Interdire la fessée .. pour ou contre ?

22/11/2014 à 14:44

Venom

Type : Homme
Messages : 718
Membre depuis : 16/09/2012
Histoire de parler un peu de ce qui fait l'actualité qu'en pensez vous ?

Moi je ne sais pas trop où me situer je trouve qu'il y a autant de bons arguments des deux côtés..

Quand j'ai entendu ce projet de loi ( Encore une.. ) je me suis dit encore une loi intrusive dans la vie des gens et ça va trop loin.

Je me suis dis que la secrétaire d'état à la famille confondait maltraitance et une tape sur les fesses ou une bonne féssée qui recadre quand le dialogue est devenu totalement inutile. 

Je parle là bien sûr des enfants qui testent la limite de leurs parents.

D'un autre côté quand j'ai commencé à entendre les arguments des pour, je me suis dis que sans aller jusqu'à être violent avec leurs enfants ( Ce qui est un autre domaine car là c'est de la maltraitance caractérisée ) , il y a peu être des parents pour qui c'est devenu un mode de communication un peu trop facile, et que ça peu engendrer des séquelles psychologique dans la construction de son identité, vous voyez ce que je veux dire ? ( Perte de confiance en soi, sentiments d'infériorité, ect..)

Je parle des parents qui ne supportent riens et qui ne laissent pas beaucoup de libertés à leurs enfants, qui n'ont pas de patience et pour qui la fessée n'est pas quelque chose d'exceptionnelle mais est devenu un moyen d'expression.

Est ce que ce projet de loi ne s'adresse pas d'abord à eux ? 





22/11/2014 à 14:58

Mimine

Type :
Messages : 41
Membre depuis : 01/01/1970
la fessée pour ou contre? moi je suis plutôt "pour", je suis Maman d'un petit garçon de 5 ans qui est en permanence en conflits et qui est toujours à cherché les limites de mon autorité. J´ai pour principe de punir au coin, où par la recopie de chiffres ou de lettres et je passe aussi par la communication avec lui, en expliquant le pourquoi du comment de ce qui ce fait ou pas.

Mais voilà quand toutes ces cartes on étaient jouer, la fessée tombe ! Juste histoire de recadrer les choses et cela ce passe beaucoup mieux ensuite !

J'utilise la fessée seulement dans les cas où tout le reste ne fonctionne plus, et heureusement ce n'est pas tous les jour lol
 Donc oui pour la fessée tant que ce n'est pas excessif et  pas utilisé en tant que moyen de facilité pour se faire obéir.
22/11/2014 à 15:22

Fiona

Type : Femme
Messages : 451
Membre depuis : 12/09/2012

Venom a dit : 

Histoire de parler un peu de ce qui fait l'actualité qu'en pensez vous ?

Moi je ne sais pas trop où me situer je trouve qu'il y a autant de bons arguments des deux côtés..

Quand j'ai entendu ce projet de loi ( Encore une.. ) je me suis dit encore une loi intrusive dans la vie des gens et ça va trop loin.

Je me suis dis que la secrétaire d'état à la famille confondait maltraitance et une tape sur les fesses ou une bonne féssée qui recadre quand le dialogue est devenu totalement inutile. 

Je parle là bien sûr des enfants qui testent la limite de leurs parents.

D'un autre côté quand j'ai commencé à entendre les arguments des pour, je me suis dis que sans aller jusqu'à être violent avec leurs enfants ( Ce qui est un autre domaine car là c'est de la maltraitance caractérisée ) , il y a peu être des parents pour qui c'est devenu un mode de communication un peu trop facile, et que ça peu engendrer des séquelles psychologique dans la construction de son identité, vous voyez ce que je veux dire ? ( Perte de confiance en soi, sentiments d'infériorité, ect..)

Je parle des parents qui ne supportent riens et qui ne laissent pas beaucoup de libertés à leurs enfants, qui n'ont pas de patience et pour qui la fessée n'est pas quelque chose d'exceptionnelle mais est devenu un moyen d'expression.

Est ce que ce projet de loi ne s'adresse pas d'abord à eux ? 





