Je quitte mon homme marié, besoin du forum

02/10/2013 à 07:16

rose

Type :
Messages : 21
Membre depuis : 01/01/1970
Moi, je suis la maitresse d'un homme marié depuis un an et je suis célibataire. Je viens de lui dire que j'arrêtais la relation le 16 octobre après l'anniversaire de mon fils. Il ne me croit pas. Car je ne peux pas construire ma vie avec un homme qui a dèjà la sienne. Mais, je vais vraiment le faire, car je vaux mieux que de rester dans le placard qu'on sort quand sa femme est pas là. Il m'aime et je l'aime profondèment, mais je m'aime plus que lui. Je mangerai du pain noir quelques temps et après je mangerai du blanc. Le plus dur, va être la rupture, je devrais plus le voir , plus l'entendre. Comme dit Brigitte qui m'a ouvert l'esprit, "une séparation : on se voit plus, on se parle plus". 
Et s'il m'aime autant qu'il le dit, il choisira, et je respecterai son choix. Mais aujourd'hui, c'est moi, qui prend ma vie en main, et je choisie d'être heureuse et joyeuse au grand jour et non de vivre un bonheur exceptionnel dans l'ombre.
Maintenant, plus la date approche, plus mes changements d humeurs sont importants. Il faut que je tienne, et je suis humaine ,je peux craquer à chaque instant tellement je l'aime. 
Kiss
02/10/2013 à 08:13

Ambre

Type :
Messages : 3001
Membre depuis : 01/01/1970
Bonjour,

Je me présente, je suis l'avocat du Diable et je suis là pour donner des coups de pied au c.............

On arrête maintenant et pas le 16 octobre. Presque persuadée qu'après vous trouverez encore une excuse (genre, il a la grippe, je ne peux le quitter maintenant).... Cette situation a trop duré, vous ne trouvez pas ?
02/10/2013 à 08:49

Isanybody

Type : Homme
Messages : 958
Membre depuis : 12/09/2012
Et quitter le jour de l'anniversaire de ton fils.

Déjà, c'est pas un cadeau pour ton fils, parce que d'une manière ou d'une autre tu l'impliques dans ton histoire qui n'est pas la sienne.
Et puis, au lieu d'être joyeuse ou tout du moins dans un bon esprit pour l'anniversaire de ton fils, ton esprit sera accaparé par cette date fatidique.
Ton amant marié est censé être présent à cet anniversaire ?
02/10/2013 à 08:50

lilies

Type : Femme
Messages : 430
Membre depuis : 13/09/2012
bonjour
c'est dur de "tenir" devant un obstacle moi " j'evite" c'est moins fatiguant pour mon ame

j'ai essayé de tenir devant un morceau de chocolat posé devant moi ,je l'observe ,je le sens ,j'essaie de "tenir" mais je n'y arrive pas ,c'est vicieux un morceau de chocolat donc j'esquive ,je n'en achete plus
02/10/2013 à 11:40

rose

Type :
Messages : 21
Membre depuis : 01/01/1970
Bah, les filles, je le quitte pas le jour de l'anniversaire de mon fils . Je suis pas tarée, lol. J'attends que l'anniversaire de mon fils passe pour ne pas être triste le jour de son anniversaire. Le 16 octobre est après son anniversaire. C'est pour çà ; que je ne le quitte pas avant. Je m'étais peut être mal exprimer. Mais super, Ambre, j'adore les avocates du diable pour remettre les idées bien en place, 

02/10/2013 à 11:43

melusinefee

Type :
Messages : 1010
Membre depuis : 01/01/1970
En tout cas, quelle que soit la date, BRAVO pour ta détermimation et surtout courage pour l'application !
Tu mérites d'être heureuse au grand jour
02/10/2013 à 15:19

loundge

Type :
Messages : 108
Membre depuis : 01/01/1970
Lilies...tu as raison , je vais éviter moi aussi dorénavant le rayon "hommes mariés ou non libres ".
L'indigestion qui suit est trop difficile à soigner.

