l'infidelité

10/04/2015 à 10:56

Coquintendre

Type :
Messages : 880
Membre depuis : 01/01/1970
bonjour,

en effet, découvrir l'infidelité de celui ou celle qu' on aime doit étre une grande souffrance, 

on peut comprendre le ou la "trompé",

on peut, aussi, comprendre le "trompeur" ou la "trompeuse", qui a mis fin,lui, a sa grande souffrance,

car souvent les "trompé(e)s" se sentent victimes, eux sont des anges blessés, et l'autre le diable incarné....

mais ne peut on pas pensé raisonnablement que celui qui se sent l'ange blessé soit a l'origine de cette situation.........

tel, un boomrang qu il ou elle a lancé et qui lui revient en pleine face!

qu'en pensez vous?


10/04/2015 à 18:36

Coquintendre

Type :
Messages : 880
Membre depuis : 01/01/1970
alors les trompé(e)s de notre site,

il y en a, vu les posts,

vous en pensez rien?
10/04/2015 à 20:44

mag40

Type :
Messages : 8
Membre depuis : 01/01/1970
Bonsoir
Tu as parfaitement raison de parler des trompe(es) et des trompeurs ou trompeuses car dans un couple on est 2 les fautes sont partagees je le pense en tant que trompee mais c est une situation que l on retrouve dans la vie de tous les jours avec des situations d injustice pour les uns et justes pour les autres
Mais des l instant ou chacun reconnait ses fautes deja un pas en avant est fait des l instant ou on repare ses fautes elles peuvent etre pardonnees ce qui est douloureux nest pas le fait de se savoir trompee mais de vivre dans le mensonge la trahison 
Et la ce sont les trompeurs ou trompeuses qui jouent parfois avec la vie des trompe(es)
Nous ne sommes pas des objets d appartenance a l autre nos emotions sont libres et propres a chacun mais par respect vis a vis de l autre de sa famille de l histoire commune il suffit de dire la verite
C etait mon point de vue sur la question
11/04/2015 à 09:04

Coquintendre

Type :
Messages : 880
Membre depuis : 01/01/1970

mag40 a dit : 

Bonsoir
Tu as parfaitement raison de parler des trompe(es) et des trompeurs ou trompeuses car dans un couple on est 2 les fautes sont partagees je le pense en tant que trompee mais c est une situation que l on retrouve dans la vie de tous les jours avec des situations d injustice pour les uns et justes pour les autres
Mais des l instant ou chacun reconnait ses fautes deja un pas en avant est fait des l instant ou on repare ses fautes elles peuvent etre pardonnees ce qui est douloureux nest pas le fait de se savoir trompee mais de vivre dans le mensonge la trahison 
Et la ce sont les trompeurs ou trompeuses qui jouent parfois avec la vie des trompe(es)
Nous ne sommes pas des objets d appartenance a l autre nos emotions sont libres et propres a chacun mais par respect vis a vis de l autre de sa famille de l histoire commune il suffit de dire la verite
C etait mon point de vue sur la question

 enfin, une qui répond! bravo!

en effet mon post de départ pour une reflection objective et impartiale n'est pas un long fleuve tranquille.............. de miel........ et de compassion aidante......

comme tu le dis si bien, des l'instant ou chacun reconnait ses fautes,déja un pas en avant,corriger le "tir" c'est l'ideal......

mais pourquoi pas le faire avant, ce qui pourrait , je dis bien pourrais, éviter cette situation de "tromperie"

car ne penses tu pas que la " tromperie " arrive en fin de course comme soupape..... a des problemes déniées ou qui ont fait l'objet d'aucun efforts.....

aprés, je suis, aussi, d'accords sur le fait que ce serait plus simple de dire la vérité et de se séparer pour vivre des histoires bien distinctes.

mais voila, ce n'est pas toujours possible pour de multiples raisons qui ne sont pas forcement négatives....

as tu pensé , a la souffrance des " trompeurs"..........

je crois que tout cela est dur pour les deux, non? qu' en pense tu?