 J'en ai entendu parlé elle veut prendre exemple chez nos amis les scandinaves mais je n'approuve pas cette intrusion de l'Etat dans la vie privée des gens. Elle ferait mieux de légiférer en matière d'inceste, c'est inacceptable pour un pays comme la France, de ne pas le voir mentionner dans le code pénal tout en sachant qu'il y a 2 millions d'enfants concernés.
Pour revenir à la fessée, ce n'est pas de la maltraitance. La maltraitance est un fléau en France, et apparemment, il y a une faille dans le système. Je voudrais dire à Mme la Ministre, qu'elle ferait mieux, de légiférer quand il faut, notamment pour l'inceste et s'expliquer sur les dysfonctionnements interne en cas de maltraitance avéré. Quand au reste, cela relève de la vie privée.
La violence psychologique dont on parle peu, fait bien plus de victimes : manque de confiance en soi, problème d'estime de soi, tentative de suicide...Dans cette catégorie, je connais des mères qui n'aiment pas leur progéniture et le font sentir au gamin :  tu as été une erreur de la nature, ou encore tu m'empêches de faire ma vie, ou encore plus désolant j'ai essayé de te faire partir mais tu t'es accroché à la vie.....

22/11/2014 à 17:36

Montagnardd

Type :
Messages : 3889
Membre depuis : 01/01/1970
nath est contre !!!!!!!!!!!!!!!!!
22/11/2014 à 18:01

Venom

Type : Homme
Messages : 718
Membre depuis : 16/09/2012
Oui c'est clair qu'il y a des mots et violences psychologique qui sont bien plus destructeur qu'une simple fessée.
Quand les parents sont responsable et ne font porter le poid de l'existence à leurs enfants normalement tout se passe bien même s'ils s'en prennent une quand ils dépassent les bornes , une fessée ou une tarte dans la tronche quand ils sont plus grands.

Je connais des gens qui m'ont déjà dit qu'ils étaient reconnaissant envers leurs parents de leurs avoir mis des limites quand ils s'en étaient pris une plus jeunes ( On a tous déjà entendus ça..)

Bon maintenant quand ça reste exceptionelle comme le dit mimine c'est sûr que le GIGN va pas venir défoncer la porte à 6 heures du matin parce qu'un père ou une mère aura " corrigé " son enfant parce qu'ils ne savaient plus quoi faire et qu'il/Elle était dans une impasse.

Mais est ce que pour les parents pour qui c'est devenu un automatisme un peu trop facile ça ne peut pas les faire réfléchir et se dire on devrait quand même privilégier le dialogue, enfin s'ils savent dialoguer parce qu'ont voit vraiment parfois des parents débiles.. D'ailleurs ne sont ce pas les mêmes qui peuvent avoir des mots très dur et irréversible envers leurs enfants ?

23/11/2014 à 16:09

Fiona

Type : Femme
Messages : 451
Membre depuis : 12/09/2012

Venom a dit : 

Oui c'est clair qu'il y a des mots et violences psychologique qui sont bien plus destructeur qu'une simple fessée.
Quand les parents sont responsable et ne font porter le poid de l'existence à leurs enfants normalement tout se passe bien même s'ils s'en prennent une quand ils dépassent les bornes , une fessée ou une tarte dans la tronche quand ils sont plus grands.

Je connais des gens qui m'ont déjà dit qu'ils étaient reconnaissant envers leurs parents de leurs avoir mis des limites quand ils s'en étaient pris une plus jeunes ( On a tous déjà entendus ça..)

Bon maintenant quand ça reste exceptionelle comme le dit mimine c'est sûr que le GIGN va pas venir défoncer la porte à 6 heures du matin parce qu'un père ou une mère aura " corrigé " son enfant parce qu'ils ne savaient plus quoi faire et qu'il/Elle était dans une impasse.

Mais est ce que pour les parents pour qui c'est devenu un automatisme un peu trop facile ça ne peut pas les faire réfléchir et se dire on devrait quand même privilégier le dialogue, enfin s'ils savent dialoguer parce qu'ont voit vraiment parfois des parents débiles.. D'ailleurs ne sont ce pas les mêmes qui peuvent avoir des mots très dur et irréversible envers leurs enfants ?

