inceste paternel

10/04/2015 à 14:07

simplementmoi86

Type :
Messages : 5
Membre depuis : 01/01/1970
bonjour a tous...

Je suis nouvelle sur ce blog et ne sais absolument pas par quoi commencer, pourtant si je suis la a vous écrire mon histoire c'est que j'en ai besoins !! 

j'ai subi des attouchements de mon père et des viols a répétitions de l'âge de mes 3ans a 9ans.

j'ai 28ans a présent et mère de deux garçons merveilleux et bientôt mariée j'ai une maison un labrador et un break bref le prototype de la famille idéale !!! oui certes un peu cliche mais pourtant la famille rêvé !!!

j'ai enfin décidé de voir une psy tout les 15 jours et rien que la première séance elle ma ouvert les yeux: oui je suis une victime oui j'ai subi un crime !!! pour reprendre ces termes...  

Ces mots résonne dans ma tête depuis !!! comment ai-je pu mettre sa dans un coin de ma mémoire, comme ai-je pu me donner aussi facilement a beaucoup (trop) d'homme pendant mon adolescence ? comment j'ai pu continuer a parler a mon géniteur toutes ces années après ?? comment j'ai pu cacher tout ça a ma famille si longtemps ?

Mes parents on divorcés 1an après la fin de mon long calvaire avec lui... mais ma mère n'a appris l'histoire qu'a mes 18 ans... elle n'a rien dit rien fait, encore aujourd'hui je lui en veut inconsciemment, mais je fait avec, je me dit que je n'ai plus qu'elle.... 

Les reste de ma famille au grand complet l'a apprit en 2011... idem zero réaction il fait toujours parti des leur, ils me croient mais font avec !!! 

quand j'ai écrit un courrier a mon géniteur en 2011 il m'a juste répondu qu'il ne pensait pas que je m'en souviendrai car j'était si petite et qu'il s'excusait pour le mal moral et non physique qu'il m'avait fait... depuis je l'ai littéralement banni de ma vie...  

j'aimerai m'en sortir être heureuse enfin !!! je veux me débarrasser de mes "tocs"... ne plus avoir peur quand mon conjoint a un des enfant sur les genoux , pouvoir le laisser prendre un bain avec le petit dernier, ne plus avoir la nausée quand je vois un papa faire un câlin "normal" a sa fille dans la rue !!! ne plus pleurer par jalousie quand mon fils dit je t'aime a son papa, quand dans une série TV un papa fait tout pour sa fille !!! bref des petits détail pour certains mais qui pourrissent mon quotidien... 


sans parler des cauchemars, des phobies et autres qui me bouffe de l’intérieur...

A vous qui me lisez, dites moi si mon histoire vous parles, dites moi comment vous avez fait non pas pour oublier car se sont des cicatrices a vie, mais pour vivre avec, pour évoluer avec ce poids ? je veux pour l'amour de mon conjoint qui fait tout pour moi pour m'aider, je veux faire tomber se masque, cette carapace que je garde depuis bien trop longtemps... une magnifique vie s'offre a moi, je veux la vivre pleinement, sans ombres ni poussières.. 

Merci par avance.....
10/04/2015 à 14:25

Montagnard

Type : Homme
Messages : 1211
Membre depuis : 12/09/2012
c'est sidérant de lire ton récit, tu ne veux pas porter plainte ,????   tu es une victime, ce type est dangereux !
courage !
10/04/2015 à 14:29

simplementmoi86

Type :
Messages : 5
Membre depuis : 01/01/1970
je ne pense pas que porter plainte me soulage réellement... même si on me le conseil, j'aimerai tourner la page et vivre au lieu de survivre... merci pour votre soutien
10/04/2015 à 14:37

calou76

Type :
Messages : 12
Membre depuis : 01/01/1970
Cette homme est dangereux, je pense qu'il te faut déposer plainte contre lui afin qu'il ne puisse plus nuire.
Qui te dis qu'il ne recommencera pas ou qu'il n'a pas déjà recommencé..... et qu'il brisera de nouvelles vies.....
10/04/2015 à 14:48

simplementmoi86

Type :
Messages : 5
Membre depuis : 01/01/1970
Je me dit que depuis toutes ces années il est passe a autre chose ...a vrai dire je me suis jamais posée la question si j'etai la seule a qui il avait fait tout ça... Il me disait qu'il m'aimait trop et que jetait magnifique... Jai jamais envisagée qu'il y ai d'autre victimes effectivement
10/04/2015 à 14:58