( ps: ma réflection exclue les trompeur(euses) inveteré(e)s vicerales)

11/04/2015 à 14:23

Coquintendre

Type :
Messages : 880
Membre depuis : 01/01/1970
missaud? maybeline? les autres? pas de pensée sur le sujet?
12/04/2015 à 09:12

melusinefee

Type :
Messages : 1010
Membre depuis : 01/01/1970
Le manque de réponse vient sans doute du fait que ton sujet et ta question sont trop vagues et grop généralistes. A mon avis, il y a autant de situations et d'explications que d'individus... même si certaines situations, certains schémas présentent des similitudes. Et si on reprend tous les sujets du forum sur ce thème ... il y a matière pour répondre à ta question, sans y apporter de vraie réponse d'aileurs.

Parfois, ce qui fait avancer une réflexion, c'est de changer de perspective. Rien que le très vertueux termes "fidélité" et son contraire immoral "infidélité" ... pourquoi ne pas appeler un chat un chat et parler "d'exclusivité sexuelle" et de non-exlusivité ... ce qui implique que la relation de couple est une relation de possession de l'autre, de son corps et de son intimité. Est-ce vraiment humain et naturel ? Si ça l'était, le problème se poserait-il?
Quand à la nécessité de mentir? Nous vivons dans une societé qui fixe l'exclusivité sexuelle comme règle absolue de vie d'un couple et nous avons été tellement conditionnés à ce principe depuis tellement de siècles que nous l'avons intégré au plus profond de nous-même, alors vivre ouvertement son désir ou besoin de non-exclusivité ce serait réussir à braver la norme sociale... pas facile !

Bon ce sont juste des idées comme ça en l'air ...
12/04/2015 à 11:52

Coquintendre

Type :
Messages : 880
Membre depuis : 01/01/1970
je pensais, plutot, que le manque de réponse venait du fait du déni de réalité de la coresponsabilité dans le couple pour les actes de tromperie,

 le fait que la personne présentée comme "victime" a une coresponsablité de cette "tromperie" par une attitude de déni des problemes du couple....

et que de victime souffrante , elle passe a auteur de souffrance!
12/04/2015 à 11:56

lilibellule

Type :
Messages : 21
Membre depuis : 01/01/1970
tu as sans doute raison coquin !!!
12/04/2015 à 12:58

Coquintendre

Type :
Messages : 880
Membre depuis : 01/01/1970

lilibellule a dit : 

tu as sans doute raison coquin !!!

 Justement j'en suis pas certain........

12/04/2015 à 14:06

melusinefee

Type :
Messages : 1010
Membre depuis : 01/01/1970

Coquintendre a dit : 

lilibellule a dit : 

tu as sans doute raison coquin !!!

 Justement j'en suis pas certain........

 Moi non plus ...

De par les cas observés autour de moi et également ceux présentés sur le forum, on ne peut pas parler de "déni" généralisé de responsabilité. Disons qu'un tel épisode une fois dévoilé sert souvent de catalysateur à une prise de conscience et à une réflexion sur la situation du couple et l'évolution personnelle de l'un et de l'autre. Ensuite, si la soit disant "victime" campe dans ce rôle et ne se remet pas en question, c'est plutôt mauvais signe pour le couple.
En même temps, il faut accepter au cours d'une longue vie commune que les partenaires ne soient pas toujours sur la même longueur d'onde et que l'un des deux ait un jour, pour des raisons totalement personnelles (crise de confiance en soi, besoin de tester sa capacité de séduction ou autre raison), besoin de "respirer" et de s'évader ailleurs, sans pour autant que la relation soit profondément détériorée. Par contre, si la relation extérieure met en péril le couple, c'est que effectivement quelque chose ne fonctionne plus bien et qu'il faut se remettre en question.
Je crois que je connais autant de couples qui ont survécu à une telle crise et en sont ressortis renforcés, que ceux qui ont éclaté parce qu'ils étaient sans doute construits sur des bases trop fragiles. Un couple qui mise uniquement sur le principe de la fidélité sexuelle pour durer est à mon avis un couple vulnérable.
Enfin, je pense aussi qu'il y a des personnes qui sont de par nature plus prédisposées que d'autre à être un jour (pas forcément tout le temps) un peu volage.