 Que fais-tu quand tu as un enfant turbulent ? Qui refuse de t'écouter quand tu lui parles ? Qui se roule à terre dans le magasin parce que maman a dit non ? Parfois, il n'y a pas d'option. Cela fait parti de l'éducation. Après il faut arrêter de considérer la fessée comme une forme de maltraitance. La maltraitance ne se résume pas à une fessée ou à une gifle, cela va plus loin, ce sont souvent des coups portés au gamin par des objets, qui laissent des traces comme des hématomes, et suivi de violence psychologique, l'un ne va pas sans l'autre. Et dans ce cas que font les gouvernants Venom ? Tu n'as pas répondu à ma question.
Les drames comme ceux de la petite Fiona, aurait pu être évité. Mais de là à condamner une mère de famille ou un père pour avoir donné une fessée à son gamin, c'est un peu excessif non ?
J'en ai profité sur ton sujet, pour reparler de l'inceste et je ferai un topic dessus. Il serait temps que l'inceste trouve sa place dans le code pénal, c'est également une forme de violence.

23/11/2014 à 17:23

Ambre

Type :
Messages : 3001
Membre depuis : 01/01/1970
Coucou Fiona, à fond avec toi Kiss
23/11/2014 à 17:33

zitounv

Type : Homme
Messages : 1220
Membre depuis : 28/09/2012

Montagnardd a dit : 

nath est contre !!!!!!!!!!!!!!!!!

 Quelle natte?;-)

23/11/2014 à 17:53

zitounv

Type : Homme
Messages : 1220
Membre depuis : 28/09/2012
ni pour ,ni contre!.bien au contraire!.. Moi et mes frères n'en n'avons pas reçu ,avons pu être eduqué sans!
Interdir la fessée,porter plainte contre ses parents.......,sont des actes ,qui malheureusement pourraient protéger l'enfant,dans certains cas!
En faire des décrets,des lois,ne peut on rien faire en amont??
Quand à l'inceste,Fiona; il n'y a pas photo!
24/11/2014 à 09:01

Davy22

Type :
Messages : 909
Membre depuis : 01/01/1970
Je suis contre, il y'a évident toujours d'autres options que la violence. En arrivé là c'est souvent par manque de contrôle ou l’absence de solution...Pourtant il y'a des solutions, mais je suppose que beaucoup ne les connaisses pas, reproduisant ce qu'ils ont eux même vécu étant enfant. Il faut tout d'abord de la patience, puis être tout simplement présent pour l'enfant J'ai deux enfants un fils de 5 ans et 1/2 et une fille de 7 ans. Parfois ils sont punis pour avoir fait des bêtises, mais ils écoutent, sans employer la moindre violence, énervement ou de crie...L'étape la plus difficile étant dans leurs jeune age, je dirais entre 2 ans et 4 ans.....Je me rappelle, une fois avec mon fils une scène qui m'avait marqué, il devait être extrêmement fatigué, assez jeune, peut être vers 3 ans, il hurlé, refusé d’obéir. Je l'ai mis dans sa chambre et je me suis enfermé avec lui, le dos contre la porte, j'étais avec luis et j'attendais patiemment l'orage passé. Il tapé contre les murs, voulait sortir de sa chambre, et moi je restai assis sans bronché, je disais rien, je ne fessais que le regardé d'un regard bienveillant...Cela a bien durer  45 minutes / une heure, puis il à fini par tombé de fatigue, à dormir par terre. Je les embrassé tendrement et je l'ai mis dans son lit...et je crois que c'était la seul scène un peu dur que j'ai vécue avec mes enfants...Pour dire que un enfant sa pousse les limites, mais c'est a nous adulte de les guider, de leur montrer que ce genre de comportement n’amène à rien...et rien ça veut dire rien, si je luis aurai mis une fessé, certes ça aurait était plié en 5 minutes, mais il aurait associé que dépassé les limites autorise chez l'autre un comportement violent...

J'ai moi même était violenté étant petit, j'ai jamais compris la raison de ces gestes, à part me dire que ma mère n'avait pas la patience pour moi où quelle était tout simplement dépassé par les événements...mais je n’excuse pas pour autant et comment pourrais lutter contre ça si je n'applique pas ces préceptes à mes propres enfants...

