ejaculation rapide

16/04/2014 à 21:28

buzz

Type :
Messages : 2
Membre depuis : 01/01/1970
bonsoir depuis mon premier rapport sexuel je vie mal ma sexualité du a une éjaculation trop rapide ( entre 1 et 3 minute) existe t'il un moyen de changer cela? je suis célibataire depuis 2 ans et cela me bloque énormément dans l'approche avec les femme de peur de passer a l'acte et décevoir auriez vous des conseils? merci d'avance.
18/04/2014 à 11:12

larno

Type :
Messages : 265
Membre depuis : 01/01/1970
Bonjour
Vous pouvez vous entrainer à faire du "start and go" en vous masturbant.
Quand vous sentez l éjaculation arriver, vous stopper et resserrer le sphincter (serrer les fesses si vous préférez).
Et ça redescend. Vous laisser le calme revenir et si le coeur vous en dit, vous recommencer.
Entrainez vous souvent car ca fonctionne.
Après on peut aussi traiter la cause mais là, il faut consulter un expert
21/04/2014 à 09:41

Brigitte

Type : Femme
Messages : 1251
Membre depuis : 15/09/2012

buzz a dit : 

bonsoir depuis mon premier rapport sexuel je vie mal ma sexualité du a une éjaculation trop rapide ( entre 1 et 3 minute) existe t'il un moyen de changer cela? je suis célibataire depuis 2 ans et cela me bloque énormément dans l'approche avec les femme de peur de passer a l'acte et décevoir auriez vous des conseils? merci d'avance.

 

Il y a de nombreuses solutions, tout dépend de la manière dont vous éjaculez trop vite. N’hésitez pas à consulter Bruno MARTIN sur son site éjaculation-precoce.net Vous pouvez vous masturber avant un rendez-vous afin d’être moins en surcharge, vous pouvez flirter les premières fois pour vous sentir plus à l’aise, enfin, vous devez apprendre à sentir le moment où vous ne pouvez pas vous retenir et arrêter tout mouvement en amont mais ça Bruno MARTIN l’explique très bien.
07/05/2014 à 23:15

enduranceblog

Type :
Messages : 3
Membre depuis : 01/01/1970

Le manque d'experiences sexuelle et la méconnaissance des mécanismes de l'excitation peuvent etre l'origine d'une éjaculation trop rapide. Si vous cherchez des solutions efficaces téléchargez mon guide Gratuit il va vous aider énormément:


Les publicités sont interdites

02/06/2014 à 21:08

buzz

Type :
Messages : 2
Membre depuis : 01/01/1970
merci pour vos réponse cordialement
07/08/2014 à 14:55

Joli_coeur

Type :
Messages : 10
Membre depuis : 01/01/1970

Brigitte a dit : 

buzz a dit : 

bonsoir depuis mon premier rapport sexuel je vie mal ma sexualité du a une éjaculation trop rapide ( entre 1 et 3 minute) existe t'il un moyen de changer cela? je suis célibataire depuis 2 ans et cela me bloque énormément dans l'approche avec les femme de peur de passer a l'acte et décevoir auriez vous des conseils? merci d'avance.

 

Il y a de nombreuses solutions, tout dépend de la manière dont vous éjaculez trop vite. N’hésitez pas à consulter Bruno MARTIN sur son site éjaculation-precoce.net Vous pouvez vous masturber avant un rendez-vous afin d’être moins en surcharge, vous pouvez flirter les premières fois pour vous sentir plus à l’aise, enfin, vous devez apprendre à sentir le moment où vous ne pouvez pas vous retenir et arrêter tout mouvement en amont mais ça Bruno MARTIN l’explique très bien.

 Bonjour,

je vis le même problème et je voudrais revenir sur la proposition de Brigitte.
J ´ai déjà essayé cette technique (arrêter tout mouvement) mais il se trouve que ma partenaire, qui comprend tout à fait mon mal-être, se trouve à son tour lésée dans l'histoire n'y trouvant plus son compte non plus.
En effet, la jouissance met du temps à venir chez elle et si j'arrête le mouvement, son excitation redescend et elle ne trouve alors plus de plaisir...

