femme seropo

16/02/2016 à 12:31

dune

Type :
Messages : 2
Membre depuis : 01/01/1970
Je ne sais où poster mon message je choisis celui ci puisque il s agit de mon histoire affectif en tant que femme infectée par le vih depuis une vingtaine d années j ai eu un fils de cette union alors qu il était en primaire son beau père voulut que l enfant ne porte plus le nom de famille de son père je me suis opposé à sa demande voilà comment ma deuxième relation sentimentale commença à merder A peu près à la même époque la loi de délit de contamination fut adoptée je m y suis aussi opposé ce qui provoqua chez mon compagnon de la jalousie pour lui j étais toujours amoureuse de ce type qui m avait refile cette merde rien n y fut notre relation s épuisa jusqu à  la rupture J ai attendu 6 ans avant de reprendre un vie commune avec un nouveau partenaire Notre relation à débutée l annee dernière. Donc pour en revenir à mon sujet voilà que le père de mon fils aîné refait surface après 20ans histoire de prendre de nos nouvelles il m appel parce-que son fils lui a beaucoup manqué il regrette et si il pouvait changer le passé pour moi c est un soulagement j y entend comme des excuses mais marco est à côté il m entend lui parler comme à un veil ami, lui aussi ne comprend pas mon attitude et aurai préférer me voir ennerver contre cet ignoble personnage qui m à plombée et voilà qu après l appel il me lance lui aussi que je suis encore attaché à lui que j ai qu a aller le rejoindre je ne m attendais à une telle reaction de sa part enfin bref que tout cela est compliqué
20/02/2016 à 16:06

P-ARLIN-Sexolog

Type : Homme
Messages : 17
Membre depuis : 11/09/2012
bonjour
Vous semblez attirer à vous des partenaires qui s'il n'ont pas peur de votre séropositivité semblent pour autant être incapables de faire la part des choses entre votre premier compagnon et par la même le père de votre enfant et le "salop à leurs yeux" qui vous a contaminé. Le lien que vous ressentez pour le père de votre fils est légitime et justifié. S'ils ne sont pas capable de comprendre que cet homme est avant tout un homme que vous avez aimé et pas celui qui vous a contaminé, c'est qu'ils ont encore beaucoup de chemin à faire pour comprendre la contamination car Il ne s'agit en rien d'un acte criminel.
Peut-être, vos compagnons actuels vous voient à tord comme une victime qu'il faudrait protéger et non pas comme une femme avec un passé un vécu. Essayez peut-être d'expliquer à votre companion actuel la réalité de votre histoire au-delà de votre contamination car vous le savez bien vous même si eux semblent l'oublier, vous êtes une femme avant d'être une femme contaminée. 
bon courage et n'hésitez pas à revenir vers nous si besoin.

22/02/2016 à 21:40

dune

Type :
Messages : 2
Membre depuis : 01/01/1970
les hommes qui m'attirent sont des hommes qui feignent de ne pas avoir peur , qui feignent d de me considérer comme une victime à protéger.
Une jour survient cette phrase "qui d'autre que moi voudrais bien de toi? Il me considère plutot comme une conne , naive de m'être laissée plombée, effectivement, j'ai été naive,
Avec mon profil de victime, je n'attire que des manipulateurs qui abuse de ma vulnérabilité
Et qui étrangement , sont aussi des personnes qui n'arrivent pas à avancer, qui ruminent leur passé.lLe soir de mon premier message, je demandais à ce compagnon de quitter mon domicile. Je compris  que j'avais à faire à une relation nocive. 9 mois pour se rendre à l'évidence qu'il ne serai pas le dernier homme de ma vie.
Merci pour votre réponse