
Messages : 1010
Membre depuis : 01/01/1970

Bio77 a dit : 

Bonjour,

Je relance un peu le sujet pour vous tenir un peu au courant de ma situation. Alors après plusieurs coups de gueules pendant 3 mois, nous avons su faire des efforts chacun de notre côté, ce n'est pas facile tous les jours mais bon. 
Ma copine est moins avec son téléphone et moi ça m'aide à ne plus faire de réflexions par rapport à ça.

Je reviens également dans ce sujet car pour moi, il reste encore un sujet important à régler mais que je n'arrive pas à faire comprendre à ma copine. Je suis gêné par le fait qu'elle parle tous les jours avec un garçon même si ce n'est que son meilleur ami. Je lui exposé mon problème et je me justifie en disant que je n'arriverais jamais à accepter leur relation par rapport à ce qu'ils ont fait pendant 5 mois (je précise elle ne m'a pas trompé)
Elle, se justifie par rapport au fait qu'elle a une peur bleue de perdre ses ami(e)s et c'est pour ça qu'elle se sent obligée de leur parler tous les jours, elle fait ça également avec des copines. Mais moi le problème vient du garçon car que j'ai mes raisons.

Comment réagir par rapport à ça ? Pour moi dans une vie de couple, il y a des priorités à avoir, mais elle vit tous les jours avec moi et ses ami(e)s, et donc je ne me sens pas du tout comme sa priorité mais je me sens plutôt partagé.

Est-ce que je suis vieux jeu ? Je précise que j'ai 24 ans.

Merci

 Tu te demandes si tu es "vieux jeu" ? C'est une bonne question, mais on peut la poser sans poser de terme aussi négatif. Moi je vois que tu sembles avoir une conception assez traditionnelle de la vie de couple. Pourquoi pas ? C'est un modèle comme un autre et ça marche tant qu'on est deux à le partager. Et c'est là que ta situation se complique car ta compagne semble avoir une autre vision, que l'on pourrait effectivement qualifier de plus moderne. Et là encore, pourquoi pas?
Je pense que c'est à ce niveau que toi et ta compagne devez travailler: prendre du recul avec cette situation où de toute façon vous n'êtes pas sur la même longueur d'onde et examinez ensemble quelles sont vos valeurs communes, ce qui fait que vous avez envie de vivre et de construire ensemble; mais aussi quelles sont vos différences et si vous êtes capables de vous accepter mutuellement tels que vous êtes.

Autre chose, qui te concerne toi principalement, quand tu dis "je me sens plutôt partagé" ... Qu'est ce que cela signifie pour toi exactement? On peut y voir une forme de jalousie et de besoin d'exclusivité, voire de peur et de manque de confiance en soi. Cela pourrait te faire avancer de creuser un peu ces sentiments.

18/11/2015 à 14:22

nemesis

Type :
Messages : 124
Membre depuis : 01/01/1970
Bonjour,
melusinefee, j'ai une petite question pour toi, c'est quoi selon toi "une conception assez traditionnelle de la vie de couple"?

J'ai une autre question plus générale, pour tous ceux qui souhaite y répondre, quelle(s) est (sont) la l(es) différence(s) entre une forte amitié (entre une femme et un homme) et l'amour.
18/11/2015 à 16:28

melusinefee

Type :
Messages : 1010
Membre depuis : 01/01/1970

nemesis a dit : 

Bonjour,
melusinefee, j'ai une petite question pour toi, c'est quoi selon toi "une conception assez traditionnelle de la vie de couple"?

J'ai une autre question plus générale, pour tous ceux qui souhaite y répondre, quelle(s) est (sont) la l(es) différence(s) entre une forte amitié (entre une femme et un homme) et l'amour.

 Bonjuor

Question 1: c'est ce que décrit Bio77 par rapport au fait qu'il n'arrive toujours pas à accepter l'amitié qui relie sa compagne à cet homme alors même qu'il sait ne pas avoir été trompé, que sa compagne est ouverte à la discussion et qu'ils ont chacun réussi à faire des efforts (elle est moihns sur son téléphone); ce qui est plutot positif pour leur couple. Or, dans la conception traditionelle du couple... celle qui nous est relayée depuis des générations par la société, eh bien quand on est en couple, on a plus d'ami/confident du sexe opposé sauf si c'est un ami commun du couple. Sinon, ce serait systématiquement danger !!!

Question 2: plus difficile car il faudrait déjà définir ce qu'est l'amour et je pense que la perception est très individuelle. Alors, je vais parler de moi. J'ai toujours eu de très bons amis masculins, mais la différence c'est que ce sont des hommes avec qui je n'ai jamais envisagé une relation amoureuse et avec qui je n'ai jamais eu ne serait-ce qu'une seconde envie de vie commune, de construire qc .. Pour résumer, je ne peux pas envisager une vie de couple avec un ami .. même si l'amitié est très forte.