07/08/2014 à 15:11

Davy22

Type :
Messages : 909
Membre depuis : 01/01/1970
Quand j’étais plus jeune, j'avais une technique pour contrôler l’éjaculation pendant l'acte, ça vaut ce que ça vaut mais ça marché pour moi. Quand je sentait que j'allais lâcher je pensai pendant l'acte a des trucs super gore genre, holocauste, film d'horreur répugnant, barberie etc. Bref ce genre de truc bien violent qui me déconnecté complètement de l'acte qui fesait que mécaniquement je bandais toujours et pouvez continuer l'acte sans avoir envie de jouir...(erf ça reste entre nous hein) Yell
17/03/2015 à 17:07

Parvati

Type :
Messages : 743
Membre depuis : 01/01/1970

Joli_coeur a dit : 

 Bonjour,


je vis le même problème et je voudrais revenir sur la proposition de Brigitte.
J ´ai déjà essayé cette technique (arrêter tout mouvement) mais il se trouve que ma partenaire, qui comprend tout à fait mon mal-être, se trouve à son tour lésée dans l'histoire n'y trouvant plus son compte non plus.
En effet, la jouissance met du temps à venir chez elle et si j'arrête le mouvement, son excitation redescend et elle ne trouve alors plus de plaisir...

Coucou Joli_coeur,

Ça se comprend : comment lâcher prise (condition nécessaire à l'orgasme) quand on est obligée de tout stopper. Et c'est encore plus vrai si elle aime particulièrement que tu la pénètres avec ton sexe. La solution ? En attendant que la pénétration puisse durer plus longtemps, fais-la jouir avec ta langue, tes doigts, un sex-toy...

Tu peux alterner aussi : pénétration avec ton sexe pour quelques va-et-vient puis retrait avec prise de relais immédiate par un sex-toy ou tes doigts quelques secondes, puis à nouveau pénétration avec ton sexe, etc.

 

Perso, j'ai une méthode portnawak qui a déjà fait ses preuves en cas d'éjaculation trop rapide (mais j'ai eu qu'un cobaye à ce jour, sur le plan de la validité scientifique, ça craint) : lâchez-vous, lâchez-vous, lâchez-vous !!!

 

Ma théorie, c'est que le symptôme comporte en lui le remède. Le corps parle. Et il a envie d'un truc : décharger vite.

Or, plus tu le sens, plus tu as peur, plus tu te dis que tu vas décevoir ta partenaire, plus l'envie d'éjaculer se fait impérieuse... et ça t'échappe. Justement parce que tu essaies de contrôler.

 

L'idée, c'est donc d'aller dans le sens de ce que veut le corps : se laisser aller, mais en décidant d'en apprécier chaaaaaaaaque seconde, sans penser à l'éjaculation (c'est une projection dans le temps, reste dans l'instant très très présent) ; évidemment, on met madame dans la partie pour qu'elle s'amuse aussi : ça lui fera entre 1 et 3 minutes de bonheur total sans avoir besoin de tout stopper, si ça se trouve, elle va beaucoup aimer.

Tu peux même lui dire en rigolant : "Alors, prête pour une minute d'extase, poulette ?" Jouez ! Essayez au moins ! Juste pour voir ! Deux ou trois fois...Laughing

Et quand tu sens que ça monte, tu dis OUIIIIIII, tu accueilles ta jouissance, de ses prémices jusqu'à la fin, avec un immense OUI (et ta compagne fait pareil).

 

Au bout d'un moment, ça rentre tout seul dans l'ordre. On est plus détendu, et on éjacule de moins en moins vite, et on jouit plus intensément. Ensuite, il suffit d'avoir des rapports réguliers (c'est sûr que si pendant 6 mois vous ne faites pas l'amour, ton éjaculation risque de venir très très vite, surtout si tu es d'un naturel sensible, ce qui est souvent le cas chez les hommes qui jouissent rapidement...).

Et par la suite, quand tu seras plus à l'aise, si par moments tu veux faire baisser la pression, tu pourras te focaliser sur autre chose que ta jouissance : par exemple manipuler les tétons de ton amie, lui caresser les cheveux... en restant à chaque fois bien concentré sur le geste que tu fais.

