je n'arrive pas à etre dominatrice

02/03/2014 à 22:38

samarobriva

Type :
Messages : 20
Membre depuis : 01/01/1970
Bonjour, avant je ne ressentais rien, pas d'envie, pas de plaisir, mais jamais de dégout. J'étais en fait totalement bloquée psychologiquement. Ce que j'avais reçu de l'image de l'amour et du sexe était totalement négatif. Aussi, j'ai auprès de mon mari tenté de m'améliorer mais avec beaucoup de modération. Depuis un an, j'ai fait un pas énorme en avant en parlant avec un ami qui lui, est addict sexuel ou plutot était. Nous avons tellement échangés sur nos problèmes respectifs que j'ai débloqué ma libido et je suis transfigurée. C'est à 48 ans que je découvre mon corps, mon sexe, mon vagin, que j'ose me donner du plaisir... mon mari ne me reconnait plus. J'ai du désir, du plaisir et plus de tabous. Par contre, il y a tout de meme une chose que je n'arrive pas à faire, c'est assouvir son fantasme le plus important, celui d'etre dominé par moi. Je n'arrive pas à jouer la dominatrice, lui donner des ordres, répondre à sa demande d'etre dominé par moi, en talon vertigineux, cuir, et fouet. Est-ce un blocage encore de ma part, est-ce que c'est tout simplement un role que je ne peux jouer, est-ce que je me dois d'y arriver ? Je n'arrive pas à lui donner des ordres, à en trouver. Je ne sais pas faire, je n'y arrive pas. Et c'est un reproche de sa part. Il me dit que je ne fais que ce qui m'arrange. Bref, que je ne pense qu'à moi. Alors que j'ai passé ces 28 ans à vouloir m'améliorer pour lui. Qu'en pensez-vous?
02/03/2014 à 23:20

Isanybody

Type : Homme
Messages : 965
Membre depuis : 12/09/2012
Il est un peu (et c'est peu dire) chier ton mari quand même.

Il se trouve avec une femme pendant 28 ans qui n'a pas de désirs en raison de blocages. Et puis la voilà qui ose vivre son corps de femme et à fond.

Dans la sexualité, on ne peut pas tout faire. pratiquer, pratiques très multiples et on ne peut pas se retrouver et prendre du plaisir à 100 % dans ce qui est possible en sexualité. Il y a des choses dont on ne se sent pas capable à un instant T et 10 ans plus tard, c'est génial, on se sent prêt et total plaisir à le faire.

Le sexe se fait à deux (minimum) et pour que ça réussisse, il faut que ce soit voulu et désirer par les deux. On peut tester, mais si ça ne plaît, il n'est pas nécessaire de recommencer à tout prix et surtout pas d'imposer et de reprocher.
03/03/2014 à 00:40

samarobriva

Type :
Messages : 20
Membre depuis : 01/01/1970
Après il n'est pas du genre à faire la gueule et nos rapports sexuels sont très chouettes, mais c'est dit quand meme. Et lorsque moi je lui propose d'aller chercher avec des partenaires sexuelles extérieurs ce que moi je ne peux lui apporter il me dit bien évidemment que non, ce n'est pas possible avec quelqu'un d'autre que moi. Pareil si je lui propose d'expérimenter le jeu sexuel à trois, etc.Donc au final, lui non plus n'irait pas au bout de mes fantasmes. Et je ne lui imposerais pas. Bien sur tout ceci n'est pas ma demande non plus. Quoi que ! après tout ! j'ai tendance à me dire que dans le couple, il y a une histoire, mais que le sexe ne devrait pas s'arreter aux limites du couple. Après toutes ces années de blocage, aujourd'hui, j'ai tendance à vouloir passer outre les règles pour expérimenter d'autres chemins et laisser parler ma libido nouvelle et qui a du temps à rattraper. Mais j'ai toujours cette culpabilité en moi de ne pas le satisfaire pleinement.
03/03/2014 à 07:58

Isanybody

Type : Homme
Messages : 965
Membre depuis : 12/09/2012
Et inversement, lui non plus ne satisfait pas tous tes fantasmes. Pas de culpabilité à avoir.