Rose , c'est bien ce que tu as décidé , c'est courageux , j'avais tenté de le faire au bout de 9 mois si les choses n'avaient pas évoluées en ma faveur...mais comme tout devenait plus positif , je ne l'ai pas fait . C'est donc reparti pour un an de plus , un de trop sûrement avec chute brutale à l'arrivée .
Je te soutiens sincèrement ...Smile
02/10/2013 à 15:55

FLOREAL

Type :
Messages : 94
Membre depuis : 01/01/1970

Ah ! ma chère Rose, vous avez décidé de balancer votre amant cul par-dessus bord, et vous nous dites ça, tranquillou, les doigts dans le nez, sûre de vous, ou presque...

Eh bien, Rose, vous voyez la vie en rose... à tort et à travers... Et je me fais fort de vous noircir le tableau de vos jours, et surtout de vos nuits à venir.


Puissé-je cependant vous faire sourire..

 

Bon. Je vois qu'Ambre s'est faite l'avocate du Diable. C'est une bonne avocate.

Mais, foutre Dieu ! Le Diable, Rose, je le connais foutrement bien. Dans ma cure de Bon Père Abbé, je ne cesse de le côtoyer. C'est un fieffé  salaud, un mécréant sans foi ni loi, un menteur et tourmenteur infini. Je l'exorcise et l'anathématise à grands coups d'eau bénite sur mes pénitentes ensorcelées, et, parfois, au bout du compte, de guerre lasse, il accepte de partager un peu de mon vin de messe avant de s'éclipser et d'aller désoler ailleurs l'âme d'autres femmes aimantes. Attendez-vous par conséquent à ce qu'Il vienne vous cauchemarder nuit et jour. On ne quitte pas les griffes de la passion endiablée sur un seul coup de tête raisonnable.

 

Voyez-vous, Rose, le Diable s'y connaît un max pour ce qui concerne la passion et les affres des amantes en session de rupture.
Il faut dire qu'il s'y connaît également très bien avec les amoureux de la dive bouteille, les croqueuses de chocolat, voyez Lilies, les fumeurs et fumeuses ensorceléEs -- vous savez, ceux ou celles qui vous disent : "encore une petite dernière, j'arrête demain, promis, juré, craché... si je mens, je vais en enfer..." C'est Le Diable à l'œuvre, je vous dis ! 

N'importe comment, c'est connu, tout fumeur addicte s'arrête de fumer toujours entre deux cigarettes. Les amantes en rupture, c'est pareil... vous verrez... "encore une toute petite dernière fois, et j'arrête, promis, juré...si je mens, je vais en..."

 

Bref, Rose, je trouve que vous décidez bien à la légère, peu équipée, peu préparée à la guerre de tranchées ardue qui vous attend.
À vous lire, je vois que vous n'avez pas endossé votre gilet pare-bise, vous n'avez pas mobilisé à vos côtés le régiment des copines qui doivent vous dresser une ligne Maginot, vous soutenir mordicus, vous border le soir quand les fantômes de l'Ex viennent vous délabrer la tête et vous torturer le corps, vous sortir le week-end, vous chercher le nounours de remplacement qu'il vous faut trouver en guise d'interrègne, avant d'enfin dénicher LeBon, -- car le Prince Charmant, aujourd'hui s'appelle toujours LeBon --, ... récupérer votre clef auprès de l'ex, et j'en passe, j'en passe...

Avez-vous préparé tout cela afin de tenir le siège ? Hmmmm ?

Mais maintenant que j'ai ouvert le robinet à conseils, je suis certain que les amiEs du forum vont venir grossir la liste des recommandations.

Ah oui, virer toutes les fringues du monsieur, toutes ! Pas question de conserver un tee-shirt dissimulé sous l'oreiller pour sentir une dernière fois sa douce odeur... Virer tous les écrits, photos, documents, et tout et tout...

Demander à une copine sûre de prendre en charge tous les mails ou courriers qu'il va vous envoyer, que vous n'avez pas le droit d'ouvrir et de lire...

La drogue, je vous dis, vous êtes droguée, aujourd'hui en séance de détintoxe auprès des AAA = Amis d'Ambre et Associés.

