Escort/client : jusqu'a quel point s'impliquer

03/04/2016 à 19:25

Leotheras

Type :
Messages : 1
Membre depuis : 01/01/1970

Bonsoir forum

Je viens ici pour poser des interrogations qui trottent dans la tête depuis un moment.

J'ai eu l'occasion de rencontrer la même occasionnelle plusieurs fois durant ces derniers mois, et à chaque fois, lorsque venait le moment où il fallait se séparer, je ne pouvais m'empêcher de penser une chose : merde, déjà fini ?.....

Quand je sors d'une de ces rencontres, j'ai un blues énorme et je pense à elle jusqu'au moment qui précède la prochaine, et quand c'est enfin le moment tant attendu, je suis limite incapable d'en profiter car je me dit que ce n'est qu'une illusion qui s'estompera d'ici quelques heures.

Bien que je la paye pour qu'elle soit ma petite amie le temps d'une soirée, son langage corporel et ses attitudes parfois ne semblent pas coller avec un rôle. Elle me parle de sa vie, certains détails intimes et persos, et ce sans que je ne lui demande rien.

 

Donc je demande à ceux qui ont vécu une expérience similaire, ou même aux dames qui pratiquent : est-ce naïf de ma part de penser que autre chose qu'une relation tarifée est possible ? Doit-on nous en tant que clients se dire que nous ne sommes qu'une parenthèse dans son activité d'escort, et surtout est-ce que les dames qui pratiquent sont-elles vénales à ce point, faire en sorte que le client s'attache au déjà du raisonnable afin de la fidéliser ?

04/04/2016 à 14:45

Titlucile

Type :
Messages : 53
Membre depuis : 01/01/1970
Naïf : oui, sans doute un peu... Mais rassure toi, tu n'es pas le seul... (Il y a sur un forum belge plus de 60 pages sur le sujet "tomber amoureux d'une prostituée".)

Visiblement, tu choisis des "gfe", donc au comportement câlin, plutôt empathe.
Tu payes la fille pour un "pack" (je sais, je ne suis pas romantique, là): la relation sexuelle en elle-même ET l'ambiance câline.

Il est donc logique que la fille soit douce et câline, qu'elle te dorlote... Puisque c'est ce qu'on lui demande...
Joue-t-elle un rôle ? Oui, en partie: elle est payé pour être le temps de la rencontre la petite amie parfaite, souriante, qui a toujours envie, qui s'occupe de son homme du moment. Il faut donc mettre un moment de côté la facture EDF, l'angine du petit, le collègue qui nous a pris le chou le matin au bureau, la libido pas top ce jour là et j'en passe...
Cela n'empêche pas d'apprécier certains clients, d'avoir ses chouchous, d'offrir quelques "largesses" en temps, argent ou pratiques. 
Et puis il faut avouer qu'un client sympa, on aime le revoir, donc on est sympa avec lui.

Oui, on peut parler de notre vie privée, mais souvent on reste prudente et on voile ou modifie certains details. C'est une question de confiance mutuelle, pas d'affect. À partir du moment où il y a contact corporel bienveillant, on a tendance à parler plus facilement du privé, de l'intime... Les coiffeuses et autres esthétitiennes peuvent en témoigner; elles en savent souvent plus sur le fibrome de certaines clientes que le medecin de famille.

Pour peu que le client soit sympa, que le feeling soit bon, la rencontre peut donner une réelle illusion d'être avec une "non-vénale", ce qui est agréable pour les deux partenaires, bien sûr, mais ne doit pas faire perdre les pédales.

Une relation hors cadre n'est pas impossible mais reste rare, et souvent difficile à assumer pour l'homme, éternel jaloux. Oui, il faut penser au fait que la fille n'aura pas forcément envie de changer de boulot, même une fois en couple.
Si les médias et les pseudo-féministes nous présentent souvent comme victime, beaucoup exercent de leur plein gré et nous ne sommes pas rares à aimer cette activité.

Et comment nous, les filles, pouvons nous faire le tri entre l'amoureux et le type qui espère juste "baiser gratis" ?
Le problème est très similaire.

Bon, alors, et la tienne ?
Si elle est amoureuse, elle refusera ton argent.
Si elle aime ta compagnie mais ne souhaite pas que tu franchises la barrière du privé, elle oubliera largement la montre... Du style la soirée ou la nuit pour une heure payée. Un peu comme un copain artisan: tu lui payes son boulot mais ça n'empêche pas d'aller se taper une belote après.

Si j'étais à ta place (mais je ne suis pas toi), je continuerais à la voir de temps en temps, sans chercher ou espérer plus. Je profiterais des bons moments et, si ce n'est déjà fait, j'irais voir d'autres filles pour éviter une forme de dépendance.

Car après tout, aimes tu cette fille ou aimes tu sa façon de "travailler" ?
Ça non plus ce n'est pas romantique mais ça ramène sur terre. Car elle fait à priori très bien ce pourquoi tu es venu la voir... Et la payer.


13/01/2017 à 17:47

carl

Type : Homme
Messages : 1
Membre depuis : 20/08/2015
bonsoir,
moi je suis totalement tomber sous le charme d'une escort cela fait un moment que je fréquente escort et prostituée afin d'aller chercher ce que je n'est pas a la maison.
Et la , pour la première fois j'ai vraiment ressenti quelque chose de fort avec une escorte, on c'est embrasser langoureusement c'etait tellement fort ; je vous passe les details mais j'ai jamais ressenti sa pour une escorte maintenant je n'est qu'elle dans ma tete et j ai trop hate de la revoir.
le ne sais plus quoi penser je suis un peu perdu. avec ma femme les rapports ce sont transformer en fellation rapide sans tendresse ni rien et encore si elle est a peu pres bien luné en faite cela fait parti de la routine comme le vieux dicton "une pipe et au lit" du coup cet parenthèse ma vraiment troubler et je n arrive pas a faire abstraction il faut vraiment que je revoit cet fille aidez moi svp.