Je comprends ton désir de rattraper le retard. Peut être veux tu aller trop vite, tout expérimenter en même temps. Ce qui est bien, tu as des fantasmes qui nourrissent ta libido même s'ils ne sont pas tous réalisés. Et tu as l'intelligence de ne pas l'imposer et qui sait dans le temps certains se réaliseront tout de même.
03/03/2014 à 20:24

Ambre

Type :
Messages : 3001
Membre depuis : 01/01/1970

samarobriva a dit : 

Bonjour, avant je ne ressentais rien, pas d'envie, pas de plaisir, mais jamais de dégout. J'étais en fait totalement bloquée psychologiquement. Ce que j'avais reçu de l'image de l'amour et du sexe était totalement négatif. Aussi, j'ai auprès de mon mari tenté de m'améliorer mais avec beaucoup de modération. Depuis un an, j'ai fait un pas énorme en avant en parlant avec un ami qui lui, est addict sexuel ou plutot était. Nous avons tellement échangés sur nos problèmes respectifs que j'ai débloqué ma libido et je suis transfigurée. C'est à 48 ans que je découvre mon corps, mon sexe, mon vagin, que j'ose me donner du plaisir... mon mari ne me reconnait plus. J'ai du désir, du plaisir et plus de tabous. Par contre, il y a tout de meme une chose que je n'arrive pas à faire, c'est assouvir son fantasme le plus important, celui d'etre dominé par moi. Je n'arrive pas à jouer la dominatrice, lui donner des ordres, répondre à sa demande d'etre dominé par moi, en talon vertigineux, cuir, et fouet. Est-ce un blocage encore de ma part, est-ce que c'est tout simplement un role que je ne peux jouer, est-ce que je me dois d'y arriver ? Je n'arrive pas à lui donner des ordres, à en trouver. Je ne sais pas faire, je n'y arrive pas. Et c'est un reproche de sa part. Il me dit que je ne fais que ce qui m'arrange. Bref, que je ne pense qu'à moi. Alors que j'ai passé ces 28 ans à vouloir m'améliorer pour lui. Qu'en pensez-vous?

 Bonsoir,

Je trouve votre parcours et cheminement fabuleux......... Comme quoi rien n'est figé dans la sexualité et une vierge effarouchée hier peut devenir subitement aujourd'hui une excellente "maîtresse". Je ne sais pas ce qui vous rebute dans le fait de dominer votre époux.... Est-ce le costume ? La personnalité qui serait aux antipodes de ce que vous êtes ? Vous avez l'air d'avoir envie de le satisfaire avant tout. Je pense que vous vous oubliez aussi, non ? Qu'est-ce qui vous plait à vous ? Assouvissez-vous tous vos fantasmes avec votre mari ?
Peut-être fantasmez-vous trop aussi sur le sado-masochisme (vous avez une image galvaudée) Je pense que vous devriez prendre la demande de votre mari avec beaucoup plus de légèreté. C'est un jeu, après tout - une mise en scène .... Vous vous transformez en une autre pendant deux heures et ensuite vous redevenez celle que vous étiez avant. N'avez-vous pas peur ? De ne pas être à la hauteur ? Osez ! Vous avez déjà tellement fait....
Comme le dit Isany aussi justement, il faut être vraiment deux à vouloir. Si pour vous c'est un NON définitif alors essayez d'emmener votre époux vers un autre fantasme. Mais je ne sais pas.... Je le sens plus comme un problème de confiance en vous sur ce terrain là. Je pense en fait, que vous êtes tout à fait capable. Me trompe-je ?Wink

06/03/2014 à 07:22

samarobriva

Type :
Messages : 20
Membre depuis : 01/01/1970
Bonjour Ambre,
Non ce n'est pas la tenue qui me pose problème. Je trouve plutot excitant de la porter, si c'est occasionnel. Ce qui me dérange ce sont les talons vertigineux (mon mari est fétichiste des chaussures à talons hauts). Ce qui me dérange c'est d'etre plus grande que lui. Je n'aime pas l'idée de le dépasser, de le dominer. on y revient. Je n'aime pas la tete et l'apparence qu'il prend quand je le domine. J'ai l'impression de l'asservir. ça me dérange profondément. Je n'aime pas l'idée de dominer l'homme mais dans le jeu. C'est je crois une conception qui me déplait profondément. Je ne sais pas pourquoi. Peut-etre ça peut remonter à mon enfance avec une mère qui a écrasé mon père et qui m'a poussé à l'insulter à l'adolescence, prenant toujours ma défense contre lui. Je me rends compte que peut-etre je n'aurais pas la meme difficulté à jouer ce jeu avec une fille. Je n'arrive pas à me mettre dans la peau de la dominatrice, à endosser le role. Et d'ailleurs dans ces cas là, je ne prends pas de plaisir.
07/03/2014 à 21:27

Ambre

Type :
Messages : 3001
Membre depuis : 01/01/1970

samarobriva a dit : 

Bonjour Ambre,
Non ce n'est pas la tenue qui me pose problème. Je trouve plutot excitant de la porter, si c'est occasionnel. Ce qui me dérange ce sont les talons vertigineux (mon mari est fétichiste des chaussures à talons hauts). Ce qui me dérange c'est d'etre plus grande que lui. Je n'aime pas l'idée de le dépasser, de le dominer. on y revient. Je n'aime pas la tete et l'apparence qu'il prend quand je le domine. J'ai l'impression de l'asservir. ça me dérange profondément. Je n'aime pas l'idée de dominer l'homme mais dans le jeu. C'est je crois une conception qui me déplait profondément. Je ne sais pas pourquoi. Peut-etre ça peut remonter à mon enfance avec une mère qui a écrasé mon père et qui m'a poussé à l'insulter à l'adolescence, prenant toujours ma défense contre lui. Je me rends compte que peut-etre je n'aurais pas la meme difficulté à jouer ce jeu avec une fille. Je n'arrive pas à me mettre dans la peau de la dominatrice, à endosser le role. Et d'ailleurs dans ces cas là, je ne prends pas de plaisir.