Une loi qui dit non, je trouve ça très bien, car rien ne justifie une fessée, et j'aimerai bien savoir comment réagirai les adultes qui sont pour, si un gendarme au lieu de leur mettre une amende leur mettais une fessée...ce n'est finalement pas si éloigné qu'une bagarre entre deux adultes qui ne trouve plus aucun moyen de communiquer...A la différence qu'un enfant ça ne peut tout simplement pas se défendre et être le père ou la mère ne légitime nullement ce genre de chose. Puis cette loi à aussi l'avantage de posé le débat et d'ouvrir les conscience sur cette acte.
24/11/2014 à 12:51

Ambre

Type :
Messages : 3001
Membre depuis : 01/01/1970

Davy22 a dit : 

Je suis contre, il y'a évident toujours d'autres options que la violence. En arrivé là c'est souvent par manque de contrôle ou l’absence de solution...

 Bonjour Davy22, tu es donc CONTRE la fessée et POUR cette loi qui vise à l'interdire Tongue Out


Et bien moi je ne me prononce pas car ... Ayant déjà donné une fessée à l'un de mes enfants (ou tape sur la couche - si vous préférez...), je ne souhaite pas qu'on me mette une amende pour çà. Je trouve juste dommage que l'Etat s'immisce dans l'Education des enfants, de nos enfants... Quoique dans certains milieux, il y aurait bien besoin d'une intrusion d'éducateurs, de psychologues, d'assistantes sociales, de policiers, d'avocats et de juges... Et puis il y a l'exemple de la Suède qui a adopté cette loi il y a plusieurs années et qui a vu baisser de manière significative la violence sur les enfants...

J'avoue que donner une fessée ou gifle à un enfant est contre productif aussi dans 90% des cas et reste un échec dans la communication... Mais je suis parent et parfois je me sens démunie (malgré mon gros bagage dans la psycho et la comm...Tongue Out) et j'ai été enfant élevé à coup de gifles et de martinets et non je ne suis pas quelqu'un d'agressif et de névrosé comme pourraient le prétendre certains psys... Sans compter effectivement la violence verbale sur un enfant qui fait parfois beaucoup plus de dégâts qu'une simple gifle.

Bref, c'est un gros dossier qui divise... Un peu comme le Mariage pour tous... Peut-être pour nous faire avaler certaines couleuvres...

Et comme le dit Fiona plus haut, inscrire le mot "inceste" dans le Code pénal, par exemple est plus urgent que de légiférer sur la fessée.

24/11/2014 à 14:08

nathnamour

Type :
Messages : 724
Membre depuis : 01/01/1970
Bonjour,
je suis tout a fait d'accord avec certain d'entre vous 
donné un fessé na jamais fait de mal du moment ou sa reste une fessé.
mes je me demande comment vont il faire pour nous pondre une loi et être juste en même temps
je dit sa  dans le cens ou certain travailleur socio devrais faire mieux  leur travaille quand il y a des dénonciation pour protéger un enfant qui et mal traitais ou vie un inceste !!!
24/11/2014 à 16:27

Davy22

Type :
Messages : 909
Membre depuis : 01/01/1970

Ambre a dit : 

Davy22 a dit : 

Je suis contre, il y'a évident toujours d'autres options que la violence. En arrivé là c'est souvent par manque de contrôle ou l’absence de solution...

 Bonjour Davy22, tu es donc CONTRE la fessée et POUR cette loi qui vise à l'interdire Tongue Out


Et bien moi je ne me prononce pas car ... Ayant déjà donné une fessée à l'un de mes enfants (ou tape sur la couche - si vous préférez...), je ne souhaite pas qu'on me mette une amende pour çà. Je trouve juste dommage que l'Etat s'immisce dans l'Education des enfants, de nos enfants... Quoique dans certains milieux, il y aurait bien besoin d'une intrusion d'éducateurs, de psychologues, d'assistantes sociales, de policiers, d'avocats et de juges... Et puis il y a l'exemple de la Suède qui a adopté cette loi il y a plusieurs années et qui a vu baisser de manière significative la violence sur les enfants...