16/09/2015 à 10:34

titelilie02

Type :
Messages : 17
Membre depuis : 01/01/1970
bonjour je suis  nouvelle sur le forum et je viens de lire tous vos postes !
je suis une" trompée" et depuis quelques jours je survole le forum et cela m'éclaire sur le fait que mon mari m'est trompé !
depuis le début je me sens victime ... puis je suis passée par le déni et maintenant je sais et ne voulais pas le voir comme cela 
il y avait un problème de couple  que je ne voulais peut être pas m'avouer !
j ai beaucoup souffert et souffre encore ....mais le trompeur je l'affirme aujourd'hui souffre aussi ....
En tant que victime je campais sur mes positions....je réalise maintenant que j'avais des torts... mais il m'a fallu faire beaucoup de chemin et d'analyses pour dire ca aujourd'hui ....
C'était pour moi une année difficile....reconvention professionnelle ....quitter un boulot pour un autre .. entamer une formation .....et j'étais souvent  " fatiguée" ....et me refuser souvent a lui ...! l'élément déclencheur est là ...
16/09/2015 à 19:20

mokoe

Type :
Messages : 15
Membre depuis : 01/01/1970
est ce que je suis la source de l'infidélité de ma femme ? c'est sur que oui, en partie du moins je pense (peut être que le travail que je vais faire avec un psy me démontrera que je le suis à 100% mais je ne crois pas, dans un couple, rien n'est blanc ou noir). Ma femme a un appétit sexuel que je ne peux pas rassasier donc forcément, je suis responsable. Après, le dialogue qui s'est réduit, je pense que nous y sommes tous les 2 pour quelque chose, peut être pas pour les mêmes raisons.
Après, l'image du boomerang, j'adhère moins. Pour moi, si j'avais trompé ma femme et qu'elle fasse de même, c'est effectivement un boomerang.
En l’occurrence, ce n'est pas le cas, je ne l'ai pas trompé. Je dirai plutôt qu'elle a trouvé un moyen de subvenir à son besoin qu'elle a mis de côté pendant 9 ans et que cette perte de vision commune a été l'élément déclencheur.
De ma cours, ma femme n'est pas le diable, vraiment, mais vraiment pas.
Notre erreur, ne pas avoir communiqué lorsqu'il aurait fallu. Ne pas avoir pris le temps de cultiver notre couple et se laisser bouffer par le quotidien. Voilà NOS erreurs.
Je n'ai pas le beau rôle, je vois bien que ma femme souffre aussi. Dire que la personne trompée est la victime, c'est facile.
Moi, j'ai découvert l'infidélité de ma femme il y a une semaine et demi. Je la comprends, je n'ai pas encore tout accepté mais ce que je vois, c'est que nous voulons ramer dans le même sens et ensemble. Finalement, nous en sortirons du positif car la volonté est partagée. Si ce n'est pas le cas, il faut se séparer.
17/09/2015 à 15:20

melusinefee

Type :
Messages : 1010
Membre depuis : 01/01/1970

mokoe a dit : 

est ce que je suis la source de l'infidélité de ma femme ? c'est sur que oui, en partie du moins je pense (peut être que le travail que je vais faire avec un psy me démontrera que je le suis à 100% mais je ne crois pas, dans un couple, rien n'est blanc ou noir). Ma femme a un appétit sexuel que je ne peux pas rassasier donc forcément, je suis responsable. A

 Faudrait peut-être quand même arrêter l'auto-flagellation Cool
Non tu n'es même pas responsable de devoir rassasier ta femme si ses besoins sont supérieurs aux tiens. Pourquoi ne pourrait-elle pas, elle aussi, s'adapter un peu à toi?!

17/09/2015 à 15:46

mokoe

Type :
Messages : 15
Membre depuis : 01/01/1970
Je ne la rassasie pas. C'est un fait, n'y plus n'y moins.
apres, elle s'est adaptée à moi pendant 9 ans. Il faut peut être que l'on trouve un juste milieu et en ajoutant de la com, de la complicité, cela devrait marcher. J'espère en tout cas.