Par contre, ces amitiés m'ont très souvent aidé dans ma vie de couple en me faisant comprendre des situations dans une perspective masculine. ça m'a permis, dans certaines situations, de ne pas rester figée dans une attitude de rejet typiquement féminine. J'ai également aidé certains de mes amis dans leurs difficultés relationnelles avec leurs compagnes.

18/11/2015 à 16:58

Bio77

Type :
Messages : 12
Membre depuis : 01/01/1970

nemesis a dit : 

Bonjour,
melusinefee, j'ai une petite question pour toi, c'est quoi selon toi "une conception assez traditionnelle de la vie de couple"?

J'ai une autre question plus générale, pour tous ceux qui souhaite y répondre, quelle(s) est (sont) la l(es) différence(s) entre une forte amitié (entre une femme et un homme) et l'amour.

Une conception traditionnelle, c'est assez difficile d'exprimer cela à l'écrit mais je vais essayer de me faire comprendre sans être trop long. Selon moi la vie de couple passe avant les ami(e)s, c'est-à-dire que nous vivons tous les jours avec sa femme ou son homme et non pas avec les ami(e)s quand nous vivons en couple. Je ne pense pas que cela soit nécessaire de développer, pour moi il y un moment pour chacun et non tout en même temps.

Pour la question plus générale, la seule différence est les sentiments éprouvés pour l'amour et l'amitié. Ils ont tous les deux chacun leur propre sentiment. 

Pour vous expliquer un peu ma situation, je vais vous donner quelques exemples qui justifient mes propos. Selon vous, dans un couple, si l'homme ou la femme a une forte amitié avec le sexe opposé, vous ne discutez pas avec votre ami(e) mais vous décidez d'avoir un moment intime avec votre amoureux(se), mais avant cela vous prévenez votre ami(e) que vous coupez votre téléphone. Quel serait votre réaction ?

Ensuite, quand votre compagne vous confirme avoir à peine 5 messages dans la journée avec son ami(e) mais qu'au final, vous apprenez qu'il y a plus de 50 messages, soit 10 fois plus qu'annoncé. Quel serait votre réaction ?

Quand vous apprenez également qu'en 3 mois, il y a eu plus de 10 000 messages échangés. Quel serait votre réaction ?

Quand elle est en train de répondre à un message et qu'elle vous dit droit dans les yeux "non je ne lui parle pas", alors qu'en réalité si. Quel serait votre réaction ?

18/11/2015 à 17:01

Bio77

Type :
Messages : 12
Membre depuis : 01/01/1970

melusinefee a dit : 

Bio77 a dit : 

Bonjour,

Je relance un peu le sujet pour vous tenir un peu au courant de ma situation. Alors après plusieurs coups de gueules pendant 3 mois, nous avons su faire des efforts chacun de notre côté, ce n'est pas facile tous les jours mais bon. 
Ma copine est moins avec son téléphone et moi ça m'aide à ne plus faire de réflexions par rapport à ça.

Je reviens également dans ce sujet car pour moi, il reste encore un sujet important à régler mais que je n'arrive pas à faire comprendre à ma copine. Je suis gêné par le fait qu'elle parle tous les jours avec un garçon même si ce n'est que son meilleur ami. Je lui exposé mon problème et je me justifie en disant que je n'arriverais jamais à accepter leur relation par rapport à ce qu'ils ont fait pendant 5 mois (je précise elle ne m'a pas trompé)
Elle, se justifie par rapport au fait qu'elle a une peur bleue de perdre ses ami(e)s et c'est pour ça qu'elle se sent obligée de leur parler tous les jours, elle fait ça également avec des copines. Mais moi le problème vient du garçon car que j'ai mes raisons.

Comment réagir par rapport à ça ? Pour moi dans une vie de couple, il y a des priorités à avoir, mais elle vit tous les jours avec moi et ses ami(e)s, et donc je ne me sens pas du tout comme sa priorité mais je me sens plutôt partagé.

Est-ce que je suis vieux jeu ? Je précise que j'ai 24 ans.

Merci

 Tu te demandes si tu es "vieux jeu" ? C'est une bonne question, mais on peut la poser sans poser de terme aussi négatif. Moi je vois que tu sembles avoir une conception assez traditionnelle de la vie de couple. Pourquoi pas ? C'est un modèle comme un autre et ça marche tant qu'on est deux à le partager. Et c'est là que ta situation se complique car ta compagne semble avoir une autre vision, que l'on pourrait effectivement qualifier de plus moderne. Et là encore, pourquoi pas?
Je pense que c'est à ce niveau que toi et ta compagne devez travailler: prendre du recul avec cette situation où de toute façon vous n'êtes pas sur la même longueur d'onde et examinez ensemble quelles sont vos valeurs communes, ce qui fait que vous avez envie de vivre et de construire ensemble; mais aussi quelles sont vos différences et si vous êtes capables de vous accepter mutuellement tels que vous êtes.