 

Lilies fait parler son chocolat... Elle a mille fois raison. C'est fou ce que raconte une tablette de chocolat ; c'est fou ce que susurre une bouteille sur la table pour un alcoolomane en repentance.

 

Bon, je vais vous dire de quoi il s'agit :

 

 Nul ne peut maîtriser par un pur acte de sa volonté ce qui ne se laisse pas maîtriser par la volonté seule.

 

L'alcoolique, qui souhaite cesser de boire, est hanté non par la bouteille qui est sur sa table, mais par lui-même, par son désir de boire, il se bat contre son désir, contre lui-même. La bouteille n'y est pour rien. Et comment annuler ce désir de boire qui est mon désir de boire ? Je ne puis exécuter aucun acte de volonté qui mécaniquement supprimerait en moi et pour moi mon désir de boire. Idem pour l'insomniaque. Il ne peut se donner à lui-même l'ordre de dormir pour obtenir la sédation de son besoin de dormir.

On ne peut pas maîtriser par un acte de décision/volonté ce dont la nature n'est pas maîtrisable directement par la volonté et la décision.
Idem : contre qui se bat l'amante esseulée, mais toujours éperdue ? Mais contre elle-même, pardi ! Elle se bat contre des fantômes vêtus en souvenirs, en sensations, en odeurs, en images, en je ne sais quoi qui psychiquement lui est infernal, et au final elle est en lutte contre elle-même, elle applique sa dynamique de vie contre sa propre dynamique de vie, elle passe son temps contre son propre temps, elle devient esclave de son imaginaire, alors que son "ex" est totalement ailleurs, dans un autre lieu de vie, dans d'autres projets concrets vécus ...

 

Que faire dans ce type de situation où le problème vécu est entre soi et soi ? Comment rompre avec cette situation autoproduite et auto-entretenue ? Il faut contourner, ruser avec soi-même, ruser avec la décision, ruser avec le temps, ruser avec l'immaîtrisable. Il faut surmaîtriser ce qui est apparemment immaîtrisable en décidant d'accomplir chaque fois que le besoin s'en fait sentir pour ne pas devenir fou, des actes surrationnels.

 

D'où la liste des précautions à prendre et à suivre... car la raison est bien faible et faillible devant la passion tempétueuse... Vous allez l'éprouver.

 

Allez, préparez vous à la lutte contre l'Ex d'abord, mais surtout et essentiellement contre vous.

Pour le moment, à vous lire, vous ne faites état que d'un acte de volonté rationnel.

Au regard de la passion qui vous tient, c'est très faiblard pour se protéger.

J'ai donc des craintes.

Voyez-vous, je ne lis pas, je n'entends pas que vous détenez une liste impitoyable de reproches contre cet homme, reproches qui vous seraient un rempart, reproches à ruminer, à répéter quand la décision de maintenir la distance s'étiole.

Il ne vous a pas trahi, ni menti, il n'a pas fait l'amour avec votre copine, il n'a pas bousculé votre chat ni mangé ses croquettes, il n'a pas piqué vos économies, il ne crache pas dans la soupe, il ne baise pas avec ces chaussettes...

Putain ! Pas un seul défaut, pas un seul reproche !

Comment allez-vous dire "quel lâche" ! quel salaud ! Comment ai-je fait pour tomber amoureuse d'un type comme ça ! 

 

Bon, je vais arrêter là, en espérant vous avoir fait sourire.

Maintenant, allez faire un tour en salle d'équipement... gilet pare-balles, ligne Maginot, les clefs, les photos, les fringues, les numéros de téléphone, les copines, le frigo à bloc pour tenir un siège...

Et puis, en fois passé la tempête, quand le vent se sera apaisé, et les souvenirs aussi, vous verrez bien quelle tronche a le nouveau LeBon que vous choisirez.

Car, vous nous choisissez toujours. Et non l'inverse.