J'avoue que donner une fessée ou gifle à un enfant est contre productif aussi dans 90% des cas et reste un échec dans la communication... Mais je suis parent et parfois je me sens démunie (malgré mon gros bagage dans la psycho et la comm...Tongue Out) et j'ai été enfant élevé à coup de gifles et de martinets et non je ne suis pas quelqu'un d'agressif et de névrosé comme pourraient le prétendre certains psys... Sans compter effectivement la violence verbale sur un enfant qui fait parfois beaucoup plus de dégâts qu'une simple gifle.

Bref, c'est un gros dossier qui divise... Un peu comme le Mariage pour tous... Peut-être pour nous faire avaler certaines couleuvres...

Et comme le dit Fiona plus haut, inscrire le mot "inceste" dans le Code pénal, par exemple est plus urgent que de légiférer sur la fessée.

 
Dans les faits, il y'aura pas un gendarme dans chaque maison, puis ce n'est pas le but...le fait de ce dire que c'est contre la loi, va déjà limiter certaine fessé...la fessé dans la rue aux yeux de tous, sans parler de l'atteinte physique fait à l'enfant, que je condamne, à aussi un impacte psychologique humiliant...qu'un gendarme voyant cela donne une amende aux parents et franchement la moindre des choses...On est évidement humain, parfois on peut être fatigué, énervé de sa journée, puis la fessé peut partir à cette occasion....j'ose juste espéré, que les parents regrette ensuite leur geste, qu'ils aient conscience qu'ils étaient fatigué, qu'ils ont manqué de patience...et non pas en se disant de manière glorieuse "il l'a bien cherché...".

Puis Ambre, tu n'es pas devenu quelqu'un de non névrosé ou de non agressif parce-que tu as reçus des gifles...Le contraire peut par-contre être vrai.

25/11/2014 à 02:53

Venom

Type : Homme
Messages : 718
Membre depuis : 16/09/2012

Fiona a dit : 



 Que fais-tu quand tu as un enfant turbulent ? Qui refuse de t'écouter quand tu lui parles ? Qui se roule à terre dans le magasin parce que maman a dit non ? Parfois, il n'y a pas d'option. Cela fait parti de l'éducation. Après il faut arrêter de considérer la fessée comme une forme de maltraitance. La maltraitance ne se résume pas à une fessée ou à une gifle, cela va plus loin, ce sont souvent des coups portés au gamin par des objets, qui laissent des traces comme des hématomes, et suivi de violence psychologique, l'un ne va pas sans l'autre. Et dans ce cas que font les gouvernants Venom ? Tu n'as pas répondu à ma question.
Les drames comme ceux de la petite Fiona, aurait pu être évité. Mais de là à condamner une mère de famille ou un père pour avoir donné une fessée à son gamin, c'est un peu excessif non ?
J'en ai profité sur ton sujet, pour reparler de l'inceste et je ferai un topic dessus. Il serait temps que l'inceste trouve sa place dans le code pénal, c'est également une forme de violence.

 
C'est bien pour ça que j'ai le cul entre deux chaises et que j'arrive pas à avoir un avis concret en fin de compte..

Il y aura toujours des enfants très dur et qui n'en font qu'à leurs têtes certes, mais pour un nombre d'entre eux comme par exemple l'exemple que tu cites de l'enfant qui se roule de colère dans un magasin, est ce qu'au prélable ça ne vient pas d'un manque de temps à donner et à partager et donc de communication, où quand certains parents abreuvent leurs enfants d'objets matériels style tiens je t'achète ça met toi dans un coin avec et fout moi la paix, sans leurs apprendre à apprécier ce qu'ils ont déjà, où l'enfant en voudra forcément toujours plus et qu'il ne supporte pas les frustrations ?? Mais je me lance peut être là dans un domaine un peu trop philosophique pour moi..


Je me demande juste - sans penser qu'une simple fessée soit de la maltraitance - si on aurait pas plus à y gagner qu'à y perdre ou si au contraire à ne pas punir et à brider les parents dans leurs éducations on a pas plus à y perdre ? Car peut être que beaucoup vont se décourager du fait que la loi serait contre eux et baisser les bras encore plus d'avantages.. et une société qui ne punit pas ça peut être désastreux.

Moi j'en ai quatre j'élève souvent la voix sinon c'est ingérable, il faut gérer les chamailles, ect..élever la voix me suffit dans 95% des cas.


