L'inceste

26/11/2014 à 15:18

Fiona

Type : Femme
Messages : 451
Membre depuis : 12/09/2012
Bonjour pour la room,

Avec un peu de retard, mon sujet voit le jour. L'inceste se caractérise par des abus sexuels par une personne ascendante ou un proche sur un enfant. L'inceste fait chaque année à peu près 2 millions de victimes chaque année en France, et plus chez les personnes "consentantes". La France a légiféré sans faire apparaitre la notion "incestueuse", et cette loi censurée par les "Sages", n'a pas classé l'inceste comme une infraction afin de sanction très lourdement les agresseurs. Contrairement à nos voisins anglais et canadiens. A noter, également, que chez les anglais l'inceste entre majeur est passible de 14 ans de prisons, et on trouve la même loi chez nos voisins Canadiens. Lorsque l'on fait un petit saut dans l'histoire, ce tabou existe depuis des lustres, l'Eglise a longtemps sanctionné l'inceste, on interdisant par exemple, les mariages entre 2 personnes qui avaient jusqu'à 7 degrés de parenté.
D'un côté nous trouvons les pro incestes, qui le justifie par les animaux d'une même lignée copulant entre eux, André Séguinot, n'a t-il pas dit que "l'inceste ce n'est pas très grave, tant que cela reste dans la famille", et de l'autre ce qui sont opposés, et font apparaitre la notion " consentement", un enfant est-il consentant ? et  des dégénérescences génétiques qui ont été observés chez des populations ayant longtemps vécu entre eux.
L'inceste un tabou social qui est universel et présente dans toutes les sociétés selon Claude Lévi-Strauss. Alors faut-il légiférer et donner un statut spécial à l'inceste notamment chez les victimes mineures ? Ou faut-il interdire, toute forme d'inceste (mineurs et les personnes majeures) ?
27/11/2014 à 02:00

Venom

Type : Homme
Messages : 718
Membre depuis : 16/09/2012
Si je comprends bien, l'inceste n'est pas reconnu comme une infraction à l'heure actuelle ?

Et il s'agirait de mettre en place une disposition qui le reconnaisse et en face une circonstance agravante en cas de viol ?
Tout ce qui est bon pour aider à réparer les victimes est bon à prendre, il faudrait donc que ce soit reconnu.

Mais apparamment une loi avait été faîte en ce sens en 2010 mais abrogée par le conseil constitutionnel en 2011, et cette loi n'apportait rien en terme d'échelle de gravité dans le viol, c'était juste le mot qui était reconnu....

27/11/2014 à 07:54

Elisa

Type : Femme
Messages : 1497
Membre depuis : 13/09/2012

Fiona a dit : 

 L'inceste fait chaque année à peu près 2 millions de victimes chaque année en France, et plus chez les personnes "consentantes".

L'inceste un tabou social qui est universel et présente dans toutes les sociétés selon Claude Lévi-Strauss. Alors faut-il légiférer et donner un statut spécial à l'inceste notamment chez les victimes mineures ? Ou faut-il interdire, toute forme d'inceste (mineurs et les personnes majeures) ?

 Je suis sidérée devant ce chiffre de deux millions de victimes. !!!!!! pour moi aussi c'est une circonstance aggravante dans les viols.

 

27/11/2014 à 08:55

Davy22

Type :
Messages : 915
Membre depuis : 01/01/1970
L'inceste est interdit dans le cadre du mariage par exemple, la loi n'autorise pas de marier deux personnes qui ont un degré proche familial, mais cela uniquement dans le sens de la consanguinité et des maladies génétiques qui peuvent en découler. Après, en effet deux personnes de la même famille peuvent avoir des rapports sexuel sans que ce soit condamnable pour autant...On ne les considères pas comme des victimes si les deux personnes sont consentantes. C'est la différence avec le viol, qui est condamnable par la loi si l'une des deux personnes n'est pas consentante. Donc je comprend pas vraiment cette notion de "victime". En quoi on peut parler de deux millions d'inceste et donc de deux millions de victimes ? C'est qui la victime dans ce cas, les deux personnes consentantes ? On vas faire quoi, mettre deux millions de personnes en prison parce-que leur crime c'est de faire l'amour ? On touche là au liberté fondamentale de la personne etant libre de faire ce que l'on veut avec son sexe.