Je vous embrasse,

LeMoine Cool

 

02/10/2013 à 16:12

popo

Type : Homme
Messages : 2331
Membre depuis : 10/09/2012
Désolé de m'incruster dans vos bonnes résolutions Rose, je passe juste un message non-subliminal au Moine :
Cher ami, vous aviez bien repris vos correspondances ici, avec moultes photos et animations dont vous seul avez le secret. Qu'est-ce que c'est que ce bordel de repartir dans vos pavés uniquement vétus de bleu ?????? Diantre, montrez-nous vos soeurs à poil et en facheuses postures !!! Tu déconnes Lemoine, tu déconnes.....
02/10/2013 à 16:38

damejessica

Type : Femme
Messages : 3203
Membre depuis : 12/09/2012
Bonjour Rose,
Dès les premiers mots, je me suis dit, elle le quittera pas, Rose, dire, je te quitte dans 14 jours !!! mais ça veut rien dire, vous allez en baver 14 jours pour rien, vous le quitterez pas comme ça, dire je te quitte le 16 octobre, ça veut dire, putain  !!!! mais quitte ta femme, hurle moi ton amour, montre moi que c'est moi ta promise !!!!



comme l'a dit notre cher ami Floréal, fait le plein, sucreries, doudous géants !!! ça marche super quand t'as envie de serrer un truc et que dormir seule est difficile, et dit stop si "tu" l'a décidé, mais donne pas une date pleine d'espoir, parce que là, ton message, c'est juste un appel, une demande d'amour...

après, peut être que je me trompe, mais on dit toujours qu'une première impression, c'est la bonne :)
02/10/2013 à 16:53

Elisa

Type : Femme
Messages : 1497
Membre depuis : 13/09/2012
en janvier j'avais dis que j'arrêtais de fumer en juillet, maintenant je dis en novembre pfffffffffffffffffffffffff Tongue Out
02/10/2013 à 16:56

popo

Type : Homme
Messages : 2331
Membre depuis : 10/09/2012
Foutez-lui la paix à Rose !!! Une fois Flo s'est dit : "le 18 mai, je quitte mon slip"
Bin il l'a fait !!!! Et il s'était dit ça le 1er janvier de l'année d'avant !
02/10/2013 à 17:06

FranckP

Type : Homme
Messages : 687
Membre depuis : 13/09/2012

damejessica a dit : 

Bonjour Rose,
Dès les premiers mots, je me suis dit, elle le quittera pas, Rose, dire, je te quitte dans 14 jours !!! mais ça veut rien dire, vous allez en baver 14 jours pour rien, vous le quitterez pas comme ça, dire je te quitte le 16 octobre, ça veut dire, putain  !!!! mais quitte ta femme, hurle moi ton amour, montre moi que c'est moi ta promise !!!!

 Et tu penses que lui ne vivrait donc pas les mêmes turpitudes ??  (à moins de détester son officielle , ce dont je doute sinon ça serait déjà fait ..)

C'est en effet trés difficile de quitter quelqu'un qu'on a dans la peau (souvent le cas en statut maitresse ou amant cachés) mais on y arrive avec beaucoup de volonté et un rêve de meilleur , alors courage Rose Innocent

02/10/2013 à 17:11

FLOREAL

Type :
Messages : 94
Membre depuis : 01/01/1970
'Tin ! Polisson, quand c'est bleu, tu gueules, quand c'est rose, tu gueules, tu fais la police de caractère, je sais que c'est chiant d'être daltonien... moi, je ne lis pas tout, pas question que j'use mes verres de lunettes...
Miss Jessica a raison : Rose pousse un grand cri d'amour ! 
Cool
02/10/2013 à 18:07

popo

Type : Homme
Messages : 2331
Membre depuis : 10/09/2012

FLOREAL a dit : 

'Tin ! Polisson, quand c'est bleu, tu gueules, quand c'est rose, tu gueules, tu fais la police de caractère, je sais que c'est chiant d'être daltonien... moi, je ne lis pas tout, pas question que j'use mes verres de lunettes...
Miss Jessica a raison : Rose pousse un grand cri d'amour ! 
Cool

 Nan, j'aime gueuler c'est tout ! Et tu lis pas tes posts en entiers ???? Oh put1.... un mythe vient de s'effondrer.....

