déviances ou addictions sexuelles ?

02/11/2013 à 20:10

stephyduclos

Type : Femme
Messages : 4556
Membre depuis : 18/09/2012
Bonjour à tous, 

je me pose beaucoup de questions depuis quelques jours
sur la différence entre déviances et addictions sexuelles.....

Lorsque un homme se sert de la sexualité pour vider son stress je pense avoir compris que cela peut glisser vers l'addiction ou "tout fait ventre" si je peux m'exprimer ainsi.

Mais ce comportement d'addiction peut il expliquer les déviances ? Comme filmer ses petites copines en cachette pendant les ébats amoureux....

Un homme dépendant sexuel peut il se légitimer de ses pensées malsaines sous couvert de sa maladie psychologique ?

Peut on pardonner et aider un malade de cette pathologie  ? 

Merci


02/11/2013 à 20:47

Isanybody

Type : Homme
Messages : 965
Membre depuis : 12/09/2012
Chère Stephy,

Pardonner, pourquoi pas.
Mais je ne crois que ce soit ton rôle de l'aider. A lui de se faire aider, mais en souffre t-il réellement ?

Mais est il vraiment "malade" ? N'est ce pas juste une bonne excuse de sa part ?

Garde pour toi le côté positif que cette relation à peu t'apporter et même si lui et ce qu'il a fait est très choquant, balance le reste.
Kiss
02/11/2013 à 21:35

stephyduclos

Type : Femme
Messages : 4556
Membre depuis : 18/09/2012

Isanybody a dit : 

Chère Stephy,

Pardonner, pourquoi pas.
Mais je ne crois que ce soit ton rôle de l'aider. A lui de se faire aider, mais en souffre t-il réellement ?

Mais est il vraiment "malade" ? N'est ce pas juste une bonne excuse de sa part ?

Garde pour toi le côté positif que cette relation à peu t'apporter et même si lui et ce qu'il a fait est très choquant, balance le reste.
Kiss

 merci Isany,

mais je voudrais comprendre le sujet(individu cas) ... comprendre tout simplement...pas savoir ce que j'ai à faire, mais juste ce qui est possible de comprendre et de faire...
même si je ne fais rien pour l'aider à supposer que j'en ai envie un jour

pas savoir ce qui est mieux pour moi mais des réponses sur du général....comprendre

02/11/2013 à 22:32

Isanybody

Type : Homme
Messages : 965
Membre depuis : 12/09/2012
Tu veux donc comprendre en général le sujet "différences entre déviances et addiction sexuelles" ?

Mais quelque part, n'est ce pas une manière de comprendre son attitude ?

Ne serait ce pas plutôt préférable de comprendre pourquoi il y a eu cette relation ?

Dans cette histoire, ce n'est pas toi qui est déviante ou adicte. Par hypothèse, si oui tu l'es, là il y a à comprendre sur toi même. Si tu as eu à faire à un déviant ou un adicte, es tu certaine que de vouloir comprendre le mécanisme t'apportera quelque chose ? Un apaisement ?

Peut être que ce serait plus simple d'accepter cette histoire et cette fin pour laquelle tu n'y ai pour rien. Et ainsi passer à la suite de ta vie plus sereine parce que la page est tournée même si tu n'as pas tout compris. Le reste de ton histoire, tu l'écriras pour toi. C'est comme dans un bouquin, il n'est pas nécessaire de comprendre dans le détail chaque page pour en comprendre l'histoire.
03/11/2013 à 07:56

FranckP

Type : Homme
Messages : 687
Membre depuis : 13/09/2012
Tu n'as pas fini d'étouffer si tu cherches à comprendre en permanence les déviances humaines ...
Le sujet est intarissable et je crois que le mieux c'est d'éviter ces personnes et de ne jamais y retourner , même en pensées ...
Notre société est de plus en plus violente et à tous les niveaux , je ne connais pas l'issue exacte mais j'espère juste que la majorité réagira avant de sombrer dans le chaos , par facilité ou résignation ..
03/11/2013 à 09:46

stephyduclos

Type : Femme
Messages : 4556
Membre depuis : 18/09/2012
Vous avez raison, merci les amis...
je suis une personne droite et franche cerclée d'imaginaire et de rêverie,
alors difficile d'accepter que l'on a été qu'un  joujou dans une histoire garnie de beaucoup d’efforts de simulations et de mensonges.

L'espoir et la joie rendent les personnes comme moi  naïves et je vais encore une fois être marquée par une plaie dont je n'avais pas  besoin, et une conclusion qui me rend peu glorieuse et qui me dicte de rester enfermée pour me mettre en sécurité.

Et,  comme ma meilleure amie me le répète tous les jours vous m'annoncez ici qu'il n'y a rien à comprendre...... difficile de comprendre qu'il n'y a rien à comprendre non ? 

merci
03/11/2013 à 10:20

Isanybody

Type : Homme
Messages : 965
Membre depuis : 12/09/2012
La plaie, c'est toi qui veut te l'infliger !!!