L'autre jour j'ai entendu à la radio que donner une fesée en Suède était très mal perçu dans la société Suédoise et qu'ils étaient même aller plus loin, le fait d'élever la voix sur un enfant est en passe d'être mal perçu également, c'est ce que disait l'intervenant. On est quand même à des milliers de kms de là et je me demande si  la société Suédoise est calquable sur la Française, ça me paraît être un sacré fantasme féministe que la france ressemble à la Suède de ce côté là..

En tout cas j'aime pas trop les arguments de Mme Rossignol qui mélange pêle mêle les violences faîtes aux femmes et les violences sur les animaux pour donner crédits à son argumentaires, je la trouve sacrément gonflée et à la limite caricaturale.. et j'estime aussi que j'ai certainement pas de leçons à recevoir d'elle qui pendant qu'elle écume les plateaux télé, radio, les réunions ministérielles, ect fait garder ses enfants toutes les journées par des nounous..


Mais je suis très divisé sur la question.


 





25/11/2014 à 08:18

guko84

Type :
Messages : 2732
Membre depuis : 01/01/1970

Venom a dit : 

Fiona a dit : 



 Que fais-tu quand tu as un enfant turbulent ? Qui refuse de t'écouter quand tu lui parles ? Qui se roule à terre dans le magasin parce que maman a dit non ? Parfois, il n'y a pas d'option. Cela fait parti de l'éducation. Après il faut arrêter de considérer la fessée comme une forme de maltraitance. La maltraitance ne se résume pas à une fessée ou à une gifle, cela va plus loin, ce sont souvent des coups portés au gamin par des objets, qui laissent des traces comme des hématomes, et suivi de violence psychologique, l'un ne va pas sans l'autre. Et dans ce cas que font les gouvernants Venom ? Tu n'as pas répondu à ma question.
Les drames comme ceux de la petite Fiona, aurait pu être évité. Mais de là à condamner une mère de famille ou un père pour avoir donné une fessée à son gamin, c'est un peu excessif non ?
J'en ai profité sur ton sujet, pour reparler de l'inceste et je ferai un topic dessus. Il serait temps que l'inceste trouve sa place dans le code pénal, c'est également une forme de violence.

 
C'est bien pour ça que j'ai le cul entre deux chaises et que j'arrive pas à avoir un avis concret en fin de compte..

Il y aura toujours des enfants très dur et qui n'en font qu'à leurs têtes certes, mais pour un nombre d'entre eux comme par exemple l'exemple que tu cites de l'enfant qui se roule de colère dans un magasin, est ce qu'au prélable ça ne vient pas d'un manque de temps à donner et à partager et donc de communication, où quand certains parents abreuvent leurs enfants d'objets matériels style tiens je t'achète ça met toi dans un coin avec et fout moi la paix, sans leurs apprendre à apprécier ce qu'ils ont déjà, où l'enfant en voudra forcément toujours plus et qu'il ne supporte pas les frustrations ?? Mais je me lance peut être là dans un domaine un peu trop philosophique pour moi..


Je me demande juste - sans penser qu'une simple fessée soit de la maltraitance - si on aurait pas plus à y gagner qu'à y perdre ou si au contraire à ne pas punir et à brider les parents dans leurs éducations on a pas plus à y perdre ? Car peut être que beaucoup vont se décourager du fait que la loi serait contre eux et baisser les bras encore plus d'avantages.. et une société qui ne punit pas ça peut être désastreux.

Moi j'en ai quatre j'élève souvent la voix sinon c'est ingérable, il faut gérer les chamailles, ect..élever la voix me suffit dans 95% des cas.


L'autre jour j'ai entendu à la radio que donner une fesée en Suède était très mal perçu dans la société Suédoise et qu'ils étaient même aller plus loin, le fait d'élever la voix sur un enfant est en passe d'être mal perçu également, c'est ce que disait l'intervenant. On est quand même à des milliers de kms de là et je me demande si  la société Suédoise est calquable sur la Française, ça me paraît être un sacré fantasme féministe que la france ressemble à la Suède de ce côté là..