On est pas très loin des lois contre l’adultère dans certain pays ou interdire l'homosexualité....Ça me parait extrémiste de vouloir condamner l'inceste. Je pense Fiona que tu confonds avec le viol tout simplement. Ce n'est pas l'inceste qui provoque les abus sexuel, c'est le viol tout simplement. Après on peut parler de viol incestueux, est ce que cela doit être plus condamnable qu'un viol...Je pense qu'a ce niveau, difficile de savoir qui est le plus traumatisant...être violé par son père, être violé dans une cave par plusieurs personnes...difficile de quantifier l'horreur.
27/11/2014 à 09:09

melusinefee

Type :
Messages : 1010
Membre depuis : 01/01/1970

Davy22 a dit : 

L'inceste est interdit dans le cadre du mariage par exemple, la loi n'autorise pas de marier deux personnes qui ont un degré proche familial, mais cela uniquement dans le sens de la consanguinité et des maladies génétiques qui peuvent en découler. Après, en effet deux personnes de la même famille peuvent avoir des rapports sexuel sans que ce soit condamnable pour autant...On ne les considères pas comme des victimes si les deux personnes sont consentantes. C'est la différence avec le viol, qui est condamnable par la loi si l'une des deux personnes n'est pas consentante. Donc je comprend pas vraiment cette notion de "victime". En quoi on peut parler de deux millions d'inceste et donc de deux millions de victimes ? C'est qui la victime dans ce cas, les deux personnes consentantes ? On vas faire quoi, mettre deux millions de personnes en prison parce-que leur crime c'est de faire l'amour ?

On est pas très loin des lois contre l’adultère dans certain pays ou interdire l'homosexualité....Ça me parait extrémiste de vouloir condamner l'inceste. Je pense Fiona que tu confonds avec le viol tout simplement. Ce n'est pas l'inceste qui provoque les abus sexuel, c'est le viol tout simplement. Après on peut parler de viol incestueux, est ce que cela doit être plus condamnable qu'un viol...Je pense qu'a ce niveau, difficile de savoir qui est le plus traumatisant...être violé par son père, être violé dans une cave par plusieurs personnes...difficile de quantifier l'horreur.

 Je partage ton avis et ai églament l'impression qu'il y a dans ce post une confusion entre inceste (relations sexuelles entre parents proches) et pédophilie, abus sexuels sur mineurs de la part de proches. Bien sûr, on sait depuis longtemps que la plupart des abus sexuels sur enfants sont pratiqués au sein même de la famille. Mais sur ce fait, la législation pénale existe déjà et touche tout adulte coupable de tels abus, qu'il soit de la famille ou non. On peut bien sûr aussi plaider pour une meilleure protection des enfants, mais cela ne relève pas direcement de l'inceste. De fait, une relation incestueuse entre un adulte et un enfant est passible de sanctions pénales puisque c'est un abus sexuel sur mineur,

27/11/2014 à 09:12

melusinefee

Type :
Messages : 1010
Membre depuis : 01/01/1970

Fiona a dit : 

Bonjour pour la room,

L'inceste se caractérise par des abus sexuels par une personne ascendante ou un proche sur un enfant.

 Définition du Larousse: http://www.larousse.fr/encyclopedie/divers/inceste/60533

27/11/2014 à 09:14

Davy22

Type :
Messages : 915
Membre depuis : 01/01/1970

melusinefee a dit : 

 Je partage ton avis et ai églament l'impression qu'il y a dans ce post une confusion entre inceste (relations sexuelles entre parents proches) et pédophilie, abus sexuels sur mineurs de la part de proches. Bien sûr, on sait depuis longtemps que la plupart des abus sexuels sur enfants sont pratiqués au sein même de la famille. Mais sur ce fait, la législation pénale existe déjà et touche tout adulte coupable de tels abus, qu'il soit de la famille ou non. On peut bien sûr aussi plaider pour une meilleure protection des enfants, mais cela ne relève pas direcement de l'inceste. De fait, une relation incestueuse entre un adulte et un enfant est passible de sanctions pénales puisque c'est un abus sexuel sur mineur,

 

 
Oui en effet, on parle dans ce cas de pédophilie, et c'est condamnable aussi.