Montagnard

Type : Homme
Messages : 1211
Membre depuis : 12/09/2012

simplementmoi86 a dit : 

Je me dit que depuis toutes ces années il est passe a autre chose ...a vrai dire je me suis jamais posée la question si j'etai la seule a qui il avait fait tout ça... Il me disait qu'il m'aimait trop et que jetait magnifique... Jai jamais envisagée qu'il y ai d'autre victimes effectivement

 

et si tu n'étais pas la seule et que les actes de ce barbare continuent ???
10/04/2015 à 15:05

simplementmoi86

Type :
Messages : 5
Membre depuis : 01/01/1970
C'est juste... Mais je ne pense pas que porter cette affaire devant la juste me fasse du bien... Sur d'autre forum jai lu des témoignage ou les victimes souffraient plus après le dépôt de plainte....
10/04/2015 à 15:10

lafeteabubu

Type :
Messages : 103
Membre depuis : 01/01/1970
j en ai mal au ventre.......comment peut on laissé des prédateurs comme ça se baladé en toute impunité ( je ne juge pas ta réaction,loin de moi cette idée!!) et la famille qui ne dis rien!!!!!!!!!,suis scotché,bon courage et bravo d avoir eu le courage d en parler

10/04/2015 à 18:18

gourmande

Type :
Messages : 550
Membre depuis : 01/01/1970
Bienvenu jolie rose
 bien sûr que ton histoire nous parle et nous touche a nous particulièrement les victimes de ces hommes....
 On ne se remet pas toujours de ces monstruosités,
on essaye tout du moins
on travaille,
on parle ou pas
essaye de trouver une oreille attentive pour toi quelqu un qui te soutiendra et surtout qui ne le poseras pas en victime 

Mais si tu sais malheureusement que tu n'as pas été la seule, il faut faire le nécessaire pour que ça arrête 

courage a toi
nous sommes la  si tu as besoin bisous


10/04/2015 à 18:22

Barbamama

Type :
Messages : 189
Membre depuis : 01/01/1970

Bonjour Simplementmoi !! 

Porter plainte ne vas pas tout soulager mais cela t'apporterait de la reconnaissance. La reconnaissance que tu n'a pas eu de ta famille, de ta mère. Aucune réaction comme s'ils ne te croyaient pas !!!!
Tu dois être reconnue en tant que victime et ton bourreau doit être reconnu comme criminel.
C'est un long combat, mais je pense que tu l'as commencé en consultant une psy, elle a posé des mots sur ton histoire (crime, victime).
Ca fera son cheminement.

Il y a des associations qui peuvent t'aider et nous aussi. N'hésites pas !!!

Bon courage ! 

Facebook : Je Suis Indestructible France
Twitter : @JSIFrance
Mail : jesuisindestructible.france@gmail.com
Site officiel : http://jesuisindestructible.tumblr.com/

10/04/2015 à 19:50

ptibou76200

Type :
Messages : 814
Membre depuis : 01/01/1970
Message supprimé
12/04/2015 à 11:32

Parvati

Type :
Messages : 743
Membre depuis : 01/01/1970

simplementmoi86 a dit : 

bonjour a tous...

Je suis nouvelle sur ce blog et ne sais absolument pas par quoi commencer, pourtant si je suis la a vous écrire mon histoire c'est que j'en ai besoins !! 

j'ai subi des attouchements de mon père et des viols a répétitions de l'âge de mes 3ans a 9ans.

j'ai 28ans a présent et mère de deux garçons merveilleux et bientôt mariée j'ai une maison un labrador et un break bref le prototype de la famille idéale !!! oui certes un peu cliche mais pourtant la famille rêvé !!!

j'ai enfin décidé de voir une psy tout les 15 jours et rien que la première séance elle ma ouvert les yeux: oui je suis une victime oui j'ai subi un crime !!! pour reprendre ces termes...  

Ces mots résonne dans ma tête depuis !!! comment ai-je pu mettre sa dans un coin de ma mémoire, comme ai-je pu me donner aussi facilement a beaucoup (trop) d'homme pendant mon adolescence ? comment j'ai pu continuer a parler a mon géniteur toutes ces années après ?? comment j'ai pu cacher tout ça a ma famille si longtemps ?