Bon Rose, t'en es où ???? Tu le quittes demain ou le 16 ?

02/10/2013 à 18:52

Isanybody

Type : Homme
Messages : 958
Membre depuis : 12/09/2012
Je constate que notre moine favori est en grande forme, nous y retrouvons sa verve et ses longues tirades bleutées rappelant une certaine époque désormais révolue.

D'ailleurs, j'ai croisé deux de vos compères qui vous passent bien le bonjour en souvenir de longues méditations communes lorsque vous faisiez vos classes.
https://www.youtube.com/watch?v=rutU7PyJMp8

Vous faites bien d'alerter, de mettre en garde mademoiselle Rose (Pamela ne doit pas être loin, où est elle passée ?) à propos de dégâts collatéraux ou plutôt frontales non anticipés par Rose la damoiselle.
Toutefois, l'isolement abbatiale n'aurait pas déclenché en vous un accès de noirceur et de pessimisme à propos de l'avenir de Rose ? A moins que ce ne soit une subtile tactique de votre part  que Rose déchirée, brisée, effondrée de cette rupture provoqué de sa volonté ait besoin de se réparer en s'isolant dans votre abbaye à prier à genoux comme vous savez si bien l'enseigner. Mais attention, la moindre faute sera sévèrement punie d'une fessée ou du fouet Floréalien. Il faut bien ça pour éloigner et oublier cette ancienne relation avec le diable.

Nombreuses sont les maîtresses qui s’en-amour d'un prince amant marié et parfois jaloux. Elles se rendent compte qu'elles souffrent mais la croyance qu'une autre voie désirée puisse se réaliser enfin. Mais que nenni, que chique, nada. Elles attendent, espèrent, le temps passe, souffrent.

Rose semble avoir su profiter de cet amant mais a visiblement compris assez tôt que cette relation ne mènerait à rien, en tous cas pour elle. Suite à ce constat, elle a finalement décidé de réagir à cet état de fait et de se recentrer sur elle. Elle est peut être plus armée que d'autres dans la même situation.
Les femmes maîtresses qui parviennent à stopper ce type de relation avec leur certitudes et avec une sorte de confiance s'en trouvent soulagées et libérées malgré les apparitions possibles de ces moments "amoureux" illégitimes qu'elles sauront gérer rapidement.

Alors Rose, qu'est ce qui résonne en toi : une crainte de replonger ou une envie de soulagement et de liberté face à cette décision de mettre fin à cette histoire ?
02/10/2013 à 19:01

Isanybody

Type : Homme
Messages : 958
Membre depuis : 12/09/2012
Ah !! Je viens de lire les coms de notre Disque Jokey. Wink

Il est fort probable que ma première impression soit fausse. Lemoine souhaite préserver ses lunettes, moi ce sont mes yeux qui sont usés.
02/10/2013 à 20:24

rose

Type :
Messages : 21
Membre depuis : 01/01/1970
Floreal, lilies, dame,
C'est clair, vous avez toute raison, .Je me protège tellement, que ca devient super plat, et sans caractère. 
Maintenant, je dois le quitter, que dois je faire? Et non, j'ai rien à me mettre sous la dent, son seul défaut est sa femme. Je vais pas me mettre à le hair, car je n'ai pas de haine il ne m'a rien fait jamais menti (à ma connaissance). 
Je dois le plaquer au sol? Lui dire quitte ta femme gros lache? Non, s'il le fait ca doit venir de lui. 
Maintenant, ca va dur très dur, et Lucifere est proche t'as raison Floreal. 
Mais, oui, je le crois, je veux rester rester maitre de ma vie, et j'ai décidé de ne plus vivre çà, voilà. 
J'en pleurais tous les soirs mais quelle différence je pleure tous les dimanches de son absence. 
On me ramassera à la petite cueillere, alors oui j'ai trouvé un gros repproche pour l'insulter les soirs de déprime : qu'il n'est pas capable de courage, une grosse mauviette.
Bon c'est mieux là? Les filles? Je suis un peu plus dans la réalité?