27/11/2014 à 10:42

elle

Type : Femme
Messages : 607
Membre depuis : 31/05/2013
Si l'adulte est conscient qu'il commet un geste incestueux, sur son enfant, l'enfant , lui n'a aucune notion et pense que c'est normal jusqu'à ce qu'il se confronte à la réalité sociale autour de lui, pour comprendre qu'il n'est pas normal qu'un enfant ait des relations sexuelles, avec ses proches parce qu'ils sont ses proches ( père, mère, frères, oncles, grand père, grand mère ect.....)

La règle est d'avoir des rapports amoureux,  consentis de part et d'autre, et que son corps est privé qu'il n'appartient pas à ses parents. Il faut que l'enfant intègre cela dès son plus jeune age , mais??????
27/11/2014 à 12:39

Coquintendre

Type :
Messages : 880
Membre depuis : 01/01/1970
Laissons la justice s occuper de cela......

mais pour que la justice s occupe de cela, il faut qu elle en ai connaissance,

tout le problème est la, silence des victimes ( juste un constat), si la victime parle , est elle entendue par les proches à qui elle va se confier?

je pense que le probleme est la , la victime a t elle connaissance que cela n est pas une relation normale, et si elle en a connaissance,
va t elle etre soutenue et entendue? Accompagne ,aussi , psychologiquement et garantie de sa sécurité ?
27/11/2014 à 14:33

Venom

Type : Homme
Messages : 718
Membre depuis : 16/09/2012

Davy22 a dit : 

L'inceste est interdit dans le cadre du mariage par exemple, la loi n'autorise pas de marier deux personnes qui ont un degré proche familial, mais cela uniquement dans le sens de la consanguinité et des maladies génétiques qui peuvent en découler. 

 
Je connais des gens dont les deux ont leurs parents respectifs frères et soeur, ils se sont mariés et ont eu trois enfants, la fille ainée a eue une maladie bizarre et elle a finie par décédée en 2000.

C'était à la fois leurs beaux-pères belle-mère et à la fois leurs oncles et tantes. 

27/11/2014 à 14:42

Davy22

Type :
Messages : 915
Membre depuis : 01/01/1970

Venom a dit : 

Davy22 a dit : 

L'inceste est interdit dans le cadre du mariage par exemple, la loi n'autorise pas de marier deux personnes qui ont un degré proche familial, mais cela uniquement dans le sens de la consanguinité et des maladies génétiques qui peuvent en découler. 

 
Je connais des gens dont les deux ont leurs parents respectifs frères et soeur, ils se sont mariés et ont eu trois enfants, la fille ainée a eue une maladie bizarre et elle a finie par décédée en 2000.

 
C'est pourtant interdit par l'article 162 du code civil.....

Ce qui est drôle quand je regarde cette loi, c'est qu'ils l'ont complété l'année derniere en rajoutant "entre même sœur et entre même frère", homosexualité oblige, alors que je vois pas trop comment ils peuvent faire des enfants lol Laughing 

27/11/2014 à 16:12

Davy22

Type :
Messages : 915
Membre depuis : 01/01/1970

Article 162 a dit : 

En ligne collatérale, le mariage est prohibé, entre le frère et la soeur, entre frères et entre sœurs.