En tout cas j'aime pas trop les arguments de Mme Rossignol qui mélange pêle mêle les violences faîtes aux femmes et les violences sur les animaux pour donner crédits à son argumentaires, je la trouve sacrément gonflée et à la limite caricaturale.. et j'estime aussi que j'ai certainement pas de leçons à recevoir d'elle qui pendant qu'elle écume les plateaux télé, radio, les réunions ministérielles, ect fait garder ses enfants toutes les journées par des nounous..


Mais je suis très divisé sur la question.


 





 Nous avons oublié comment l'éducation que nous on donné nos parents .. les raclés que nous avons pris .. Nous sommes toujours là.
Nous en voulons tous a nos Parents ... ne confondons pas éducation et violence ..
Pour ma part, de claques ou fessés, j'ai du en donner deux ou trois .. mes gosses on passé la trentaine.
Je penses que l'état rentre trop dans notre vie Privé là.
Comparer la France a la Suède dans l'éducation et les mentalités surtout, je ne penses pas que celà soit possible.

25/11/2014 à 08:53

Davy22

Type :
Messages : 909
Membre depuis : 01/01/1970
C'est chouette cette tolérance que vous avez tous pour les parents qui donne des fessés Smile Allez encore quelques commentaires et bientot y'en à même un qui vas nous dire que c'est un acte d'amour 
25/11/2014 à 09:44

guko84

Type :
Messages : 2732
Membre depuis : 01/01/1970

Davy22 a dit : 

C'est chouette cette tolérance que vous avez tous pour les parents qui donne des fessés Smile Allez encore quelques commentaires et bientot y'en à même un qui vas nous dire que c'est un acte d'amour 

 "claques ou fessés, j'ai du en donner deux ou trois .. mes gosses on passé la trentaine"   Je les Aimes peu alors mes enfants.
Y as t'ils des Parents dans l'éducation .. ICI ... qui on une trentaine d'Ado dans leur classe ..
Ce serais a eux .. de commenté aussi .. Eux on la résultante de cette éducation ... On explique, on explique ..
Il y as la Fessée Violence ... et la Fessé, une ou deux fois dans cas Vie .. comme beaucoup d'entre nous on connu, je penses ..

25/11/2014 à 10:37

Davy22

Type :
Messages : 909
Membre depuis : 01/01/1970

guko84 a dit : 

Davy22 a dit : 

C'est chouette cette tolérance que vous avez tous pour les parents qui donne des fessés Smile Allez encore quelques commentaires et bientot y'en à même un qui vas nous dire que c'est un acte d'amour 

 "claques ou fessés, j'ai du en donner deux ou trois .. mes gosses on passé la trentaine"   Je les Aimes peu alors mes enfants.
Y as t'ils des Parents dans l'éducation .. ICI ... qui on une trentaine d'Ado dans leur classe ..
Ce serais a eux .. de commenté aussi .. Eux on la résultante de cette éducation ... On explique, on explique ..
Il y as la Fessée Violence ... et la Fessé, une ou deux fois dans cas Vie .. comme beaucoup d'entre nous on connu, je penses ..

 
Guko, ce que tu dis, c'est ce que dis aussi les autres commentaires plus haut, vous êtes beaucoup dans le dénis je trouve, dans le sens où vous aller chercher des excuses particulière à la fessé sans pour autant être clair sur vos justifications...Ce que je dis, c’est qu'il n'y a aucun rapport entre donner une fessée et aimer ses enfants...Ce n'est pas parce-que tu met une fessé que tu n'aimes pas t'es enfants. Chercher quelque part à justifier l'acte dans le sens de l'amour est très équivalent à ce que peut dire une femme battu en parlant de son mari qui l'aime...Quelqu'un qui bat sa femme peut très bien aimé sincèrement sa femme...Par ailleurs la plus-part des gens ne font que reproduire à leur propre enfants ce qu'ils ont eux même vécue...

La fessé est tout simplement un acte cruel, et la plupart des gens ont peur de ces sentiments "négatifs" à l'égard de leurs parents, le plus part des commentaires que je lie ici sont complètement dans ce schéma...c'est pourquoi les adultes d'ailleurs, perpétuent sur leurs enfants le cycle de cette violence.

S'il n'existe pas de loi qui interdirait aux parents de décharger leur colère sur leur progéniture, rien ne s'oppose à ce que le comportement parental le plus brutal continue de porter le nom d'"éducation"...

