La Bête à Cornes et la Pieuvre : Réadaptables ?

05/04/2014 à 01:28

nicolas84rmc

Type : Homme
Messages : 1006
Membre depuis : 13/09/2012

La Bête à corne mais c'est quoi ça ?

Et bien, je l'ai étudié à l'IUT, cet outil fonctionnait en binôme avec un autre outil La Pieuvre et qui permettait d'optimiser la réflexion pour résoudre de manière la plus efficace un problème technique et fonctionnel.

Cet outil se décompose en plusieurs étapes. Je vais tenter de vous le réadapter pour résoudre des problèmes plus personnels.


Je précise que l'exemple est basique et perfectible, le seul but est de voir si on peut ré adapter un tel outil pour développer et étoffer sa réflexion afin de trouver de nouvelles solutions qui nous échappaient jusque là. Mon travail est rapide et peut être complété … c'est une ébauche. J'ai mis des codes couleurs :

Noir :mon blabla,

Bleu : ce que j'ai pioché sur le site wikipédia (source : http://fr.wikipedia.org/wiki/M%C3%A9thode_APTE)

Rouge : Mon exemple


1) Bête à corne : Expression et contrôle de validité du but de l'étude

Plus simplement l'étude est elle crédible et utile ?

Prenons un exemple : Bruno souhaite améliorer ses relations avec son père ; de nombreux conflits et tout le monde en souffre.


Dans notre exemple :

Etude : Améliorer ma relation conflictuelle avec mon père
A qui rend elle service ? : A moi, mon père et notre entourage
Sur quoi agit elle ? : L'état du lien pére-fils
Dans quel but ? : Cesser d'être malheureux



2) La Pieuvre : expression fonctionnelle



Je vousvous écris d'abord l'explication formelle que j'ai été piochée :

"Le premier volet de la méthode (l’analyse fonctionnelle) consiste à exprimer, à quantifier et qualifier précisément les services à rendre à l’utilisateur par l’objet étudié, c’est-à-dire à exprimer ses fonctions."

Puis

"

Il s’agit d’exprimer les services que doit rendre l’objet étudié à ses utilisateurs pour cela il faut :

Lister les contextes d’utilisation de l’objet et autres phases ou situations de vie.

Pour chacun de ces contextes lister les fonctions de l’objet et en effectuer le contrôle de validité

Pour chacune des fonctions, déterminer les critères de valeur et en effectuer le contrôle de validité.

Les principes de basebase de l’expression fonctionnelle sont les suivants :

L’objet étudié n’a de fonctions qu’en utilisation

Les fonctions d’un objet sont indépendantes des solutions qui les réalisent

Les fonctions d’un objet sont indépendantes entre elles"

"

Lors de chaque utilisation l’objet est en contact avec un certain nombre d’éléments de son environnement qui constituent son milieu extérieur. L’objet étudié est placé au centrecentre de la pieuvre entouré des éléments du milieu extérieur (EME). Il faut ensuite décrire les relations créées par l’objet avec ou entre ses éléments du milieu extérieur.

Il existe deux sortes de fonctions :

les fonctions principales (F.P.) qui sont les buts des relations créées par l’objet entre au moins deux éléments de son milieu extérieur ;

les fonctions contraintes (F.C.) qui sont des exigences d’un élément contraignant du milieu extérieur.

Les règles de base de l’expression fonctionnelle à respecter sont les suivantes :

utiliserutiliser un verbe d’action, de sens positif et à l’infinitif ;

ne pas préjuger d’une solution ni même d’un principe technique ;

y faire figurer les noms des éléments du milieu extérieur concernés mais pas le nom de l’objet."

C'est difficile à comprendre, je vais tenter de le conceptualiser avec l'exemple en question :

FP1 : Maintenir un lien avec mon père
FP2 : Avoir une aide extérieure
FC : Gérer et comprendre mon stress
FC : Détendre et rassurer l'entourage proche
FC : Se pardonner


"Pour chaque fonction, répondre aux questions suivantes :

Pour quoi cette fonction existe-t-elle ?

À cause de quoi ou pourquoi cette fonction existe-t-elle ?

Qu’est-ce qui pourrait la faire évoluer ou disparaître ?

FP1 : Maintenir un lien avec mon père

Pour quoi cette fonction existe-t-elle ? Pour le bonheur de l'un et de l'autre

À cause de quoi ou pourquoi cette fonction existe-t-elle ? Lien du sang, même famille

Qu’est-ce qui pourrait la faire évoluer ou disparaître ? Conflit (blocage insoluble), mort en négatif, et partage, apaisement en positif.


FP2 : Avoir une aide extérieure

Pour quoi cette fonction existe-t-elle ? Pour reformuler les obstacles et les rancoeurs de chacun, apaiser la communication, détourner les blocages … Avoir un point de vue objectif. Recentrer le probléme.

À cause de quoi ou pourquoi cette fonction existe-t-elle ? Pour avoir une distance au problème et se confier à un intermédiaire de confiance.

Qu’est-ce qui pourrait la faire évoluer ou disparaître ? Conflit qui se confirme (insoluble) en négatif, la communication s'assainit (plus besoin de médiateur).



Ainsi de suite ...