Autre chose, qui te concerne toi principalement, quand tu dis "je me sens plutôt partagé" ... Qu'est ce que cela signifie pour toi exactement? On peut y voir une forme de jalousie et de besoin d'exclusivité, voire de peur et de manque de confiance en soi. Cela pourrait te faire avancer de creuser un peu ces sentiments.

 "Je me sens plutôt partagé" Ces propos sont justifiés par ma réponse précédente, pour les 10 000 messages échangés entre eux en 3 mois, quand ma copine parle avec lui dans le lit, voir même avant de faire l'amour, que quand nous sommes à deux elle est tout le temps avec son téléphone et dès que nous sommes en compagnie de ses ami(e)s elle le touche presque plus ...

18/11/2015 à 18:11

melusinefee

Type :
Messages : 1010
Membre depuis : 01/01/1970

Bio77 a dit : 

(...)
Pour vous expliquer un peu ma situation, je vais vous donner quelques exemples qui justifient mes propos. Selon vous, dans un couple, si l'homme ou la femme a une forte amitié avec le sexe opposé, vous ne discutez pas avec votre ami(e) mais vous décidez d'avoir un moment intime avec votre amoureux(se), mais avant cela vous prévenez votre ami(e) que vous coupez votre téléphone. Quel serait votre réaction ?


Ensuite, quand votre compagne vous confirme avoir à peine 5 messages dans la journée avec son ami(e) mais qu'au final, vous apprenez qu'il y a plus de 50 messages, soit 10 fois plus qu'annoncé. Quel serait votre réaction ?

Quand vous apprenez également qu'en 3 mois, il y a eu plus de 10 000 messages échangés. Quel serait votre réaction ?

Quand elle est en train de répondre à un message et qu'elle vous dit droit dans les yeux "non je ne lui parle pas", alors qu'en réalité si. Quel serait votre réaction ?

 Merci pour ces précisions, ça change la perception de la situation!
Moi j'appelle cela du foutage de gueule ... ! Maintenant si c'est tellement important pour elle et qu'elle ne veut pas infléchir sa position, quels moyens as-tu concrètement pour que ça change? A mon avis aucun ... si ce n'est faire le point avec toi-même et voir si tu peux accepter cela encore longtemps. Si elle sent que tu es déterminé à remettre le couple en question, elle devra se positionner... d'un  côté ou de l'autre ... Mais aucune garantie de résultat évidemment. Ensuite, si rien ne change, il faudra que tu prennes une décision pour toi: soit tu acceptes, soit tu pars.
Comme je te le disais plus haut, une solution serait de mettre pour un temps ce problème de côté et de faire le point sur vos attentes de vie de couple. Cela vous ferait peut-être avancer.

18/11/2015 à 18:12

melusinefee

Type :
Messages : 1010
Membre depuis : 01/01/1970

Bio77 a dit : 


 "Je me sens plutôt partagé" Ces propos sont justifiés par ma réponse précédente, pour les 10 000 messages échangés entre eux en 3 mois, quand ma copine parle avec lui dans le lit, voir même avant de faire l'amour, que quand nous sommes à deux elle est tout le temps avec son téléphone et dès que nous sommes en compagnie de ses ami(e)s elle le touche presque plus ...

 C'est clair... cf. mon commentaire précédent. Il est grand temps que vous fassiez sérieusement le point sur l'état de votre relation!!!!

18/11/2015 à 18:28

nemesis

Type :
Messages : 124
Membre depuis : 01/01/1970

melusinefee a dit : 

Bio77 a dit : 

(...)
Pour vous expliquer un peu ma situation, je vais vous donner quelques exemples qui justifient mes propos. Selon vous, dans un couple, si l'homme ou la femme a une forte amitié avec le sexe opposé, vous ne discutez pas avec votre ami(e) mais vous décidez d'avoir un moment intime avec votre amoureux(se), mais avant cela vous prévenez votre ami(e) que vous coupez votre téléphone. Quel serait votre réaction ?


Ensuite, quand votre compagne vous confirme avoir à peine 5 messages dans la journée avec son ami(e) mais qu'au final, vous apprenez qu'il y a plus de 50 messages, soit 10 fois plus qu'annoncé. Quel serait votre réaction ?

Quand vous apprenez également qu'en 3 mois, il y a eu plus de 10 000 messages échangés. Quel serait votre réaction ?

Quand elle est en train de répondre à un message et qu'elle vous dit droit dans les yeux "non je ne lui parle pas", alors qu'en réalité si. Quel serait votre réaction ?