 
...d'ailleurs plus j'y réfléchi plus je me dit que y'a là une sacré coquille anticonstitutionnel, car la consanguinité ne s'applique pas entre frères et entre sœurs...ça peut être suffisant pour abrogé la loi comme le souhaite les anti-mariage pour tous Undecided Bon heureusement je le suis le seul à l'avoir découvert et que ça reste entre nous loool

27/11/2014 à 23:57

Venom

Type : Homme
Messages : 718
Membre depuis : 16/09/2012

http://youtu.be/NrteWCHHFUs



 INCEST 

Scour to find new ways of love 
Denounce moralisers 
Ethic without prohibition and laws 
Give no credence to church 
Satisfaction in the sign of crime 
The meaning of my life 
There is no sin all down the line 
No repentance pay the price 

Number one in the list of misdeeds 
Persuade my sister 
She shook and gasped in licentious greed 
Turned by mutual whisper 
Wrapped up in bewitched body shower 
Forbidden fruits taste better 
Primitive caress to burn out the power 
Nymphomania dressed in leather 

Incest 
Incest 
Incest 

You take your virtues in a tow 
And commit a sin 
By defects in your character 
You will always imagine 
The number of all your virtues 
Wipe out the stains and outrage 
Realise your exceptional dreams 
Incest grin and bear it 

You take your virtues in a tow 
And commit a sin 
By defects in your character 
You will always imagine 
The number of all your virtues 
Wipe out the stains and outrage 
Realise your exceptional dreams 
Incest grin and bear it 

My inclination is a portrait of myself 
When I look inside the broken glass 
Enjoy sweetest lust and I am feeling well 
Moral dilemma without wrath 
Crave for you in ecstasy of my mind 
Love you to the quick 
Don't know what has happened to me 
The condition of a bitch 

Incest 
Incest 
Incest 

You take your virtues in a tow 
And commit a sin 
By defects in your character 
You will always imagine 
The number of all your virtues 
Wipe out the stains and outrage 
Realise your exceptional dreams 
Incest grin and bear it

28/11/2014 à 07:04

melusinefee

Type :
Messages : 1010
Membre depuis : 01/01/1970

Davy22 a dit : 

Article 162 a dit : 

En ligne collatérale, le mariage est prohibé, entre le frère et la soeur, entre frères et entre sœurs.

 
...d'ailleurs plus j'y réfléchi plus je me dit que y'a là une sacré coquille anticonstitutionnel, car la consanguinité ne s'applique pas entre frères et entre sœurs...ça peut être suffisant pour abrogé la loi comme le souhaite les anti-mariage pour tous Undecided Bon heureusement je le suis le seul à l'avoir découvert et que ça reste entre nous loool

 Je pense que c'est le contraire, la loi a sans doute été complétée pour que les anti-mariage pour tous ne dénoncent pas une inégalité devant la loi entre hétéro et homo ...

28/11/2014 à 08:53

Davy22

Type :
Messages : 915
Membre depuis : 01/01/1970
Tien d’ailleurs il existe bel et bien une loi  « De l'inceste commis sur les mineurs » .

LOI n° 2010-121 du 8 février 2010 

« Art. 222-31-1.-Les viols et les agressions sexuelles sont qualifiés d'incestueux lorsqu'ils sont commis au sein de la famille sur la personne d'un mineur par un ascendant, un frère, une sœur ou par toute autre personne, y compris s'il s'agit d'un concubin d'un membre de la famille, ayant sur la victime une autorité de droit ou de fait. 
« Art. 222-31-2.-Lorsque le viol incestueux ou l'agression sexuelle incestueuse est commis contre un mineur par une personne titulaire sur celui-ci de l'autorité parentale, la juridiction de jugement doit se prononcer sur le retrait total ou partiel de cette autorité en application des articles 378 et 379-1 du code civil. 

.....ah mais je vois que cette loi à était abrogé en faite car jugé inconstitutionnel....

Article 222-31-1 Modifié par LOI n°2010-121 du 8 février 2010 - art. 1 Abrogé par Décision n°2011-163 QPC du 16 septembre 2011, v. init.

