Je suis perdu

15/05/2014 à 15:20

Tricasse

Type :
Messages : 3
Membre depuis : 01/01/1970
Bonjour, je suis nouveau et j'ouvre mon premier sujet et j'ai besoin de conseils. 

Voilà bientôt quatre ans que j'ai rencontré ma compagne. Nous vivons ensemble depuis trois ans et avons un enfant de sept mois. Notre relation vit de hauts et de bas depuis le début, mais depuis quelques mois (presque depuis la naissance de notre enfant), c'est la cata. 
Il y a eu des difficultés de communication avec ma mère d'une part, où les relations entre ma copine et elle sont plus que compliquées. Ma mère a émis quelques piques maladroites envers ma copine au début de notre relation, ce qui a braqué cette dernière. De ce fait, quand nous allons manger chez mes parents, j'ai une muette, voire une statue à côté de moi, à la place de ma copine, ce qui est fort gênant. Tout ceci nous a valu de nombreuses disputes. 

Autre problème de communication, ma compagne n'est vraiment pas bavarde et assez fermée. Depuis le début de notre relation, j'essaie de la faire parler plus, mais c'est difficile. Etant assez bavard pour ma part, c'est assez frustrant, j'ai l'impression de me brider. Et quand on regarde la tv et que je parle, elle me fait comprendre que je dois me taire. Cette "communication" est difficile pour moi, m'exaspère, m'énerve parfois et rend notre quotidien tendu. 

Au-delà de ces tensions, la naissance de notre enfant n'a pas aidé les choses. Ma compagne ayant fait un baby-blues. Elle n'avait pas confiance en elle au départ. Elle s'est alors rapprochée de sa mère, avec qui elle ne s'entendait pas si parfaitement au début de notre relation et même avant. Cette même mère qui a dit dans les couloirs de l'hôpital après la naissance de notre enfant, à sa soeur, qu'heureusement que son autre fille et elle étaient là pour s'occuper de notre enfant. Estimant que ma compagne n'était pas capable de s'en occuper. Je n'étais pas là, mais un témoin de la discussion m'en a fait part, sans que j'en informe ma copine pour autant. 

Trois mois plus tard, ma compagne a repris le travail après son congé de maternité et c'est sa mère qui garde notre enfant depuis. Contre mon avis. Je voulais qu'il aille chez une nourrice ou à la crèche. Mais n'ayant pas été inscrit à temps en crèche et la mère de l'enfant, n'ayant pas confiance envers les nourrices, cette solution s'est (ou m'a été) imposée.

Depuis lors, je suis obligé d'aller chercher mon enfant tous les jours après mon travail, chez les parents de ma compagne. Sans plaisir, car sa mère a remarqué que notre relation de couple n'était pas au beau fixe. Le problème est qu'elle se permet de m'envoyer des piques estimant que je suis le responsable de cette situation (comme si sa fille était parfaite) et que tous les maux au sein de notre couple étaient dûs à la relation entre sa fille et ma mère. Alors qu'il y avait pas de problème entre les deux à ce moment là...

Là où tout s'est compliqué, est un jour où en allant chercher mon fils, sa mère me dit que sa fille est malheureuse avec moi et que si je ne l'aime plus...je n'ai qu'à la quitter, elle et son mari, s'occuperont de ma compagne et de notre fils. Trois semaines plus tard, suite à un conflit entre nos parents respectifs, c'est son père qui m'ordonne la même chose. Je précise que j'ai 31 ans et ma compagne en a 33. Ils la surprotègent comme si nous étions un jeune couple ayant eu un enfant à 16-18 ans, ce qui est très grave.
Je me pose de véritables questions depuis. Ma copine ignore ce que l'on m'a dit. Elle ne voit plus que par ses parents, et ce, de plus en plus. Comme si elle ne les voyait pas assez, elle est encore allée manger chez eux à midi. Je me sens seul, comme si sa mère et elle formait un couple. J'essaie de relancer notre couple par des mots, des gestes tendres, mais j'ai l'impression de prêcher dans le désert, de me battre seul. Car je ne veux pas briser notre couple pour garder notre enfant d'une part et d'autre part pour ne pas donner gain de cause à sa mère.

Enfin, mon amie s'est rendue hier chez le médecin pour un mal de dos. Elle en est rentrée avec une prescription chez un kiné et des...antidépresseurs, pour soigner sa "baisse de moral". Elle aurait pleuré dans le cabinet. 
C'est très difficile pour moi, car quand je l'ai rencontrée, elle était en dépression depuis un an et je l'ai aidé à surmonter tout ça, je me suis battu pour qu'elle arrête d'avaler ça, qu'elle reprenne goût à la vie. Qu'elle revienne avec ça à la maison, plus de trois après, où l'on me fait comprendre à la limite que je suis responsable de ces problèmes psychologiques est très violent pour moi. D'autant plus qu'elle se tourne vers des gens qui ne l'ont même pas aidé il y a quelques années, pour lui faire remonter la pente aujourd'hui...

