L'IVG, une affaire de femme ou de couple ?

21/04/2015 à 14:42

Parvati

Type :
Messages : 743
Membre depuis : 01/01/1970
Le dossier de la semaine est consacré à l'interruption volontaire de grossesse. Laurent Karila et Brigitte vous livrent leur réflexion sur cette question.
22/04/2015 à 06:30

alice

Type :
Messages : 549
Membre depuis : 01/01/1970
Sujet délicat car l'IVG concerne aussi le corps de la femme. C'est elle seule qui en subit les conséquences physique et morale par la suite. Il est vrai que certains hommes prennent cela comme un acte banal.

Toutefois, par la suite, si l'IVG n'a pas eu lieu, l'homme se retrouve impliqué à vie alors qu'il n'a pas forcément choisi d'être père.

affaire de couple ou pas ? autant de réponses que d'histoires
22/04/2015 à 06:55

melusinefee

Type :
Messages : 1010
Membre depuis : 01/01/1970

Oui sujet très délicat avec de nombreuses facettes. L'une d'elles étant qu'il est souvent difficile pour une femme d'anticiper comment elle va réellement ressentir et vivre cette expérience et ses conséquences psychologiques. C'est souvent une fois que c'est fait qu'on le sait ...! Quant à l'implication de l'homme, bien sûr dans le cas idéal il vaut mieux que ce soit une décision commune et partagée, mais on est pas toujours au diapason chacun dans sa phase de vie personnelle et en dernier ressort il s'agit du corps de la femme et une grossesse + naissance (ou non) influencera toujours plus sa vie que celle de l'homme ; donc rationnellement elle a priorité sur la décision. Il y a des lois biologiques sur lesquelles on ne peut pas faire l'impasse.