C'est incroyable........... En deux phrases, vous avez tout dit. Je savais qu'il y avait un blocage par rapport à la domination.
A présent que vous savez ce qui vous rebute ; on peut réfléchir à comment jouer ce rôle sans avoir les éléments négatifs qui vous indisposent : le regard de votre conjoint - les talons vertigineux - le fait d'être plus grande.
Vous dites dans votre premier message : est-ce que je me dois d'y arriver ? Je n'arrive pas à répondre complètement à cette question... Mais je pense que ce serait un plus pour vous, comme exorciser quelque chose  et avancer vers une meilleure connaissance de vous-même (comprendre que vous n'êtes pas votre mère et que votre compagnon n'est pas votre père)...
Vous savez, vous ne l'avez pas choisi par hasard votre compagnon. Réfléchissez à çà.

08/03/2014 à 01:19

samarobriva

Type :
Messages : 20
Membre depuis : 01/01/1970
En fait, je ne l'ai pas choisi, c'est lui qui m'a choisi et je l'ai suivi. Il ne me plaisait pas au début et puis son sourire m'a plu, je me suis mise à l'aimer, je l'ai adoré, chéri, dorloté, mais j'ai toujours su au fonds de moi qu'il n'était pas le grand amour. Il est celui avec qui j'ai passé presque 30 ans, le père de mes enfants, avec qui on a construit notre parcours de vie. Je tiens à lui et je cherche toujours à le satisfaire. Lui, a perdu sa maman à 11 ans, brusquement. Et dès lors, la famille, les tantes, le père, le grand frère, les cousins et cousines ont toujours tout fait pour le choyer le protéger. Je pense qu'il cherche aussi quelque chose dans son désir sexuel. Peut-etre ce manque d'autorité, ces limites qu'il n'a pas eu dans son enfance et son adolescence. Il a toujours été très libre. Il est gentille, mais très compliqué. Un mari patient et très amoureux. Comment je pourrais faire pour avoir envie de jouer le role qu'il attend de moi ?
09/03/2014 à 12:43

Ambre

Type :
Messages : 3001
Membre depuis : 01/01/1970

samarobriva a dit : 

En fait, je ne l'ai pas choisi, c'est lui qui m'a choisi et je l'ai suivi. Il ne me plaisait pas au début et puis son sourire m'a plu, je me suis mise à l'aimer, je l'ai adoré, chéri, dorloté, mais j'ai toujours su au fonds de moi qu'il n'était pas le grand amour. Il est celui avec qui j'ai passé presque 30 ans, le père de mes enfants, avec qui on a construit notre parcours de vie. Je tiens à lui et je cherche toujours à le satisfaire. Lui, a perdu sa maman à 11 ans, brusquement. Et dès lors, la famille, les tantes, le père, le grand frère, les cousins et cousines ont toujours tout fait pour le choyer le protéger. Je pense qu'il cherche aussi quelque chose dans son désir sexuel. Peut-etre ce manque d'autorité, ces limites qu'il n'a pas eu dans son enfance et son adolescence. Il a toujours été très libre. Il est gentille, mais très compliqué. Un mari patient et très amoureux. Comment je pourrais faire pour avoir envie de jouer le role qu'il attend de moi ?

 Comment je peux répondre à çà ?!? C'est une lutte à l'intérieur de vous-même. A droite, une femme aimante qui souhaite satisfaire son époux... A gauche, une autre qui a envie de s’affirmer et de ne pas faire ce qu'on lui demande... C'est dur quand même votre phrase : "je ne l'ai pas choisi - j'ai toujours su au fond de moi qu'il n'était pas le grand Amour"...
Peut-être que ce qu'il vous demande actuellement vous fait réfléchir sur votre couple beaucoup plus profondément qu'il n'y parait.... Lui céder, c'est vous résigner.... Ne pas vouloir jouer la Dominatrice, c'est reprendre votre liberté et choisir.... Ce que vous n'avez pas fait il y a trente ans...