Mes parents on divorcés 1an après la fin de mon long calvaire avec lui... mais ma mère n'a appris l'histoire qu'a mes 18 ans... elle n'a rien dit rien fait, encore aujourd'hui je lui en veut inconsciemment, mais je fait avec, je me dit que je n'ai plus qu'elle.... 

Les reste de ma famille au grand complet l'a apprit en 2011... idem zero réaction il fait toujours parti des leur, ils me croient mais font avec !!! 

quand j'ai écrit un courrier a mon géniteur en 2011 il m'a juste répondu qu'il ne pensait pas que je m'en souviendrai car j'était si petite et qu'il s'excusait pour le mal moral et non physique qu'il m'avait fait... depuis je l'ai littéralement banni de ma vie...  

j'aimerai m'en sortir être heureuse enfin !!! je veux me débarrasser de mes "tocs"... ne plus avoir peur quand mon conjoint a un des enfant sur les genoux , pouvoir le laisser prendre un bain avec le petit dernier, ne plus avoir la nausée quand je vois un papa faire un câlin "normal" a sa fille dans la rue !!! ne plus pleurer par jalousie quand mon fils dit je t'aime a son papa, quand dans une série TV un papa fait tout pour sa fille !!! bref des petits détail pour certains mais qui pourrissent mon quotidien... 


sans parler des cauchemars, des phobies et autres qui me bouffe de l’intérieur...

A vous qui me lisez, dites moi si mon histoire vous parles, dites moi comment vous avez fait non pas pour oublier car se sont des cicatrices a vie, mais pour vivre avec, pour évoluer avec ce poids ? je veux pour l'amour de mon conjoint qui fait tout pour moi pour m'aider, je veux faire tomber se masque, cette carapace que je garde depuis bien trop longtemps... une magnifique vie s'offre a moi, je veux la vivre pleinement, sans ombres ni poussières.. 

Merci par avance.....

 Bonjour Simplement... toi !

Quel courage et quel chemin parcouru ! Je serais comme toi, pas envie de porter plainte.

C'est du lourd... C'est dur...
Un père qui a fauté, gravement, une mère qui n'a pas su comment réagir, comme le reste de ta famille, tant de culpabilité et de malaises...
Heureusement que tu as pu te donner à des hommes, leur faire confiance, avoir un compagnon, des enfants... Heureusement que tu as cette envie de vivre et d'aller bien...

Connais-tu les chansons de Barbara, L'aigle Noir et Nantes ? Elle a été comme toi victime d'inceste paternel quand elle était petite fille, violée à 10 ans et demi. Ces deux chansons font état de cela, et de l'amour ambivalent qu'elle gardait pour son père, qui a nié quand elle est allée à la gendarmerie...

Je t'embrasse. Kiss

12/04/2015 à 13:11

P-ARLIN-Sexolog

Type : Homme
Messages : 17
Membre depuis : 11/09/2012

Bonjour

Ce que vous avez-vécu, est innommable et pourtant bien réel. Je pense que porter plainte ne vous sera pas d’une grande aide voir même, cela pourrait se révéler encore plus destructeur. Ce qu’il vous faut aujourd’hui c’est trouver et prendre le chemin de la guérison. Vous aviez jusqu’à présent occulté tout cela et c’est ce qui vous a permis de continuer à vivre, d’avancer en développant des réflexes de protection conscients et inconscients (phobies, peurs, T.O.C….). En réveillant votre mémoire en thérapie vous avez mis à jour ces blessures. Elles sont là, bien réelles et aujourd’hui vous ne pouvez plus les ignorer. Vous devez entreprendre un travail de thérapie qui certes sera long mais qui représente pour vous la seule issue et le seul espoir de guérison. Les thérapies Comportementales et Cognitives sont particulièrement adaptées au traitement des phobies et des TOC de même que l’EMDR pour agir plus directement sur le traumatisme. Vous avez besoin de prendre soin de vous, pas de régler vos comptes, en tous cas pas maintenant. N’hésitez pas à revenir vers nous si besoin. Bon courage.

12/04/2015 à 19:37

simplementmoi86

Type :
Messages : 5
Membre depuis : 01/01/1970
Bonsoir a tous...