 

Davy22 : ta solution me ferait carrément débander si j'étais un mec Tongue Out

17/03/2015 à 19:03

Joli_coeur

Type :
Messages : 10
Membre depuis : 01/01/1970
Je suis en accord avec ce que tu viens de dire.

Mais le lâcher-prise est extrêmement difficile à mettre en place.

Une chose est certaine, des rapports rapprochés participent pleinement à retarder l'éjaculation.
Quelle fierté de pouvoir pénétrer sa partenaire plus de 10 minutes après 2 ou soirs consécutifs (pas le 1er soir forcément
17/03/2015 à 19:06

Joli_coeur

Type :
Messages : 10
Membre depuis : 01/01/1970

Parvati a dit : 

Davy22 : ta solution me ferait carrément débander si j'étais un mec Tongue Out

 +1

18/03/2015 à 07:56

Parvati

Type :
Messages : 743
Membre depuis : 01/01/1970

Joli_coeur a dit : 

Je suis en accord avec ce que tu viens de dire.

1) Mais le lâcher-prise est extrêmement difficile à mettre en place.

Une chose est certaine, des rapports rapprochés participent pleinement à retarder l'éjaculation.
2) Quelle fierté de pouvoir pénétrer sa partenaire plus de 10 minutes après 2 ou soirs consécutifs (pas le 1er soir forcément

1) Oui, absolument. D'où la nécessité d'une complicité et de légèreté. Et malgré tout, c'est là que réside la difficulté, mais aussi la solution ;-)
2) Et c'est ce qui fait que les choses se mettent en place toutes seules ensuite : ce plaisir, cette fierté, c'est de l'assurance, c'est moins de stress, et le corps... en veut plus ! Donc il va tout seul mettre en place ce qui va lui permettre d'en avoir plus Tongue Out

D'une manière générale, on a tous tendance à ne pas écouter notre corps, à vouloir le maîtriser, parce qu'on ne lui fait pas confiance. On pense que le corps ne sait pas faire, qu'il ne peut pas apprendre sans qu'on use de la raison pour le contrôler. Perso, je suis persuadée qu'il existe une forme de sagesse corporelle, des apprentissages qui se font tout seuls, avec le temps. Si on accepte d'être davantage dans son corps que dans sa tête. Mais c'est difficile, parce qu'on est plus souvent dans sa tête que dans son corps.

Et puis, difficile aussi de faire confiance à son corps quand on a l'impression qu'il nous trahit. Faut accepter qu'il ne nous trahit pas, qu'il s'exprime simplement d'une manière qui nous déplaît. Mais qu'il a besoin de s'exprimer de cette façon "déplaisante", qu'on l'autorise à le faire, pour faire son chemin et exprimer autre chose...

 

C'est un peu comme la maîtrise des sphincters chez l'enfant. Au début, il ne peut pas se retenir. Et puis, il y a la satisfaction de voir les parents contents quand il va sur son pot. Et la fierté d'avoir réussi à y aller. Et là, le corps apprend tout seul (les circuits de récompense du cerveau sont activés). Tous les corps d'enfants passent par ce stade d'apprentissage et inévitablement, il y a des fuites de temps en temps. Mais le jour où le corps a compris, c'est acquis.

 

L'attitude de l'entourage est importante : encourageante, enthousiaste, confiante. J'espère que ta compagne pourra partager ce besoin de légèreté avec toi. C'est l'occasion de faire des découvertes ensemble Laughing

 

Si tu testes et si ça marche, viens nous le dire. Avec mon unique cobaye (c'est affectueux) je ne peux pas parler de solution miracle. Juste d'une forme d'intuition...

18/03/2015 à 09:28

Joli_coeur

Type :
Messages : 10
Membre depuis : 01/01/1970
Ah saleté d'homo sapiens sapiens !
18/03/2015 à 09:30

Parvati

Type :
Messages : 743
Membre depuis : 01/01/1970

Joli_coeur a dit : 

Ah saleté d'homo sapiens sapiens !

 Tongue Out