09/03/2014 à 13:59

samarobriva

Type :
Messages : 20
Membre depuis : 01/01/1970
Hier je me suis ennuyée alors que j'avais lancé un jeu, par le biais d'un mail, histoire de lancer de l'excitation et de mener le jeu. C'était photos n'importe où à l'intérieur ou dans le jardin...  il semblait avoir bien mordu à l'hameçon et puis finalement dans mon jardin je l'ai attendu tout l'après-midi. Il a préféré terminer ce qu'il avait entrepris et puis je suis rentrée quand le soleil baissait. Du coup, un peu en colère, un peu frustrée, mon excitation est retombée et meme si une fois rentré, lui s'est pris au jeu, j'ai trouvé fade et plat ce moment et je me suis vraiment ennuyée. J'ai fait pour ne pas lui déplaire mais je n'avais plus ni envie ni besoin et le plaisir, il a fallu que  j'aille le chercher bien loin. Je ne sais pas trop où tout cela va. Plus je suis demandeuse et finalement moins il suit. Il me dit qu'il n'est plus habitué à ça puisque j'étais tellement peu demandeuse avant !!! Mais je crois aussi qu'il est entré dans une routine et que meme pour lui il serait bon d'aller voir ailleurs un peu pour relancer "la machine". Je commence à vraiment me dire que notre sexualité devrait meme qu'on soit mariés, pouvoir aller se ressourcer ailleurs. On s'encroute finalement à vivre la meme chose tout le temps avec la meme personne. Et maintenant que j'ai besoin de créativité lui n'en a plus.
09/03/2014 à 14:04

Ambre

Type :
Messages : 3001
Membre depuis : 01/01/1970
Je savais bien qu'il y avait en ce moment une profonde remise en questions de votre couple. Voyez ce qui s'est passé hier le prouve bien. Vous semblez ne plus être sur le même longueur d'ondes.... Mais ce n'est absolument pas alarmant pour moi. "Plongez en vous et essayez de comprendre ce qui se passe en vous en ce moment". Une consultation avec un thérapeute pourrait vous aider. Je peux vous aider. Smile

A plus tard. Et belle journée à vous !
10/03/2014 à 07:03

samarobriva

Type :
Messages : 20
Membre depuis : 01/01/1970
Oh c'est que je sais ce qui se passe en fait en moi. Mais j'aimerais mieux en parler ailleurs que sur le forum si c'est possible, Ambre. Merci
11/03/2014 à 10:32

Ambre

Type :
Messages : 3001
Membre depuis : 01/01/1970
Bonjour, bien sur que c'est possible. Continuons donc cette conversation en privée...
16/03/2014 à 07:06

samarobriva

Type :
Messages : 20
Membre depuis : 01/01/1970
Bonjour Ambre, je vous ai envoyé un message privé mais ce n'est peut-etre pas ce qu'il fallait faire puisque je n'ai pas de réponse. De quelle manière on continue notre conversation ?
16/03/2014 à 16:47

Ambre

Type :
Messages : 3001
Membre depuis : 01/01/1970
J'étais juste absente. Voilà qui est fait Wink
20/03/2014 à 12:40

Cathy

Type :
Messages : 1204
Membre depuis : 01/01/1970
J'ai lu tout le sujet, et je pense que le souci réel c'est l'absence d'amour dans le couple. Vos envies ne sont pas la cause, les demandes du mari non plus, après tout il s'est dit qu'il pouvait lui aussi laisser libre court à ses fantasmes, puisque sa femme semblait se libérer sexuellement. La domination est un bien grand mot dans ce qui ne semble n'être qu'un jeu sexuel. C'est surtout le manque de désir l'un envers l'autre qui est en cause, vous dites vous même qu'il n'est pas l'amour de votre vie, mais pourtant on ne passe pas 28 ans avec un homme, juste pour ne pas se sentir seule ou par résignation. 
Je pense qu'il faut vous séduire à nouveau, le jeu devrait commencer comme ça, prendre l'initiative d'être la maitresse et de l'inviter en étant très coquine, très entreprenante, ce n'est pas une réelle domination mais le diriger et pour lui ce serait une approche qui pourrait lui plaire.. Pour les talons, je pense que son fétichisme n'est pas apparu en 3 jours, il l'avait bien avant, vous pouvez user de ruse pour ne pas avoir cette image de différence de taille, comme l'utiliser uniquement dans l'intimité et le laisser plus passif, puisque sa demande est d'être dominé, ça lui conviendra ..
10/04/2014 à 19:57

samarobriva

Type :
Messages : 20
Membre depuis : 01/01/1970
Il a toujours voulu que je le domine, ce n'est pas nouveau et il a toujours été fétichiste. Et oui, les talons hauts je ne les porte que dans l'intimité. Je serais bien incapable de sortir avec. Le manque d'amour ? Peut-etre. En tout cas, peut-etre pas suffisamment d'amour. Mais le dominer, en fait, je crois que je n'en ai pas envie du tout. Meme ça a tendance à m'oripiler.