Tout d'abord merci pour ces messages de soutien... Cela fait toujours plaisir de voir qu'il y a des personnes qui on du coeur qui prennent le temps de donner leur avis... Je suis dans l'optique et l'envie de m'en sortir et j'y arriverai c'est mon souhait le plus cher, jai la chance d'avoir un conjoint qui met tout en oeuvre pour m'aider et sa présence mets précieuse..  Je ne sais pas encore si j'aurai la force psychologique de porter plainte...jai peur de me nuire plus que me sortir de tout ça... Peut être qu'effectivement il me manque cette reconnaissance de victime aux yeux de ma famille ... Mais ai-je vraiment besoins d'eux pour avancer ? L'amour de MA propre petite famille me suffit ... Quoi qu'il en soit je suis enfin prête a suivre une thérapie et autres conseils professionnel ... Il me faudra du temps beaucoup de temps...de patience et beaucoup d'amour mais ça je n'en manques pas... : ) . Encore merci a tous...
13/04/2015 à 08:33

Parvati

Type :
Messages : 743
Membre depuis : 01/01/1970

C'est un truc que j'ai expérimenté pour moi (pour soigner mes maux d'enfance).
Trouve la petite fille blessée en toi. Prends-la dans tes bras, entoure-la d'amour.

Visualise sa souffrance, enfermée dans sa main gauche, sous la forme d'un tas de sable. Rassurée par ta présence, elle va ouvrir sa main, la paume vers le ciel. Et souffler, jusqu'à ce que tout sa souffrance s'envole loin d'elle... Accompagne-la, souffle avec elle, pour que toutes deux vous retrouviez le sourire et un coeur léger Kiss

souffle

13/04/2015 à 13:26

patou3342

Type :
Messages : 1
Membre depuis : 01/01/1970
c'est triste, maintenant il faut se dire que c'est du passé. Tu es entrain de mener la bonne démarche, le fait d'en parler te liber. Il faut surtout pas aller porter plainte. J’aurai tendance à te conseiller plutôt de l'affronter de lui demander des explications et de lui cracher en face toute ta colère.
15/04/2015 à 07:16

manue44

Type :
Messages : 38
Membre depuis : 01/01/1970

simplementmoi86 a dit : 

Bonsoir a tous...

Tout d'abord merci pour ces messages de soutien... Cela fait toujours plaisir de voir qu'il y a des personnes qui on du coeur qui prennent le temps de donner leur avis... Je suis dans l'optique et l'envie de m'en sortir et j'y arriverai c'est mon souhait le plus cher, jai la chance d'avoir un conjoint qui met tout en oeuvre pour m'aider et sa présence mets précieuse..  Je ne sais pas encore si j'aurai la force psychologique de porter plainte...jai peur de me nuire plus que me sortir de tout ça... Peut être qu'effectivement il me manque cette reconnaissance de victime aux yeux de ma famille ... Mais ai-je vraiment besoins d'eux pour avancer ? L'amour de MA propre petite famille me suffit ... Quoi qu'il en soit je suis enfin prête a suivre une thérapie et autres conseils professionnel ... Il me faudra du temps beaucoup de temps...de patience et beaucoup d'amour mais ça je n'en manques pas... : ) . Encore merci a tous...

 
Ton témoignage me touche :  ta détermination courageuse et forte.
Je pense que tu peux entamer une réflexion par exemple auprès d'une asso qui offre aide juridique et psychologique, tu auras le temps de voir si tu souhaites vraiment aller au bout de quelque chose de juridique. Mais à mon avis c'est complémentaire pour une guérison, la reconnaissance juridique et le  travail sur le traumatisme... Pour moi ça l'a été, je n'ai pas été au bout et mon traumatisme est bien moindre (attouchement) mais le côté juridique aide à clarifier.
C'est symbolique mais déposer un témoignage à la gendarmerie (sans forcément porter plainte) c'est justement faire preuve de responsabilité et cela fait que c'est écrit quelque part, qu'il y a une trace. 
Je te souhaite que tout l'amour que tu as en toi se consolide encore, bon courage

15/04/2015 à 08:09

Parvati

Type :
Messages : 743
Membre depuis : 01/01/1970

Déposer un témoignage sans porter plainte... Ou même entamer une procédure juridique, j'ai du mal à comprendre en quoi ça peut aider à la guérison, après toutes ces années, sans preuves, et vis à vis d'un père avec lequel on a peut-être par ailleurs entretenu des rapports affectueux sains. Porter plainte, c'est lancer la machine : enquêtes, paperasses, procès, condamnation. C'est remuer la merde de toute la famille. C'est ensuite devoir porter leur jugement à eux... Les "elle fabule" ou les "comment a-t-elle pu ?", etc. Autant réfléchir à deux fois.