02/10/2013 à 20:33

rose

Type :
Messages : 21
Membre depuis : 01/01/1970

Isanybody a dit : 

Je constate que notre moine favori est en grande forme, nous y retrouvons sa verve et ses longues tirades bleutées rappelant une certaine époque désormais révolue.

D'ailleurs, j'ai croisé deux de vos compères qui vous passent bien le bonjour en souvenir de longues méditations communes lorsque vous faisiez vos classes.
https://www.youtube.com/watch?v=rutU7PyJMp8

Vous faites bien d'alerter, de mettre en garde mademoiselle Rose (Pamela ne doit pas être loin, où est elle passée ?) à propos de dégâts collatéraux ou plutôt frontales non anticipés par Rose la damoiselle.
Toutefois, l'isolement abbatiale n'aurait pas déclenché en vous un accès de noirceur et de pessimisme à propos de l'avenir de Rose ? A moins que ce ne soit une subtile tactique de votre part  que Rose déchirée, brisée, effondrée de cette rupture provoqué de sa volonté ait besoin de se réparer en s'isolant dans votre abbaye à prier à genoux comme vous savez si bien l'enseigner. Mais attention, la moindre faute sera sévèrement punie d'une fessée ou du fouet Floréalien. Il faut bien ça pour éloigner et oublier cette ancienne relation avec le diable.

Nombreuses sont les maîtresses qui s’en-amour d'un prince amant marié et parfois jaloux. Elles se rendent compte qu'elles souffrent mais la croyance qu'une autre voie désirée puisse se réaliser enfin. Mais que nenni, que chique, nada. Elles attendent, espèrent, le temps passe, souffrent.

Rose semble avoir su profiter de cet amant mais a visiblement compris assez tôt que cette relation ne mènerait à rien, en tous cas pour elle. Suite à ce constat, elle a finalement décidé de réagir à cet état de fait et de se recentrer sur elle. Elle est peut être plus armée que d'autres dans la même situation.
Les femmes maîtresses qui parviennent à stopper ce type de relation avec leur certitudes et avec une sorte de confiance s'en trouvent soulagées et libérées malgré les apparitions possibles de ces moments "amoureux" illégitimes qu'elles sauront gérer rapidement.

Alors Rose, qu'est ce qui résonne en toi : une crainte de replonger ou une envie de soulagement et de liberté face à cette décision de mettre fin à cette histoire ?

 Ce qui raisonne, c'est la crainte, biensur, je l'aime, et je suis bien. C'est dèjà un miracle pour moi d'avoir tenu caché et si longtemps. Je suis une personne très fière et souvent sollicité par les hommes, j'aime plaire et que mes chéris soient fièrs de moi. La, je dois le vivre caché, je l'ai vécu  un moment par amour, et que j'y trouvais mon compte. Mais l'avenir me fait peur, très peur. Moi, je le veux en plein jour, sinon, à quoi bon. 

02/10/2013 à 20:37

rose

Type :
Messages : 21
Membre depuis : 01/01/1970

FranckP a dit : 

damejessica a dit : 

Bonjour Rose,
Dès les premiers mots, je me suis dit, elle le quittera pas, Rose, dire, je te quitte dans 14 jours !!! mais ça veut rien dire, vous allez en baver 14 jours pour rien, vous le quitterez pas comme ça, dire je te quitte le 16 octobre, ça veut dire, putain  !!!! mais quitte ta femme, hurle moi ton amour, montre moi que c'est moi ta promise !!!!

 Et tu penses que lui ne vivrait donc pas les mêmes turpitudes ??  (à moins de détester son officielle , ce dont je doute sinon ça serait déjà fait ..)

C'est en effet trés difficile de quitter quelqu'un qu'on a dans la peau (souvent le cas en statut maitresse ou amant cachés) mais on y arrive avec beaucoup de volonté et un rêve de meilleur , alors courage Rose Innocent

 Oui Franck, je ne crois pas que comme il est marié, et installé, il ne souffre pas de la situation. Il semblerait que l'être humain peut aimer deux personnes.