 Considérant qu'aux termes de l'article 222-31-1 du code pénal : « Les viols et les agressions sexuelles sont qualifiés d'incestueux lorsqu'ils sont commis au sein de la famille sur la personne d'un mineur par un ascendant, un frère, une sœur ou par toute autre personne, y compris s'il s'agit d'un concubin d'un membre de la famille, ayant sur la victime une autorité de droit ou de fait » ;

2. Considérant que, selon le requérant, en ne définissant pas les liens familiaux qui conduisent à ce que des viols et agressions sexuelles soient qualifiés d'incestueux, ces dispositions portent atteinte au principe de légalité des délits et des peines ; qu'elles porteraient également atteinte au principe de non-rétroactivité de la loi pénale plus sévère ;

3. Considérant que le législateur tient de l'article 34 de la Constitution, ainsi que du principe de légalité des délits et des peines qui résulte de l'article 8 de la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen de 1789, l'obligation de fixer lui-même le champ d'application de la loi pénale et de définir les crimes et délits en termes suffisamment clairs et précis ;

4. Considérant que, s'il était loisible au législateur d'instituer une qualification pénale particulière pour désigner les agissements sexuels incestueux, il ne pouvait, sans méconnaître le principe de légalité des délits et des peines, s'abstenir de désigner précisément les personnes qui doivent être regardées, au sens de cette qualification, comme membres de la famille ; que, par suite, sans qu'il soit besoin d'examiner l'autre grief, la disposition contestée doit être déclarée contraire à la Constitution 


Si j'ai bien compris, on peut pas définir de viol incestueu ca rsa reste un viol.
05/12/2014 à 12:02

Fiona

Type : Femme
Messages : 451
Membre depuis : 12/09/2012

melusinefee a dit : 

Davy22 a dit : 

L'inceste est interdit dans le cadre du mariage par exemple, la loi n'autorise pas de marier deux personnes qui ont un degré proche familial, mais cela uniquement dans le sens de la consanguinité et des maladies génétiques qui peuvent en découler. Après, en effet deux personnes de la même famille peuvent avoir des rapports sexuel sans que ce soit condamnable pour autant...On ne les considères pas comme des victimes si les deux personnes sont consentantes. C'est la différence avec le viol, qui est condamnable par la loi si l'une des deux personnes n'est pas consentante. Donc je comprend pas vraiment cette notion de "victime". En quoi on peut parler de deux millions d'inceste et donc de deux millions de victimes ? C'est qui la victime dans ce cas, les deux personnes consentantes ? On vas faire quoi, mettre deux millions de personnes en prison parce-que leur crime c'est de faire l'amour ?

On est pas très loin des lois contre l’adultère dans certain pays ou interdire l'homosexualité....Ça me parait extrémiste de vouloir condamner l'inceste. Je pense Fiona que tu confonds avec le viol tout simplement. Ce n'est pas l'inceste qui provoque les abus sexuel, c'est le viol tout simplement. Après on peut parler de viol incestueux, est ce que cela doit être plus condamnable qu'un viol...Je pense qu'a ce niveau, difficile de savoir qui est le plus traumatisant...être violé par son père, être violé dans une cave par plusieurs personnes...difficile de quantifier l'horreur.

 Je partage ton avis et ai églament l'impression qu'il y a dans ce post une confusion entre inceste (relations sexuelles entre parents proches) et pédophilie, abus sexuels sur mineurs de la part de proches. Bien sûr, on sait depuis longtemps que la plupart des abus sexuels sur enfants sont pratiqués au sein même de la famille. Mais sur ce fait, la législation pénale existe déjà et touche tout adulte coupable de tels abus, qu'il soit de la famille ou non. On peut bien sûr aussi plaider pour une meilleure protection des enfants, mais cela ne relève pas direcement de l'inceste. De fait, une relation incestueuse entre un adulte et un enfant est passible de sanctions pénales puisque c'est un abus sexuel sur mineur,

 Non, justement, il n'y aucune confusion, j'ai fais exprès d'aborder la notion d'inceste lorsqu'il s'agit d'un adulte et d'un mineur : viol incestueux. On ne peut pas parler de "viol" à proprement parler, d'où les associations qui se battent pour faire reconnaitre cette notion dans le droit français. Et de l'autre côté je fais apparaitre, la notion d'inceste entre adulte consentant. Concernant les chiffres :  33 % c'est le père, 28% le beau père, 21% le frère, grand-père 3%....(Centre de Recherches Internationales et de Formation sur l'Inceste et la Pédocriminalité)

05/12/2014 à 12:02

Fiona

Type : Femme
Messages : 451
Membre depuis : 12/09/2012

Venom a dit : 

Si je comprends bien, l'inceste n'est pas reconnu comme une infraction à l'heure actuelle ?