 Merci pour ces précisions, ça change la perception de la situation!
Moi j'appelle cela du foutage de gueule ... ! Maintenant si c'est tellement important pour elle et qu'elle ne veut pas infléchir sa position, quels moyens as-tu concrètement pour que ça change? A mon avis aucun ... si ce n'est faire le point avec toi-même et voir si tu peux accepter cela encore longtemps. Si elle sent que tu es déterminé à remettre le couple en question, elle devra se positionner... d'un  côté ou de l'autre ... Mais aucune garantie de résultat évidemment. Ensuite, si rien ne change, il faudra que tu prennes une décision pour toi: soit tu acceptes, soit tu pars.
Comme je te le disais plus haut, une solution serait de mettre pour un temps ce problème de côté et de faire le point sur vos attentes de vie de couple. Cela vous ferait peut-être avancer.

 Je dirais même que "l'ami" de votre copine cherche autre chose qu'une simple amitié, attention je ne dis pas que c'est aussi le cas pour votre copine mais un mec qui passe autant de temps et qui consacre une telle énergie "juste" dans une relation amicale me paraît peut crédible.

D'après mon vécu, un mec ne va pas forcément s’embrasser du faite que la nana soit déjà en couple et se priver de la draguer ou tout simplement de l'attirer dans son lit. Au vu de ce que vous nous racontez, votre copine ne peut pas ne pas s'en rendre compte, elle cherche peut-être à vous rendre jaloux...

18/11/2015 à 19:37

Madison

Type :
Messages : 246
Membre depuis : 01/01/1970
Je suis du même avis que Melusinefee et Nemesis.... va falloir faire le point, car autant de message (c'est énorme le nombre de message !) échangés c'est quand même autre chose qu'une forte amitié....
19/11/2015 à 08:21

Bio77

Type :
Messages : 12
Membre depuis : 01/01/1970

melusinefee a dit : 

Bio77 a dit : 

(...)
Pour vous expliquer un peu ma situation, je vais vous donner quelques exemples qui justifient mes propos. Selon vous, dans un couple, si l'homme ou la femme a une forte amitié avec le sexe opposé, vous ne discutez pas avec votre ami(e) mais vous décidez d'avoir un moment intime avec votre amoureux(se), mais avant cela vous prévenez votre ami(e) que vous coupez votre téléphone. Quel serait votre réaction ?


Ensuite, quand votre compagne vous confirme avoir à peine 5 messages dans la journée avec son ami(e) mais qu'au final, vous apprenez qu'il y a plus de 50 messages, soit 10 fois plus qu'annoncé. Quel serait votre réaction ?

Quand vous apprenez également qu'en 3 mois, il y a eu plus de 10 000 messages échangés. Quel serait votre réaction ?

Quand elle est en train de répondre à un message et qu'elle vous dit droit dans les yeux "non je ne lui parle pas", alors qu'en réalité si. Quel serait votre réaction ?

 Merci pour ces précisions, ça change la perception de la situation!
Moi j'appelle cela du foutage de gueule ... ! Maintenant si c'est tellement important pour elle et qu'elle ne veut pas infléchir sa position, quels moyens as-tu concrètement pour que ça change? A mon avis aucun ... si ce n'est faire le point avec toi-même et voir si tu peux accepter cela encore longtemps. Si elle sent que tu es déterminé à remettre le couple en question, elle devra se positionner... d'un  côté ou de l'autre ... Mais aucune garantie de résultat évidemment. Ensuite, si rien ne change, il faudra que tu prennes une décision pour toi: soit tu acceptes, soit tu pars.
Comme je te le disais plus haut, une solution serait de mettre pour un temps ce problème de côté et de faire le point sur vos attentes de vie de couple. Cela vous ferait peut-être avancer.

"Du foutage de gueule" on est d'accord, je trouve même qu'elle me prend pour un con. Mais tout cela pour elle est faux, ce qui me met encore plus en rogne.
J'ai déjà fais le point plusieurs fois avec moi-même et j'en suis arrivé au point où je ne peux plus accepter.
Quand vous dites qu'elle devra se positionner, vous entendez quoi par là ? Qu'elle doit faire un choix ? Je pose cette question car dans une dispute, j'ai finis par lui dire qu'elle devrait choisir car j'étais à bout.

19/11/2015 à 08:23

Bio77

Type :
Messages : 12
Membre depuis : 01/01/1970

Madison a dit : 

Je suis du même avis que Melusinefee et Nemesis.... va falloir faire le point, car autant de message (c'est énorme le nombre de message !) échangés c'est quand même autre chose qu'une forte amitié....

 Oui c'est énorme et je ne l'ai pas inventé, c'est lui qui lui a annoncé très fièrement.