A l'heure actuelle, je suis perdu. Cette nouvelle m'a abattu. Je ne sais plus quoi faire. A savoir si je dois continuer à me battre pour mon couple ou baisser les bras et me laisser glisser face à une issue quasi inéluctable que serait une séparation. Cela serait très difficile pour moi, car malgré tout, je l'aime encore, j'ai encore envie d'elle et que je veux rester avec mon enfant qui n'a que sept mois.

Je vous remercie par avant de vos éventuels conseils et je m'excuse de ce gros pavé à lire qui résume une partie de ma vie sentimentale et les derniers mois que je vis.
15/05/2014 à 18:06

Ambre

Type :
Messages : 3001
Membre depuis : 01/01/1970
Bonsoir Tricasse,

D'abord bienvenue sur le site et merci pour ces écrits qui résument parfaitement ce que vous vivez et ressentez.
C'est compliqué. Compliqué parce que votre couple a subi un premier "choc" : la naissance du bébé. On est plus deux ; on est trois et l'homme et la femme doivent retrouver leur place. Deuxième choc : votre mère qui n'aime pas trop votre compagne apparemment. Pas facile à vivre pour une jeune maman, un peu dépressive, qui manque de confiance en elle.... En plus je me demande si réellement votre compagne sent votre affection pour elle et par rapport à votre mère...(vous comprenez ce que je veux dire ?). Troisième choc (et pour vous) : une décision de garde qui ne vous convient pas. Mais comment faire si il n'y pas de place en crèche ?
Si vous voulez sauver votre couple, il va falloir déjà faire le ménage autour de vous et mettre de coté quelques temps les mamans qui polluent votre intimité. Ce n'est pas facile parce que le bébé est gardé par votre belle-mère mais... Je vous conseille de tenter de renouer le dialogue avec votre compagne. Faites garder votre enfant (une personne neutre) et invitez la au restau. Et on se dit tout : vos ressentis, votre amour pour elle, votre envie de sauver votre couple. Essayez de faire des concessions chacun de votre coté. Il faut vraiment que vous preniez de la distance tous les deux avec vos familles. J'espère sincèrement qu'il y a encore quelque chose à sauver et qu'il n'est pas trop tard.
Bon courage.
17/05/2014 à 16:01

Tricasse

Type :
Messages : 3
Membre depuis : 01/01/1970
Oui Ambre, vous avez très bien résumé la situation et compris certaines choses que je n ai pas détaillé.  En effet,  ma compagne doute de mon affection pour elle vis à vis de ma mère.  Elle croit que je défends toujours cette dernière.  
C est très difficile de demander à mon amie de se détacher de sa mère,  mais je vais tenter progressivement.  
De mon côté,  j aimerais quitter la région pour faciliter les choses,  mais je sens que ma compagne n est pas prête à quitter sa région et son environnement familial.  Malheureusement...
Merci pour votre conseil
18/05/2014 à 14:13

Ambre

Type :
Messages : 3001
Membre depuis : 01/01/1970

Tricasse a dit : 

Oui Ambre, vous avez très bien résumé la situation et compris certaines choses que je n ai pas détaillé.  En effet,  ma compagne doute de mon affection pour elle vis à vis de ma mère.  Elle croit que je défends toujours cette dernière.  
C est très difficile de demander à mon amie de se détacher de sa mère,  mais je vais tenter progressivement.  
De mon côté,  j aimerais quitter la région pour faciliter les choses,  mais je sens que ma compagne n est pas prête à quitter sa région et son environnement familial.  Malheureusement...
Merci pour votre conseil

 Bonjour Tricasse. J'ai bien "ressenti" effectivement que votre compagne doit se sentir comme en rivalité avec votre maman.... Et ce ressenti s'accentue bien évidemment à cause de votre comportement. Arriveriez-vous à tenir tête à votre mère ?
Vous dites : "c'est très difficile de demander à mon amie de se détacher de sa mère..." Bien évidemment mais vous pourriez montrer l'exemple. C'est en modifiant votre comportement que vous arriverez à modifier le sien (ce doit être une phrase encore de Brigitte tiens Tongue Out). Quitter la région est un peu brutal mais au fond c'est peut-être ce qu'il vous faut pour sauver votre couple. Tenez compte aussi du fait qu'en s'éloignant de sa famille, on s'éloigne des méthodes de garde peu couteuses pour son enfant...
En tout cas, exposez-lui franchement votre souhait car elle comprendra que VOUS n'êtes pas si accro que çà à votre maman.
Tenez-nous au courant et bonne suite à vous.