Et il s'agirait de mettre en place une disposition qui le reconnaisse et en face une circonstance agravante en cas de viol ?
Tout ce qui est bon pour aider à réparer les victimes est bon à prendre, il faudrait donc que ce soit reconnu.

Mais apparamment une loi avait été faîte en ce sens en 2010 mais abrogée par le conseil constitutionnel en 2011, et cette loi n'apportait rien en terme d'échelle de gravité dans le viol, c'était juste le mot qui était reconnu....

 Non, il n'y a rien. Il y a eu une loi, qui ne remplissait pas totalement son rôle, mais les Sages l'ont censuré

05/12/2014 à 12:11

Fiona

Type : Femme
Messages : 451
Membre depuis : 12/09/2012

Davy22 a dit : 

Tien d’ailleurs il existe bel et bien une loi  « De l'inceste commis sur les mineurs » .

LOI n° 2010-121 du 8 février 2010 

« Art. 222-31-1.-Les viols et les agressions sexuelles sont qualifiés d'incestueux lorsqu'ils sont commis au sein de la famille sur la personne d'un mineur par un ascendant, un frère, une sœur ou par toute autre personne, y compris s'il s'agit d'un concubin d'un membre de la famille, ayant sur la victime une autorité de droit ou de fait. 
« Art. 222-31-2.-Lorsque le viol incestueux ou l'agression sexuelle incestueuse est commis contre un mineur par une personne titulaire sur celui-ci de l'autorité parentale, la juridiction de jugement doit se prononcer sur le retrait total ou partiel de cette autorité en application des articles 378 et 379-1 du code civil. 

.....ah mais je vois que cette loi à était abrogé en faite car jugé inconstitutionnel....

Article 222-31-1 Modifié par LOI n°2010-121 du 8 février 2010 - art. 1 Abrogé par Décision n°2011-163 QPC du 16 septembre 2011, v. init.

 Considérant qu'aux termes de l'article 222-31-1 du code pénal : « Les viols et les agressions sexuelles sont qualifiés d'incestueux lorsqu'ils sont commis au sein de la famille sur la personne d'un mineur par un ascendant, un frère, une sœur ou par toute autre personne, y compris s'il s'agit d'un concubin d'un membre de la famille, ayant sur la victime une autorité de droit ou de fait » ;

2. Considérant que, selon le requérant, en ne définissant pas les liens familiaux qui conduisent à ce que des viols et agressions sexuelles soient qualifiés d'incestueux, ces dispositions portent atteinte au principe de légalité des délits et des peines ; qu'elles porteraient également atteinte au principe de non-rétroactivité de la loi pénale plus sévère ;

3. Considérant que le législateur tient de l'article 34 de la Constitution, ainsi que du principe de légalité des délits et des peines qui résulte de l'article 8 de la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen de 1789, l'obligation de fixer lui-même le champ d'application de la loi pénale et de définir les crimes et délits en termes suffisamment clairs et précis ;

4. Considérant que, s'il était loisible au législateur d'instituer une qualification pénale particulière pour désigner les agissements sexuels incestueux, il ne pouvait, sans méconnaître le principe de légalité des délits et des peines, s'abstenir de désigner précisément les personnes qui doivent être regardées, au sens de cette qualification, comme membres de la famille ; que, par suite, sans qu'il soit besoin d'examiner l'autre grief, la disposition contestée doit être déclarée contraire à la Constitution 


Si j'ai bien compris, on peut pas définir de viol incestueu ca rsa reste un viol.

Tu as la proposition de Loi, mais le Conseil on a décidé autrement, puisque le terme incestueux a été abrogé. Je t'envoie le lien, tu comprendras :
http://combatsdroitshomme.blog.lemonde.fr/2011/09/19/delits-et-crimes-incestueux-necessite-de-definir-precisement-le-membre-de-famille-cons-constit-dec-n%C2%B0-2011-163-qpc-du-16-septembre-2011-m-claude-n/