Voici nos EME (élements de milieu extérieur) dans l'exemple !
1. Passé / historique
2. Proches
3. Stress
4. Tierce personne
5. Support de communication



Ceci est le diagramme d'un autre exemple : Dans votrevotre esprit effacez tout

Au milieu à la placeplace des ?? on écrit : lien père/fils

Nous avons défini 3 fonctions contraintes et 2 fonctions principales. Les fonctions principales relient deux bulles et les 3 fonctions contraintes iront jusqu'au centrecentre.

Faites une bulle pour chaque "eme" : ici 5 autour de la bulle père/fils.

On part tout en haut, on tourne dans les aiguilles d'une montre :

1. Passé / historique
2. Proches
3. Stress
4. Tierce personne
5. Support de communication

(A) Je tire un trait pour relier le 1 et le 5 en passant par le centrecentre pour exprimer la fonction contrainte 1 : Maintenir un lien avec mon père.



(B) Je tire un trait pour relier le 1 et le 4 en passant par le centrecentre pour exprimer la fonction contrainte 2 : Avoir une aide extérieure.



Je tire 3 autres traits qui reliera le 3 au centrecentre (C), le 2 au centre (D) et le 1 au centre (E).



« Comment exprimer et contrôler la validité des critères de valeur ?
Il faut ensuite quantifier et qualifier les niveaux de performance requis par l’utilisateur dans la réalisation de la fonction et en contrôler la validité. Pour cela il faut identifier pour chaque fonction :

les propriétés du verbe ;

les caractéristiques qualitatives et quantitatives des éléments du milieu extérieur.

Puis en faire le contrôle de validité car c’est dans la juste appréciation de ces critères que réside une des toutes premières sources d’optimisation.

Le cahier des charges fonctionnel comporte donc l’ensemble des contextes d’utilisation, des fonctions et des critères de valeur qui leur sont associés. »



Passons à l'interprétation et au suivi des traits que je viens de tracer.

(A) : Adapter le support de communication, avec la tension ou l'apaisement, estimer si des progrès sont fait : support possible : lettre, téléphone (appel, sms), rendre visite.

Axe de progrès : tension ? Diversité des discussions, partager des moments ?



(B) Nommer une personne juste, neutre et crédible pour servir d'arbitre, de médiateur si des dossiersdossiers de blocages refont surface. Axe de progrés : se comprendre l'un l'autre, moins de colère, plus d'écoute … une discussion qui avance , concessions, résolutions …



Gérer mon stress : écouter la contradiction, comprendre et pouvoir changerchanger d'avis, aller faire une activité physique pour gérer le stress et se défouler afin de garder le contrôle et ne pas s'emporter. Pareil du côté de mon père : trouver une activité pour prendre la distance du problème.

Ne plus impliquer les proches dans les conflits et leur donner une imageimage apaisée du lien. Ne plus les mettre mal à l'aise, ne plus les inciter à prendre partie consciemment ou non.

(E) Reprendre les blocages de manière plus sereine et repartir sur de bonnes bases.



On peut noter chaque point de 0 (pas de progrés) à 5 (acquis) dans la réadaptation de l'outil !!!



Qu'en pensez vous ?



PS : le mot « fonction » n'est pas forcément adapté au monde du relationnel, à modifier.

05/04/2014 à 01:33

nicolas84rmc

Type : Homme
Messages : 1006
Membre depuis : 13/09/2012
J'ai passé deux heures dessus car je crois qu'en simplifiant un peu, on peut en effet en faire un outil de réflexion pour se sortir d"une situation difficile et réorienter sa réflexion, revoir ses priorités, ré adapter son comportement, son attitude, ses positions ... voir plus loin, anticiper, créer une rigueur dansdans l'affect !

PS : je reviens avec les shémas que je vais faire de l'exemple. Ca sera plus clair.
06/04/2014 à 15:53

nicolas84rmc

Type : Homme
Messages : 1006
Membre depuis : 13/09/2012



06/04/2014 à 19:26

elle

Type : Femme
Messages : 607
Membre depuis : 31/05/2013
Coucou Nico

Pour te répondre à " qu'en pensez vous" il faut d'abord que je comprenneSurprised

Je vais essayez jusqu'à ce que je comprenneUndecided j'y arriveraiLaughing


Bonne semaine à te masturber les méningesSurprised
06/04/2014 à 19:30

nicolas84rmc

Type : Homme
Messages : 1006
Membre depuis : 13/09/2012
Bon c'est un essai, je ne sais pas s'il est concluant :)

L'exemple est fictif, j'avais surtout envie de montrer qu'on peut tenter de créer une réflexion là où les émotions pourraient prendre le dessus !
13/04/2014 à 23:35

nicolas84rmc

Type : Homme
Messages : 1006
Membre depuis : 13/09/2012
Bon personne ne souhaite réagir ^^
15/04/2014 à 11:27

clemence4745

Type : Femme
Messages : 702
Membre depuis : 18/04/2013
si nico je vais reagir mais avant de repondre il faut que je relise plusieurs fois pour bien comprendre ,,,,, mdr ,,,,,et pas dire de bétises,,,,,,,
mais tkt tu auras une réponse ,,, lol ,,,,