Je crois que la solution est en nous. Qu'il y a des traumatismes lourds qui sont longs et difficiles à soigner. Mais que la solution provient rarement du rouleau compresseur de la justice dans les affaires d'inceste.

Trouver des gens qui t'écoutent et qui te soutiennent, en dehors de la parenté. Des amis, des thérapeutes, un conjoint, cela me semble bien plus porteur. Ca fait aller de l'avant... Si tu attends la fin du procès pour aller de l'avant, tu ne vis plus pendant des années (et quelles années pourries !). Et si la décision de justice ne va pas dans le sens de tes attentes, tu vis encore plus mal après... Car elle peut soit envoyer ton père en prison (comment le vivras-tu ?) soit le relaxer par défaut de preuves (comment le vivras-tu aussi ?). Pour tout le monde, quel que soit le jugement, il y aura soit un père incestueux, soit une menteuse... Comment le vivras-tu ? Ce sont des questions que je me poserais avant de lancer quoi que ce soit. Et bien sûr, ça n'aura pas effacé ce que tu as subi quand tu étais petite.

 

Silmplementmoi, je t'accorderais ici mon plein soutien et ma compréhension si tu décidais d'entamer un procès. Néanmoins, à titre très personnel, je ne pense pas que cela corresponde à ce que tu souhaites aujourd'hui, c'est à dire passer à autre chose et ne plus avoir mal.

15/04/2015 à 20:06

manue44

Type :
Messages : 38
Membre depuis : 01/01/1970

Parvati a dit : 

Déposer un témoignage sans porter plainte... Ou même entamer une procédure juridique, j'ai du mal à comprendre en quoi ça peut aider à la guérison, après toutes ces années, sans preuves, et vis à vis d'un père avec lequel on a peut-être par ailleurs entretenu des rapports affectueux sains. Porter plainte, c'est lancer la machine : enquêtes, paperasses, procès, condamnation. C'est remuer la merde de toute la famille. C'est ensuite devoir porter leur jugement à eux... Les "elle fabule" ou les "comment a-t-elle pu ?", etc. Autant réfléchir à deux fois.

Je crois que la solution est en nous. Qu'il y a des traumatismes lourds qui sont longs et difficiles à soigner. Mais que la solution provient rarement du rouleau compresseur de la justice dans les affaires d'inceste.

Trouver des gens qui t'écoutent et qui te soutiennent, en dehors de la parenté. Des amis, des thérapeutes, un conjoint, cela me semble bien plus porteur. Ca fait aller de l'avant... Si tu attends la fin du procès pour aller de l'avant, tu ne vis plus pendant des années (et quelles années pourries !). Et si la décision de justice ne va pas dans le sens de tes attentes, tu vis encore plus mal après... Car elle peut soit envoyer ton père en prison (comment le vivras-tu ?) soit le relaxer par défaut de preuves (comment le vivras-tu aussi ?). Pour tout le monde, quel que soit le jugement, il y aura soit un père incestueux, soit une menteuse... Comment le vivras-tu ? Ce sont des questions que je me poserais avant de lancer quoi que ce soit. Et bien sûr, ça n'aura pas effacé ce que tu as subi quand tu étais petite.

 

Silmplementmoi, je t'accorderais ici mon plein soutien et ma compréhension si tu décidais d'entamer un procès. Néanmoins, à titre très personnel, je ne pense pas que cela corresponde à ce que tu souhaites aujourd'hui, c'est à dire passer à autre chose et ne plus avoir mal.

 En tous cas de mon côté, je parle du côté juridique sans forcément entamer une procédure car en effet ça peut être lourd et te vider, je ne parle pas d'une reconnaissance par la justice mais par des professionnels, l'écoute et le questionnement aide aussi si on tombe sur des personnes bienveillantes, je ne sais pas si dans ce cas, la gendarmerie ou autre enregistre simplement les témoignages

16/04/2015 à 18:43

uranus40

Type :
Messages : 38
Membre depuis : 01/01/1970
Bonjour, bon courage à toi et ta petite famille (mari et enfants). Que de moments douloureux. Bravo à toi pour cette force. Tu dis que tu vois un psy (psychologue ? ou autre ?) et quel a été le fait déclencheur pour que tu te décides à aller en voir un ?

N'hésites surtout pas, nous sommes là pour t'aider.