Il y a donc à comprendre pourquoi de façon plus ou moins consciente tu te sens fautive d'avoir vécu cette relation, d'avoir rencontre cette personne. En voulant comprendre son comportement et presque le dédouaner "parce que" il serait malade, tu ne t'épargnes pas.

Pendant 3 mois c'était bien et cela a réveiller positivement ta personnalité, mais il a caché une part de lui que tu ne pouvais détecter et que tu as fini par découvrir. Découverte choquante, je te l'accorde. Mais ce n'est pas toi qui a fait ce qu'il est. Tu ne pouvais pas savoir, alors forcément tu t'es donnée entièrement. Est ce une faute, est ce de la naïveté ? Tu as juste été sincère et honnête avec lui. Et alors ?

Allez, vie pour toi.
03/11/2013 à 14:09

stephyduclos

Type : Femme
Messages : 4556
Membre depuis : 18/09/2012

Isanybody a dit : 

La plaie, c'est toi qui veut te l'infliger !!!

Il y a donc à comprendre pourquoi de façon plus ou moins consciente tu te sens fautive d'avoir vécu cette relation, d'avoir rencontre cette personne. En voulant comprendre son comportement et presque le dédouaner "parce que" il serait malade, tu ne t'épargnes pas.

Pendant 3 mois c'était bien et cela a réveiller positivement ta personnalité, mais il a caché une part de lui que tu ne pouvais détecter et que tu as fini par découvrir. Découverte choquante, je te l'accorde. Mais ce n'est pas toi qui a fait ce qu'il est. Tu ne pouvais pas savoir, alors forcément tu t'es donnée entièrement. Est ce une faute, est ce de la naïveté ? Tu as juste été sincère et honnête avec lui. Et alors ?

Allez, vie pour toi.

 bien sur que non c'est du 0/100% je suis blessée oui je suis blessée 

03/11/2013 à 14:15

Isanybody

Type : Homme
Messages : 965
Membre depuis : 12/09/2012
Alors "panse" bien. Smile
03/11/2013 à 18:02

Brigitte

Type : Femme
Messages : 1251
Membre depuis : 15/09/2012

stephyduclos a dit : 

Bonjour à tous, 

je me pose beaucoup de questions depuis quelques jours
sur la différence entre déviances et addictions sexuelles.....

Lorsque un homme se sert de la sexualité pour vider son stress je pense avoir compris que cela peut glisser vers l'addiction ou "tout fait ventre" si je peux m'exprimer ainsi.

Mais ce comportement d'addiction peut il expliquer les déviances ? Comme filmer ses petites copines en cachette pendant les ébats amoureux....

Un homme dépendant sexuel peut il se légitimer de ses pensées malsaines sous couvert de sa maladie psychologique ?

Peut on pardonner et aider un malade de cette pathologie  ? 

Merci


 

Bonsoir Stéphy,

La différence entre fantaisies sexuelles et perversions ou déviances est souvent question de jugement personnel. Mais personnellement, j’aime bien faire cette différence : la déviance ou perversion c’est quand la personne ne tient plus compte de l’autre et au lieu de le respecter comme un sujet, le traite comme un objet destiné à satisfaire ses propres désirs. Dans le cas de cet homme, il semble bien en effet qu’on peut vraiment parler de déviance...
03/11/2013 à 18:09

stephyduclos

Type : Femme
Messages : 4556
Membre depuis : 18/09/2012

Brigitte a dit : 

stephyduclos a dit : 

Bonjour à tous, 

je me pose beaucoup de questions depuis quelques jours
sur la différence entre déviances et addictions sexuelles.....

Lorsque un homme se sert de la sexualité pour vider son stress je pense avoir compris que cela peut glisser vers l'addiction ou "tout fait ventre" si je peux m'exprimer ainsi.

Mais ce comportement d'addiction peut il expliquer les déviances ? Comme filmer ses petites copines en cachette pendant les ébats amoureux....

Un homme dépendant sexuel peut il se légitimer de ses pensées malsaines sous couvert de sa maladie psychologique ?

Peut on pardonner et aider un malade de cette pathologie  ? 

Merci


 

Bonsoir Stéphy,

La différence entre fantaisies sexuelles et perversions ou déviances est souvent question de jugement personnel. Mais personnellement, j’aime bien faire cette différence : la déviance ou perversion c’est quand la personne ne tient plus compte de l’autre et au lieu de le respecter comme un sujet, le traite comme un objet destiné à satisfaire ses propres désirs. Dans le cas de cet homme, il semble bien en effet qu’on peut vraiment parler de déviance...

 Merci Brigitte pour ces définitions qui rajoutent de l'eau au moulin.

Comme dit Isany, comprendre serait en quelque sorte le dédouaner je vais donc conclure cette histoire en me disant que j'ai malheureusement rencontré un pervers, un déviant et que lui a cru rencontrer un objet parmi tans d'autres....

merci