La plus-part des arguments que je lie montre un déni de l'acte, une peur inconsciente de se confronter à ses propre parents. Rester au stade du déni c'est refuser de nous confronter à elle, à cette violence...Frapper, c'est toujours un abus de pouvoir. C'est humiliant et cela fait naître la crainte. Un état de crainte peut uniquement apprendre aux enfants à être méfiants et à dissimuler leurs sentiments authentiques...En frappant, nous enseignons la violence, et le cycle sera perpétué avec l'enfant...

C'est un sujet interdit parce que la plupart d'entre nous ont été frappés dans leur enfance et que nous ne voulons pas que cela nous soit rappelé...


25/11/2014 à 11:10

guko84

Type :
Messages : 2732
Membre depuis : 01/01/1970

Davy22 a dit : 

guko84 a dit : 

Davy22 a dit : 

C'est chouette cette tolérance que vous avez tous pour les parents qui donne des fessés Smile Allez encore quelques commentaires et bientot y'en à même un qui vas nous dire que c'est un acte d'amour 

 "claques ou fessés, j'ai du en donner deux ou trois .. mes gosses on passé la trentaine"   Je les Aimes peu alors mes enfants.
Y as t'ils des Parents dans l'éducation .. ICI ... qui on une trentaine d'Ado dans leur classe ..
Ce serais a eux .. de commenté aussi .. Eux on la résultante de cette éducation ... On explique, on explique ..
Il y as la Fessée Violence ... et la Fessé, une ou deux fois dans cas Vie .. comme beaucoup d'entre nous on connu, je penses ..

 
Guko, ce que tu dis, c'est ce que dis aussi les autres commentaires plus haut, vous êtes beaucoup dans le dénis je trouve, dans le sens où vous aller chercher des excuses particulière à la fessé sans pour autant être clair sur vos justifications...Ce que je dis, c’est qu'il n'y a aucun rapport entre donner une fessée et aimer ses enfants...Ce n'est pas parce-que tu met une fessé que tu n'aimes pas t'es enfants. Chercher quelque part à justifier l'acte dans le sens de l'amour est très équivalent à ce que peut dire une femme battu en parlant de son mari qui l'aime...Quelqu'un qui bat sa femme peut très bien aimé sincèrement sa femme...Par ailleurs la plus-part des gens ne font que reproduire à leur propre enfants ce qu'ils ont eux même vécue...

La fessé est tout simplement un acte cruel, et la plupart des gens ont peur de ces sentiments "négatifs" à l'égard de leurs parents, le plus part des commentaires que je lie ici sont complètement dans ce schéma...c'est pourquoi les adultes d'ailleurs, perpétuent sur leurs enfants le cycle de cette violence.

S'il n'existe pas de loi qui interdirait aux parents de décharger leur colère sur leur progéniture, rien ne s'oppose à ce que le comportement parental le plus brutal continue de porter le nom d'"éducation"...

La plus-part des arguments que je lie montre un déni de l'acte, une peur inconsciente de se confronter à ses propre parents. Rester au stade du déni c'est refuser de nous confronter à elle, à cette violence...Frapper, c'est toujours un abus de pouvoir. C'est humiliant et cela fait naître la crainte. Un état de crainte peut uniquement apprendre aux enfants à être méfiants et à dissimuler leurs sentiments authentiques...En frappant, nous enseignons la violence, et le cycle sera perpétué avec l'enfant...

C'est un sujet interdit parce que la plupart d'entre nous ont été frappés dans leur enfance et que nous ne voulons pas que cela nous soit rappelé...


 J'allis le mot "fessé" à Enfant ...   sur une Femme c'est de la Violence .. je penses que tu dérives sur le sujet.
La Fessé cela reste dans le Privé .. a mon idée .. Je n'aime pas la Violence pour autant
Inscrire le mot "inceste" dans le Code pénal, par exemple est plus urgent que de légiférer sur la fessée.

25/11/2014 à 11:29

nathnamour

Type :
Messages : 724
Membre depuis : 01/01/1970
entièrement d'accord avec sa Guko :" Inscrire le mot "inceste" dans le Code pénal, par exemple est plus urgent que de légiférer sur la fessée."

trop d’enfants subissent encore !!!!!!!!!!!!